mediacongo.net - Actualités - "Ambongo déballé, toute la vérité sur la désignation de Ronsard Malonda" (Opinion)



Retour Société

"Ambongo déballé, toute la vérité sur la désignation de Ronsard Malonda" (Opinion)

"Ambongo déballé, toute la vérité sur la désignation de Ronsard Malonda" (Opinion) 2020-07-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/07-juillet/6-12/malonda_ronsard_ceni_20_000.png -

Ronsard Malonda

Plusieurs réunions de la composante confessions religieuses, commencées depuis novembre 2019 et présidées par le Cardinal Ambongo pour désigner le président de cette composante, conformément à l’article 10 portant organisation et fonctionnement de la Ceni, avaient connu la participation de 8 confessions religieuses.

23 candidats étaient retenus suivant le profil et le criterium définis par cette composante présidée par le Cardinal, tandis que le secrétariat était tenu par l’Abbé Nshole, en son nom. Dans la pratique, depuis 2006, on procède par l’élimination des candidats n’ayant pas le profil requis. La composante désigne par consensus ou à défaut passe au vote. Apres cette étape, les confessions religieuses déposent leur procès-verbal au bureau de l’Assemblée nationale qui en prend solennellement acte et en informe le peuple.

Ce qui a fait que sur les 23 dossiers introduits, dans un premier temps, 17 candidats ont été éliminés pour n’avoir pas rempli les conditions. Il restait 6 candidats en lice. Il s’agit de :

  1. Sylvain Lumu (De l’espace Grand Kasaï)
  2. Denis Kadima (De l’espace Grand Kasaï
  3. Jérôme Mbonso (Du Grand Kasaï)
  4. Cyrille Ebotoko (De l’espace Grand Equateur, neveu du Cardinal, faussement présenté comme candidat de la Cenco)
  5. Remy Eale Bosela (Du Grand Equateur, présenté comme candidat de l’ECC et soutenu par Monseigneur Bokundoa)
  6. Ronsard Malonda (Du Kongo Central, naturellement endossé par l’église Kimbaguiste dont le berceau est dans le Kongo Central, sa terre natale. Le document le mettant en cause quant à ce parrainage est un faux selon les sources concordantes).

Au cours des tractations, le Cardinal Ambongo va exiger l’élimination pure et simple des 3 candidats de l’espace Grand Kasaï, au motif que le Chef de l’Etat lui-même est kasaïen et qu’il ne fallait pas tomber dans les erreurs de l’époque de Joseph KABILA en ayant président de la République et celui de la Ceni d’une même origine.

Ainsi, ont été écartés tous les candidats d’expression lubaphone, en dépit de leur expérience avérée en matière électorale. Les regrets de Sylvain LUMU dans une vidéo en sont une illustration en ce que des experts connus de tous ont été écartés en vertu de leur appartenance kasaïenne. Il va donc rester en lice 3 candidats, après cette élimination tribalo-clanique. Il s’agit de :

  1. Cyrille Ebotoko, originaire du Grand Equateur et neveu du Cardinal, faussement présenté comme candidat de la Cenco;
  2. Remy Eale Bosela, originaire du Grand Equateur, présenté comme candidat de l’ECC et soutenu par Monseigneur Bokundoa, lui aussi du Grand Equateur comme le Cardinal Ambongo;
  3. Ronsard Malonda

Logiquement, on devait aussi éliminer les deux comme on l’a fait pour les 3 autres de l’espace Grand Kasaï, mais le Cardinal ne l’a pas fait.
Au cours de la réunion suivante, le Cardinal va retirer son neveu Cyrile Ebotoko de la course, estimant qu’il n’avait pas de « carrure » pour être président de la Ceni. Par conséquent, Ronsard Malonda et Rémy Eale restent deux candidats en lice.

Comme la charte des confessions religieuses l’exige, il faut donc passer au vote. Peu avant le vote les confessions religieuses constituant le corps électoral seront informées que le candidat Rémy Eale de l’ECC appartenait à un parti politique de Lamuka, dont il a été candidat malheureux aux élections législatives de 2018. Ce qui le rendait un candidat partisant et non éligible.

Soudainement, ayant pris conscience de ça, le Cardinal Ambongo va de nouveau remettre son neveu Cyrile Ebotoko en course face à Ronsard Malonda, pourtant il avait estimé qu’il n’avait pas de carrure pour être président de la Ceni.

Un nouveau vote intervient conformément à l’article 17 de la charte des confessions religieuses, mettant aux prises Ronsard Malonda et Cyrile Ebotoko. Après dépouillement, Ronsard Malonda est élu avec 4 voix contre 2 pour Cyrile Ebotoko.

Pris de panique, le Cardinal sort de la salle après une brève prière et crie devant la presse à la corruption, sans preuve. Comme on peut le constater, et selon les sources mieux renseignées, toute la confusion jetée aujourd’hui dans l’opinion incombe au Cardinal Ambongo, qui non seulement est proche du MLC et de la famille Bemba, mais aussi travaille pour les intérêts impérialistes. Ses déclarations après la présidentielle de 2018 en sont une preuve éloquente.

Approché, quant aux accusations qui justifieraient les manifestations projetées pour le 9 juillet prochain, un cadre du FCC, dit ne pas reconnaitre Ronsard Malonda comme candidat de cette plate-forme.

Comme composante politique, le FCC a droit à quelques postes au bureau de la Ceni, et non au poste du président de la Ceni, qui revient par ailleurs aux confessions religieuses. Lesquelles ont tenu au respect de leurs votes exprimés en faveur de Ronsard Malonda, malgré les pressions exercées sur les représentants des églises Kimbaguiste et Salutiste par certaines forces invisibles.

La régularité du processus de désignation de Ronsard Malonda par ses pairs, a été bel et bien respectée selon les participants audit processus ; et l’autorité suprême du pays en a été informée par les confessions religieuses elles-mêmes.

Dès lors, pourquoi intoxiquer l’opinion et envoyer les jeunes dans la rue contre un autre jeune, alors que tout le monde veut le renouvèlement du personnel congolais ?

Pourquoi au nom de l’équilibre géographique et de l’unité nationale, on voudrait écarter un digne fils du Kongo Central, en lui attribuant une étiquette politique qu’il n’a pas et dont on ne saurait donner la moindre preuve, même en terme de carte de membre de son appartenance politique ?

Pourquoi n’avoir pas contesté l’appartenance de Malonda dès le premier, le deuxième tour des éliminatoires des candidats en lice ?

Pourquoi l’interférence de certaines chancelleries occidentales dans le fonctionnement souverain de l’administration congolaise ?

Au peuple de juger du bien-fondé ou non des marches et manifestations visant à assassiner la démocratie et déstabiliser le fonctionnement des institutions du pays. Au peuple de juger aussi l’implication personnelle du Cardinal Ambongo dans ce processus et l’influence négative qu’il exerce sur les églises protestantes ; car s’il était question des réformes de la Ceni, pourquoi a-t-il présenté son propre candidat ?

Pour rappel, l’église Catholique a toujours contesté tous candidats présidents de la Ceni depuis 2006, y compris ses propres enfants dont l’abbé Malumalu sans oublier ses successeurs comme Ngoy Mulunda et Corneille Naanga.

Fait à Kinshasa, le 06 juillet 2020

La Dynamique des jeunes intellectuels du Kongo Central


Ouragan FM / MCP, via mediacongo.net
4212 suivent la conversation
14 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Habib Soloh | 33WTX4I - posté le 07.07.2020 à 12:37

Une analyse téléologique de ce pitoyable article montre que son auteur est payé pour être tendancieux voire outrageux contre le cardinal. Le CV de Cyrille montre qu’il est de la Tshuapa alors qu’Ambongo est du Sud Ubangi. Comment le 1er peut-il être le neveu de l’autre ? Faux ! Voila le faux qui remet tout le développement en cause ! Cherchez autre chose !!

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | AXLM1XA - posté le 07.07.2020 à 12:28

Découpons ce pays, que chaque tribu fasse sa république a part. Je donne mon doigt a couper si dans certaines, ce ne seront pas des "républiquettes" de familles!

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 07.07.2020 à 11:40

On a même pas besoin de faire une analyse approfondue lorsqu'on regarde simplément les SIGNATAIRES DE CE MESSAGE!

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Andele | 9EJ2677 - posté le 07.07.2020 à 11:11

Quand j'ai vu les auteurs de l'article, j'ai tout compris...

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 07.07.2020 à 11:07

Salima | TTYVYQL - posté le 07.07.2020 à 09:37 Félicitations pour t’être défait de ton cocon tribalo-régionaliste légendaire. Pour une fois tu ne prends pas position en faveur d'un Ne-Kongo. Preuve que Malonda est le secrétaire de Lucifer kanambe. Défais-toi de ce daltonisme tribal une fois pour toutes et c'est très bon. Malonda ne régnera pas sur la CENI pour faire élire kanambe. Nous disons NON.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 07.07.2020 à 11:00

Ces jeunes intellectuels du Congo central sont mus par le tribalisme et le régionalisme. Je n'ai que du mépris envers eux et leur article partisan qui n'a aucun germe de vérité. Le cardinal est un homme de Dieu si non il a droit de les traîner en justice pour diffamation.

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kalume | ERWNEWG - posté le 07.07.2020 à 10:44

Ambongo! ambongo!ambongo! Vraiment ils n'ont toujours pas compris la leçon de Genève ,les agendas caches ne payent surtout Contre les partenaires avec qui on poursuit Les mêmes objectifs ,fayulu en sait quelque Chose

Non 13
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
INÈS ÉKAGA | BQ5MKVQ - posté le 07.07.2020 à 10:20

Vous pouvez tout faire, tout dire, tout écrire sur lMalonda , il ne présidera pas la CENI.

Non 6
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | J4TI6QP - posté le 07.07.2020 à 10:19

Dynamique des jeunes bidons: Congo central où serait Jacques MBADU que Zoé KANAMBE a tué avec l'aide de son frère KANAMBE HYPOLITTE pour l'argent des Chinois. RONSARD =NANGA=KANAMBE FCC (Alias KABILA). NON au processus électoral 2023 entaché des fraudes par les acolytes de KANAMBE

Non 4
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 07.07.2020 à 10:00

le Cardinal Ambongo va de nouveau remettre son neveu Cyrile Ebotoko en course face à Ronsard Malonda, pourtant il avait estimé qu’il n’avait pas de carrure pour être président de la Ceni.Un nouveau vote intervient conformément à l’article 17 de la charte des confessions religieuses, mettant aux prises Ronsard Malonda et Cyrile Ebotoko. Après dépouillement, Ronsard Malonda est élu avec 4 voix contre 2 pour Cyrile Ebotoko.Pris de panique, le Cardinal sort de la salle après une brève prière et crie devant la presse à la corruption, sans preuve.

Non 12
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Raphaël Mbate | NOMWGVI - posté le 07.07.2020 à 09:40

Imbroglio negro

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 07.07.2020 à 09:37

Toutes ces "Dynamique des..." n'aident point ce pays. Et qu'on emmène pas chez les ne-kongo un scénario Naanga et ses tripatouillages electoraux qui nuira encore plus à cette province, et qui ne profitera nullement de ces tripatouillages.

Non 3
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 07.07.2020 à 09:23

Vous avez presentez les 2 candidats et leurs appartenances religieuses. Alors votre RONSARD MALONDA appartient A quelle confession religieuse ???? 1.Cyrile Ebotoko, originaire du Grand Equateur et neveu du Cardinal, faussement présenté comme candidat de la Cenco; 2.Remy Eale Bosela, originaire du Grand Equateur, présenté comme candidat de l’ECC . 3. RONSARD MALONDA ???????? FCC kiekiekiekiekie EKOLEKA TE, EKOLEKA TOO kiekiekie

Non 7
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Désignation du successeur de Corneille Nangaa: « Les églises décident souverainement de celui...

Politique ..,

Ancien président de la Ceni, le pasteur Daniel Ngoyi Mulunda arrêté à Lubumbashi

Société ..,

Ceni : le processus électoral sacrifié en 2020 à cause de la guéguerre FCC-CACH

Politique ..,

La nouvelle société civile appelle à la réforme de la CENI avant la désignation de ses...

Société ..,