mediacongo.net - Actualités - Plus de 70 mille enfants congolais meurent de pneumonie

prev
next


Retour Santé

Plus de 70 mille enfants congolais meurent de pneumonie

Plus de 70 mille enfants congolais meurent de pneumonie 2013-12-20
Santé

Infection respiratoire aiguë affectant les poumons, la pneumonie constitue un problème de santé publique et un facteur de pauvreté pour les familles. Dans le monde, environ 8 millions d'enfants meurent chaque année des maladies évitables comme la pneumonie. Celle-ci constitue la première cause de décès des enfants de moins de cinq ans dans le monde. Elle tue environ un enfant toutes les quinze secondes avec en moyenne 150 millions d'épisodes de pneumonie par an chez les enfants de moins de cinq ans surtout dans les pays en développement.

La RDC n'est pas épargnée par cette maladie. Trois millions huit cents enfants sont chaque année atteints par cette maladie et septante sept mille enfants en meurent.

Face à cette ampleur, il faut agir pour protéger les enfants contre cette maladie meurtrière mais évitable. Pour ce faire, tous les acteurs  doivent être impliqués. Et le programme national  de lutte contre les infections respiratoires (PNIRA) entend associer les médias dans cette lutte pour promouvoir auprès de la communauté de bonnes pratiques pour éviter cette maladie.

C'est dans ce cadre qu'au cours d'une matinée d'information que ce programme a organisé grâce à l'appui du projet communication for Change (C-Change/FHI 360), les professionnels de médias ont été sensibilisés sur cette maladie et à leur tour, ils devront, à travers leurs plumes et micros, sensibiliser la communauté pour que cette maladie ne soit plus citée parmi les causes de mortalité infantile en adoptant de bons comportements.

Parmi les facteurs favorisant la pneumonie, outre les facteurs médicaux (la malnutrition, le faible poids à la naissance, le sida, la rougeole, l'absence du lait maternel, le sida) et sociaux (la promiscuité dans les ménages), il y a aussi les facteurs environnementaux notamment le froid, les fumées de cuisine, de tabac…

Parlant des conséquences de la fumée sur la santé, le directeur du PNIRA, le Dr Fidèle Ilunga qui a reconnu que la fumée à l'intérieur des maisons d'habitation est un indice et en même temps un facteur de pauvreté,  révèle que 20% des infections respiratoires sont attribuables à des causes environnementales contre 42% dans les pays en développement. Plus d'un million de personnes meurent par an de broncho-pneumopathie obstructive apparaissant à la suite de l'exposition à la pollution. 1,5% de décès lié au cancer de poumon enregistré chaque année serait dû à l'exposition à la fumée à l'intérieur de la maison.

La fumée est donc à éviter, pense le Dr Fidèle Ilunga, parce que les petites particules en suspension et les autres polluants qui se trouvent dans la fumée à l'intérieur des habitations provoquent des inflammations des voies respiratoires et des poumons. Ils affaiblissent aussi la réponse immunitaire.

« La pollution  de l'air à l'intérieur des maisons favorise le déficit pondéral à la naissance, la tuberculose, le cancer de la gorge, les maladies cardiaques »,  indique le directeur du PNIRA.

Au regard de toutes les conséquences néfastes dues à l'exposition à la fumée sur la santé, le Dr Fidèle Ilunga recommande de remplacer des sources de pollution par notamment des fours améliorés qui ne dégagent pas la fumée. Il recommande aussi à la communauté de faire sécher le bois avant de les utiliser. « Le bois bien séché ne dégage pas trop de fumée et cela  nous épargne  de la pneumonie. En sus de cela, il est conseillé d'utiliser le couvercle pour conserver la chaleur et tenir les enfants à l'écart lorsqu'on fait la cuisine ».


1082 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : L’aspirine, utile contre les accès de colère ?
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : le gène du stress augmente les risques de 38%