mediacongo.net - Actualités - Union sacrée : le moment décisif du quinquennat de Felix Tshisekedi !



Retour Politique

Union sacrée : le moment décisif du quinquennat de Felix Tshisekedi !

Union sacrée : le moment décisif du quinquennat de Felix Tshisekedi ! 2020-10-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/10-octobre/26-31/tshisekedi_felix_adresse_nation_20_0.jpeg -

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République

Théoriquement, en plus des 52 élus CACH, le Chef de l’Etat a besoin de 199 députés pour espérer prendre le contrôle de l’Assemblée nationale et du gouvernement…

Ça passe ou ça casse. Pour Félix Tshisekedi, c’est une évidence. Le Président de la République a reconnu vendredi 23 octobre 2020 la gravité de la crise que traverse la coalition FCC-CACH au pouvoir avant d’annoncer l’ouverture cette semaine des consultations à l’issue desquelles il prendrait des grandes décisions. En appelant à l’Union sacrée de la Nation, le Chef de l’État a avoué qu’il est à la recherche d’une nouvelle majorité.

Comment y parviendrait-il alors que ses alliés du FCC comptent à eux seuls 350 députés à la Chambre basse et n’envisagent nullement l’idée de perdre cet avantage confortable qui leur permet de toujours former et contrôler le gouvernement? S’appuierait-il sur les clans Katumbi, Bemba ainsi que sur le reste de l’Opposition et à quelles conditions? Serait-il tenté, en plus d’aller avec Modeste Bahati, de débaucher des élus FCC? Réussirait-il à passer de 52 députés CACH pour franchir la difficile barre de 251 élus? Prendrait-il la terrible décision de sortir carrément du schéma constitutionnel? Personne n’ose parier sa chemise. Mais quelle que soit l’issue de ce fatidique rendez-vous entre le Chef de l’Etat ainsi que les leaders politiques et sociaux, «Félix Tshisekedi a une occasion unique de sauver son quinquennat ou de le plomber définitivement», a glissé l’ancien député UDPS Serge Mayamba.

Début cette semaine des consultations annoncées par le Président de la République à la faveur de son adresse à la Nation le vendredi 23 octobre dernier. «C’est un moment clé du quinquennat. Un moment décisif», a estimé l’avocat Serge Mayamba, convaincu que la tâche ne sera pas facile au regard de la situation. Comprendre: si les consultations initiées sont synonyme d’un rabattement des cartes comme l’a fait savoir devant une assistance en extase Kitenge Yezu, haut représentant du Chef de l’État, rien n’indique jusque-là que la sortie de CACH de la coalition ferait perdre la majorité au FCC et conduirait à la chute du gouvernement Ilunga. En cas d’échec de cette démarche, le risque est grand de voir le camp Kabila imposer la cohabitation légitiment à Fatshi.

Parce que le Président a dit n’exclure aucun cas de figure, il devrait ferrailler pour créer une nouvelle majorité. Un tel scénario consisterait à bâtir un grand groupe autour de 52 députés CACH et espérer dépasser le seuil de 251 députés! Pour tenter d’y arriver, il faudrait trouver un accord à la fois avec la coalition Lamuka -98 députés-, l’AFDC-A de Modeste Bahati avec ses 18 députés et, ce serait le coup du siècle, débaucher près de 100 élus FCC. Théoriquement, en plus des 52 élus nationaux CACH, le Chef de l’Etat a besoin de 199 députés pour prendre «seul» le contrôle de l’Assemblée nationale et du gouvernement. Or pour ce qui est du débauchage, les lois de la République sont très claires, elles précisent qu’un député qui quitte librement son parti ou son regroupement politique au nom duquel il s’est fait élire, perd carrément son mandat.

Côté Ensemble de Moise Katumbi, les sociétaires se donnent encore le temps de la réflexion avant de se décider sur la suite à réserver à l’offre du Président, a-t-on appris le week-end.

Cependant, plusieurs ténors de la plateforme katumbiste sont favorables à l’appel de Félix Tshisekedi. Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito et Martin Fayulu sont également annoncés partants. Pour sa part, un haut cadre du FCC est d’avis qu’un gouvernement issu du ralliement éventuel des forces de l’Opposition et du recrutement probable d’un groupe de députés FCC affaiblirait davantage le Président de la République. «Je ne vois pas comment un Chef qui n’a pas su gérer deux groupes sans couac se dépasserait avec une dizaine de tendances. Pareille équipe serait plus difficile à gérer que l’actuelle parce que ses membres rappelleraient chaque fois au Président leur incontournable apport quand ils ne menaceraient pas de le lâcher», a-t-il fait comprendre.

Les pourfendeurs des consultations initiées par le Président de la République, tout en émettant le doute quant à leur succès, rappellent l’attitude de Félix Tshisekedi face à tous les accords qu’il a signés et foulés au pied depuis 2018. Ils évoquent ainsi Genève, Nairobi et Kinshasa avec Joseph Kabila avant de se demander s’il existe encore dans le gotha des personnalités susceptibles de croire les promesses d’un tel acteur politique. Mais le besoin d’avoir les coudées franches pour s’imposer comme seul maître à bord, le souci d’efficacité dans la machine gouvernementale et la nécessité absolue d’avoir une meilleure coordination poussent Félix Tshisekedi à prendre tous les risques possibles. Il a fait le choix du quitte ou double.

AKM
Africa News RDC / MCP, via mediacongo.net
4091 suivent la conversation
18 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Yes or No | 4IDYVS3 - posté le 28.10.2020 à 06:12

Monsieur le Président, faites une autopsie générale sur la composition de votre cabinet car seuls les fanatiques accepteront que le FCC vous a bloqué car nous voyons un Cabinet incompétent qui manque des têtes pensantes. Il n'est pas interdit d'embaucher cousins, frères, sœurs mais que la compétence soit le leitmotiv. Nous voyons comment la Présidence consomme un budget extraordinaire (ce n'est pas le FCC). Je l'ai toujours dit, la RDC progressera le jour où ces dirigeants sauront la valeur de 50 Fc avant d'engager la dépense.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
UDPEST COVID-19 | TSWZGT3 - posté le 27.10.2020 à 15:07

Trichekedi est un aventurier. Il est un comedien qui distrait les Congolais. Le pays se meurt mais lui va a Brazza pour parler la cession de Minembwe.....enfant maudit.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'unité | 5O7OOY8 - posté le 27.10.2020 à 15:00

*@Toyo toyo | BBPCU3K*: À moins que vous soyiez né hier , les gouvernements auxquels vous faites référence ont bel et bien été investis par une majorité parlementaire partant d'une entente. La constitution étant claire , nous sommes curieux de savoir comment le gouvernement d'union sacrée nommé unilatéralement par le président pourrait être investi par le parlement majoritairement FCC!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 27.10.2020 à 13:41

" TO MELI MBONDO,OYO A KO TRAHIR OPPOSITION KOMBO NA YE LIKAMA "(Felix Trichekedi). Tu vois maintenant voler n'est pas bon, quelle union sacree ???? kiekiekiekiekie Demande A Kabuya ou MPUNDAMAN des idees kiekiekiekiekie les talibans.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Auguy Tshibala | REFX45E - posté le 27.10.2020 à 13:18

6. Pour dissoudre l'Assemblée, il faut une crise persistante entre le Gvt et le l'AN. Aucune autre possibilité n'est prévue; 7. Pour nommer un informateur, il faut que le gouvernement par le biais du PM démissionne. Le PM étant issu de la majorité (AN) ne peut pas être limogé par le PR. Si toutes les parties respectaient la constitution, il n’y aurait pas des consultations !

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 27.10.2020 à 13:18

Mukuwa ekangami na kikongo, bo pesa ye mayi

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Auguy Tshibala | REFX45E - posté le 27.10.2020 à 13:17

Quelques points à retenir de la constitution de 2006: 1. Le vocable vision du PR n'est pas repris dans la constitution; 2. Le constituant n'a pas prévu que le chef de l'Etat soit le tout puissant, contrôlant le parlement et/ou le gouvernement; 3. La politique appliquée est celle du gouvernement et non du président; 4. Le PR ne peut entrer en conflit avec une autre institution, il est l'arbitre; 5. Au conseil des Ministres, on décide par délibération et les ministres ne répondent qu’au PM et non au PR. Ce dernier ne doit donner des injonctions au conseil des min ; 6. Pour dissoudre l'Assemblée, il faut une crise persistante entre le Gvt et le l'AN. Aucune autre...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Toyo toyo | BBPCU3K - posté le 27.10.2020 à 12:45

Et je dirai avec quelle majorité Mrs. SAMY BADIBANGA et Tshibala ont été nommé premier ministre par Kabila? Tout ce que Kabila faisait hier était bon. Pourquoi aujourd'hui ç'est devenu un problème majeur quand Felix applique la même procédure qui était salutaire pour ces FCCs à l'époque de Kabila? Tout acte posé par Felix de nature qu'il soit bon ou pas, c'est la contestation. Acceptons les règles du jeux telles qu'établies par les prédécesseurs, la continuité du règle.

Non 4
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 27.10.2020 à 12:13

pour ce qui est du débauchage, les lois de la République sont très claires, elles précisent qu’un député qui quitte librement son parti ou son regroupement politique au nom duquel il s’est fait élire, perd carrément son mandat.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DN | TNNQ1UA - posté le 27.10.2020 à 12:02

Pourquoi on ne veut pas dire la vérité au président FELIX. Aucun philosophe dit la gestion égales s'imposer ou passage en force par contre un bon gestion ce écouter les avis de tout le monde voila ce qui manquait chez FELIX voila il réfléchit mais après avoir fait d'énorme erreur qui a même attend sa crédibilité. Mr. Felix n'arrive pas gérer/diriger son propre parti UDPS ou tout est a lui le parlementaire debout etc. mais incapable de diriger/gérer que dire alors de la coalition ou tout ne lui sera jamais donne en cadeau. Je pense que le FCC est la racine de problème et aussi FELIX qui a aussi sa plus grande part de responsabilité. A se stade. il n'y a qu'un seul issu...

Non 4
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 27.10.2020 à 11:55

ENVOUTEMENT DE GENEVE matéralisée par KITENGE le Gourou: LA TRAVERSEE MALEFIQUE DU FLEUVE en des prériodes sensibles : 1 POUR L' AVOIR TRAVERSE.Pierre Mulele a été découpé en morceaux au camp KOKOLO le 9 octobre 1968 2/POUR L' AVOIR TRAVERSE les « sinistres » KIGANGA et MUZABAKANI ont été mitraillés par les hommes d’un certain Capitaine SASSOU NGUESSO en 1971 et leurs dépouilles couvertes de DOLLARS exposées au soleil 5/POUR L' AVOIR TRAVERSE Le 5 janvier 2019 , Martin FAYULU a raté rendez vous avec SINA RAMBO qui voulait ENFIN reconnaitre sa victoire et DEMANDER des garanties.Apprenti BEBEDOC C' EST FINI ADIOS

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Auguy Tshibala | REFX45E - posté le 27.10.2020 à 11:53

«Je ne vois pas comment un Chef qui n’a pas su gérer deux groupes sans couac se dépasserait avec une dizaine de tendances. Les pourfendeurs des consultations initiées par le Président de la République, tout en émettant le doute quant à leur succès, rappellent l’attitude de Félix Tshisekedi face à tous les accords qu’il a signés et foulés au pied depuis 2018.

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Toyo toyo | BBPCU3K - posté le 27.10.2020 à 11:44

C'est la seule occasion unique restant à Fatshi pour sauver son quinquennat. Je ne vois aucun inconvénient politique si Fatshi débauchait les députés membres d'un tel ou autre regroupement politique. Surtout qu'il s'agit de sauver notre seule nation la RDC humiliée par un groupe de politiciens. Felix aurait eu cette majorité depuis longtemps si seulement si la constitution avait été respecté au départ en nommant un informateur comme prévu afin d'identifier la majorité parlementaire. C'est passé, nous ne pouvons plus y revenir en arrière avec le temps. Tout est possible pour lui. Il a tout la sagesse, le pouvoir, l'intelligence, les moyens financiers...

Non 9
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 27.10.2020 à 11:41

La discipline qu'a le FCC si c'etait au service de la nation, ca nous aurait conduit loin. Une plate forme organisée mais avec trop des extremistes, travaillant au service du mal. Si Felix est incapable de resister avec un seul partenaire (FCC) mais qu'a n'est il s'il ajouter LAMUKA (ses ennemis de la convention de Genese) ?

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 27.10.2020 à 11:39

Après le décès de son père, il n'a su unifier son UDPS. Il a été incapable de ternir un seul accord politique, en moins de 2ans il n'a élaboré un programme économique,une vision économique acceptable du pays. Tous les pays du monde sont en récession économique. Devant un tableau si sombre la vie des congolais ne changera en rien.

Non 3
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
GERTRUDE TSHEZA | PCK5MGU - posté le 27.10.2020 à 11:35

Le FCC est la seule plateforme la plus disciplinée et la plus soudée de tous les groupements politiques du pays. Félix ne peut rien faire. C'est lui-même qui est le problème. Ce n'est ni la coalition ni Kabila. C'est lui qui a accepté de servir le diable. Ceux et celles qui connaissent nos compatriotes Kasaïens vous diront qu'il s'agit d'un peuple qui ne respecte jamais sa parole donnée.

Non 7
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 27.10.2020 à 11:28

Or pour ce qui est du débauchage, les lois de la République sont très claires, elles précisent qu’un député qui quitte librement son parti ou son regroupement politique au nom duquel il s’est fait élire, perd carrément son mandat. La tricherie a ses limites. Si vous n'aviez pas volé la victoire d'autrui, vous ne seriez pas confronté à toutes ces difficultés. LAMUKA n'est pas favorable à proprement parler à cette demarche. Il y adherent pour esperer affaiblir les deux alliés tricheurs et tirer leur epingle du jeux. Le danger qu'ils courent est de se salir par la gestion et les resultats calamiteux de ce mandat dont ils deviendraient eux aussi comptables.

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Habib Soloh | 33WTX4I - posté le 27.10.2020 à 11:25

Histoire de mariage à lire absolument : Un homme bat sa femme et la femme court la rue pour chercher une union sacrée avec les inconnus. Inconnus : êtes-vous sûrs que le cœur de cette femme a cessé de battre pour son homme ! LIBALA YA BATO, BAKOTAKA TE ! SOKI BABONGISI, OTIKALI NA SONI !!!

Non 2
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Jean-Claude Baende soutient l'Union sacrée de la nation et réclame les élections anticipées

Politique ..,

Conclusion des consultations : Lisanga Bonganga appelle Tshisekedi à suivre les conseils...

Politique ..,

Conclusions des Consultations: Tshisekedi à la croisée des chemins

Politique ..,

Conclusions très attendues des consultations du Palais de la nation : le président Félix...

Politique ..,