mediacongo.net - Actualités - Samy Badibanga invite les Congolais à un comportement républicain



Retour Politique

Samy Badibanga invite les Congolais à un comportement républicain

Samy Badibanga invite les Congolais à un comportement républicain 2020-11-02
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/11-novembre/1-8/badibanga_ntita_20_021012.jpg -

«Il est loin du Président l’idée de construire des conditions d’une dictature», rassure le Premier vice-président du Sénat.

Semaine décisive pour le Président Félix Tshisekedi qui, dès ce lundi 2 novembre, entame ses consultations de toutes les forces politiques et sociales du pays, très attendues depuis la semaine dernière.

Enjeux de l'initiative présidentielle disséqués par Samy Badibanga Ntita.

Au-delà des divergences apparues dans l’appréhension même de cette initiative de Félix Tshisekedi, le Premier vice-président du Sénat, Samy Badibanga, soutient que l’intérêt supérieur du plus grand nombre doit l’emporter sur tout ce qui s’apparenterait à un conflit de chapelle de trop. Ainsi, au cours d’une rencontre la semaine dernière avec une brochette de journalistes à Kinshasa, cet acteur politique, Premier ministre honoraire, a déclaré tout son soutien à cette initiative de Félix Tshisekedi.

Mettant en exergue l’enjeu national de ces consultations, Samy Badibanga n’a usé d’aucun euphémisme de nature à travestir la réalité. Bien au contraire. «Après une année et neuf mois de son accession à la Magistrature suprême de notre pays, il est bienséant, plus qu’un devoir de tout responsable, que le Président Félix Tshisekedi porte un regard critique sur sa propre action. Ici, le but de l’exercice consiste en une évaluation mi-parcours de sa gestion, conformément aux nombreuses attentes légitimes de ses concitoyens», soutient le numéro 2 de la Chambre haute du Parlement au cours de sa rencontre avec les médias.

Sur la même lancée, Samy explique que le sens de l’engagement du Chef de l’Etat est lié à la puissance et à l’efficacité des actions menées pour le peuple, ultime destinataire des actes de bonne gouvernance. «Il faut reconnaitre là, les signes d’un grand homme d’Etat qui refuse toute initiative tendant à le placer sur un piédestal ou toute adulation excessive liée à l’autosatisfaction et qui accepte les résultats d’une analyse froide pour vaincre éventuellement les écueils rencontrés dans sa gouvernance du pays», renchérit Samy.

«LOIN DE FATSHI, L’IDEE DE RESTAURER LA DICTATURE» DIXIT SAMY

Serein, Samy Badibanga explique en outre que «l’ensemble des institutions, des politiques publiques, des accords ne sont que des moyens à la disposition des acteurs pour accomplir leur devoir sacré de servir le peuple . Quand on comprend cela, on peut alors intégrer l’autre facette. A savoir, la nécessité d’évaluer l’efficacité de ces choix au regard des résultats obtenus».

Formellement, le numéro 1 de «Les Progressistes», regroupement membre de la grande famille politique UDPS et alliés, soutient que les deux axes vont de pair. «L’action et la réflexion sont les deux paradigmes de la vie politique», fait-il remarquer avant d’inviter les Congolais à un sursaut de patriotisme.

«Toute personne éprise d’amour et de paix pour le pays», est invité non seulement à encourager la démarche présidentielle, mais aussi à y participer si la demande lui est faite. "Car, il s’agit de conserver les chances de changement qualitatif de la gouvernance de la Nation pendant cette période post première alternance".

A tous ceux qui perçoivent à travers ces consultations, l’intention pour Félix Tshisekedi de vouloir restaurer le totalitarisme en RD Congo, Samy Badibanga répond sans atermoyer. «Il est loin du Président de la république, l’idée de construire des conditions d’une dictature comme certains tentent de le faire croire. Je considère ce genre d’insinuations, comme une pensée négative qui serait en contradiction avec la démarche menée jusqu’ à ce jour pour l’instauration d’un Etat de droit et la démocratie participative».

"Ceux des Congolais qui n'auront pas saisi la quintessence de la démarche de Fatshi poseront des actes contraires au progrès collectif".

Faisant un saut le passé, Samy Badibanga rappelle aux acteurs politiques, toutes obédiences confondues, que tout au long de son histoire, la RDC a été bâtie sur une quête permanente de consensus. Qui plus est, souligne-t-il, le pays a ses plus belles pages écrites, grâce également à une recherche acharnée de bonheur de tous par un renoncement aux solutions particulières.

«Si nous revisitons les grandes étapes de notre histoire, depuis l’accession du pays à l’indépendance jusqu’à ce jour, la recherche du consensus est une constante permanente. Déjà, il a fallu une union sacrée pour sortir le pays de l’esclavage de la colonisation et obtenir la souveraineté nationale et internationale», explique Samy.

Selon ce même acteur politique, «ceux des Congolais qui n’auront pas saisi la quintessence de la démarche actuelle du président Félix Tshisekedi, dans ce qu’elle a de noble et de profondément politique, poseront des actes contraires au progrès collectif». Raison pour laquelle, Samy Badibanga espère que chaque camp politique, sans pour autant se renier, devrait faire preuve d’éthique de responsabilité, afin de conduire le pays bien sur son chemin de l’espérance, mais également vers son dessein de grandeur.

On rappelle que Samy Badibanga est l’un des poids lourds du camp de Félix Tshisekedi. Premier vice-président du Sénat et Premier ministre honoraire, il enfile dès lors, le costume de personne-ressource. Dire que dans la configuration actuelle des institutions politiques issues des élections de décembre 2018, Samy Badibanga est le plus haut placé du CACH, après le chef de l’Etat lui-même, c’est ne vouloir informer personne.


Forum des As / MCP, via mediacongo.net
2345 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 02.11.2020 à 22:18

anaonyme |Etranger ou semi-Congolais, cesses toi et tes semblables de manipuler les Congolais dans les réseaux sociaux pour qu'ils s'entre-déchirent et n'avancent pas. Votre esprit négatif de destruction ne se retournera que contre vous-mêmes et produira cette folie qui a déjà commencé car elle est contre nature de la vision que le créateur tout puissant a pour ce monde et cet univers. En fait, vous n'êtes que les déchets qui se dégagent pendant que la nature nettoie ; Heureux sont ceux qui construisent la paix!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 02.11.2020 à 11:51

dépenses INUTILES, frais de mission en millions de dollars et avion affrété idem, PENDANT QUE LES MILITAIRES, FONCTIONNAIRES ET ENSEIGNANTS sont IMPAYES un 2 NOV DU MOIS,,,;:!!!!IL DIRA encore c’ est le FCC QUI BLOQUE LA PAIE DE ces millions de familles, affamées , enfants chassés des écoles « gratuites

Non 5
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Emma | HVZ53G8 - posté le 02.11.2020 à 10:49

on ne nous l'a jamais appris, les notions de loyauté,de l'honneur,le sens du devoir,le respect, le travail, etc sont étranges aux congolais.Nous ne sommes ni éduqués ni civilisés.

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 02.11.2020 à 10:13

Cela n’a pas tardé pour que TSHILOMNBO perde LA BOUSSOLE: :OYO est au NORD au CONGO BRAZZA et KINSHASA lieu des consultations est en RDC et au SUD de OYO ;encore des dépenses INUTILES, frais de mission en millions de dollars et avion affrété idem, PENDANT QUE LES MILITAIRES, FONCTIONNAIRES ET ENSEIGNANTS sont IMPAYES un 1ER DU MOIS,,,;:!!!!IL DIRA encore c’ est le FCC QUI BLOQUE LA PAIE DE ces millions de familles, affamées , enfants chassés des écoles « gratuites »

Non 10
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

5 personnes désignées pour assister Bahati Lukwebo

Politique ..,

Robert Tanzey : "Samy Badibanga au coeur de la success story de Fatshi "(Analyse)

Politique ..,

Samy Badibanga : « osons cinq mesures pour accroître les réserves de change et sauver le Franc...

Economie ..,

Samy Badibanga : « La majorité doit développer cohérence et solidarité »

Politique ..,