mediacongo.net - Actualités - Origines du Covid-19 : l’hypothèse d’un accident à l’Institut de virologie de Wuhan relancée après la divulgation de travaux inédits



Retour Santé

Origines du Covid-19 : l’hypothèse d’un accident à l’Institut de virologie de Wuhan relancée après la divulgation de travaux inédits

Origines du Covid-19 : l’hypothèse d’un accident à l’Institut de virologie de Wuhan relancée après la divulgation de travaux inédits 2021-05-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/05-mai/10-16/wuhan_21_02141.jpg -

Une vingtaine de chercheurs estiment que la responsabilité de l'Institut de virologie de Wuhan dans la propagation du virus a été écartée à tort.

L’idée que la pandémie de Covid-19 puisse être causée par un accident de laboratoire a été dénoncée, il y a un an, comme une théorie complotiste par les plus grandes revues, scientifiques et organisations de presse du monde. Mais l’origine du virus qui a tué des millions de personnes reste un mystère, et la possibilité qu’il provienne d’un laboratoire reste une théorie possible.

Et si les complotistes n'étaient, finalement, pas si fantasques que ça ? Dans une lettre publiée le 13 mai dans la revue américaine Science , une vingtaine de scientifiques attestent que l'hypothèse de l'origine accidentelle du virus, qui pourrait s'être échappé du laboratoire de Wuhan, en Chine, a été écartée à tort.

En mai 2020, l'équipe de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) chargée d'étudier l'origine du virus avait ainsi évalué l'hypothèse du « débordement zoonotique » comme « probable voire très probable », au détriment d'un incident humain « extrêmement peu probable », sans qu'il n'y ait pourtant « aucune conclusion qui favorise clairement une propagation naturelle ou un accident de laboratoire », estiment les scientifiques. Or cette conclusion a été donnée, selon eux, par la partie chinoise de l'équipe de l'OMS. « Les deux hypothèses n'ont pas reçu la même considération », pointent les chercheurs dans leur correspondance.

Cette publication survient à peine quelques heures après la divulgation sur Twitter de trois travaux universitaires menés entre 2014 et 2019 à l'Institut de virologie de Wuhan (WIV). Diffusés par le compte d'un scientifique anonyme, les trois mémoires, restés jusqu'à présent dans les archives malgré les informations d'importance qu'ils contiennent, mentionnent notamment des incohérences avec les données fournies par le WIV depuis le début de la pandémie sur le nombre et la nature des coronavirus conservés au laboratoire, et sur les expériences conduites sur ces virus. Selon plusieurs experts consultés par Le Monde , les travaux universitaires remettent même en cause l'intégrité des séquences génétiques virales publiées ces derniers mois par l'institution de recherche de Wuhan pour expliquer l'apparition du virus.

Des scientifiques américains de haut niveau appellent ainsi à une enquête « transparente et objective », invitant à ne favoriser aucune hypothèse tant que davantage de données n'ont été recueillies. Parmi les signataires, le microbiologiste David Relman de l'université Stanford et le virologue Jesse Bloom de l'université de Washington, mais également Ralph Baric, microbiologiste comptant parmi les meilleurs spécialistes mondiaux des coronavirus, et qui a déjà étroitement collaboré avec le WIV.

«  Soupçons déplacés  »

Des expériences visant à modifier des agents pathogènes étaient en cours à l’Institut de virologie de Wuhan, le principal centre chinois d’étude des virus de chauve-souris, similaires au SRAS-CoV-2. Certains considèrent le fait que le Covid-19 soit apparu pour la première fois dans la ville où se trouve le laboratoire comme une preuve indirecte qu’un accident de laboratoire pourrait être en cause.

Même si les scientifiques chinois ont affirmé qu’aucune fuite n’a eu lieu, les auteurs demandent une enquête plus indépendante. «  Une enquête digne de ce nom doit être transparente, objective, fondée sur des données, inclure une large expertise, faire l’objet d’une surveillance indépendante et être gérée de manière responsable afin de minimiser l’impact des conflits d’intérêts  », écrivent-ils.

«  Les agences de santé publique et les laboratoires de recherche doivent ouvrir leurs dossiers au public. Les enquêteurs doivent documenter la véracité et la provenance des données à partir desquelles les analyses sont effectuées et les conclusions tirées  » ajoutent les biologistes.


Le Figaro / Ouest France / MCP, via mediacongo.net
2142 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mimbo | XT6OTEA - posté le 14.05.2021 à 14:52

Cette enquête de l'OMS, je savais que ça sera de la fantaisie tant que les chinois tenaient mordicus à mener l'enquête eux même. On donnera raison à Donald Trump. Il est vrai que le renseignement chinois et la CIA détiennent des informations précises et ces deux pays ont des responsabilités dans cette histoire. Se rendant compte du dégât humain causé par cette fuite du labo chinois, on tente à tout pris à masquer la donne, mais la vérité jaillira un jour.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Toyo toyo | BBPCU3K - posté le 14.05.2021 à 14:22

La fin du monde ne sera plus cette fois-ci l'œuvre de Dieu Tout Puissant, le Créateur de l'univers visible et invisible mais plutôt de l'homme lui-même. Pourquoi tant ces chercheurs experts biologistes, microbiologistes, nucléaristes, ne se mettent pas dans la logique d'inventer des choses qui peuvent éradiquer définitivement la souffrance de l'homme sur la terre. Il y a la famine et la pauvreté pratiquement dans 2/4 dans le monde, ces gens là qui sont superbement dotés de l'intelligence surnaturelle ne peuvent pas aider ce monde à devenir un monde merveilleux où il n'y aura plus des maladies, épidémies pandémies, pauvretés, tueries, etc...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Drépanocytose : la jeunesse protestante de Kinshasa encourage le dépistage avant le mariage
AUTOUR DU SUJET

Les vaccins par voie nasale, un espoir pour limiter la transmission des virus

Santé ..,

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Santé ..,

Variants Alpha, Delta, Mu… L'apparition récurrente de nouvelles souches du virus du Covid-19...

Santé ..,

Il sera bientôt trop tard pour découvrir les origines biologiques du Covid-19

Santé ..,