mediacongo.net - Actualités - « Les Assemblées Provinciales : une expérience en voie d’échouer » (opinion Jean Claude Katende)



Retour Politique

« Les Assemblées Provinciales : une expérience en voie d’échouer » (opinion Jean Claude Katende)

« Les Assemblées Provinciales : une expérience en voie d’échouer » (opinion Jean Claude Katende) 2021-05-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/05-mai/10-16/katende_jean_claude_20_0.jpeg -

Jean-Claude Katende

Au regard de l’article 197 de la Constitution, les Assemblées Provinciales jouent un rôle crucial dans la marche et le développement d’une province.

Elle délibère(décide) sur les questions qui relèvent de la compétence de la province et contrôle le Gouvernement provincial et autres services publics.

Ces pouvoirs sont confiés à l’Assemblée provinciale pour assurer que tout ce qui se passe dans la province se fait au profit des citoyens que les députés provinciaux représentent.

Qu’ils soient élus ou cooptés, les députés provinciaux sont des protecteurs et défenseurs des intérêts politiques, économiques et sociaux des citoyens. Ils sont là par les citoyens et pour les citoyens.

Mais, chaque jour qui passe, les espoirs que les citoyens fondaient sur ces Assemblées provinciales se dissipent. Depuis la législature de 2006, beaucoup de ses assemblées n’ont pas joué leur rôle pour faire que la gouvernance des provinces soit faite au profit des citoyens. Avec la mise en œuvre du découpage du pays, la déception des Assemblées Provinciales a atteint encore des limites intolérables.

Les députés provinciaux sont devenus des véritables guerriers. Ils sont en guerre contre les bureaux des Assemblées Provinciales ou alors contre les gouvernements provinciaux.

La majorité des provinces est touchée. Ils règlent des comptes aux bureaux. Ils règlent le compte aux gouverneurs. Mais, ils ne font pas l’essentiel du travail pour lequel elles ont été créées.

Depuis le début de cette législature, combien d’édits ces Assemblées Provinciales ont pris pour améliorer les conditions de vie des citoyens ? Il y a des Assemblées Provinciales qui n’ont pris aucun édit, qui n’ont jamais interpelé les services de l’Etat pour qu’on améliore la fourniture en eau potable ou en électricité aux citoyens…

Les citoyens sont abandonnés et les députés provinciaux sont dans des querelles politiciennes interminables.

Mais chaque mois, les députés provinciaux touchent leur salaire. Et c’est pour quel travail qu’ils rendent aux citoyens ? Ils ont détourné cette institution de sa mission pour s’en servir pour leurs intérêts partisans.

Ces Assemblées Provinciales mises en place pour rapprocher le pouvoir du peuple, sont devenues ennemi du peuple.

A mon point de vue, cette expérience a totalement échoué.

Il est urgent de faire l’évaluation du travail fait par ces Assemblées Provinciales depuis de 2006 pour tirer des conclusions.

Il ne sera pas malvenu de les supprimer et de mettre en place d’autres mécanismes pour s’assurer que les provinces sont gérées dans la transparence et dans l’intérêt des citoyens.

Une fois, les Assemblées Provinciales supprimées, on peut créer des représentations de l’IGF auprès de chaque gouvernement provincial pour s’assurer que les moyens mis à la disposition des gouvernements provinciaux sont gérés dans la transparence et au profit des citoyens.

On peut aussi exiger aux gouverneurs de publier régulièrement les états financiers de la province pour permettre aux citoyens d’assurer le contrôle citoyen.

Pour recevoir les avis des citoyens sur les priorités de la province, on peut instituer des consultations/ concertations régulières des forces sociales et politiques qui permettront aux gouverneurs d’intégrer dans leur programme de gouvernance les préoccupations des citoyens.

Ainsi, l’argent destiné au fonctionnement des Assemblées Provinciales et au paiement des salaires des députés provinciaux peut servir directement au développement des provinces.

L’utilisation des institutions publiques pour s’enrichir et régler des comptes aux autres citoyens est immorale.

Me Jean Claude KATENDE


24H Congo / MCP, via mediacongo.net
1319 suivent la conversation
7 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme | 511ZWFU - posté le 18.05.2021 à 13:59

Je donne pleinement raison à Me Katende, cette disposition constitutionnelle mérite la révision dans le sens de mettre fin aux gouvernements provinciaux et aux assemblées provinciales. Ces deux institutions sont venus déchirées l'unité et favorise le tribalisme. Nous pouvons rentrer au système du Zaire. En fait, les gouverneurs représentent le chef de l’État et appliquent la politique du chef, pourquoi alors gaspiller les fonds pour rien en mettant tout un gouvernement avec tous les avantages. A ce jour, il y a la guerre entre l'assemblée et le gouvernorat. Je suis d'avis pour le changement de cette disposition même par referendum

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 15.05.2021 à 21:39

Un désordre crée par les TALIBANS Udepesiens et les assoiffer du pouvoir. Aujourd’hui les Provinces ont du mal a décoller.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 15.05.2021 à 13:07

Echec a cause de la corruption instaurer par tshilombo en mode de fonctionnement ,il n'y avait pas ce climat délétère dans les provinces avant l'union sucrée fruit de corruption et des arrangements de nuits, oui après tshilombo il faut en finir avec les gouvernements provinciaux et les motions y compris au niveau nationale

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
sadi carnot le physicien | PBY9Z3W - posté le 15.05.2021 à 11:26

Une belle reflexion qui ne va pas rejouir les politiciens mais qui est réelle!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JEREMIE MWEZE | 7D7ADLF - posté le 15.05.2021 à 10:07

UN REFERENDUM EST LE BIEN VENU ET LE PEUPLE DECIDERA DE SUPPRIMER CES STRUCTURES QUE SONT LES ASSEMBLEES PROVINCIALES QUI PERTURBENT TOUTE LA VIE DES PROVINCES, ILS NE FONT RIEN DU TOUT JUSTE BOUFFER L;ARGENT DU PEUPLE ET SE FAIRE APPELER "HONNORABLES" QUALIFICATIFS QU'ILS NE MERITENT NULLEMENT PAS

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OMEGA | KMRJKS3 - posté le 15.05.2021 à 05:42

Et que dit la constitution a ce propos. ?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | RBEPVWD - posté le 14.05.2021 à 22:19

il faut en finir avec le gouvernement et les assemblée provinciaux qui n'apportent rien a part les désordres surtout avec les méthodes de gouvernance instaurer par Tshilombo basé sur la corruption et les motions sur des motifs fallacieux

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Kwilu/APK : le successeur de Serge Makongo sera connu ce vendredi

Provinces ..,

Kasaï : L’Assemblée provinciale décline un prêt de 2 millions $ contracté par le...

Provinces ..,

Maniema : après sa destitution, l'ex-gouverneur Auguy Musafiri saisit la cour constitutionnelle

Provinces ..,

Sud-Kivu: l’Assemblée provinciale mobilise pour une aide urgente en faveur des déplacés de Goma

Provinces ..,