mediacongo.net - Actualités - Contagions du variant Delta en Europe : Emmanuel Macron met les non-vaccinés sous pression et pousse la France à la vaccination



Retour Monde

Contagions du variant Delta en Europe : Emmanuel Macron met les non-vaccinés sous pression et pousse la France à la vaccination

Contagions du variant Delta en Europe : Emmanuel Macron met les non-vaccinés sous pression et pousse la France à la vaccination 2021-07-13
Santé
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/07-juillet/12-18/coronavirus-4eme-vague-allocution-macron-jpg.png -

Le président français Emmanuel Macron s’est adressé à ses compatriotes depuis l’Elysée ce lundi pour présenter des mesures contraignantes contre le très contagieux variant Delta du Covid-19.

Emmanuel Macron a choisi la télévision pour sa 8e allocution depuis le début de la crise sanitaire pour une adresse solennelle à la Nation. Car l’époque a changé. Après deux mois de déconfinement progressif, de retour aux terrasses, d’innocence retrouvée, la conjoncture se fait plus morose depuis une semaine.

En cause, le variant Delta, plus contagieux que les souches précédentes, qui contrecarre les plans du gouvernement. Si la pression hospitalière baisse encore avec 947 personnes en soins critiques, la tendance est à la hausse des contaminations, avec 4.256 nouveaux cas enregistrés dimanche, contre 2.549 il y a une semaine. Comment inciter les Français à se faire vacciner ? Le président, après un Conseil de défense ce matin à l’Elysée ce lundi matin, a tranché : la vaccination va devenir obligatoire pour les soignants, personnels hospitaliers et bénévoles s’occupant de personnes fragiles. Et le pass sanitaire sera étendu aux bars, restaurants, transports, hôpitaux dès août.

Obligation vaccinale pour les soignants

Depuis une semaine, le débat autour d’une vaccination obligatoire pour les soignants fait rage. Vendredi, le Conseil scientifique a préconisé « une obligation vaccinale pour les soignants », affirmant s’appuyer sur la « recommandation » du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.

S’il est difficile d’obtenir des chiffres précis sur la vaccination des soignants, il existerait un important écart : 89,9 % des soignants libéraux ont reçu au moins une dose, contre 59,3 % des professionnels en Ehpad. Insuffisant, estime le pouvoir. Après des consultations la semaine dernière de soignants côté ministère de la Santé, et de chefs de partis côté Premier ministre, la décision est donc tombée. Tous les soignants devront à la rentrée être vaccinés contre le Covid-19. Pour qui précisément ? « Les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite et des établissements pour personnes en situation de handicap », a précisé le chef de l’Etat. Une obligation vaccinale qui s’appliquera d’ici le 15 septembre également à tous les professionnels et bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile. Des contrôles et des sanctions se mettront en place à partir de la mi-septembre.

Pour imposer cette obligation, le gouvernement doit passer par une loi. Et il souhaite aller vite. Un projet de loi sera donc présenté en Conseil des ministres lundi 19 juillet. Il sera ensuite examiné dans le courant de la semaine prochaine par le Parlement, dans le cadre d'une procédure accélérée. Cette mesure s'appliquera « sans attendre », et les concernés auront « jusqu'au 15 septembre » pour s'y conformer. Après quoi «des contrôles seront opérés et des sanctions. 

Quelques minutes après l’annonce de la vaccination obligatoire pour les soignants par Emmanuel Macron, le ministre de la Santé français , Olivier Véran, a précisé que les soignants non vaccinés au 15 septembre « ne pourront plus travailler et ne seront plus payés ».

Elargissement du pass sanitaire

Le pass sanitaire va être obligatoire pour les plus de 12 ans dans les « lieux de loisirs et de culture » de plus de 50 personnes dès le 21 juillet prochain. Il sera ensuite étendu à partir du début du mois d'août, et concernera le train, l'avion, les bars et les restaurants, ainsi que les hôpitaux, les maisons de retraite, et les établissements médico-sociaux. Cette liste pourra encore s'allonger par la suite, a précisé Emmanuel Macron. Concrètement, l'accès à ces lieux sera réservé à des personnes vaccinées depuis plus de quinze jours, ou à celles qui ont réalisé un test PCR ou antigénique négatif récent.

Actuellement en France, le pass sanitaire - qui présente la preuve soit d’un schéma vaccinal complet (donc deux semaines après la deuxième dose ou l’unique dose); soit d’un test PCR ou antigénique négatif (de moins de 48 heures) ; soit enfin d’un test prouvant un rétablissement du Covid-19 (preuve de contamination entre six mois et deux semaines) - permet d’accéder aux rassemblements de plus de 1.000 personnes et dans les boîtes de nuit. Il peut être présenté sous forme d’un QR code sur une application mobile ou d’un papier. Or, face à la menace d’une quatrième vague, le président français a choisi d’étendre fortement ce pass sanitaire. « L’équation est simple : plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d’espace au virus pour se diffuser, plus nous éviterons les hospitalisations », a justifié le président, appelant à « un été de mobilisation pour la vaccination ».

« Dès le 21 juillet, le pass sanitaire sera étendu aux lieux de culture et de loisirs réunissant plus de 50 personnes », a expliqué Emmanuel Macron. Pour tous les Français de plus de 12 ans, il faudra être vacciné ou présenter un test négatif récent pour assister à un spectacle, un concert, un cinéma, un festival ou entrer dans un parc d’attractions… Deuxième étape : « A partir du début du mois d’août, le pass sanitaire s’appliquera dans les cafés, restaurants, hôpitaux, Ehpad, établissements médico-sociaux, centres commerciaux, voyages longue distance en avion, en train, en car… » Un élargissement très important donc, sans exclure d’ajouter d’autres activités à cette liste par la suite.

Test PCR payant

Le président français a également décidé que les tests PCR, sans ordonnance, deviendront payants à partir de l’automne. L’Académie de médecine avait suggéré cette piste pour encourager les récalcitrants à se faire vacciner. Par ailleurs, une campagne de rappel sera mise en place à compter de début septembre pour les vaccinés de janvier et février.

Enfin, pour les territoires d’Outre-Mer, les décisions sont plus drastiques : l’état d’urgence sanitaire sera déclaré dès mardi en Martinique et à La Réunion et un couvre-feu sera instauré.


20minutes / Le Figaro / France 24 / MCP, via mediacongo.net
1125 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Hama | QEX7EWO - posté le 13.07.2021 à 08:30

Voilà un président qui se préoccupe de ses gouvernés et qui anticipent. Il y a déjà des millions de personnes vaccinées à travers le monde. Le taux des réactions secondaires dues aux produits injectés n'est pas significatif. Même les produits pharmaceutiques courants peuvent réagir de manière inattendue. Bravo Monsieur MACRON

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mk | 6TO6U14 - posté le 13.07.2021 à 07:45

Ce franc maçon veut rendre le vaccin obligatoire alors que le presonnel soignant doute du vaccin et de son éfficacité.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 aux États-Unis : les employés fédéraux contraints d'être vaccinés ou testés et...

Monde ..,

Mediacongo et ses partenaires ont sensibilisé les femmes sur les opportunités qu'offre le...

Femme ..,

8 mars : Pas de faste habituel, Covid-19 oblige

Femme ..,

Covid-19: il y a un an, wuhan et ses 11 millions d'habitants se confinaient

Monde ..,