mediacongo.net - Actualités - iMac M1 24” (2021) : une icône réinventée ? (Test)



Retour MC Geek !

iMac M1 24” (2021) : une icône réinventée ? (Test)

iMac M1 24” (2021) : une icône réinventée ? (Test) 2021-07-31
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/07-juillet/26-31/test_imac_m1_21_02145.jpg -

Après les MacBook Air et MacBook Pro, c’est au tour du mythique iMac d’accueillir sa puce M1. Pour fêter l’évènement, Apple revoit le design de son célèbre ordinateur de bureau. Haut en couleurs, le nouvel iMac M1 est aussi plus fin, plus léger et s’accompagne d’accessoires assortis.

Avec cette refonte, le géant américain compte bien faire de son iMac l’ordinateur familial par excellence. À l’heure où le télétravail tend à se démocratiser, le timing semble donc parfait. Encore faut-il que la machine se montre convaincante au quotidien.

Nous avons donc remplacé notre MacBook Pro 16’’ à la configuration très musclée (plus de 4000 euros à sa sortie) par l’iMac M1 24’’ standard (valeur 1449 euros). Voici notre avis complet.

Tout nouveau design

Enfin ! Apple aura pris tout son temps pour revoir le design (inchangé depuis des années) de son iconique iMac. Pour marquer le coup, le tout-en-un Pommé troque sa robe d’aluminium gris pour des couleurs plus flashy. Au choix, on peut donc craquer pour un iMac bleu, vert, rose, jaune, orange, mauve ou le classique argent (attention le modèle standard n’est disponible qu’en bleu, vert, rose et argent).

À l’arrière, l’iMac revêt toujours une coque en aluminium du plus bel effet, à l’avant le coloris s’étend sur une large bande inférieure. C’est ici qu’Apple a logé l’ensemble des composants de la machine. Au dessus, un cadre blanc entoure l’écran de 24’’.

Ne vous y trompez pas, l’iMac M1 n’est pas plus grand que son prédécesseur équipé d’un écran de 21’’. En réalité, Apple a souhaité conserver ce format et y loger la dalle la plus grande possible. L’iMac M1 24’’ est donc tout aussi compact qu’un 21’’ mais avec un écran plus confortable.

Ce nouveau modèle se distingue surtout par son extrême finesse. Avec 11,5 mm au garrot, il est l’ordinateur de bureau le plus fin du marché. On s’extasie même devant tant de finesse si on compare cet iMac à son ancêtre coloré vieux de 25 ans. Ajoutons à cela un poids très léger (à peine plus de 4 kg) facilitant le transport d’une pièce à l’autre, si besoin.

Apple reste fidèle à la philosophie iMac et joue la carte du minimalisme. Le port d’alimentation camouflé derrière le pied pivotant (à la verticale seulement) accueille un câble tressé aux couleurs de la machine. Soulignons la présence d’un port ethernet sur le bloc d’alimentation. Le souci du détail.

Si ce minimalisme ravira les plus névrosés d’entre nous, poussé à l’extrême il présente des inconvénients d’ordre technique. Par exemple, la connectique de cet iMac M1 est (trop) limitée pour un ordinateur de bureau.

Sur le modèle standard, on doit se contenter de deux ports Thunderbolt au dos et d’un jack 3,5 mm sur le flanc gauche. Les versions supérieures, elles, accueillent aussi deux ports USB 3. Pourquoi pas deux Thunderbolt supplémentaires ? Mystère et boule de Pomme, interrogé sur ce point Apple n’a pas apporté de réponse.

Dans tous les cas de figure, la plupart des utilisateurs devront sans doute passer par l’achat d’un adaptateur ne serait-ce que pour connecter une clé USB par exemple. Au regard du prix de la machine, on aurait aimé qu’Apple fournisse ce petit accessoire.

En dehors de ces quelques problèmes techniques, l’iMac M1 24’’ reste l’ordinateur de bureau le plus élégant du marché. En multipliant les coloris et en jouant la carte de la finesse, Apple ouvre le champ des possibles au grand public.

L’ordinateur peut désormais s’installer n’importe où dans la maison et se marier à n’importe quel mobilier. Oui, l’iMac M1 24’’ est aussi un objet de déco à part entière.

Des accessoires assortis mais…


L’iMac M1 s’accompagne de nouveaux accessoires assortis aux couleurs de la machine. N’espérez pas acquérir les accessoires seuls, Apple ne les propose pas à la vente. N’espérez pas non plus opter pour des couleurs dissociées, cette option n’est pas disponible.

L’iMac M1 24’’ est donc livré avec une Magic Mouse et un Magic Keyboard (sans Touch ID) aux couleurs de la machine. Le Magic Keyboard avec Touch ID vous coûtera 50 euros de plus. Idem si vous voulez remplacer la Magic Mouse par un Magic Trackpad.

Le télétravail à la sauce M1
Sous son nouveau costume, l’iMac 24’’ camoufle la puce M1 inaugurée avec les derniers MacBook Air et MacBook Pro 13’’. Notre modèle de test dispose de la configuration standard soit un processeur composé d’un CPU de 8 coeurs et d’un GPU de 7 coeurs accompagné de 8 Go de RAM et 256 Go de stockage.

Ce modèle commercialisé à 1449 euros peut s’apparenter à l’ordinateur familial, celui qui trône dans le salon à disposition des enfants (pour leurs devoirs) ou des parents (pour un peu de consultation).

Pour cette cible dont les usages sont centrés sur la bureautique et la navigation web, la puce M1 délivrerait presque trop de puissance. Mais c’est sans compter sur les nouveaux usages découlant de la crise sanitaire.

Début 2020, la pandémie mondiale a mis un coup d’accélérateur au télétravail. Pour certains professionnels, notamment ceux de la création (photographes, vidéastes, concepteurs etc.), acheter une nouvel équipement représente un lourd investissement. Sauf si on opte pour une machine équipée de la puce M1 d’Apple.

Contre toute attente, les nouvelles machines de l’américain seraient presque un bon rapport puissance-prix. Car les performances délivrées par la puce M1 sont tout simplement époustouflantes. L’iMac 24’’ peut donc aisément faire office de machine professionnelle, y compris pour les métiers de la création.

À titre d’exemple, nous avons utilisé l’iMac M1 comme machine de travail pendant plusieurs jours. Si nous n’avions aucun doute sur ses capacités en matière de bureautique, nous nous interrogions sur son potentiel pour les usages plus avancés. Bonne nouvelle : l’iMac M1 24’’ encaisse parfaitement de longues sessions de retouche photo ou de montage vidéo en 4K (avec plusieurs flux vidéo).

Cerise sur le processeur, il accomplit ces tâches dans un silence de cathédrale et sans présenter le moindre signe de chauffe. Pour obtenir les mêmes résultats dans l’univers PC, une configuration bien plus musclée, plus volumineuse mais aussi plus coûteuse est nécessaire. Qui l’eût cru ?

Soulignons également l’intégration d’une nouvelle caméra FaceTime HD désormais capable de filmer jusqu’en 1080p, mais (pour une raison inconnue) sans le suivi du sujet de l’iPad Pro M1.

Associée à trois micros de « qualité studio » et un algorithme de réduction des bruits de fond, elle améliore considérablement la qualité des visio-conférences, assez médiocre sur les précédentes générations. De quoi faire de l’iMac M1 24’’ la machine idéale pour le télétravail ? Il s’en rapproche.

Taillé aussi pour le multimédia

Nous l’énoncions plus haut, le nouvel iMac conserve le même format que le précédent 21’’ mais intègre désormais un écran de 24’’. De quoi améliorer l’expérience multimédia ? Incontestablement.

Si nous n’aurions pas craché sur un écran un poil plus grand (une dalle de 27’’ tant qu’à faire), nous n’avons rien à reprocher à la qualité d’affichage. Apple s’appuie sur une dalle Retina 4,5K (11,3 millions de pixels) couvrant la gamme de couleurs P3 (1 milliard de couleurs) et affichant une luminosité de 500 nits.

Pour la première fois, l’iMac embarque True Tone, la technologie inaugurée sur les iPhone et iPad permettant d’adapter l’affichage en fonction de l’environnement. Un petit dessert dont on se délecte volontiers.

L’expérience multimédia passant aussi par le son, l’iMac M1 embarque pas moins de six haut-parleurs diffusant un son stéréophonique depuis la tranche basse de la machine. Au risque de brusquer les anti-Apple, aucune marque grand public ne commercialise d’ordinateurs de bureau aussi fin avec un système de son aussi bon (à ce tarif, entendons-nous bien).

Que l’on soit adepte de musique en travaillant ou amateur de films/séries, l’iMac M1 se révèle un excellent support de visionnage. Bien évidemment, il ne remplacera jamais un système audio digne de ce nom mais il ne démérite pas et répond parfaitement aux besoins de sa cible grand public. Comme on dit dans le jargon : « il fait le taf ».

Reste un domaine dans lequel l’iMac M1 pourra en frustrer quelques-uns : le jeu. D’abord parce que la puce M1 avec GPU intégré n’atteindra jamais le niveau de performances d’une machine avec puce graphique dédiée.

Si les jeux du service Apple Arcade ou du Mac App Store tournent tous sans encombre, ceux provenant d’autres plateformes (Steam ou Epic Games par exemple) nécessitent la création d’une machine virtuelle avec Windows pour tourner. Le logiciel permettant cette pirouette (Parallels Desktop pour ne pas le citer) nécessitant déjà pas mal de ressources, les jeux 3D ne tournent pas toujours de manière optimale.

Surtout, cette configuration (loin d’être simple pour le public visé) a tendance à pousser la puce M1 dans ses retranchements : elle chauffe et le ventilateur s’excite un peu.

L’iMac M1 24’’ conviendra donc aux joueurs occasionnels se contentant des jeux d’Apple Arcade et du Mac App Store. De toute façon les gamers ne sont pas la cible d’Apple avec ce produit, en témoigne le taux de rafraîchissement de l’écran limité à 60 Hz.

Notre avis sur l’iMac M1 24’’

Difficile de ne pas craquer pour l’iMac M1. En revoyant le design de son tout-en-un emblématique, Apple frappe juste. Plus fin, plus moderne et plus sexy que jamais, ce nouvel iMac a toute sa place dans n’importe quelle pièce de la maison.

Car c’est bien le grand public, la famille, que vise Apple avec ce modèle d’entrée de gamme. De l’entrée de gamme disposant tout de même d’une puce M1 délivrant des performances fulgurantes et d’un magnifique écran. De quoi faire pâlir la concurrence.

Taillé pour le télétravail et le multimédia, cet iMac M1 24’’ brille donc par sa polyvalence. Nous recommanderons néanmoins de vous tourner vers le modèle intermédiaire (commercialisé à 1669 euros) équipé d’une puce graphique plus performante (pertinent pour les joueurs notamment) et disposant d’une connectique plus généreuse. Dans tous les cas de figure, vous ne regretterez pas votre achat.

 


Presse Citron / MCP, via mediacongo.net
2610 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Alphabet, société mère de Google, a réussi à connecter les deux Congo avec l’Internet à haut débit par laser