Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Economie

Tenke Fungurume Mining : l’autre face cachée des entreprises minières chinoises

2021-09-20
20.09.2021 , Haut-Katanga
2021-09-20
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/09-septembre/20-26/tenke_fungurume_3.jpg Haut-Katanga-

Vue partielle de l'usine Tenke 3

Tenke Fungurume Mining (TFM), l’entreprise minière du moment qui s’attire les regards de tous les bords a une histoire. Ce n’est pas du jour au lendemain qu’elle s’est imposée comme l’un des plus grands producteurs de cuivre (près de 160.000 T/an) et premier dans le monde en ce qui concerne le cobalt (entre 16.500 et 18.000 T/l’an). La Tolérance zéro qu’elle applique dans le travail pour des résultats garantis en est l’élément clé. Depuis 2018 qu’elle est à 80 % chinoise, TFM a intégré les lois qui régissent le secteur minier de la République démocratique du Congo, pays dont l’amitié n’est pas à prouver.

A l’arrivée du nouvel acquéreur, d’aucuns craignaient la suppression de certains postes ou encore que les postes de commandement soient attribués aux expatriés, crachant sur la règlementation du pays. Faux. Le contraire a surpris les cadres ayant passé plus de 10 ans à leurs charges. Un seul critère a retenu l’attention du nouveau patron : le savoir-faire. Un tour dans la concession de 1600km carré dans le territoire de Lubudi à 100km à l’ouest de Kolwezi et nord-ouest de la ville de Lubumbashi, ouvre les yeux sur les grandes responsabilités confiées aux nationaux que chacun d’entre eux assume avec brio. Des docteurs, professeurs et cadres formés aux quatre coins du globe gèrent leurs carrés de pouvoir avec une expertise qui vaut son pesant d’or. Tenke Fungurume n’a accordé de la place qu’à l’élite congolaise.

Le dernier rapport des ressources humaines de l’entreprise minière fait état de : 3.678 classifiés pour 3.174 nationaux (le reste, un mélange de différentes nationalités), 306 cadres de collaboration et 42 cadres de direction dont 5 femmes. Les conditions de travail dans les mines n’étant pas très favorables à la condition féminine, l’entreprise qui ne joue pas la carte du favoritisme, en cas de besoin, reste ouverte à leurs candidatures conformément à la loi sur la parité. TFM compte quelque 7.382 contractants pour la main d’œuvre à 85 % congolaise et veillant sur le ratio à côté desquels des prestataires de service. TFM c’est également 2.904 conjoints et 17.160 dépendants. Un record qui fait de TFM un vivier pour d’autres entreprises minières.

Parallèlement, les actions sur terrain en faveur de la communauté (desserte en eau, construction centres de santé, école, etc.) ont attiré beaucoup plus de population passée de 40.000 en 2008 à plus 200.000 habitants dans la commune de Fungurume. Ce qui n’a pas empêché la TFM de prêcher par l’exemple en créant, en 2010, le Fonds social communautaire géré de manière participative pour y faire face et de manière efficace, responsabilité sociétale oblige. Ce modèle avant-gardiste reproduit dans le code minier révisé en 2018 est financé à hauteur de 0,3 % du capital annuel pour répondre aux besoins de la communauté. De 2010 à ce jour, 48,5 millions ont été mis à sa disposition pour la réalisation de plusieurs projets (construction morgues, centres de santé, écoles, etc.).

(I)Ecole secondaire de Tenke, 6 nouvelles salles de classe construites avec une capacité d'accueil d'au moins 40 élèves

Cependant, l’opportunisme des populations riveraines de la mine pourrait mettre à mal les activités de l’entreprise contrainte à entretenir des problèmes qui sont en réalité des caprices des gens en quête de gain facile. Le Plan d’action pour la réinstallation (Rap) qui coûte des millions à l’entreprise, pour mettre à l'abri les populations des émanations de l'exploitation minière serait leur unique leitmotiv.


Vue d'une maison à la cité New Mitumba (Rap)

Qu’à cela ne tienne, les réalisations de TFM sont plus palpables grâce à la compétitivité des quatre opportunités (cahier des charges, redevances minières, 0,3 % du capital annuel et engagements volontaires) qu’elle est parvenue à appliquer. Le hic relève de l’exécution du programme qui se fait de manière participative (TFM, communauté locale et société civile). La décision revient aux bénéficiaires du projet qui organisent la priorité de leurs besoins pour exécution, l’ouvrage qui mérite d’être construit en premier, « chez l’un comme chez l’autre afin de ne léser personne », expliquent les points focaux des communautés. Pourtant, prendre leur mal en patience en évitant d’éparpiller les actions pourrait permettre l’érection de belles cités, constate-t-on, pour le bonheur de tous.

Quelques réalisations de la TFM

- La TFM a remis un don de 400.000usd et un prêt à usage d’une ambulance à la province du Lualaba pour lutter contre le coronavirus, au premier trimestre ; achat d’un générateur de 30 kva à la morgue de la zone de santé de Fungurume ; la construction de 6 centres de santé ;
- La TFM a pourvu à la station de distribution d’eau de Tenke (chefferie Bayeke) une pompe toute neuve après deux semaines sans eau suite à une panne de pompe ;
- Au moins 11.500 tonnes de maïs ont été produites sur l’ensemble de la concession TFM, au troisième trimestre 2020 ;
- 65 bourses d’études aux écoliers de la concession et ceux de Mitumba, Tshilongo, Mutaka (1er trimestre 2021). 179 écoliers de 2010 à ce jour ont bénéficié de la bourse Mutoshi ;

- A une dizaine d'écoles construites ou réhabilitées vont s'ajouter 5 autres


Réseau de distribution d'eau géré par le coopérative de gestion d'eau de la Tenke, dans la chefferie Bayeke 

Quid du cahier des charges ?

Arrêté à 31.194.000usd avec les communautés locales pour 5 ans, le cahier des charges approuvé par le gouverneur comprend 37 projets contenus dans 6 rubriques à savoir : 28 % pour le secteur de l’éducation, 27 % pour le développement économique (suivant le modèle de Songai au Bénin), 25 % pour la santé, 17 % pour les infrastructures, 3 % pour l’encadrement de la jeunesse et 0.2 % pour la communication.

Les normes environnementales

Certifiée ISO 14001, la plus récente 2019-2022, TFM plus qu’une mine, s’assure de la vie de la terre après l’exploitation en veillant sur la protection des plantes endémiques, disposant d’un grenier, veillant sur la gestion des déchets, de l’évacuation des eaux de traitement dont le circuit est fermé.

À côté de cela, la TFM qui ne déroge pas à ses obligations fiscales, a, de manière transparente depuis le début du projet en 2006 versé près de 3,3 milliards usd au Trésor public et près de 224 millions comme contributions au développement communautaire dont près de 53 millions usd pour le semestre 2021. Des chiffres clairs qui dénotent la volonté manifeste de l’entreprise à soutenir la bonne gouvernance et la transparence, processus dans lequel la RDC est engagée.

 
Maison communale de Fungurume construite sur redevance minière

Bell'amie O.
congo-press.com (MCP)/mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 4 commentaires
8648 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Parts sociales : - 80 % pour les chinois de Tenke Fungurume Mining contre - 20 % pour l'Etat Congolais Quel contrat léonais de sorcellerie à dénoncer et revoir sans appel

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ah. Donner des postes même à 100% ne signifie pas que la RDC profite des produits de cette compagnie à 80% chinoise.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Toi journaliste assoiffé d'argent, ce que TFM gagne sur le sol RDCongolais est loin supérieur aux petites actions sociales que vous voulais donner une image tronquée de cette firme: après la chasse aux agriculteurs quel est l'avenir de leurs enfants TFM devrait laisser le carré agricole aux populations locales

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ces voleurs de TFM veulent juste soigner leur image en commanditant des articles truffés de mensonges et faux chiffres comme celui-ci.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant 3,3 milliards USD de réserves de change en RDC : un analyste de l'ODEP dénonce des propos démagogiques
left
Article précédent Felix Tshisekedi réitère sa décision de fermer les ports privés illégaux

Les plus commentés

Politique Confidence de la rencontre de Luanda: João lourenço conseille à Félix Tshisekedi de consulter Kabila

08.02.2023, 27 commentaires

Politique « Certains animateurs de l’Église catholique s’arrogent le pouvoir d’utiliser leur chaire à des fins politiques » (JP Beleshay, UDPS-USA)

08.02.2023, 16 commentaires

Société Réduction du train de vie des institutions : l'ODEP propose la supression des émoluments des députés

07.02.2023, 15 commentaires

Politique Augustin Kabuya : « Au stade actuel, je dois jouer à fond mon rôle d’un vrai Mwana Bute du Chef de l’État»

06.02.2023, 12 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance