mediacongo.net - Actualités - Liberia : deux hommes arrêtés pour avoir tué des éléphants



Retour Afrique

Liberia : deux hommes arrêtés pour avoir tué des éléphants

Liberia : deux hommes arrêtés pour avoir tué des éléphants 2021-10-13
Science & env. / Afrique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/10-octobre/11-17/elephant_cote_ivoire.jpg -

Photo d'illustration

Deux hommes ont été arrêtés pour avoir tué deux éléphants dans le nord du Liberia, a déclaré lundi le responsable d'un parc national, alors que le gouvernement essaie de protéger l'espèce.

John Flomo, le responsable du parc national forestier de Wologizi, a déclaré à l'AFP que les cadavres de deux éléphants ont été découverts avec leurs défenses encore intactes dans le nord du comté de Lofa au début du mois.

La police a arrêté au cours du week-end deux hommes soupçonnés d'avoir tué les éléphants, a-t-il déclaré. Un troisième suspect est en fuite. "Tous les animaux du parc sont protégés par la loi, et quiconque est surpris en train de les tuer doit faire face à la rigueur de la loi", a déclaré John Flomo.

Avec ses étendues de forêt tropicale vierge, le Liberia abrite plusieurs centaines d'éléphants de forêt. L'espèce est menacée d'extinction, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, en raison de la diminution progressive de l'habitat ainsi que du braconnage pour l'ivoire et la viande de brousse.

Le gouvernement de ce pays de cinq millions d'habitants a également lancé un plan d'action national pour les éléphants en 2017. Mais les conflits entre les humains et les éléphants, dont le braconnage, se poursuivent.

On sait très peu de choses sur les éléphants de forêt du Liberia, mais une enquête publiée cette année par l'ONG Elephant Research and Conservation (ELRECO) a estimé qu'il en restait entre 350 et 400 dans le pays. Le Liberia cherche à protéger les animaux, infligeant des amendes à toute personne prise en train de chasser dans des zones de conservation.

En 2019, la police libérienne a arrêté un homme accusé d'avoir tué quatre éléphants dans une forêt tropicale protégée du sud-est. Les conflits sont souvent déclenchés par des éléphants affamés qui pillent les récoltes, a expliqué Tina Vogt de l'ELRECO.

Le Liberia se remet encore des guerres civiles consécutives de 1989 à 2003 qui ont fait 250 000 morts et de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest de 2014 à 2016, qui a tué 4 800 personnes dans le pays.


AFP / Africanews / MCP, via mediacongo.net
867 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Bollore envisage de céder sa branche logistique
left
ARTICLE Précédent : Classement 2021 de la Criminalité organisée : la RDC premier pays le plus insécurisé au monde
AUTOUR DU SUJET

Liberia: bilan de la présidence de l'ancien international de football George Weah à mi-parcours

Afrique ..,

Liberia: début du vote pour un référendum à valeur de test pour Weah

Afrique .., Monrovia, Liberia

Liberia: un référendum test pour le président George Weah

Afrique ..,

Covid-19 : le président libérien Weah met sa voix au service de l'ONU

Société ..,