mediacongo.net - Actualités - Covid-19 : les Gambiennes réticentes à la vaccination



Retour Afrique

Covid-19 : les Gambiennes réticentes à la vaccination

Covid-19 : les Gambiennes réticentes à la vaccination 2021-10-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/10-octobre/11-17/covid_19_vaccination.jpeg -

En Gambie, les femmes hésitent à se faire vacciner contre le Covid-19. Dans les zones rurales, elles ne peuvent pas se permettre de prendre du temps pour se rendre dans un lieu de vaccination. Parfois en charge de leur famille, elles redoutent les effets secondaires de l'injection, susceptibles de leur faire manquer des jours de travail.

"Je ne peux pas dire que le Covid-19 n'existe pas, il est bel et bien présent", explique Lucy Jarju, ostréicultrice. "J'ai seulement peur du vaccin, c'est ce qui me préoccupe. La façon dont j'entends les gens en parler, c'est ça qui m'effraie."

Pour Oumie Sambou qui travaille avec elle, impossible d'ignorer les difficultés rencontrées avec la pandémie de coronavirus. "Notre vie est devenue très compliquée avec l'arrivée du coronavirus. Personne n'avait rien et on ne pouvait pas travailler, et ce n'est pas redevenu simple pour nous. Si je ne me lève pas pour aller travailler à la rivière, je n'ai rien pour mes enfants."

Les rumeurs et la désinformation sont arrivées plus vite que les doses de vaccins et pourraient expliquer l'écart du taux de vaccination entre les hommes et les femmes.

Pour le directeur général de l'hôpital de santé maternelle et infantile de Bundung Kebba Manneh, certaines ont eu un impact sur la réticence des femmes.

"De telles rumeurs, par exemple certaines personnes diraient qu'une fois que vous commencez à recevoir le vaccin, vous n'allez probablement plus avoir d'enfants, donc en bref : qu'il peut causer l'infertilité chez les femmes. Rien que ça, ça a causé beaucoup de problèmes aux femmes pour accepter le vaccin".

"Nous avons été presque les derniers à recevoir les vaccins, donc, avant qu'il n'arrive, la désinformation nous avait atteint", continue le directeur. Malgré la réticence des femmes en âge de procréer, les responsables de santé continuent d'œuvrer pour faire grimper leur taux de vaccination.


AP / Africanews / MCP, via mediacongo.net
680 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : L’entrée de la RDC dans l’EAC pour quelles opportunités ?
AUTOUR DU SUJET

Conférence de Cap-Vert sur les stratégies des économies post Covid-19 : d'énormes défis...

Economie ..,

4ème vague Covid-19 : "Si les mesures sont respectées, la RDC va très rapidement minimiser...

Santé ..,

L’OMS juge inutile les interdictions de voyage, l’Amérique latine touchée

Monde ..,

Les cours de l'or en hausse profitant de la faiblesse du dollar et des inquiétudes suscitées...

Economie ..,