mediacongo.net - Actualités - Nouvelles encourageantes pour le vaccin et la pilule anti-Covid de Pfizer



Retour Santé

Nouvelles encourageantes pour le vaccin et la pilule anti-Covid de Pfizer

Nouvelles encourageantes pour le vaccin et la pilule anti-Covid de Pfizer 2021-12-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/12-decembre/13-19/pfizer_21_02145.jpg -

Les résultats du laboratoire démontrent une baisse de 90% des hospitalisations et des décès chez les personnes à risque après la prise du traitement. Le vaccin protège à 70% des formes graves causées par Omicron.

Les nouvelles encourageantes s'enchaînent pour Pfizer : le géant pharmaceutique a confirmé mardi que sa pilule anti-Covid réduisait de près de 90% les hospitalisations et décès chez les personnes à risque lorsque prise dans les premiers jours après l'apparition des symptômes. Et une étude réalisée en Afrique du Sud a séparément estimé que le vaccin de Pfizer était globalement moins efficace contre le variant Omicron, mais protégeait toujours à 70% contre les cas graves de la maladie.

Une donnée importante et qualifiée d'«encourageante» au moment où ce variant hautement contagieux, classé comme préoccupant par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), se répand dans le monde. En raison du grand nombre de mutations d'Omicron, les scientifiques craignaient au moment où il a été détecté un scénario catastrophe dans lequel les vaccins seraient rendus inefficaces. L'entreprise américaine commercialise l'un des vaccins contre le Covid-19 les plus utilisés sur la planète, et développe en parallèle un traitement antiviral, pris sous forme de comprimé en cas d'infection. Ce dernier, qui sera vendu sous le nom de Paxlovid, devrait rester efficace contre Omicron selon des tests réalisés en laboratoire, a également annoncé Pfizer mardi.

«Sauver des vies»

Les résultats d'efficacité présentés mardi pour cette pilule anti-Covid s'appuient sur la totalité des participants à des essais cliniques, soit plus de 2200 personnes, et confirment ce qui avait été annoncé début novembre à partir de résultats préliminaires. Aucun décès n'a été enregistré parmi ceux ayant reçu le traitement, contre 12 décès dans le groupe ayant reçu le placebo. Les participants étaient non vaccinés et présentaient un haut risque de développer un cas grave de Covid-19. Le traitement doit être pris pendant cinq jours, toutes les 12 heures. Les effets secondaires étaient généralement «modérés», selon Pfizer. Dans le détail, le risque d'hospitalisation et de décès était réduit de 89% lorsque le traitement était pris dans les trois jours après l'apparition des symptômes, et de 88% dans les cinq jours.

«Cela souligne le potentiel de ce (médicament) candidat à sauver les vies de patients dans le monde», a déclaré Albert Bourla, le PDG de Pfizer, cité dans un communiqué. «Les variants préoccupants comme Omicron ont exacerbé le besoin d'options de traitements accessibles pour ceux qui contractent le virus», a-t-il ajouté. Pfizer avait déjà préalablement annoncé avoir déposé une demande d'autorisation auprès de l'Agence américaine des médicaments (FDA), et ces nouvelles données seront ajoutées au dossier. Par ailleurs, Pfizer a communiqué mardi des résultats préliminaires d'essais réalisés cette fois sur des patients n'étant pas à risque (non vaccinés et ne présentant pas de risque particulier de développer un cas grave de la maladie, ou présentant un risque mais vaccinés). Ils ont montré une réduction de 70% des hospitalisations, selon la compagnie, mais ces données réclamaient d'être confirmées et l'essai se poursuit.

Les antiviraux agissent en diminuant la capacité d'un virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie. Ces traitements représentent un complément clé aux vaccins pour protéger du Covid-19, notamment car ils sont très faciles à administrer, en pouvant être pris simplement chez soi avec un verre d'eau. Merck développe également une pilule de ce type, déjà autorisée au Royaume-Uni mais pas encore aux États-Unis.

Protection du vaccin

En Afrique du Sud, premier pays ayant détecté Omicron, une étude sur l'efficacité du vaccin de Pfizer contre ce variant a été menée à partir de 78.000 tests PCR obtenus entre le 15 novembre et le 7 décembre. L'étude montre une efficacité de 33% contre le risque de contamination, avec un nombre élevé de réinfections. Soit une nette baisse par rapport aux 80% de protection contre les infections par le précédent variant dominant, Delta. Mais le vaccin restait efficace à 70% contre les hospitalisations (contre 93% face à Delta), ont déclaré les chercheurs, ce qui est encore considéré comme un niveau de protection significatif. Cette protection est en outre observée chez tous les groupes d'âge, selon l'étude, qui a été élaborée par la première assurance maladie privée du pays, Discovery, avec les scientifiques du Conseil sud-africain de la recherche médicale (SAMRC).

La présidente du SAMRC, organisation publique de recherche médicale, Glenda Gray, a jugé ces résultats «extrêmement encourageants», rappelant que «le vaccin est conçu pour protéger contre les hospitalisations et les décès». «Malgré des cas moins sévères, les systèmes de santé pourraient être débordés par le volume des contaminations, compte tenu de la propagation rapide d'Omicron», a toutefois averti le président de Discovery, Ryan Noach.


Le Figaro / MCP, via mediacongo.net
8379 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : L’infirmier et l’infirmière, figures incontournables de la santé
AUTOUR DU SUJET

Les États-Unis autorisent le vaccin anti-Covid de Pfizer pour les 5-11 ans

Santé ..,

USA: le vaccin anti-Covid va devenir obligatoire pour tous les élèves en Californie

Monde ..,

Le vaccin ne garantit pas l’absence de contaminations mais réduit les risques de cas graves...

Santé ..,

Baisse de la protection des vaccins anti-Covid au bout de six mois

Santé ..,