mediacongo.net - Actualités - La Chine devra-t-elle un jour renoncer à sa stratégie zéro-Covid ?



Retour Monde

La Chine devra-t-elle un jour renoncer à sa stratégie zéro-Covid ?

La Chine devra-t-elle un jour renoncer à sa stratégie zéro-Covid ? 2022-01-02
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/01-janv/01-02/chine_distribution_vivre_22_555.jpg -

En Chine, depuis une semaine, la ville de Xi’an est entièrement confinée. 13 millions d’habitants contraints de rester chez eux. Une nouvelle illustration de la stratégie zéro-Covid de Pékin. Mais avec l’apparition de variants plus contagieux, cette politique est de plus en plus difficile à tenir.

La vie aujourd’hui à Xi’An, qui abrite la célèbre armée souterraine du premier empereur de Chine, nous ramène deux ans en arrière, à Wuhan. C’est la première fois depuis janvier 2020 qu’une ville chinoise est ainsi soumise à un isolement complet.

Il est presque impossible de sortir de Xi’an. On ne peut quitter son domicile que pour se faire tester. Les magasins non-essentiels sont fermés. Tous les trois jours, une seule personne par foyer est autorisée à sortir faire des courses. Et la ville est désormais confrontée à des problèmes d’approvisionnement. 

Seuls quelques dizaines de cas ont entraîné cette stricte quarantaine. Mais les autorités chinoises ne veulent prendre aucun risque.

Des mesures radicales ont ainsi été prises dans de nombreuses provinces depuis l'an dernier, conformément à la politique zéro-Covid en vigueur. Fin octobre, le Disneyland de Shanghaï a été entièrement bouclée en raison d’un seul cas positif : 34.000 personnes enfermées dans le parc pour être dépistées.

Les autorités se montrent intransigeantes. Des fonctionnaires jugés trop laxistes dans l’application des règles sont régulièrement sanctionnés.

Et aujourd’hui une vidéo fait le tour des réseaux sociaux : dans une ville du sud près de la frontière avec le Vietnam, quatre hommes ont été contraints de défiler hier dans les rues, en combinaison intégrale, menottés et escortés par des policiers. Ils avaient permis à des étrangers de passer en Chine malgré la fermeture des frontières et les règles anti-Covid. 

Une décision toutefois condamnée par les médias officiels.

Une stratégie plutôt populaire en Chine

Dans l'ensemble, la population chinoise comprend l'approche des autorités. La stratégie zéro-Covid a plutôt bonne presse dans le pays.

D’abord, et c'est un point essentiel, la vie est à peu près normale en Chine. 

Certes, on l’a dit, un très léger rebond épidémique entraîne des mesures drastiques. 

Certes, le pays est une gigantesque bulle qu’il est très difficile de pénétrer.

Mais au quotidien, mis à part les confinements locaux, vous pouvez aller où vous le souhaitez, dans les magasins, les salles de spectacle, au restaurant… il suffit comme en France de montrer son QR Code.

Par ailleurs, l’économie chinoise est peu affectée par les restrictions. Les Chinois s’accommodent des frontières fermées (87% d’entre eux n’ont pas de passeport), et les marchandises, elles, circulent librement.

La Chine se targue d’un bilan sanitaire flatteur : moins de 5000 morts dans un pays d’un milliard 400 millions d’habitants. Même si les chiffres sont discutables, ils n’ont rien de comparable avec l’Occident. Pour rappel, la France compte plus de 124.000 morts et a franchi pour la première fois aujourd’hui le seuil des 200.000 cas en 24 heures.

En Chine, le bilan quotidien atteint 150 à 200 cas actuellement.

En clair, la stratégie zéro Covid vise à protéger la majorité de la population, à lui permettre de vivre normalement, et pour cela, peu importe si une minorité de personnes (malades ou cas contacts) sacrifient leur liberté. En Chine, l’intérêt général prime.

Mais il sera difficile pour Pékin de poursuivre sa stratégie zéro-Covid indéfiniment. 

Cette politique repose sur la vaccination et, donc, des mesures très exigeantes dès l’apparition de quelques cas : confinements et dépistages massifs. 

Mais les variants très contagieux, comme Delta et plus encore Omicron, peuvent exploiter la moindre faille et se glisser entre les mailles du filet.

Si plusieurs villes connaissaient le même sort que Xi’an, la population serait sans doute moins indulgente avec la tolérance zéro. 

Par ailleurs, plusieurs études mettent en doute l’efficacité des vaccins chinois. L’université de Hong-Kong a récemment montré que le vaccin de Sinovac apportait peu de protections face à Omicron.

Pour le moment, les cas d’Omicron sont très peu nombreux en Chine (aucun par exemple à Xi’an). Mais ce variant pourrait se développer rapidement et mettre en péril la stratégie du pays.

La Chine ne compte pas changer d’approche. Son système de santé, fragile, ne lui permet pas de vivre avec le virus comme en France. Et c’est aussi une question de crédibilité avant deux événements majeurs en 2022 : les JO d’hiver de Pékin en février, et le 20ème Congrès du Parti communiste chinois à l’automne.

Le pari chinois n’est pas perdu mais il est de plus en plus hasardeux.


France Inter / MCP, via mediacongo.net
8382 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Elisabeth Borne, une fidèle d'Emmanuel Macron issue de la gauche à Matignon
AUTOUR DU SUJET

Un barrage va être fabriqué par une imprimante 3D

MC Geek ! ..,

Processus électoral: "La Céni utilisera la machine à voter" (Denis Kadima)

Politique ..,

FMI: le yuan chinois renforce son poids en tant que devise de réserve internationale

Economie ..,

Chine : perturbées par le Covid, les exportations marquent un sérieux coup de frein

Monde ..,