Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Politique

Fayulu-Matata : Qui s'effacera au profit de qui en cas d'union ?

2022-05-16
16.05.2022
2022-05-16
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/05-mai/16-22/Matata-Fayulu-election-2023.jpg -

Tout porte à croire que ça va bouger dans tous les sens, d’ici aux élections.

Le principal opposant au régime de Félix Tshisekedi, Martin Fayulu et l’ancien Premier ministre, Augustin Matata Ponyo se sont parlés. Un tête-à-tête hier à Kinshasa, diversement commenté dans différentes plateformes des réseaux sociaux. Des internautes congolais d’ici et d’ailleurs, y sont allés de leurs lectures. Normal, dans la mesure où c’est la première fois que les deux hommes se rencontrent pour, officiellement, passer au scanner, la situation globale de la RD Congo sous l’ère Fatshi.

« Le Président national du LGD (Leadership et Gouvernance pour le Développement), Matata Ponyo, a rencontré hier mercredi 11 mai Martin Fayulu, l’une des figures emblématiques de l’opposition congolaise. Pendant près de 2 heures d’échanges, les deux personnalités ont fait le tour d’horizon des questions liées au bloc de l’opposition en RD Congo », peut-on lire sur le compte officiel Twitter, du parti cher à l’ancien Premier ministre, élu sénateur lors de l’élection de 2019.

A la presse qui l’a interrogé au sortir de sa rencontre avec Martin Fayulu, pour chercher à savoir ce qu’ils se sont dits, Augustin Matata, souriant, a répondu protocolairement : « Nous avons fait le tour d’horizon de la situation politique et sécuritaire du pays (…) Nous avons passé en revue les questions de fond de la situation générale du pays« . 

VERS UN BIG BANG AU SEIN DE L’OPPOSITION ?

On ne saurait lire autrement  la rencontre Fayulu -Matata, sans la situer dans le contexte d’actualité du pays. A en juger par les prémisses, des analystes avertis se demandent le tête-à-tête entre les deux acteurs politiques n’est pas la fameuse hirondelle qui annonce le printemps. Plus simplement, va-t-on vers un big bang au sein de l’Opposition ? Trêve de supputations !

Seulement voilà, le décryptage amène à une évidence. A savoir, la donne élection qui parait désormais, une  variable déterminante dans les relations (circonstanciées ?) des acteurs politiques. De là, à inférer que ca va bouger dans tous les sens, d’ici aux élections constitutionnellement prévues pour l’année prochaine, il n’y donc qu’un petit pas à franchir.

Les élections, autant le souligner, sont ce qu’est la saison des amours chez les animaux où chaque mâle cible sa partenaire. La  métaphore s’arrête là. Entendu que nul ne saurait prétendre gagner les élections seul, l’heure des alliances semble déjà avoir sonné. Libre à chaque acteur politique de choisir avec qui composer. Vu sous ce prisme électoral, le face-à-face d’hier, entre Martin Fayulu, conforté dans sa posture de Président élu de l’élection du 31 décembre 2018 et Augustin Matata, sénateur élu du Maniema, n’est pas à classer dans le registre des faits anodins. Bien au contraire.

Vu de nombreux analystes, si les deux acteurs ont décidé de faire chorus en prévision de prochaines joutes électorales, ils pourront alors constituer un véritable bloc ferme en béton pour faire face à « Béton« , candidat unique et incontestable du camp adverse. Ici, parler de Martin Fayulu, n’est à la limite, qu’une simple métonymie qui renvoie à la plateforme Lamuka. On ne devrait pas non plus, minimiser l’apport de toutes les autres forces politiques et sociales, réunies au sein du « Bloc patriotique ».

QUI S’EFFACERA AU PROFIT DE QUI ?

Quiconque lit entre les lignes, l’offre politique actuelle de Lamkuka, principale plateforme de l’opposition née en novembre 2018  en Suisse, pourrait arriver à la conclusion que Martin Fayulu récidivera en 2023. Autrement dit, c’est lui le candidat naturel de l’anti pouvoir à la présidentielle de 2023.

En même temps, ca se murmure autour de Moise Katumbi, leader du parti « Ensemble pour la république« , connu aussi comme l’un des signataires de l’Acte fondateur de Lamuka en terres helvétiques. Même si rien n’est encore officiel, quant à la candidature du chairman du prestigieux club lushois de football, ses partisans y croient fermement. A la seule difficulté que Moise Katumbi semble entretenir un flou artistique, en ce qui concerne ses rapports avec l’Union sacrée de la nation, la nouvelle majorité parlementaire acquise à l’actuel Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Cependant, au-delà des énigmes, Augustin Matata Ponyo (nouveau partenaire de Fayulu?), ne fait plus aucun mystère sur ses ambitions de postuler à la présidentielle de 2023. En tout cas, le tout premier congrès de son parti, tenu le 3 mai courant à Kinshasa, l’a doublement investi comme président national du LGD et candidat du parti à la prochaine élection présidentielle. « Je vous informe avoir décidé d’accepter votre choix porté sur ma modeste personne comme candidat de notre parti à l’élection présidentielle », avait réagi l’homme à la cravate rouge, dans son allocution de circonstance.

Dans cette perspective des alliances, si Martin Fayulu et Augustin Matata ont décidé de s’unir, alors ils devront se mettre d’accord sur le candidat unique de l’opposition face à Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession, porté par l’USN. Alors la question : qui de Fayulu et de Matata devra s’effacer au profit de l’autre ? Jusqu’où irait leur projet de mariage ? Evidemment, au stade actuel des choses, il est prématuré et même très hasardeux de pronostiquer. Dès lors que l’inconnue actuelle participe à la stratégie interne, l’opinion et les partisans de l’opposition devraient encore prendre leur mal en patience.

Grevisse Kabrel
Forum des As / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 9 commentaires
3838 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Grace de Dieu @BAXR2BG   Message  - Publié le 17.05.2022 à 08:59
Les deux ont un bilan commun. L’un avec une université sur le dos de Bukanga Alonzo et l’autre peut se faire corrompre facilement! Ça dépendra de celui qui sera le plus corrompu.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Grace de Dieu @BAXR2BG   Message  - Publié le 17.05.2022 à 08:55
Plus de 20 ans La Monusco assiste passivement au genocide du Peuple Congolais. Silence radio. Et voilà des opportunistes qui veulent justifier leur présence. C’est pitoyable et inhumain. Quelle est la différence entre les politiciens maliens et congolais?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
LE CONGOMANI @HPHMW34   Message  - Publié le 16.05.2022 à 12:12
Voici ce qui va se passer. Ils ne seront pas capables de s'unir pour une candidature commune de l'opposition. Voyez-vous vraiment Katumbi s'effacer au profit de quelqu'un d'autre ou Fayulu accepter que quelqu'un du FCC prenne sa place? Soki bo yebi batu wana te, biso to yebi bango. Donc, leur division sera une bonne affaire pour nous. Vous le verrez de vos propres yeux; pe bo ko kamua. Je vous le promets. Mais si nous constatons qu'ils sont unis, nous fabriquerons des candidats pour disperser leurs voix. Nanu bo yebi politique te! Vous pensez que nous avons fait 38 ans de lutte pour laisser le pouvoir apres un mandat! Continuez a rever.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le sage @SD3Y66Q   Message  - Publié le 16.05.2022 à 11:45
Le moins expérimenté dans la gestion de la RES PUBLICA doit naturellement laisser la place au routinier des affaires de l'Etat si jamais ils ont la chance d’être élus. Ces deux là ne peuvent qu’être mon second choix si MOKAT est candidat, donc je voterai pas pour eux, les miens aussi.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Okolela @V73Q7NS   Message  - Publié le 16.05.2022 à 10:17
Personne ne s'effacera au profit de l'autre puisque MATATA PONYO s'est proclamer candidat en 2023, egalement FAYULU Martin, ils vont battailles chacun dans son coin, quit a celui qui l'emportera.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
RAISON @SHQT266   Message  - Publié le 16.05.2022 à 10:00
Pourquoi vouloir réagir par les injures au lieu de donner juste une contribution contributive. vos injures ne sont que faiblesse de vos arguments car ca vous écarte de toute objectivité et c'est un signe de faible intelligence émotionnelle.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KALUMBA @TR57OBY   Message  - Publié le 16.05.2022 à 09:37
"Republique Democratique du Pays" au SUD SOUDAN. Qui a dit ca ??? La premiere bonne reponse gagne $1000 Kiekiekiekiekie

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KALUMBA @TR57OBY   Message  - Publié le 16.05.2022 à 09:22
FAYULU n'est pas le "Principal oppsant de Tshilombo", FAYULU est le President Elu, il faut savoir faire la difference. Tous les moyens sont bons, pourvu que ces jouisseurs degagent et que les Kasaiens rentrent sur la terre, j'ai l'impression comme s'ils sont en l'air, avec les esprits des chiens qui les derangent en tete.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Machiavel @Z6CLS1T   Message  - Publié le 16.05.2022 à 09:03
vous voyez Fayulu qui a été financé par Moïse Katumbi et qui aujourd'hui le traite avec ingratitude dans Lamuka, s'éffaçait pour qui que ce soit. le personnage est trop orgueilleux pour cela! je dirais que Matata n'a rien à faire avec lui. juste des salutations de courtoisie!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Arrivée du Pape: Pour le Cardinal Fridolin Ambongo, la visite du Pape n’a rien à voir avec le pouvoir en place
left
Article précédent Election 2023: Lamuka sollicite déjà l'implication de la Monusco

Les plus commentés

Politique Constant Mutamba recommande des poursuites judiciaires contre les Congolais qui prennent des armes pour accéder au pouvoir

03.03.2024, 17 commentaires

Société Assainissement public de Kinshasa : à Antalya, Félix Tshisekedi séduit par les assurances d'un Groupe d'experts turcs en construction

03.03.2024, 14 commentaires

Politique Agression rwandaise : Lamuka réitère ses vœux de dialoguer avec Félix Tshisekedi sans "compromission"

02.03.2024, 12 commentaires

Politique L’ECC recommande au Président Tshisekedi d’organiser un dialogue en vue de résoudre les questions de paix, de sécurité et de la gouvernance

03.03.2024, 12 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance