Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Politique

Excuses du roi des Belges, et après ?

2022-06-07
07.06.2022
2022-06-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/06-12/roi_philippe_220.jpg -

Roi Philippe

Le roi Philippe de Belgique entame ce mardi 7 juin, une tournée de près d’une semaine en RDC, l’ancienne colonie de son pays. Le 30 juin 2020, le roi des Belges  avait présenté ses excuses  au peuple de la RDC pour ”le passé colonial”. Un lourd passé que la RDC avait subi. Cette missive a eu au moins le mérite de décrisper des relations bilatérales marquées par des orages et des tempêtes. Même si entrecoupées de légères éclaircies. Mais rien n’indique que ce ”diplôme” du roi, fasse monter en grade, la coopération entre les deux nations.

”Avec l’arrivée du roi Philippe, nous sommes bien loin de la liesse populaire provoquée par les visites en RDC, de son oncle, le très populaire feu roi Baudoin. Celui-ci surnommé 'bwana kitoko', autrement dit l’homme soigné”. Aujourd’hui, les congolais ignorent jusqu’au nom de l’actuel roi des Belges. Pour cause, des crises à répétitions ont entaillé profondément des relations lesquelles  avaient mal démarré le jour même de l’accession du Congo à la souveraineté internationale.

Le 30 juin 1960, alors que le président Joseph Kasa-Vubu avait caressé les colons dans le sens du poil, son premier ministre Patrice-Emery Lumumba, lui n’y était pas allé par le dos de la cuillère. Son discours tranchant, dur et provocateur envers l’ancienne puissance coloniale, est restée dans les annales de l’histoire. Ce qui a fait de P-E. Lumumba un héros à l’échelle planétaire.

Une rupture et reprise, mais rien en retour

La suite, on la connait. Elle sera marquée par des disputes qui atteindront leur paroxysme durant le ”règne” de Joseph Kabila. On atteint presque la rupture diplomatique le 6 févier 2018. La RDC demande ainsi la fermeture des consulats respectifs. Cette tension restera en l’état, jusqu’à la prise de pouvoir de Félix Tshisekedi.

Cette accalmie était prévisible car le cinquième président de la RDC, est ”un Belgicain”. Appellation que se donnent les congolais établis en Belgique de longue date. En plus, Fatshi comme l’appellent ses sympathisants, a fait de l’ouverture diplomatique son credo. Il attendait en retour des dividendes en termes d’investissements, en particulier de la part de l’ancienne puissance coloniale. Car, cette dernière d’une certaine manière, conserve une ”certaine tutelle” sur la RDC. Dans les couloirs diplomatiques, il est bien connu que rien ne peut être fait par les occidentaux dans ce pays de l’Afrique centrale, sans s’en référer à l’ancien colonisateur.

Mais 3 ans après sa prise de fonction, force est de constater pour l’actuel président de la RDC, que le vieux continent l’a tout simplement mené en bateau. Jusqu’ici, aucun sou n’est venu concrétiser les promesses qui lui ont été faites, dans le sens d’aider la RDC à sortir de l’ornière. Pour le ”consoler”, la Belgique et plusieurs pays occidentaux ont repris la coopération multiforme, dont celle militaire. Mais dans le concret, il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

Roi Philippe, un agenda personnel ?

Si la dernière visite de feu le roi Baudoin en RDC en 1985, avait donné lieu à des investissements Belges conséquents, celle de son successeur au trône, n’indique pas qu’il s’amène avec une bouée d’oxygène.

Dans ces conditions, cette visite du roi Philippe ressemble à un agenda personnel qui n’engage ni la nation ni le pouvoir politique Belge. Il est fort aussi possible que l’actuel roi des Belges, ait formulé ses excuses au nom de sa famille, la dynastie des Saxes Cobourg Gotha. Car l’un des membres Léopold II, est accusé de pires exactions envers les indigènes. Et c’est notamment avec l’affaire des mains coupées. Jusqu’ici, le gouvernement Belge garde silence, n’exprimant ni regrets ni remords. Ce n’est peut-être pas sa faute. Contrairement à l’Algérie ou le Rwanda par exemple, la RDC fait de son passé un tabou. Et ne l’utilise pas comme une arme diplomatique. De ce point de vue, il n‘y a donc pas à espérer un repentir ou des réparations de la part de la Belgique. A moins que la RDC change de fusil d’épaule.


Magazine La Guardia / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 2 commentaires
2068 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
Me le journaliste: demander pardon n'est pas donné à tout le monde. La visite de votre frère a vous a-t-il toujours exigé qu’il mette les mains dans sa poche ou elle est simplement saine en soi? Evitez nous donc cette culture de mendicité, de toujours attendre quelque chose en retour. Cette visite est déjà assez et rafraichissante.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Tous nos dirigeants après Lumumba, voir même le premier président J K-V étaient et sont, Belgicains ou Belgicables. Il ne peuvent donc rien dire

Réagir

Répondre
@
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Quel regard pour les femmes dans les partis politiques ?

Les plus commentés

Diaspora Incursion rwandaise en RDC : après New-York, Félix Tshisekedi a sollicité le soutien de la diaspora congolaise à Bruxelles !

29.09.2022, 26 commentaires

Politique Reynders, Forrest, beaucoup de manœuvres pour faire accéder Katumbi au pouvoir à tout prix !

30.09.2022, 14 commentaires

Politique Allégations sur les 21.000 d'émoluments aux députés : « Je suis serein », répond Delly Sesanga après sa convocation

29.09.2022, 11 commentaires

Economie La RDC, le pays le moins endetté d’Afrique

29.09.2022, 10 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance