mediacongo.net - Actualités - Kinshasa accueillera le 2ème Forum mondial des femmes francophones



Retour Femme

Kinshasa accueillera le 2ème Forum mondial des femmes francophones

Kinshasa accueillera le 2ème Forum mondial des femmes francophones 2014-01-31
Femme / Société
Kinshasa organisera, du 3 au 4 mars prochain, le 2ème Forum mondial des femmes francophones. L’annonce a été faite hier jeudi 30 janvier par la ministre congolaise du Genre, de la famille et de l’enfant. A travers cette communication, Geneviève Inagosi veut d’ores et déjà mobiliser les troupes avant la grand-messe qui aura pour thème « Femmes, actrices du développement ». Une manière pour elle d’informer l’opinion tant nationale qu’internationale sur les prévisions liées à l’organisation de ladite manifestation.

Le 2ème Forum mondial des femmes francophones figure à l’actif du mandat du chef de l’Etat à la présidence en exercice du Sommet de la Francophonie. Dans cette perspective, les femmes francophones, à travers Geneviève Inagosi, se disent honorées par Joseph Kabila pour le haut patronage et le soutien qu’il accorde à ces assises. « Evénement majeur qui offre un espace de dialogue et d’échanges aux femmes de l’espace francophone ».

LE SENS DU FORUM

A travers le thème du 2ème Forum mondial des femmes francophones, souligne la ministre du Genre, la RDC poursuit un objectif noble. « La RDC voudrait amener toutes les femmes du monde à se tourner vers l’avenir et à définir les types d’actions à engager au sein de leurs sociétés respectives ».

Aussi, poursuit Inagosi, « ce thème permettrait à chaque femme, où qu’elle se trouve, d’être une véritable actrice de développement, un moteur qui impulse le changement, une plaque tournante pouvant contribuer efficacement au processus de transformation positive de la société ».

Dans ce chapitre, la ministre du Genre reconnaît que plusieurs réflexions ont été déjà menées autour de la condition de la femme dans son triple rôle d’éducatrice, de productrice et de génitrice, mais aussi d’actrice dans la gouvernance mondiale.

Selon les organisateurs, le 2ème Forum de Kinshasa accueillera 500 participants dont 300 en provenance des Etats et Gouvernements membres de l’OIF. Mieux, 60% des participants internationaux et 40% constitués des délégués venant de la RDC, pays hôte.

Sur les participantes internationales attendues, précise-t-on, il y aura des personnalités de haut rang et d’autres déléguées de la société civile que des institutions publiques. S’agissant du quota de la RDC, il sera constitué des participantes de toutes les provinces et de différentes catégories socioprofessionnelles tant des milieux urbains que ruraux.

De quoi sera fait le 2ème Forum mondial des femmes francophones qu’organisera la RDC ? Aux dires de Géneviève Inagosi, le programme prévoit des séances plénières, des échanges en ateliers thématiques et des activités d’accompagnement du forum. Notamment un spectacle animé essentiellement par des artistes sénégalais et congolais et une exposition des talents féminins pour le grand public.

LA RECONNAISSANCE D’INAGOSI

La présence du vice-ministre des Affaires étrangères Tunda Ya Kasende, lors de l’annonce, traduit le ferme engagement du Gouvernement congolais pour l’organisation de ce 2ème Forum mondial des femmes francophones. Voilà pourquoi la ministre du Genre n’a pas manqué de remercier le Premier ministre Matata Ponyo « pour son impulsion ». Ces assises, comme l’a reconnu Geneviève Inagosi, se tiendront grâce au concours de plusieurs partenaires de la RDC.

Parmi eux, la Francophonie, représentée par M. Didier Mwewa. La ministre du Genre de la RDC a salué le soutien constant et l’appui du président Abdou Diouf et de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Sans oublier la ministre française déléguée chargée de la Francophonie, Yamina Benguigui « pour sa précieuse collaboration » et l’ambassadeur Luc Hallade.

Paris a organisé la première édition du Forum mondial des femmes francophones. A cette occasion, les femmes avaient réfléchi sur leurs défis communs liés aux combats. Il s’agit, entre autres, du respect des droits fondamentaux, de l’accès de la jeune fille à l’école et à l’éducation, l’égalité des genres, la représentation des femmes dans la sphère politique…

La rencontre de Kinshasa pourrait être une dernière cérémonie d’envergure qu’aura organisée la RDC en tant que présidente en exercice du Sommet de la Francophonie. C’est au mois de novembre prochain qu’elle passera le flambeau de la présidence de la Francophonie au Sénégal qui accueillera le XVème Sommet à Dakar.


1369 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Bruxelles : Dr. Mukwege honoré par la commune de Woluwe-Saint-Lambert
left
ARTICLE Précédent : Katanga : des femmes manifestent contre l’arrestation de leurs maris pour insurrection