Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Politique

Élections 2023: l'optimisme de Tshisekedi ne convainc pas la classe politique

2022-09-26
26.09.2022
2022-09-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/19-25/prdt_tshisekedi_sur_rfi.jpg -

La classe politique n’est pas convaincu par la déclaration de Félix Tshisekedi, qui, invité sur RFI et France 24, a affirmé que les prochaines élections générales se tiendront bien en décembre 2023.

Des élections en RDC en décembre 2023 ? « J’y crois », a répondu le président congolais Félix Tshisekedi, invité de RFI et France 24 vendredi 23 septembre. Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir dans le pays, où tous ne partagent pas l'optimisme du chef de l'État.

À commencer par Delly Sesanga, le président du parti d'opposition Envol. Il émet des réserves sur les déclarations présidentielles : « S’il était optimiste, il n’aurait pas démultiplié avec son camp politique autant de manœuvres qui organisent la fraude autour de tous les piliers de ce processus, à savoir la Céni (la Commission électorale, NDLR), la Cour constitutionnelle et la loi sur les élections qui ont été totalement conçues dans l’unique objectif de tricher, d’avoir une fraude à grande échelle », assène-t-il.

Selon lui, les demandes de l'opposition de voir les résultats publiés bureau par bureau à la criée, l'indépendance de la Cour constitutionnelle et le respect de sa composition « n'ont pas été respectées ». Mais « il est encore temps effectivement de corriger ces éléments afin d’aller à ces élections dans le délai », tempère-t-il.

« Ces vices entachent déjà le processus électoral »

Du côté du PPRD, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, de l'ancien président Joseph Kabila, Patrick Nkanga, le rapporteur du bureau politique, estime que l’enjeu ne réside pas vraiment dans le calendrier.

« Il ne s’agit pas d’une question de date. Il s’agit avant tout d’une question de crédibilité et de transparence du processus », estime-t-il. « Ce qui nous importe, c’est de savoir de quelle manière seront organisées ces élections afin que le choix du peuple puisse être respecté et garanti. »

Tout comme M. Sesanga, il évoque des problèmes avec la Céni et la Cour constitutionnelle, « compte tenu de leur rôle dans le contentieux électoral et dans le contentieux de candidature et de résultats ».

Et selon, l'heure n'est pas au choix de la date des élections générales, car aujourd'hui, les « griefs » qu'il dénonce « demeurent inchangés ». « Un vice est un vice et les vices pour nous demeurent. Et ces vices entachent déjà le processus électoral », conclut-il.

 


RFI / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 8 commentaires
2649 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Je lisais un livre sur les séquelles de médiocrité. Et parmi celles-ci, je suis tombé sur la déstructuration du cerveau congolais. 62 ans après indépendance, un pays pauvre alors que des individus pilleurs sont vénérés….une cure s’impose….

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Le Régime TSHILEJELU TSHIJENGU constitue déjà une page tournée en 2023 avec son bilan très négatif marqué par l'amateurisme au sommet de l'Etat, le népotisme, la corruption, le clientélisme, la jouissance et le tribalisme à outrance au détriment du social. C'est le souverain primaire qui détient le pouvoir et a le dernier mot. KADIMA ou pas, carton rouge en 2023 même dans l'espace Kasaï où le peuple d'abord grince les dents dans la disette.

Réagir

6
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Congo restauré posté le 26.09...le ministre Kazadi dit que grâce au code minier de Kabila, les recettes augmentant mais l'argent va dans les dépenses de Tshilombo et l'USN. Vous n'êtes pas plus autorisé de Kazadi. Il faut revoir les déclarations de Kazadi. Alingeti n'a amené personne en prison, sauf à protéger les dépenses de la présidence à distraire les congolais.

Réagir

4
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
L'intégrité territoriale est plus important, de la banalité des réalisations de Tshilombo. Ce n'est pas en arrestant le général Yav. Les politiciens mûrs, et les mûrs congolais le savent et le comprennent.

Réagir

3
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
(Suite) Opposant il a demandait au peuple de haïr le Rwanda, au pouvoir il demande d'aimer le Rwanda, suite à leur dispute, il demande au peuple de haïr le Rwanda. Non, c'est jouer avec son peuple et à la patrie. Kadima ou pas, le peuple doit faire la différence.

Réagir

6
3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
En Europe souffle un vent du patriotisme, et nationalisme. Suède, Italie, Hongrie eecc le Mali en Afrique sont les conservateurs qui gagnent les élections. Nationalisme et patriotisme, sous entend protection des ses frontières et peuple. En RDC, avec la traîtrise de Tshisekedi, en signant des accords de l'intégrité territoriale, sans le moindre sous bassement du parlement. Nous pensons qu'ailleurs Kadima ou pas, il ne serait plus là, et il ne devrait etre pas là après les élections, parceque un peuple patriote n'est peut plus lui accorder confiance. Tshilombo ne peut choisir des amis pour la RDC seul et qu'il peut nier la même amitié le jour après. Opposant il a demandait au peuple de haïr le Rwanda, au pouvoir il demande d'aimer le Rwanda, suite à leur dispute, il demande au peuple de haïr le Rwanda. Non, c'est jouer avec son peuple et à la patrie.

Réagir

4
3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
La liste des réalisations de Felix : 1. Augmentation terrible des revenus du pays: l'argent que kabila volait entre maintenant dans les caisses. 2. Suppression de la corruption par L'IGF à 70% 3. Gratuité del'enseignement primaire 4. Payements des salaires des agents de l'état sans arriérés 5. Payements des militaires sans arriérés 6. Construction des maisons des officiers supérieures de l'état 7. Récupération des mines du pays par l'état que kabila avait vendu 8. Fini l'impunité, tout le monde peut être arrêté y compris son conseiller s'il vole. 9. Construction des routes en plusieurs endroits du pays 10. Réduction des prix des tickets d'avion 11. Réduction du prix du passport 12. Amélioration du transport ferroviaire 13. Construction des sautes moutons dans la capitale....et j'en passe .....avec tout ça il mérite un deuxième mandat pour achever ses bons projets, mais les haineux ne verrons rien dans tous ça, mais un homme honnête va aumoins apprécier

Réagir

10
8
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Felix n'a pas peur des élections, ceux qui crient déjà aux tricheries cherchent des raisons pour justifier déjà leurs échecs, tous les sondages montrent que Felix battrai tout les autres candidats au premier tour.

Réagir

10
6
3
2
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent CPI : « Je suis convaincue que mon pays bénéficiera de la même compassion que témoigne la Communauté internationale à l’égard de l’Ukraine » (Rose Mutombo)

Les plus commentés

Politique RDC-RWANDA : après la douche froide que Félix Tshisekedi a infligée à son homologue rwandais, l’équipe de communication de Paul Kagame en débandade (Analyse)

05.12.2022, 24 commentaires

Politique Biruta à Blinken : « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda »

06.12.2022, 16 commentaires

Politique Agression rwandaise : Les rebelles M23/RDF prêts à se retirer du territoire congolais, (communiqué)

07.12.2022, 16 commentaires

Politique Tshisekedi recadre Kagame : « c’est diabolique d’assumer le fait qu’on sème la mort et la désolation »

04.12.2022, 15 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance