Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Politique

Félix Tshisekedi : l’envers sans le revers de la médaille

2022-09-27
27.09.2022
2022-09-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/19-25/fatshi_prdt_rdc.png -

Plaidoyer pro domo ? Légitime de la part de Fatshi. « On n’est jamais mieux servi que par soi-même« . Frère Félix-Antoine pourrait même renchérir avec cette autre citation érigée en proverbe : « Charité bien ordonnée commence par soi-moi et …continue par soi-même ».

Sur RFI et France 24, le chef de l’Etat a étalé le côté avers de la médaille. « Les réalisations, nous en avons fait énormément« , affirme le Président avant de citer le budget, les infrastructures, la gratuité de l’enseignement et…le plan de développement de 145 territoires qui est encore sur papier.

A la décharge de « notre Fatshi national« , il est rarissime-ici et ailleurs- de voir un Président-candidat mettre l’accent sur son passif. Seul – ou presque- l’actif qui est à l’honneur.

Problème, la médaille brandie non sans fierté par le chef de l’Etat comporte bien son revers. Certes, sous Fatshi le budget a atteint et dépassé la barre de 10 milliards. Ce qui qui n’est pas rien non plus dans l’absolu, mais par rapport aux budgets précédents.

Le hic, c’est que cette augmentation du budget ne se traduit pas par l’amélioration du quotidien du Congolais. Pire, à la suite de la hausse continue des prix, la majorité silencieuse voit son maigre pouvoir d’achat fondre comme neige au soleil. Si bien que même les réajustements de salaires dans l’administration publique sont annihilés par la valse des étiquettes sur le marché.

Pour louable qu’elle puisse paraître à première vue, la gratuité de l’enseignement charrie toutes les tares inhérentes au caractère proverbialement non structurant de nombre de nos projets. Le pays paie souvent la propension des dirigeants à privilégier le « vite fait« , le « tape-à-l’œil« .

En l’occurrence, faute d’une approche holistique, la gratuité coûte cher à tout le monde. Aux écoles concernées qui peinent à combler l’énorme GAP au niveau des frais de fonctionnement.

Aux enseignants qui, sevrés de contributions de parents, attendent encore que les pouvoirs publics prennent l’exact relais. Aux élèves et, par ricochet, aux parents qui paient cash la démotivation des enseignants. Au finish, déconnectée du réel congolais, la gratuité a tout de ce remède plus dangereux que le mal qu’il est censé soigner.

Quant aux infrastructures, le ressenti est plus préférable que la proclamation. Les routes, l’eau, l’électricité ne sont point du domaine des concepts. Le baromètre en la matière est le Congolais lambda. Pas sûr qu’il ressente, ne serait-ce qu’un léger mieux, sur ce terrain.

Inutile de parler du projet de 145 territoires encore dans le pipeline avant de devenir un …chantier. Là aussi, il faudra prier tous les ancêtres pour qu’une « main noire » ne transforme tous ces futurs chantiers en chantier éternel.

José NAWEJ
FORUM DES AS / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 14 commentaires
5476 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
(Correction: ...Si on avait fait B, ce sont les mêmes qui complaignent de A aujourd’hui qui auraient demandé "A" avec la plus grande énergie.

Réagir

2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
... opportunité de mieux faire ; Mais quant à dire qu’il fallait d’abord attendre les infrastructures ou faire ceci d’abord, c’est ne pas connaitre les Congolais : qui du Congolais moyen vous connaissez aurait eu assez de patience pour attendre jusque-là pendant qu’il croupissait sous le poids financier de l’éducation ?

Réagir

3
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
...L’essentiel est que l’éducation soit gratuite et que l’on soit inscrit, donc que l’on soit part du système d’abord ; Maintenant c’est aux parents et à la communauté d’intervenir pour essayer de palier a cette déficience en suivant les enfants à la maison par exemple pour les parents ou en proposant des cours supplémentaires par les volontaires. Voilà comment on tire profit de la moindre situation plutôt que de complaindre. Les enseignants et les écoles ont là aussi une opportunité de venir avec des nouvelles idées pour prendre en charge un grand nombre d’enfants et les emmener ainsi à un haut niveau d’éducation. Toute situation est donc toujours une opportunité de mieux faire ; Mais quant à dire qu’il fallait d’abord attendre les

Réagir

2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Les Congolais doivent faire très attention ; Nous sommes devenus experts en complaintes aidés en cela par tous ces infiltrés des réseaux sociaux et leurs médias boites de résonnance, nos ennemis. Nous ne savons pas ce que nous voulons. Lorsque l’on fait A nous aimerions plutôt que c’ait été B. Si on avait fait B, ce sont les mêmes qui complaignent de A aujourd’hui qui auraient demandé B avec plus de bruits. Il faut plutôt toujours être reconnaissant, dire merci pour ce qu’on a reçu de bien, peut soit-il, puis essayer d’améliorer plus tard tout en essayant de tirer le maximum profit de la présente situation. Que l’on se retrouve à 80 dans une classe, tant mieux ; L’essentiel est que l’éducation soit gratuite et que l’on soit inscrit, donc que l’on soit part du système d’abord ; Maintenant c’est aux parents et à la communauté d’intervenir pour essayer de palier a cette déficience en suivant les enfants à la maison par exemple pour les

Réagir

3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
...de pleurnicher, de critiquer pour plutôt contribuer serait aussi difficile que de faire passer un chameau dans le trou d’une aiguille ; Comme chercher à refaçonner un cerveau qui a déjà séché et s’est solidifié avec tous ses tares et n’offre aucune possibilité pour que le sang de vie nourrissant ne puisse y couler. A ces gens qui sont donc des fous, il faut les laisser dans leur monde des injures et critiques négatives ou chercher à les endormir en longueur de journée avec des abrutissants.

Réagir

3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
...j’entends chaque fois que je suis Mampuya, Shaka, Karavia et semblables. Le bébé au moins, il est espéré, grandira et comprendra que les problèmes sont faits pour être résolus ; Ce qu’il fait généralement mais malheureusement pas tous. Pleurnicher ne date pas d’aujourd’hui, c’est quelque chose que nous avons hérité de nos ancêtres depuis des millions d’années et qui est inscrit dans nos gènes mais supposée être surpassée sinon on resterait des éternels bébés comme le sont aujourd’hui beaucoup de gens qui n’arrivent pas à dépasser ce niveau primaire, archaïque de l’échelle de l’évolution d’une vie humaine idéale. Leur demander de cesser de pleurnicher, de critiquer pour plutôt contribuer serait aussi difficile que de faire passer un chameau dans le trou d’une aiguille ; Comme chercher à refaçonner un cerveau qui a déjà séché et s’est

Réagir

3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
@Mampuya: Président John Kennedy avait dit « Ne demandez pas ce que le pays peut faire pour vous mais ce que vous pouvez faire pour ce pays ». La critique négative et la pleurnicharde sont faciles à faire parce qu’elles ne demandent pas d’avoir un cerveau et sont de l’apanage des paresseux physiques et mentaux ; Cependant contribuer positivement à une cause est toute une autre affaire car elle demande bien de qualités. Ces travers sont d’ailleurs la première des choses que le nouveau-né fait pour complaindre d’être venu dans ce monde des ennuis. Waaann…waaann…, voilà comment sonne la complainte d’un bébé et qui correspond parfaitement au bruit irritant que j’entends chaque fois que je suis Mampuya, Shaka, Karavia et semblables. Le bébé au moins, il est espéré, grandira et comprendra que les problèmes sont faits pour être résolus ; Ce qu’il fait généralement mais malheureusement pas tous. Pleurnicher ne date pas d’aujourd’hui, c’est quelque chose que nous avons hérité de nos ancêtres depuis des millions d’années et qui est inscrit dans nos gènes mais supposée être surpassée sinon on resterait des éternels bébés comme le...

Réagir

2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
(Suite) conclusion. Quand vous juger les actions du leader, pensez au pays, aux objectifs que vous assigner au pays pour se développer.

Réagir

7
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
(Suite)Peu ou rien. Combien qui vont terminer le lycée? Peu, très peu. C'est une question scientifique. Plus les classes sont affolées moins les élèves seront concentrer à écouter l'enseignement. La colonisation ou belges, avaient utilisé la même méthode. L'école primaire gratuite pour tous, mais c'étaient des classes bondées. Résultat final, en 5ème primaire 90% des élèves abbandonaient l'école,par manque d'envie. Avec des classes avec 30 élèves, les enfants avaient plus de motivation pour fréquenter jusqu'à 5ème primaire. Pas pour rien on limite le nombre d'élève. L'école maternelle c'est le moment le plus important pour façonner un caractère.

Réagir

7
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Le congolais doit évaluer et évoluer dans sa pensée pour que le pays. Etre fanatique veut dire, tout action que fait mon leader, toute parole qui sort de la bouche de mon leader est bon. Voilà pourquoi les fanatiques de Trump n'avaient pas hésité à investir un lieu sacré pour démocratique, comme le congrès. Un vrai membre d'un parti, regarde les actes posés par le leader. Prenez l'école maternelle gratuite. Dans cette réforme, la question est, demain nous voulons avoir combien des médecins, d'ingénieurs, d'économistes eecc pour faire du Congo RDC un pays moderne. Dans une salle de classe de 100 élèves, combien parmi eux qui peuvent etre ingénieur ou médecin. Peu ou rien. Combien qui vont terminer le lycée? Peu, très peu. C'est une question scientifique. Plus les classes sont affolées moins les élèves seront concentrer à écouter l'enseignement. La colonisation ou belges, avaient utilisé la même méthode. L'école primaire gratuite pour tous, mais c'étaient des classes bondées. Résultat final, en 5ème primaire 90% des élèves abbandonaient l'école,par manque d'envie. Avec des classes avec 30 élèves, les enfants avaient plus de motivation...

Réagir

5
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Une classe dirigeante maladroite. C'est Félix qui porte la lourde charge de se faire insulter et critiquer. Il n'est le seul. Il est entouré d'une marmaille des fainéants qui ne savent pas pour quoi ils sont dans les affaires publiques. Ils paieront tot ou tard cher

Réagir

8
6
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Si toi tu es contre fatshi, d'autres sont d'accord avec lui!

Réagir

9
5
3
3
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
On vous comprend cher monsieur dans vos rêveries. Le Chef de l’Etat très réaliste, concret et précis car en face de lui il n’y a rien. C’est vraiment vide.

Réagir

10
5
4
3
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
On vous comprend cher monsieur dans vos rêveries. Le Chef de l’Etat très réaliste, concret et précis car en face de lui il n’y a rien. C’est vraiment vide.

Réagir

9
5
4
3
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent CPI : « Je suis convaincue que mon pays bénéficiera de la même compassion que témoigne la Communauté internationale à l’égard de l’Ukraine » (Rose Mutombo)

Les plus commentés

Politique RDC-RWANDA : après la douche froide que Félix Tshisekedi a infligée à son homologue rwandais, l’équipe de communication de Paul Kagame en débandade (Analyse)

05.12.2022, 24 commentaires

Politique Biruta à Blinken : « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda »

06.12.2022, 16 commentaires

Politique Agression rwandaise : Les rebelles M23/RDF prêts à se retirer du territoire congolais, (communiqué)

07.12.2022, 16 commentaires

Politique Tshisekedi recadre Kagame : « c’est diabolique d’assumer le fait qu’on sème la mort et la désolation »

04.12.2022, 15 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance