Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
Retour

Politique

Union africaine : « pas question de négocier avec le M23 » (Félix Tshisekedi)

2024-02-19
19.02.2024
2024-02-19
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/02-fevrier/19-25/fatshi_ua_24_432.JPG

Le Président de la République démocratique du Congo a réitéré samedi la position de son pays de ne jamais négocier avec le Rwanda via le M23, dans son intervention à Addis-Abeba en Éthiopie, au mini-sommet sur la situation sécuritaire dans l’est, a-t-on appris de source officielle.

« On ne va jamais négocier avec le M23 », a déclaré le Chef de l’Etat congolais, cité par Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement congolais.

« Devant témoins et sans ambages, le Président Félix Tshisekedi a eu les mots justes pour notamment déconstruire des mensonges et manipulations, attaquer le mal, rétablir la vérité avant de parler paix », a rapporté le ministre Muyaya sur son compte X (ex-twitter).

« Cette guerre n’est pas une invention de la RDC… (C’est) une guerre pour continuer le pillage de mon pays et faire le bonheur du Rwanda et de ses complices », a également expliqué le Chef de l’Etat congolais, avant d’ajouter : « On ne peut pas prétendre devenir protecteur d’une communauté d’un pays voisin ».

Pour le Président Tshisekedi, la paix voulue par la RDC ne doit être conditionnée de quelque manière que ce soit.

« Je veux la paix, mais pas à n’importe quel prix », a-t-il martelé.

Décision de consulter les dirigeants séparément à Luanda


Le Président angolais João Lourenço (au centre), facilitateur du mini-sommet de l’UA

 

Le président João Lourenço de la République d’Angola a levé l’option de consulter séparément la RDC et le Rwanda, pays protagonistes, lors de la clôture samedi à d’Addis-Abeba (Éthiopie) du mini-sommet de l’Union africaine (UA).

« Le président Lourenço a fait savoir qu’il va poursuivre sa médiation auprès de chacun des protagonistes à Luanda dans le même format bilatéral séparé, afin de convenir d’une issue favorable à cette question », a indiqué la source.

Ce mini-sommet des chefs d’Etat, débuté vendredi dans la soirée, s’était poursuivi samedi dans un format bilatéral. « Le médiateur et organisateur du sommet, João Lourenço a rencontré séparément les présidents Félix Tshisekedi et Paul Kagame », a renchéri la source, précisant qu’à l’entame de cette réunion, les deux chefs d’Etat assis aux extrémités de la salle ne se sont pas salués et que le protocole n’a pas prévu une photo de famille.

Dans son discours inaugural du mini-sommet, le facilitateur avait martelé sur l’objectif principal de ces assises qui consacrent la relance du processus de paix et de cessez-le-feu.

« L’objectif de ce sommet est de réfléchir ensemble en vue d’obtenir un cessez-le-feu entre la RDC et le M23 et tenter un dialogue direct possible entre les chefs d’Etat du Rwanda et de la RDC, parce que la situation se détériore et il y a risque d’embrasement dans les sous-régions de l’EAC et de la SADC », a dit en substance le président angolais dans son mot d’introduction.

Le président angolais, médiateur désigné pour renouer le dialogue entre la RDC et son agresseur le Rwanda, a indiqué que cette initiative est prise afin de relancer le processus de paix qui a connu un recul avec l’intensification des combats et les conséquences humanitaires et économiques désastreuses pour la population congolaise.

D’après la Présidence congolaise, ce mini-sommet a visé 4 objectifs principaux, à savoir le retour à un dialogue constructif et réconciliateur entre la RDC et le Rwanda ; ⁠la cessation immédiate des hostilités ; ⁠le retrait immédiat du M23 des zones occupées et ⁠le lancement du processus de cantonnement du M23 ainsi que la mise en œuvre du PDDR-CS.


ACP / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 11 commentaires
5137 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 19.02.2024 à 20:46
(Suite). Mzee Kabila aura ses ennuis avec ses compagnons d'aventure Rwandais. Maintenant Tshilombo a ses ennuis pour des accords signés en amont. Ceux qui avaient formés ces M23 présentent la facture. Ni Museveni, ni Kagame n'accepteront et Tshilombo vont accepter leurs responsabilités au grand soleil. Mais les congolais doivent réfléchir sur les dires de Willy Ngoma, aussi longtemps que Mbata ne va vous éclairer sur la présence du M23 à Kinshasa pendant 14 mois. Un chantage entre Tshilombo et M23 qui coûte des milliers des vies congolais.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 19.02.2024 à 20:44
Que dit Willy Ngoma ? Ils devaient former un bataillon de la garde Republicaine. C'est à dire les militaires qui assurent la sécurité du président. Là sont des accords avant que Tshilombo arrive au pouvoir. Tshilombo arrive au pouvoir, Willy Ngoma vient à Kinshasa à négocier l'application des accords. Mbata en parle. Cantonner les M23 à Mbanza Ngungu, est difficile. Mais dans tout cela, si on y pense bien. Avec ces accords c'était mettre la vie de Tshilombo, le pouvoir de Tshilombo entre les mains du M23. Pour mémoire, Mzee Kabila était assassiné par son garde corps. Tshilombo a l'obsession de sa sécurité. ( Son propre frère en est le coordinateur. Dit ceci. ) . À ce point nous pensons que le M23 avait prétendu autre chose, encore plus haut. Si le pouvoir était passé par les mains de Fayulu. On aurait eu la même situation. Parceque suivant les dires de Willy Ngoma, il y'avait une seconde bataillon à disposition. La fallite des ces accords, pour le goût du pouvoir qui endeuille le pays. En réalité rien de neuf. Mobutu avait eu des ennuis avec son ami Jean Schram, ce mercenaire qui avait fuit vers le Rwanda. Mzee Kabila aura ses ennuis avec ses compagnons...

Réagir

1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 19.02.2024 à 13:11
Les congolais doivent toujours se souvenir de Mzee Kabila. À sa manière il avait tenté d'intégrer ces Rwandais ou Tutsi Congolais. Beaucoup des ces officiers avaient refusé des mutations vers d'autres provinces. Voilà le début des guerres militaires du M23. Jusqu'à leur défaite sous. C'est l'udps et Tshilombo qui va récupérer ces M23, selon Mbata. Nous ignorons les accords. Nous avons eu les ex gendarmes katangais en Angola les ex Simba mai mai du côté de Tanzanie et en temps moderne les M23 ou ex M23. Chaque politicien a orchestré ces groupes suivant ses intérêts politiques.

Réagir

3
2
Répondre
@
Insérez un émoji
kkk @YD1UW5I   Message  - Publié le 19.02.2024 à 12:52
Comparé juste ce discours avec celui fait par l'autre cas ennemi. Vous avez allez constaté avec moi une sorte de legété dans les mots avec des arguments non consistant pour un président dont sont pays est attaqué et en guerre (Prenez meme le temps de suivre les discours de Zelesky bon ça !). S'il y a encore une chose dont je continu de croire dans ce pays, ce que le jour où la RDC aura une tete bien faite au sommet, beaucoup de ces conneries que nous vivons aujourd'hui vos disparaitre de soit.

Réagir

2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @IPRHNVP   Message  - Publié le 19.02.2024 à 12:45
La force de Félix c'est dans le "dire" et NON PAS dans le "FAIRE" ! Moindre escarmouche; Lisez sur mes lèvres; Je négocierai avec Kagame seulement devant Dieu, au Ciel(pourtant Félix est le premier à négocier avec lui sur la terre, À ADDIS ABEBA ) Mawa😌😌😌😌😌😌😌😌😌😌

Réagir

4
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 19.02.2024 à 12:41
(Suite)Maintenant le M23 peut accepter le désarmement ? Non, parceque nous sommes en démocratie. En démocratie le minorité ont toujours une statut particulier. L'Espagne ( Catalogne ) et l'Italie ( Bolzano eecc)en sont l'exemple. Pour refuser de négocier il faut expliquer au peuple le motif, parceque vous avez vous même accepté l'intégration régionale et le retour des réfugiés congolais dans leur pays. Donc il y'a un malentendu entre Tshilombo et le peuple. Etre contre le dialogue avec le M23, n'a pas la même signification. Pour le petit peuple, refuser le dialogue c'est le retour de M23 ou Rwandais au Rwanda. Pour Tshilombo, oui au retour des réfugiés congolais en RDC, donc même aux M23 mais sans armements, pas en arme. Donc prenons notre pilule amère, le Tutsiland è la, par volonté de Tshilombo

Réagir

1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 19.02.2024 à 12:31
Sur ce blog, nous avons parlé de la naissance de l'Etat d'Israël en 1948. Les Palestiens et les Arabes pensaient d'en decoudre avec cet petit État. Aujourd'hui Israël est devenu grand et domine militairement le moyen Orient. Ce n'est pas l'argent qui manque aux pays Arabes pour acheter toutes les armes possibles, même la bombe atomique, malgré cela, rien affaire. Les Européens se sentent toujours responsables de la création de l'Etat d'Israël. La RDC et Rwanda ont une histoire commune. Mais avec des frontières tracées par les autres. Alors si aujourdh'ui nous connaissons d'avance ce que pense l'Occident. Si nous voulons un RDC entier, nous devons avoir, une armée qui se fait respecter, une force de police et une administration qui contrôlent le pays. Le paradoxe, c'est cela que nous reproche Kigali. Il faut bien lire la déclaration de Kagame. Kamerehe, Bahati, la femme de Tshilombo, Paluku,Bitakwira eecc sont plus proche de Kagame que Tshilombo. Voilà le danger, de la politique de Tshilombo. Il ne veut pas dialoguer avec les M23, tout simplement parceque les M23 ont pris les armes,et non contre la présence du M23 dans le sol congolais. Maintenant le M23 peut...

Réagir

2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Le sage @SD3Y66Q   Message  - Publié le 19.02.2024 à 11:55
C'est l'escarmoucheur en chef qui est a plaindre ici. Incapable de chasser un rat de sa maison. On bombarde l'aeroport de Goma mais aucune reaction de celui qui attendait la moindre escarmouche.

Réagir

4
2
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 19.02.2024 à 08:57
Est après ? Il y'a toujours un après autrement on devient enfantin. Vous avez cédé Bunangana au M23 une ville frontalière avec ses énormes bénéfices écologiques. Ainsi le M23 s'alimente déjà avec tous les armements possibles. C'est votre popularité qui est massacrées. Il faut répondre à eux l'après. Sans donner une explication convaincante d'après, Tshilombo est lui-même complice, parceque le M23 peuvent se limiter à prendre une partie du territoire, où arriver à Kinshasa.

Réagir

6
3
Répondre
@
Insérez un émoji
Nzobio-Pomporio-Kapu @D6BBEH4   Message  - Publié le 19.02.2024 à 08:09
« Cette guerre n’est pas une invention de la RDC… (C’est) une guerre pour continuer le pillage de mon pays et faire le bonheur du Rwanda et de ses complices » Comme on connaît leur motivation, nous ne pouvons contourner cette incise par une vraie négociation économique gagnant-gagnant avec les investisseurs, en commençant par les provinces non touchées par l'insécurité, et les dividendes se reverseront ipso facto dans les régions à problèmes, en lieu et place de tergiverser dans le discours sans lendemain. ça fait plus de trente ans que nous tournons en rond, les amis des agresseurs d'hier, ont eu à diriger ( AFDL), puis les amis des agresseurs 2ième génération ont eu à diriger aussi et dirigent encore avec l'union sacrée ( MLC, RCD G, RCD KML, RCD Etc) , ensuite les amis des agresseurs 3ième génération ( M23, APF etc ) sont en activité, n'oublions que toutes ces mutations ont un dénominateur commun le pillage de nos ressources , réveillons-nous les gens meurent dans ce coin, au lieu de se cacher derrière un nationalisme de pacotille

Réagir

5
Répondre
@
Insérez un émoji
Citoyen Lambda @HOEVOJK   Message  - Publié le 19.02.2024 à 07:25
J’aurais vraiment que tu ne négocies pas du tout, mais ne nous voilons pas la face. Nous ne semblons pas avoir les moyens pour défaire le M23/RDF. Nos troupes ont cette fâcheuse tendance à reculer !

Réagir

10
5
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Tripartite RDC-RSA-Burundi: le déploiement des troupes de la SADC examiné
left
Article précédent Formation du gouvernement : des regroupements politiques signent l’acte d’engagement

Les plus commentés

Société Justice : l'ancien vice-ministre des Hydrocarbures condamné à 20 ans de prison

17.04.2024, 14 commentaires

Politique Spéculation autour du rôle de Maman Marthe : « Elle incarne la vision prophétique du parti, UDPS, devant guidé l’action politique du Président de la République. » ( Lisanga Bonganga)

19.04.2024, 14 commentaires

Politique Noël Tshiani Muadiamvita : ‘‘La Constitution actuelle empêche la RDC d’aller vite vers le développement’’

19.04.2024, 12 commentaires

Economie Acquisition de concession arable à Brazza par le Rwanda : une arme de destruction économique aux portes de Kinshasa (Analyse d'André-Alain Atundu)

18.04.2024, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance