Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
Retour

Politique

26 février 1885-26 février 2024 : 14 siècle de système de prédation instauré à la Conférence de Berlin : 139 ans de coalition mondiale contre le Congo

2024-02-26
26.02.2024
2024-02-26
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/02-fevrier/26-29/berlin_conference_24_234.jpg -

À l’initiative du chancelier Otto von Bismarck, s’est tenue à Berlin du 15 novembre 1884 au 26 février 1885, la Conférence de Berlin dont l’objectif principal était d’établir des règles officielles pour l’exploitation des richesses du bassin du Congo ainsi, que de l’Afrique de l’ouest par les puissances européennes.

L’Allemagne, l’Autriche-Hongrie, la Belgique, le Danemark, l’Empire ottoman, l’Espagne, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la Russie, la Suède-Norvège et les États-Unis ont donc participé à l’instauration d’un système dont la dernière phase se manifeste par l’actuel génocide des congolais perpétré par le bras de Kagame et qui a fauché plus de 12 millions de vies des congolais voici trois décennies.

 La conférence de Berlin aboutit à la signature de nombreux traités européens qui délimitèrent les territoires coloniaux et influencèrent profondément l’histoire du continent africain. Durant cette période, les puissances européennes qui se disputaient les richesses et les territoires africains, stimulées par la découverte de ressources insoupçonnées, mirent sur pied le système de prédation en vigueur jusqu’à nos jours. .

Cela marqua l’organisation de la collaboration européenne pour le partage et le pillage de la richesse ainsi que la division de l’Afrique. Depuis, 139 ans jour pour jour ce 26 février 2024, ce système demeure en vigueur. Il ne semble donc pas logique d’attendre de la communauté internationale (États-Unis, France ou Russie pour ne citer que ces 3 pays), l’éradication de ce système dont ils sont tous bénéficiaires et initiateurs.

 

Il y a 139 ans, le 26 février 1885, par la création de l’Etat indépendant du Congo (EIC), la communauté internationale par la conférence de Berlin, livraient le Congo au roi des Belges. Considéré par les puissances mondiales de l’époque comme une terre sans maître, le bassin du Congo (à l’ottoman de l’immense continent noir qui a été partagé comme un vulgaire gâteau… « Sans que les habitants, pas plus que le ‘gâteau’, aient leur mot à dire ».

Scandale géologique aux richesses naturelles immenses, le Congo fait objet de toutes les convoitises de puissances mondiales

Arrosé par l’un des plus longs et plus puissants fleuve au monde avec un vaste bassin hydrographique, le bassin du Congo abrite 60% des forêts tropicales d’Afrique et est doté de l’une des plus riche biodiversité au monde ; 10% d’eau douce du monde, des lacs les plus poissonneux, les richesses du Congo ne pouvaient que susciter envie convoitise.

Une dizaine d’années avant la convocation de la Conférence de Berlin qui fut un moment clé dans l’histoire de la colonisation africaine, marquant le début d’une vague de signatures de traités et de l’installation durable de la présence européenne sur le continent, le roi Léopold II avait organisé à ses frais une conférence géographique à Bruxelles en vue de faire le point sur l’exploration de l’immense bassin du Congo, au centre de l’Afrique équatoriale.

Ce territoire, aussi vaste que les Indes, était encore l’un des rares espaces de la planète encore libres de toute ingérence européenne, considéré comme terra nullius (« terre sans maître »).

Le roi belge ne songe à rien de moins que de s’approprier et coloniser ce territoire. Toutefois, les Français aussi avaient des visées sur lui surtout que Savorgnan de Brazza avait déjà conclu le 10 septembre 1880 un premier traité avec un chef de la rive droite du fleuve Congo. Au sud, les Britanniques et les Portugais sont en bisbille à propos de l’arrière-pays des implantations portugaises d’Angola et du Mozambique. Ces implantations médiocres contrarient le projet britannique de relier Le Cap au Caire par un ensemble continu de colonies…

Pour ne rien arranger, les Allemands eux-mêmes commencent à s’intéresser à l’Afrique noire, avant tout pour des questions de prestige. Le 24 février 1884, le Reich (Gouvernement Allemand)place sous sa protection les implantations allemandes du Sud-Ouest africain.

Deux jours plus tard, le gouvernement de Londres signe avec Lisbonne un traité par lequel il reconnaît la souveraineté du Portugal sur l’embouchure du Congo. Tollé chez les marchands anglais et protestations de Léopold II.

Le 24 avril 1884, le chancelier Bismarck s’entretient de l’Afrique avec l’ambassadeur de France Alphonse Chodron de Courcel et, pour la première fois, évoque une concertation internationale sur le sujet afin de mettre tout le monde d’accord.

Ainsi donc, pour réguler les pillages du bassin du Congo, la Conférence de Berlin a fait don de l’Etat indépendant du Congo au Roi Léopold II pour gérer en faveur de la Communauté internationale le bassin du Congo. Instaurant ce 26 février 1885 le système de prédation qui se perpétue à nos jours par le biais des organisations internationales, des bras séculiers dans les pays voisins ainsi que des vassaux internes constitués des traitres affairistes politico militaires.

Ainsi donc, tant que l’« Acte général » de la Conférence de Berlin ne sera pas abolis par les signataires à savoir Allemagne, Autriche-Hongrie, Belgique, Danemark, Empire ottoman( Turquie actuelle), Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas, Portugal, Russie et Suède, le système de prédation demeurera en vigueur.

Il est donc temps que les congolais se prennent en charge et comprennent que la liberté ne se donne pas mais s’arrache. Le congolais doit aussi comprendre pourquoi la phase actuelle de l’holocauste congolais (après les bras coupés de Léopold II et ses deux millions de morts) se perpétue dans l’inaction des USA, de la Russie, de la Grande Bretagne, de la France, de la Belgique etc… La raison est simple, ce sont eux qui ont instauré ce système et le perpétue par le bras séculier de Paul Kagame et autres traitres internes. 139 ans après, il est temps d’éradiquer ce système de prédation pour la renaissance d’un nouveau Congo.

Extrait de l’Acte général de la conférence de Berlin de 1885 qui instaura le système de prédation du bassin du Congo

« Au nom de Dieu Tout-Puissant, Sa Majesté l’Empereur d’Allemagne, Roi de Prusse, Sa Majesté l’Empereur d’Autriche, Roi de Bohème, etc., et Roi apostolique de Hongrie, Sa Majesté le Roi des Belges, Sa Majesté le Roi de Danemark, Sa Majesté le Roi d’Espagne, le Président des États-Unis d’Amérique, le Président de la République Française, Sa Majesté la Reine du Royaume-Uni de la Grande-Bretagne et d’Irlande, Impératrice des Indes, Sa Majesté le Roi d’Italie, Sa Majesté le Roi des Pays-Bas, Grand Duc de Luxembourg, etc., Sa Majesté le Roi de Portugal et des Algarves, etc., Sa Majesté l’Empereur de toutes les Russies, Sa Majesté le Roi de Suède et Norvège, etc., et Sa Majesté l’Empereur des Ottomans,

Voulant régler, dans un esprit de bonne entente mutuelle, les conditions les plus favorables au développement du commerce et de la civilisation dans certaines régions de l’Afrique, et assurer à tous les peuples les avantages de la libre navigation sur les deux principaux fleuves africains qui se déversent dans l’océan Atlantique; désireux, d’autre part, de prévenir les malentendus et les contestations que pourraient soulever à l’avenir les prises de possession nouvelles sur les côtes de l’Afrique, et préoccupés en même temps des moyens d’accroître le bien-être moral et matériel des populations indigènes, ont résolu, sur l’invitation qui leur a été adressée par le gouvernement impérial d’Allemagne, d’accord avec le Gouvernement de la République Française, de réunir à cette fin une Conférence à Berlin, et ont nommé pour leurs plénipotentiaires, savoir :

(Signe) V. BISMARCK, BUSCH, V. KUSSEROW, SZECHENYI, Comte AUGUSTE VON DER STRATEN PONTHOZ, Baron LAMBERMONT, E. VIND, Comte DE BENOMAR, JOHN A. KASSON, H. S. SANFORD, ALPH. DE COURGEL, EDWARD B. MALAY, LAUNAY , F.-P. VAN DER HOEVEN, Marquis de PENAFIEL, H. DE SERPA PIMENTEL, Comte P. KAPNIST, GILLIS BILDT.

26 février 1885 – 26 février 2024, cela fait donc aujourd’hui 139 ans jour pour jour que dure ce système de prédation et le pillage des richesses du Congo, arrosant la prospérité des multinationales et les économies des grandes puissances avec le sang des congolais. Kagame n’est qu’un garçon de course que le commanditaire peut changer à tout moment pour pérenniser le pillage. Il est temps de dire : CA SUFFIT !

 


Le quotidien rdc / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 10 commentaires
3395 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Ychaackson17 @G3H3U1L   Message  - Publié le 26.02.2024 à 16:24
Salut, Merci pour cette brillante explication, malheureusement bcp gents n'ont pas cette connaissance, l'homme noir est tjr ds la distribution, ignorant de son passé, enraciné dans la haine tribale, égoïsme, Donc Nous devons être conscient, responsable et capable d'aimer son continent La seule solution, seul espoir serait **MARANATHA**

Réagir

29
13
Répondre
@
Insérez un émoji
2 réponses
Anonyme @47Y8LBI   Message  - Publié le 26.02.2024 à 13:25
La colonisation ne peut pas servir de prétexte pour masquer la MÉDIOCRITÉ et la PRÉDATION de nos ELITES, et de notre CLASSE POLITIQUE. Est-ce que c'est BISMARCK qui les obligent à absorber 60 % du budget de l'Etat et a détourné la majeure partie des 40 % restants ? Est-ce que ce sont les multi-nationales qui demandent à TSHISEKEDI de passer le salaire des députés à 30 000 $ alors qu'il est incapable de s'occuper de nos 7 millions de réfugiés internes ? Nos grands-parents ont fait le plus dur en nous obtenant l'indépendance, il est grand temps de s'en montrer digne.

Réagir

63
1
Répondre
Anonyme @47Y8LBI   Message  - Publié le 26.02.2024 à 18:08
@Ychaackson Soyez lucide monsieur, et restez respectueux Les contradictions se mènent avec des "contres-arguments" et non avec des insultes/dénigrements, comme c'est malheureusement enseigné à l'Université Ya sé ya Nzété

Réagir

32
Ychaackson17 @G3H3U1L   Message  - Publié le 26.02.2024 à 16:04
Soyez intelligent Mr,

Réagir

24
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 26.02.2024 à 12:56
La colonisation ne peut pas être une funerale sans fin. Un orphelin sait qu'il doit se prendre en charge. Dit ceci, le Guatemala est pauvre n'est pas à comparer à la RDC. La RDC est largement plus riche, mais partage avec le Guatemala la pauvreté des masses. Dans un pays comme la RDC où le président ne connaît pas son salaire, mais défend, propose le salaire d'un député à 30 000 $, cela veut dire que vous avez un Président qui n'a pas le sens de l'argent, de comment rendre un pays riche par le travail. Continuer avec le funerale sur le passé de la RDC et bonne chance pour la RDC.

Réagir

54
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 26.02.2024 à 12:52
L'article ne fait que rafraîchir la mémoire des indigènes congolais la source des problèmes, ainsi invitant tout le monde à se prendre en charge.

Réagir

23
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 26.02.2024 à 09:00
À presque 64 ans d'indépendance il est honteux d'écrire pareil article pour défendre la défaillance totale de l'état devant un petit pays. Un jeune creuseur des minerais à l'est, où voulez-vous qu'il aille pour couler ses minerais ?

Réagir

26
6
1
Répondre
microKa @6UEOR41   Message  - Publié le 26.02.2024 à 11:30
Ignorant de l'histoire et des enjeux géopolitiques du monde. C'est pas honteux, cest toi qui ne comprend pas et ne connais pas le sens des évenements qui émaillent l'histoire de notre pays. Le Guatemala a vécu 4 siècle dans un système pareil et jusqu'à présent les guatemalques continuent à payer le prix du complot de l'homme blanc occidental

Réagir

52
1
@
Insérez un émoji
2 réponses
GERTRUDE TSHEZA @PCK5MGU   Message  - Publié le 26.02.2024 à 08:03
Ce journaliste est tout simplement malade. 139 ans valent-ils 14 siècles? Les langues de la communauté internationale commencent à se délier et de plus en plus les réseaux sociaux nous dévoilent la vérité sur le silence qu’elle observe. Voici en résumé la raison: « Au lieu que la classe politique congolaise cherche l’intérêt du pays, elle cherche l’intérêt de son portefeuille  » C’est cela la vérité. Il ne revient pas aux étrangers de contrôler les frontières de notre pays et de donner à manger à notre population. Ce sont les Congolais eux-mêmes qui doivent le faire. Comme Félix est un illettré de nature tribaliste, il s’est entouré de son clan et il a cru qu’il développerait le pays avec cela en réduisant les Congolais des autres provinces au silence. Cette politique des années 70-80 ne fonctionne plus aujourd’hui. Il doit obligatoirement travailler avec tous les Congolais. Il est tellement nul qu’il ne sait même pas s’il est chef de l’état ou pas. La seule solution c’est son départ. C’est un gâchis d’une imbécilité caractérisée. Accordez-lui 5 minutes seulement pour parler au public sans lire et vous entendrez...

Réagir

58
15
6
Répondre
Anonyme @47Y8LBI   Message  - Publié le 26.02.2024 à 13:53
Vous avez totalement raison madame. TSHILOMBO a même eu l'audace de passé le salaire de nos députés à 30 000 $, alors qu'il est incapable d'offrir un bol de bouillie par jour à nos 7 millions de réfugiés internes. Aujourd'hui, le monde entier nous regarde comme une nation d'irresponsable, nous sommes vus comme des fous bien sapés.

Réagir

31
1
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Gestion des affaires courantes : Sama Lukonde appelle les ministres à la stricte observance des instructions de Félix Tshisekedi
left
Article précédent Vital Kamerhe pressenti président de l’Assemblée nationale !

Les plus commentés

Société Justice : l'ancien vice-ministre des Hydrocarbures condamné à 20 ans de prison

17.04.2024, 14 commentaires

Politique Spéculation autour du rôle de Maman Marthe : « Elle incarne la vision prophétique du parti, UDPS, devant guidé l’action politique du Président de la République. » ( Lisanga Bonganga)

19.04.2024, 14 commentaires

Politique Noël Tshiani Muadiamvita : ‘‘La Constitution actuelle empêche la RDC d’aller vite vers le développement’’

19.04.2024, 12 commentaires

Economie Acquisition de concession arable à Brazza par le Rwanda : une arme de destruction économique aux portes de Kinshasa (Analyse d'André-Alain Atundu)

18.04.2024, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance