Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Afrique

Le Burkina Faso expulse trois diplomates français en raison d'"activités subversives"

2024-04-18
18.04.2024
2024-04-18
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/04-avril/15-21/Ibrahim_Traore_president_militaire_du_burkina_faso.jpeg -

Ibrahim Traoré, président du Burkina Faso

Déclarés "persona non grata" pour "activités subversives" par les autorités burkinabè, trois diplomates français ont été et priés de quitter le Burkina Faso, selon une note datée de mardi et adressée à l'ambassade de France. Les relations entre Paris et Ouagadougou se sont considérablement dégradées depuis l'arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré par un coup d'État en septembre 2022.

Trois diplomates français, dont deux conseillers politiques à l'ambassade de France à Ouagadougou, ont été déclarés "persona non grata" pour "activités subversives" et sommés de quitter le Burkina Faso "dans les prochaines 48 heures", selon le ministère burkinabè des Affaires étrangères.

Ces trois diplomates "sont déclarés persona non grata sur le territoire du Burkina Faso, pour activités subversives", écrit le ministère dans une note datée de mardi et adressée à l'ambassade de France à Ouagadougou, dont France 24 a obtenu copie jeudi 18 avril.

Le 1er décembre dernier, quatre fonctionnaires français – désignés comme des agents du renseignement par les autorités burkinabè, des techniciens de maintenance informatique selon une source diplomatique française – avaient été arrêtés à Ouagadougou, mis en examen puis incarcérés, selon la source française.

Ils se trouvent aujourd'hui en résidence surveillée, selon des sources sécuritaires du Burkina. 

Un an auparavant, en décembre 2022, le gouvernement burkinabè avait expulsé deux Français qui travaillaient pour une société burkinabè, soupçonnés par les autorités d'être des espions.

Des relations tendues

Les relations entre la France et le Burkina se sont considérablement dégradées depuis l'arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré en septembre 2022, par un coup d'État – le deuxième en huit mois.

 

Quelques mois après, Ouagadougou avait dénoncé un accord militaire de 1961 avec la France, après avoir obtenu le retrait des forces françaises. L'ambassadeur de France à Ouagadougou, rappelé après le coup d'État, n'a pas été remplacé depuis.

Dans sa volonté de diversifier ses partenariats, le Burkina Faso s'est notamment rapproché de la Russie et de ses deux voisins, le Mali et le Niger, eux aussi gouvernés par des régimes militaires.

Les trois pays font face depuis plusieurs années à des attaques jihadistes récurrentes de groupes liés à Al-Qaïda et au groupe État islamique.

Au Burkina seul, elles ont fait quelque 20 000 morts civils et militaires et environ deux millions de déplacés depuis 2015.

 


AFP / France 24 / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
1013 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Acquisition de concession arable à Brazza par le Rwanda : une arme de destruction économique aux portes de Kinshasa (Analyse d'André-Alain Atundu)
left
Article précédent Kenya : le chef des armées et neuf responsables militaires tués dans un crash d’hélicoptère

Les plus commentés

Afrique "Nous avons demandé : le M23, les membres de ce groupe sont-ils des Rwandais ou des Congolais ? Et la RDC nous a dit : ce sont des Congolais. Fin du débat" (William Ruto)

22.05.2024, 23 commentaires

Politique Augustin Matata Ponyo: « Un coup d’Etat ne vise pas un ancien ministre de l’Economie mais un Président en fonction »

24.05.2024, 12 commentaires

Politique Assemblée nationale : 2 candidats de l'opposition retenus pour l'élection du bureau définitif

22.05.2024, 10 commentaires

Société Christian Malanga n'a aucun lien avec l'Église catholique (CENCO)

22.05.2024, 9 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance