Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Afrique

Au Togo, la nouvelle Constitution a été promulguée

2024-05-07
07.05.2024
2024-05-07
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/05-mai/06-12/faure_yasingbe_24_2145.jpg -

C’est la présidence qui a fait l’annonce de la promulgation à travers un communiqué. « Le président de la République, son excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, a procédé ce jour à la promulgation de la loi numéro 2024-005 portant révision de la Constitution togolaise », peut-on lire dans le communiqué.

Ce nouveau texte, une initiative d’une vingtaine de députés au départ, a été étudié et rapidement adopté fin mars, après avoir fait l’objet de nombreuses et vives critiques. Sur demande du président de la République, il a été retourné à l’Assemblée nationale quelques jours plus tard pour finalement être adopté en deuxième lecture le 19 avril dernier, après des explications aux citoyens.

La nouvelle Constitution fait passer le pays de la IVe à la Ve République, supprime l’élection présidentielle au suffrage universel direct et fait passer le Togo du régime présidentiel au régime parlementaire.

La nouvelle loi constitutionnelle est désormais promulguée, c’est une nouvelle étape de la vie institutionnelle du pays précise le communiqué de la présidence, qui ajoute que le contenu du texte sera publié au Journal officiel.

De son côté, la société civile, la Conférence des évêques et l’opposition continuent de dénoncer cette modification constitutionnelle intervenue à la surprise générale. Vingt-huit acteurs de la société civile de différents pays africains (Bénin, Cameroun, Mali, Sénégal...) ont signé une lettre ouverte adressée au président togolais.

Ces avocats, universitaires, journalistes appellent Faure Gnassingbé à dire non au changement de Constitution au Togo. Ils demandent aussi au chef de l'État d'être le garant d'une alternance démocratique en 2025, au terme de son quatrième mandat. « Monsieur le Président, vous pouvez entrer dans l'Histoire et sachez surtout qu'il y a encore une vie après la présidence », écrivent-ils. L'avocat et ancien ministre malien de la Justice Mamadou Ismaila Konaté, signataire de cette lettre, estime que « la démocratie ne peut pas se dérouler à l'encontre du peuple ».


RFI / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
954 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Attaque d'un camp de déplacés à Goma : la France appelle le Rwanda à retirer ses forces du territoire congolais
left
Article précédent Bénin: le président Talon confirme l'interdiction d'embarquer du pétrole nigérien via Sémè Kraké

Les plus commentés

Politique L’Ouganda officialisé agresseur de la RDC par l’ONU

14.06.2024, 13 commentaires

Religion L'Église La Compassion en deuil : Blanche Tunasi, épouse du pasteur Marcello Tunasi, victime d'une crise cardiaque qui l'a emportée

12.06.2024, 7 commentaires

Politique Kinshasa veut faire plier Apple

14.06.2024, 7 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa : les ministres seront évalués tous les trois mois (Félix Tshisekedi)

15.06.2024, 7 commentaires


Ils nous font confiance