mediacongo.net - Actualités - Ville morte : chaque camp politique refait sa lecture de la situation



Retour Politique

Ville morte : chaque camp politique refait sa lecture de la situation

Ville morte : chaque camp politique refait sa lecture de la situation 2016-02-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/kin-boulevard-30-juin.jpg -

Kinshasa: vue du Boulevard du 30 juin

L’Opposition se frotte les mains au motif que la journée "ville morte" décrétée hier, mardi 16 février, a connu un franc succès. La Majorité présidentielle, quant à elle, parle plutôt d’un échec cuisant.

Déjà, au PPRD, le staff dirigeant était au front. "Kinshasa a été tout, sauf une ville morte", réagit à chaud, Henri Mova Sakanyi, le Secrétaire général du PPRD. Un autre acteur politique de la Majorité, qui a requis l’anonymat, a confié à La Prospérité, le même hier, en fin d’après-midi, que lorsque toutes les composantes de l’Opposition s’unissent pour une activité, l’on devrait, naturellement, assister à une paralysie totale, durant toute la journée.

Or, dans le cas d’espèce, dit-il, en dehors, évidemment, de quelques petites hésitations du matin, dans la fourchette de 9 à 11 heures, la vie avait progressivement repris son envol habituel, dans plusieurs coins de la capitale. Comme pour dire, insiste-t-il, que cette affaire de "ville morte", n’aura été, à ses yeux, qu’un vrai coup d’épée dans l’eau.

Chaque camp politique fait sa lecture de la situation qui a prévalu à Kinshasa et dans d’autres grandes villes du pays. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Majorité considère la journée ville morte d’hier comme un non-évènement. Certains ténors de la famille politique présidentielle s’attribuent une victoire politique.

Les opposants, font-ils savoir, n’ont pas réussi à entraîner le peuple congolais dans leur aventure. Selon le Secrétaire général du PPRD, il n’en pouvait être autrement du moment que Kinshasa a beaucoup bénéficié de ce qu’on pourrait comptabiliser comme étant le fruit des cinq chantiers et de la révolution de la modernité. Il ne comprend pas que des gens qui veulent le développement, puissent rester à la maison.

M. Mova a donné l’exemple des USA où des opérations "ville morte"’ n’existent pas. Ainsi, affirme-t-il, "loin des accusations d’une opposition sans base, sans aucun projet politique, le PPRD, le plus grand parti du pays, est en pleine réorganisation". C’est dans ce cadre qu’il faut placer la réunion que Mova a eue, hier mardi 16, avec les mamans maraichères, ainsi que des veuves de l’Interfédérale du parti. Ces femmes de la base du PPRD ont bénéficié d’un appui financier, des intrants agricoles pour améliorer leur rendement et d’autres biens de première nécessité.

Récit d’un acteur de la Majorité

Répondant à une question d’un fin limier de La Prospérité, un membre influent de la Majorité présidentielle a fait quelques observations. Il a noté qu’entre 7 heures et 9 heures, les Kinois ont observé la situation dans le calme. Puis après, une reprise progressive a été constatée. Vers 11 heures, c’était déjà le début de la reprise de la vie normale. A partir de 12 h30’, au marché central de Kinshasa, des échoppes ont ouvert et, sur l’avenue du Commerce à la Gombe, des magasins ouvraient également leurs portes. Autour de 13 heures, la vie a totalement repris son cours normal à Kinshasa. Les vendeuses de pain ont fait leurs affaires normalement. L’interlocuteur de La Prospérité reconnaît, cependant, qu’il y a eu quelques perturbations dans les écoles, les universités et instituts supérieurs. "Il semble que les uns et les autres, auraient choisi de se blottir dans leurs chambrettes, par prudence et non par une quelconque adhésion au mot d’ordre de l’Opposition", conclut-il.

Du côté de l'opposition

Hier soir, interrogé par le journal belge la Libre Belgique, l'ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, l'un des principaux leaders de cette opposition déclarait que : "C'est d'abord et avant tout une grande victoire pour le peuple congolais. Je tiens à le remercier et à le féliciter de tout coeur pour sa détermination et son engagement. Le pouvoir en place a multiplié les entraves, les chantages et même les menaces pour tenter de faire échouer ce mouvement populaire et résolument pacifiste. En vain. A l'heure qu'il est, il ne peut que constater qu'il a perdu la partie. Le peuple congolais lui a envoyé un message clair. Il exige le respect scrupuleux de la Constitution. Ce qui veut dire la tenue de l'élection présidentielle dans les délais impartis par cette Constitution et donc, de facto, la fin du régime. Vous savez, il faut bien comprendre que ce n'est facile pour le peuple congolais d'entreprendre un tel mouvement, ça exige de grands sacrifices. Et pourtant, les Congolais l'ont fait. C'est plus qu'un signe. C'est un mouvement de fond”. Et de conclure en affirmant que : "L'opposition a démontré qu'elle pouvait mobiliser le peuple et les Congolais ont fait le reste avec une dignité et un engagement exceptionnels. Il est temps et même plus que temps que le pouvoir en place entende ces cris". 

Son homologue Vital Kamerhe, patron de l'Union pour la nation congolaise (UNC), rétorquait à son tour que : " La majorité présidentielle comprend qu'elle a vraiment face à elle un ensemble de partis politiques déterminés et unis mais aussi et surtout une population lassée par sa non-gestion du pays et par sa volonté de ne pas respecter la constitution". 

Bref, chacun tirera ses conclusions sur cette journée...


La Prospérité / La Libre Belgique / MCN, via Médiacongo.net
5265 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme | 5ML6OML - posté le 19.02.2016 à 15:22

Ce pays n'a pas de chance pour se developper à cause de cette classe politique egoiste. En analysant la situation actuelle, l'on a tendence de croire que l'histoire se repète. C'est vraiment du sur place que ce pays est en train de connaitre.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Bahati | EY3KXJ9 - posté le 18.02.2016 à 10:33

Le trio Tshisekedi, Kamerhe et Katumbi doit vite trouver un consensus sur la candidature unique, soit Kamerhe ou Katumbi mais sans méconnaître le mérite du vieux Tshisekedi, il devrait céder à ces 2 derniers vu sa mollesse, son age et son état de santé. Sinon, ils permettront au régime militaire actuel, qui dirige par biceps, de se maintenir au pouvoir. Sans consensus préalable,tous trois ne seront pas pardonnés par le peuple congolais. La force et l'arrogance du pouvoir actuel reposent, pas sur la légalité et légitimité,pas sur les militaires ou policiers car non payés mais sur les armes achetées malheureusement par l'argent du contribuable congolais. Que Monsieur...

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pascal G. Nkita | AJ2GH94 - posté le 17.02.2016 à 16:08

Il est vrais que chacun des protagonistes tire le drap de son côté, mais il est aussi vrais que le peuple congolais a suivi le mot d'ordre de l'opposition et il revient aux sociétaires de MP de décrypter le message lui lancé en ce jour de mardi 16/02. Je note également que le rôle de la presse est d'informer la population, il me semble que cette dernière au lieu d'informer en donnant la bonne information elle entretient la confusion. Merci de donner la bonne information!!!

Non 1
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hénoc | II89353 - posté le 17.02.2016 à 14:24

L'opposition peut elle capitaliser cette confiance du peuple pour ne pas la perdre par des ambitions personnelle? Il est temps q'elle se choisissent maintenant un candidat unique à la présidentielle de decembre

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa