mediacongo.net - Actualités - Présidentielle au Congo-Brazza: Moungalla critique le boycott de l'UE



Retour Afrique

Présidentielle au Congo-Brazza: Moungalla critique le boycott de l'UE

Présidentielle au Congo-Brazza: Moungalla critique le boycott de l'UE 2016-02-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016/moungalla_thierry_16_001.jpg Brazzaville-

Thierry Moungalla, ministre de l'Information et porte-parole du gouvernement congolais

Le gouvernement du Congo-Brazzaville regrette la décision de l’Union européenne (UE) de ne pas envoyer d'observateurs pour le scrutin présidentiel du mois prochain, pour lequel le président sortant Denis Sassou-Nguesso est candidat à sa réélection. La démarche de l'UE relève du procès d'intention, selon Thierry Moungalla, ministre de l'Information et porte-parole du gouvernement congolais.

Bruxelles estime que la réforme de la loi électorale du 23 janvier ne permet pas d'assurer le caractère démocratique, inclusif et transparent de l'élection. L'Union européenne émet des réserves notamment sur la désignation par décret présidentiel du chef de file de la Commission électorale et a décidé en conséquence de ne pas envoyer d'observateurs pour le scrutin du mois prochain.

« Cautionner ou refuser de cautionner à l’avance une élection qui n’a pas encore eu lieu, ça me paraît un concept assez curieux, réagit sur RFI Thierry Moungalla, ministre de l'Information et porte-parole du gouvernement congolais. L’Union européenne est tout à fait en droit de décider de ne pas envoyer d’observateurs. Cela étant, ça lui retire aussi au passage la possibilité demain de juger de la qualité du processus qui va aboutir à l’élection du président de la République. »

Pourtant, l'UE a tout de même observé la composition de la Commission électorale et examiné le fichier électoral. Dans certaines régions, le nombre d’inscrits semble supérieur au chiffre de la population en âge de voter.

« Ça, c’est vu de Bruxelles, manifestement, commente Thierry Moungalla. Moi ce que je note, c’est que toutes les parties en présence ont appelé leurs électeurs potentiels à s’inscrire massivement sur les listes électorales. Cette révision des listes électorales donc consensuelles a abouti à l’inscription d’à peu près 70 000 à 80 000 Congolais supplémentaires. Donc je ne vois pas, dans cette observation faite depuis Bruxelles, quoi que ce soit qui puisse montrer l’existence de gonflements de listes électorales. »


RFI / MCN
1605 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Covid-19 : Félix Tshisekedi a participé à une conférence virtuelle tenue à Addis-abeba sur l’expansion de la fabrication des vaccins en Afrique
AUTOUR DU SUJET

Tchad : Idriss Déby, 30 ans au pouvoir, en route pour un sixième mandat

Afrique ..,

Djibouti : Ismaïl Omar Guelleh réélu président avec 98,58 % des voix

Afrique ..,

Lamuka explique pourquoi il faut la numérisation des procès verbaux et des fiches des résultats

Politique ..,

Présidentielle Djibouti : le dernier appel au vote du président Guelleh

Afrique ..,