Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Politique

Justin Bitakwira invite l’opposition à comptabiliser les morts et à ouvrir le registre des martyrs

2016-05-30
30.05.2016 , Kinshasa
2016-05-30
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/juin/bitakwira_justin_15_001.JPG Kinshasa-

Justin Bitakwira

« Quand vous ne trainez pas Kimbanseke, Masina, N'djili, Unikin, Ista, ce que vous n’avez pas touché au cœur de la contestation. Ce qui s’est fait, je dis bravo mais je continue à déplorer les morts, les blessés… ». « Il faut qu’ils sachent qu’ils ne sont pas les seuls à détenir le monopole de la violence. Normalement, les amis doivent comprendre qu’il faut s’asseoir autour d’une table pour trouver la solution ».

Acteur politique majeur de la Rd Congo, le député national Justin Bitakwira, en visionnaire et parfois mal compris, dit des choses qu’on semble minimiser mais qui, pourtant, se révèlent  juste plus tard. Le cas de la marche de l’opposition organisée le jeudi 26 mai et à laquelle l’on promettait l’hécatombe, Justin Bitakwira l’a toujours dit, contrairement à la date du 20 novembre 2016 consécutive à la fin mandat du Président de la République actuellement en fonction, rien n’ébranlera la nation. Tout comme il y a eu un 27 mai, il y aura un 21, un 22 et un 23 novembre.

Ceci dit, la marche organisée par l’opposition est une expression démocratique, mais lorsque la rue est mobilisée, c’est pour quelle finalité, s’interroge-t-il ?

Il semble que la marche organisée le jeudi 26 mai avait pour finalité la contestation de l’arrêt de la Cour constitutionnelle. Lequel arrêt accorde un troisième mandat au Chef de l’Etat Joseph Kabila. En réalité, affirme le député national, il n’en est pas le cas car, l’Arrêt de la Cour n’a fait qu’éclairer les zones d’ombre mal comprises par une certaine classe politique.

Cependant, il a encouragé ses collègues de l’opposition qui ont organisé la marche d’autant plus que cela constitue un choix opéré pour faire de la politique qu’il ne peut renier. « La politique, c’est faire d’abord le choix. Il y a ceux qui ont opté pour le radicalisme politique ; il y en a qui ont opté pour la citoyenneté politique que je suis », a-t-il fait comprendre. A l’instar de Madiba Nelson Mandela, il ne faudrait pas fuir les problèmes, plutôt il faut les affronter, parce que si l’on n’y fait face, les problèmes ne seront jamais réglés et qu’il faut faire preuve de courage.

La politique est la confrontation d’idées et non la casse de biens publics de l’Etat

Parlant de son mandat, il dit qu’il est non impératif et qu’il encourage ses collègues qui ont opté pour la rue, telle n’est pas son option, dit-il. Son option, ce que la politique est une confrontation d’idées et d’opinions. « Aujourd’hui, je vais le dire à la face du monde qu’effectivement, je demande aux amis organisateurs de différentes marches de comptabiliser les morts, de comptabiliser les blessés et qu’ils les identifient. Qui sont morts parce que nous voulons ouvrir le registre des martyrs de la démocratie de notre pays », souligne-t-il, tout en interpellant ses collègues de l’opposition que la politique est la confrontation d’idées et d’opinions et non la casse de biens publics de l’Etat.

Prenant l’exemple de la Tunisie, que le petit vendeur qui s’est immolé est aujourd’hui un héros dans son pays. « Je demande aux organisateurs de la marche du 26 mai de nous balancer les photos de ceux qui sont morts, de blessés et qu’ils les prennent en charge. Qu’ils nous disent aussi dans quel cimetière on va enterrer l’un comme l’autre et qu’ils aient la délégation des organisateurs à l’enterrement de ces morts. Qu'elle soit une délégation au niveau national, provincial et local. S’ils ne les font pas, que le Gouvernement le prenne en charge…pas comme les anciens morts et martyrs », précise-t-il.

Dans l’entretemps, Justin Bitakwira a félicité le Gouverneur André Kimbuta Yango qui a autorisé cette marche. Sinon, il déplore la guerre de chiffres autour de celle-ci pourtant lui, dans les années 98, a su mobiliser toute la capitale. En d’autres termes, il note que dans une capitale comme Kinshasa de près de 15 millions d’habitants, si l’on ne mobilise pas 5 millions, c’est une peine perdue. « Quand vous ne trainez pas Kimbanseke, Masina, N'djili, Unikin, Ista, ce que vous n’avez pas touché au cœur de la contestation. Ce qui s’est fait, je dis bravo mais je continue à déplorer les morts, les blessés », lâche-t-il.

Conséquences politiques

Pour Justin Bitakwira, la Constitution de la République a déjà réglé la question du mode d’accession au pouvoir. Il s’agit de la voie des urnes. Et pour qu’il y ait élection, seule la Ceni convoque le corps électoral. Sinon, pour les uns, il y a trois formes d’accession au pouvoir : le consensus, c’est-à-dire le compromis en d’autres termes, la démocratie ; l’insurrection populaire : « Il y a eu une insurrection populaire à laquelle nous avons assisté hier. A Ouagadougou, il y a plus ou moins deux millions d’habitants. Pour que Blaise Compaoré parte, il a fallu plus ou moins un millions d’habitants. Ici, nous avons plus ou moins 15 millions d’habitants. Si vous ne mobilisez pas plus au moins deux millions, ce que le soulèvement risque d’être incertain », déplore Justin Bitakwira, qui précise une fois de plus que la dernière forme d’accession au pouvoir, c’est la lutte armée. « Ce sont des amis que je connais qui organisent ces marches, mais je leur dis, il faut qu’ils sachent qu’ils ne sont pas les seuls à détenir le monopole de la violence. Normalement, les amis doivent comprendre qu’il faut s’asseoir autour d’une table pour trouver la solution », invite-t-il ses collègues à trouver solution aux problèmes congolais. Sinon, il déplore le fait que le facilitateur ne reconnait pas ceux qui ont constitué le front à l’intérieur pour le dialogue, plutôt opte-t-il pour les anti-dialogues. Dans ce cas, prenant l’image de deux femmes qui se disputaient un enfant, la vraie mère est celle qui n’a pas voulu voir son fils mourir, plutôt le confier à celle qui n’est pas la vraie mère, mais que l’enfant reste en vie. Inviter tous ses collègues de l’opposition de rejoindre la table du dialogue au lieu d’embraser le pays : « Le dialogue n’est pas pour Edem Kodjo, le dialogue est pour nous. Kodjo veut tuer ce dialogue, nous à l’ARCN nous disons, sauvons notre dialogue, gardons-le jalousement afin qu’il nous apporte des solutions aux problèmes », mentionne-t-il.

De la fin du mandat

Pour ceux qui pensent que le Président de la République qui arrive fin mandat ne peut rester au pouvoir, tandis que les autres qui pensent que par l’Arrêt de la Cour, le Président reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau Président élu, sur cette question, le chef de file de l’opposition citoyenne et Président national de l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale ne cesse de prendre l’exemple de sa grand-mère lorsqu’elle lui dit : « Lorsque tu vois un voisin tisser une corde, toi aussi va tisser une autre peut-être qu'il tenter de te ligoter. Je suis sûr que Kabila a déjà sa corde tissée, je demande à ceux qui disent qu’ils vont le chasser de tisser la leur. Mais, si leur corde est très légère, ils vont déchanter. En politique, il y a toujours la preuve de la force et Kabila n’a jamais dit que s’il y a quelqu’un de plus fort que lui, qu’il vienne le chasser. M’Zée a chassé Mobutu. Si Fayulu pense qu’il a la force de chasser Kabila, bravo, il va habiter le Palais de la Nation, mais si tu penses que ce que tu dis n’est pas ce que tu vas faire, autant te taire. C’est de la distraction »,met-il en garde tous les rêveurs politiques.

Pius Romain Rolland
L'Avenir
C’est vous qui le dites : 21 commentaires
8648 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Anonyme @VJSLVBR   Message  - Publié le 02.06.2016 à 15:02
La Titanic/RDC ne coulera pas Nous sommes tous embarqués dans une navire ou les locataires de la cave veulent boire de l'eau quant ceux qui logent en haut leurs refuse de monter pour chercher de l'eau. Alors ils disent faisons un trou dans la coque et nous aurons de quoi boire. Bitakwira est l'homme qui empêche aux autres de trouer la Titanic. Qui de deux est fou!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mukana @VZDEIZD   Message  - Publié le 02.06.2016 à 09:18
Salutation à Mr Bitakwira, j'ai aussi demandé à l'opposition la meme chose que toi, mais ils disent qu'ils sont prét à le faire si la majorité etablisser aussi leur liste et ouvre ce que tu demande. ils ajoute pour dire qu'ils n'ont jamis eu des armes, donc ce n'est pas eux qui tirent sur la population donc demande à celui qui tire sur la popula tion d'etablire cette liste et demande à ce que tu sois un un peu intelligent, si tu n'y arrive pas alors tait toi merci

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Kanambe_loup @U7QP936   Message  - Publié le 31.05.2016 à 13:42
Quel faciès!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @E5HKKU6   Message  - Publié le 30.05.2016 à 22:28
Vraiment Monsieur Justin Bitakwira en moins que tu sois un fou ou un étranger pour déclarer une telle déclaration,Tu crois que Kanambe sera un président à vie? et si tel est lecas ilfaut commencer en enlever ses idéés érronées,j'osé a croire que tu avais été élu par ta circonscription au côté del'opposition dans le parti de l'UNC mais aujourd'hui tu as changé ton avis compte tenu de l'argent de contribuable que Kanambe vous inonde maisilfaut retenir une chose que vouloir ou pas votre mentor quittera dans une mauvaise voie plus-que Mobutu Mobutu avait pris la fuite au Maroc et c'est parlà où il avait rendu son âme mais lui il sera poursuivis comme un chat et si il ne regarde pas convenablement il va suivre le même chemin que Tchetcheskoqui futun ancien présidentdela Roumanie lui qui avait été chassé par la représsion du peuplé et entretué par son épouse Heleine ensemble.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @ZP2DZ5V   Message  - Publié le 30.05.2016 à 20:55
Mr Bitakwira à quoi tu joues au juste ? Tu ferais mieux de dire à ceux qui sont au pouvoir qu'ils jouent au malin pour se maintenir au pouvoir au delà du mandat leur reconnu par le peuple à travers la constitution. Tu parles bien mais tu n'es pas sincère!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Merlin Massamba Amba @Y7P79AW   Message  - Publié le 30.05.2016 à 17:18
suba olala

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Ilwa Jonas @SHSGIH5   Message  - Publié le 30.05.2016 à 16:53
...Mr BITAKWIRA fait semblant d'ignorer que la crise politique et les tensions actuelles partout dans le Pays sont le fait de la majorite au Pouvoir qui,intentionnellement a prive la CENI de moyens necessaires pour organiser les elections dans le delai constitutionnel et se cache derriere le fameux dialogue pour se dedouaner de ses responsabilites devant la nation. Il est fort regrattable que dans sa declaration il ne situe aucune responabilite du pouvoir dans la situation actuelle que connait le Pays. Le Peuple va se prendre en charge pour recouvrer sa liberte et pour l'alternance le 16 decembre 2016. Que Mr BITAKWIRA se prepare encore a denombrer les morts parmi le peuple que ses complices feront ils en repondront devant l'histoire et devant Dieu le tout Puissant.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Hénoc @II89353   Message  - Publié le 30.05.2016 à 16:15
Un deputé ne peut jamais parler au nom du pouvoir ou de l'opposition mais au nom du peuple dont la volonté est exprimée dans la constitution. La vraie liberté ne s'acquiert jamais par le dialogue mais par la lutte et la revolution à la quelle les congolais sont maintenant pret. Votre dialogue est un piège non seulement pour glisser mais aussi pour laver les criminels de la MP. Si pas un nouveau president d'ici decembre 2016, les congolais sont pret à verser leur sang pour liberer une fois pour toujours leur pays.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Ilwa Jonas @SHSGIH5   Message  - Publié le 30.05.2016 à 13:36
Cette declaration de Mr Bitakwira est une preuve de plus qui demontre bien qu'il a rejoins ceux qui ont decide de violer la constitution,de rester au pouvoir a tout prix,de plonger le Pays dans une nouvelle crise de legitimite avec toutes leurs consequences sur la survie meme de notre Nation,sur la securite et la vie de pauvres citoyens que nous sommes. Mr BITAKWIRA doit savoir que nul n'a le droit d'interdire les citoyens libres de s'exprimer en RDC. les marches pacifiques sont consacrees par la constitution;nul n'a a cet effet le droit de les reprimer et de tuer un seul manifestant. ceux qui le font repondront de leurs actes tot ou tard ainsi leurs complices. Mr BITAKWIRA fait semblant d'ignorer que la crise actuelle est le fait de la majorite au pouvoir qui n'est pas capable et de facon intentionnelle d'organiser les elections dans le delai constitutionnel et cherche a s'accrocher au dialogue pour se dedouner de ses responsabilites. c'est regretable que dans ses declarations Mr Bitakwira ne fasse allusion a aucune responsabilite du pouvoir dans la crise et les tentions politiques actuelles. Mr BITAKWIRA doit enfin savoir que le peuple a decide de prendre son destin a mains:...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @ZP2DZ5V   Message  - Publié le 30.05.2016 à 13:36
Bitakwira! A mon avis tu joues le jeu de Kabila sous la casquette de l'opposition! J'ai pitié de toi!!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Ray @IS3MNGW   Message  - Publié le 30.05.2016 à 13:13
Mr. Bitakwuira connait la lachété de l'Opposition, ses faiblesses, et connait les intentions cachées du Régime en place. Il a tout dit

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Ray @IS3MNGW   Message  - Publié le 30.05.2016 à 13:09
Il raisonne correctement, c'est un model à suivre

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @VJSLVBR   Message  - Publié le 30.05.2016 à 12:28
Que celui qui est sans bouche jette la première pierre. Bitakwira a raison. Nous n'avons que des opposants des ventres, sans programme ou plan politique. Ôtes toi de la enfin que je m’assois.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @BLIWZ7H   Message  - Publié le 30.05.2016 à 12:12
Depuis longtemps on sait qu'il cherche un poste comme sa politique est de remplir son ventre. alors désolé pour lui il n'est ni opposant ni société civile ni de la MP. c'est fini pour toi mon cher ami.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Je suis RDC @4EJDR32   Message  - Publié le 30.05.2016 à 10:54
Son tribut est caractérisé par le manque de position et des traitres. il a été acheté par la majorité et par sa manque de position il commence à dire de n'importe quoi. il va aussi se masturber comme son frere de le bureau.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @J1YPUMU   Message  - Publié le 30.05.2016 à 10:04
Sieur Bitakwira, on ne devient pas politicien parce que l'on maîtrise des adages et des anecdotes. On devient pas non plus chef de file de l'opposition par la volonté de Kabira (chef de la kabilie). Tu as simplement choisis le mauvais coté au mauvais moment, attend toi à supporter et assumer les conséquences Mauvaise chance à toi Que Le Dieu du Kongo bénisse le Peuple Kongolais.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @EDYPYD2   Message  - Publié le 30.05.2016 à 09:57
Déjà tu as un nom qui sonne mal à nos oreilles, donc tu n'as qu'à te taire.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
A @49NAX98   Message  - Publié le 30.05.2016 à 09:38
Monsieur tu n'a pas des leçons à donner

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Yan @MNUZR4Z   Message  - Publié le 30.05.2016 à 09:38
Bien compris le message que vous avez donné, mais sous la tempête Kabila va partir, mais question qui se pose maintenant est celle de la strategie à utiliser, ses armes et lieutenant vont le chasser s'il pense défier l'histoire, il se trompe, Nous de la Revolution libre, nous l'aurons, il peut renforcer ses armes, mais il ne va pas vaincre le temps. Nul n'a vaincu le temps jusqu'à ce jour. Et le temps est dejà contre lui, il ne peut pas le rattraper.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
2016 Constitution @6VV8UN4   Message  - Publié le 30.05.2016 à 09:06
votre temps est compte

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Affaire des mercenaires: Moïse Katumbi en Europe pour poursuivre ses soins
left
Article précédent Insécurité grandissante à Beni : Boshab, Atama et Bopolo devant les députés aujourd’hui !

Les plus commentés

Afrique Paul Kagame, président du Rwanda : "Nous sommes prêts à nous battre si nécessaire avec la RD Congo"

20.06.2024, 15 commentaires

Politique Gouvernement Tuluka Suminwa : après sa démission, Stéphanie Mbombo sort de son silence et s’explique

19.06.2024, 6 commentaires

Politique « La démission de Stéphanie Mbombo était prévisible », Richard Mwenyemali, Ensemble MK

21.06.2024, 6 commentaires

Politique Le président Tshisekedi prend acte de la démission d’une ministre déléguée

19.06.2024, 5 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance