mediacongo.net - Actualités - Une nouvelle carte de travail biométrique pour étranger en RDC

Retour Economie

Une nouvelle carte de travail biométrique pour étranger en RDC

Une nouvelle carte de travail biométrique pour étranger en RDC 2014-05-24
Economie / Société

Le ministre de l’Emploi, du travail et de la prévoyance sociale (ETPS) Modeste Bahati Lukwebo a lancé la nouvelle carte de travail biométrique pour étranger en RDC, au cours d’une cérémonie  organisée  vendredi  dans l’enceinte de  son ministère.

Le ministre Bahati  a indiqué que le lancement  de  cette nouvelle carte infalsifiable s’inscrit dans la vision prônée par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, initiateur de la révolution de la modernité, pour que le pays puisse rattraper le retard, en cheminant vers son émergence.

L’acquisition  de cette carte  de travail pour étranger ayant une validité de 2 ans, va permettre d’accroitre  les recettes  pour le budget de l’Etat, a-t-il dit en substance. M. Bahati a  invité, par la même occasion,  les  partenaires étrangers travaillant en RDC, ne possédant pas cette carte,  de se la procurer à la même condition qu’avant.  Il a  précisé  que  les étrangers ayant déjà obtenu  cette carte de la renouveler moyennant les frais des dossiers, dont  sa  livraison est gratuite, tandis que ceux qui n’en ont pas encore  devront en posséder.

M. Bahati  a invité la commission de délivrance de permis de travail de tout mettre en œuvre, pour satisfaire les demandes  des nouveaux requérants. Le directeur général du consortium (SAFECARD),  chargé d’ impression de la carte de travail  biométrique, Jimy Tambwe s’est dit satisfait du choix porté par le ministère de l’ETPS sur  son consortium  ayant bénéficié du   soutien des multinationales Suisse et Belge, pour  doter la RDC d’une base des données  des travailleurs étrangers établis au pays.

Doté d’un logiciel d’enregistrement des données biométriques et de contrôle  à  distance,  ce projet de la production de la nouvelle carte est exécuté  en Bld operate transfer (BOT) et va respecter la législation en la matière, a-t-il dit.  M. Tambwe a salué l’initiative du gouvernement d’informatiser les institutions du pays, avant d’émettre le vœu de voir d’autres institutions publiques  emboiter le pas du ministre Bahati.

« Nous voulons mettre à la disposition de l’Etat congolais tout le savoir pour permettre à la RDC de rattraper ce retard dans le cadre de l’informatisation et de contrôle des entrées et  des sorties des étrangers,  en  maximisant  les recettes de l’Etat », a-t-il insisté. Le consortium va doter  la commission de délivrance de permis de travail d’une dizaine des kits mobiles  d’enrôlement par province, en vue  de faciliter l’accès à la carte aux  étrangers travaillant  en provinces par le biais de l’internet.

Peu après le ministre Bahati  a visité les installations devant abriter les services de vente de ces cartes en compagnie de son  directeur de cabinet Jean Collins Musonda   et des directeurs généraux de l’INSS de l’ONEM et la directrice adjoint de l’INPP.

1178 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : La France engagée à participer à l’économie et au développement de la RDC, selon le DG de la CCIFC
left
ARTICLE Précédent : RDC : plaidoyer pour l’augmentation des salaires des fonctionnaires