mediacongo.net - Actualités - Voirie urbaine : l’avenue de l’Université coupée par un trou béant au niveau de l’arrêt Mopulu

Retour Société

Voirie urbaine : l’avenue de l’Université coupée par un trou béant au niveau de l’arrêt Mopulu

Voirie urbaine : l’avenue de l’Université coupée par un trou béant au niveau de l’arrêt Mopulu 2017-03-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/20-26/route_delabrement_17_0001.jpg Kinshasa-

Les habitants des communes traversées par l’avenue de l’Université à savoir, Ngaba, Makala, Limete, Kalamu, Lemba, ainsi que tous les autres usagers de cette avenue,  plaident pour une réhabilitation rapide  de cette avenue  qui connait une dégradation très avancée.

En effet, cette avenue, l’une des plus grandes artères de la capitale par l’intensité du trafic automobile, est coupée en deux  au niveau de l’arrêt Mopulu par un trou béant qui rappelle  un peu le célèbre « Libulu Manzengele » que l’on a déploré il y a de cela près de cinq ans sur la même voie.

Ce trou  a provoqué l’interruption de la circulation automobile depuis le début de la semaine sur  cette route très fréquentée  qui conduit vers l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et les cliniques universitaires.

Certaines personnes interrogées par l’ACP confirment que l’avenue de l’Université est actuellement menacée sur tout  son  parcours, soit plus de quatre kilomètres, par des trous à différents niveaux.

Au niveau de l’arrêt Kapela 1 existe aussi un autre  trou de ce genre, qui  avait pourtant  été  bouche  l’année dernière par  l’Office des voiries et drainage (OVD). Au niveau de Kapela 2 jusqu’à l’arret Ezo,  des trous en chaîne  ont provoqué également  une dégradation générale de l’avenue sur plus de 200 mètres, sans aucune intervention du service de la voirie urbaine

Ce qui rend la circulation de véhicules très pénible et oblige les conducteurs à emprunter uniquement à l’aller comme au retour, le boulevard Lumumba et l’échangeur de Limete pour arriver au Rond Point Ngaba.  D’où la difficulté énorme qu’éprouve la population pour atteindre le centre-ville par cette voie. Sur la même avenue.


ACP / MCN
1204 suivent la conversation
7 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Bondekwe | 7Q9HYP3 - posté le 23.03.2017 à 16:06

Cette route a été asphaltée ou réhabilitée combien de fois en 10 ans ? 5 chantiers et démolition de la modernité sont tous passés par ici non ? Comment on peut être inconscient jusqu’à détruire son propre pays a ce point ? Nos politiciens et dirigeants regardent dans quelle direction ? Pendant ce temps, le Rwanda et l'Ouganda se construisent avec l'argent du Congo a un rythme vertigineux.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kolo Mboka | IMDUO2Q - posté le 22.03.2017 à 23:36

Le pays se porte qu'il y a 15. N'importe quoi. Pumbafu...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NTINU-NKONGO | XU74YMC - posté le 22.03.2017 à 18:53

Je souhaiterai encore que la colonisation belge revienne car malgré son dur traitement, elle avait mis en place et savait entretenir les infrastructures nécessaires et indispensables au pays telles que l'on pouvait quitter Bukavu, par route, et arriver à Kinshasa après quatre jours. Aussi; quitter la République Sud Africaine et venir se faire soigner à Kinshasa ou à L'shi. Enfin, nos universités notamment Lovanium, Université Officielle de L'shi et Université Protestante de Kisangani ont formé la majeure partie des cadres des pays voisins. Aujourd'hui, nous avons quelles infrastructure et quel niveau de vie du peuple ? Bande de voleurs, vous payerez plus que les mobutistes.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NTINU-NKONGO | XU74YMC - posté le 22.03.2017 à 18:39

Je souhaiterai encore que la colonisation belge revienne car malgré son dur traitement, elle avait mis en place et savait entretenir les infrastructures nécessaires et indispensables au pays telles que l'on pouvait quitter Bukavu, par route, et arriver à Kinshasa après quatre jours. Aussi; quitter la République Sud Africaine et venir se faire soigner à Kinshasa ou à L'shi. Enfin, nos universités notamment Lovanium, Université Officielle de L'shi et Université Protestante de Kisangani ont formé la majeure partie des cadres des pays voisins. Aujourd'hui, nous avons quelles infrastructure et quel niveau de vie du peuple ? Bande de voleurs, vous payerez plus que les mobutistes.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makila ya peuple | FBXY8SO - posté le 22.03.2017 à 17:45

40000 $ na Fayulu ya musala nini mon vieux Kimbuta et puis ozo déclarer que ezalaki ya mwasi na ngai mais oteki muasi ango donc mwasi na yo musala azwa kodefa batu mbongo et puis preteur akeyi ku déclarer que ezali ya trésor public!!! Toyokaka pe soni ata mboka ekufi mawa trop

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge k | 3QLXW76 - posté le 22.03.2017 à 17:16

Au lieu de trouver une bonne entreprise pour construire cette route selon les normes , Kimbuta avait préféré prêter 40 000$ a Fayulu et engager les aventuriers chinois a vil prix pour faire un travail bâclé, voilà les conséquences aujourd'hui

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Homo sapiens | 85XQFAO - posté le 22.03.2017 à 16:49

lorsqu'il faut construire une route sur un sol marécageux, il faut un budget conséquent, recruter une entreprise réputé à cet effet, le contraire n'est que bouillabaisse.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR