Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Société

Après Makala, des prisonniers s’évadent des prisons de Kasangulu et de Kalemie

2017-05-22
22.05.2017 , Kinshasa
2017-05-22
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/05-mai/22-28/prison-fardc.jpg Kinshasa-

Des soldats du FARDC devant la prison militaire de Mbandaka en RDC. (© Radio Okapi/John Bompengo

L’évasion spectaculaire est en passe de provoquer la contagion dans d’autres prisons du pays. En effet, quelques jours seulement après l’évasion du Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK, ex. Prison centrale de Makala), dans la nuit du 16 et 17 mai, les prisons de Kasangulu, dans la province du Kongo Central, située à une trentaine de kilomètres de Kinshasa et celle de Kalemie, dans la province du Tanganyika, ont connu également leurs évasions, respectivement le 19 mai, à 1 heure du matin et dans la matinée. Y a-t-il risque d’une contagion d’évasions dans les prisons congolaises ? Pas Sûr.

Après l’évasion spectaculaire de plus de 4 000 prisonniers et autres détenus au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK) pour une population carcérale évaluée à plus de 8 000 personnes, deux autres prisons du pays ont connu aussi des évasions pratiquement après 48 heures.

Il s’agit notamment de la prison de Kasangulu, dans la province du Kongo Central, à une trentaine de kilomètres de la capitale congolaise qui a connu également son évasion.

Ici, on parle de la quasi-totalité des détenus qui se sont évadés dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 mai. Les prisonniers, dit-on, ont profité de la présence d’une seule personne commise à la garde pour perpétrer et réussir facilement leur évasion, la première de l’histoire de cette prison.

Soixante-huit détenus sur les soixante-quatorze pensionnaires de la prison centrale de Kasangulu se sont évadés de la prison après avoir réussi à en casser le portail. C’est en raison de leur état de santé précaire que six ne sont pas arrivés à s’échapper.

A Kalemie, dans la province du Tanganyika, par contre, ce sont 14 prisonniers qui se sont évadés vendredi 19 mai dans la matinée d’une prison de la police à Kalemie. Selon Radio Okapi, un seul d’entre eux a été rattrapé par les forces de l’ordre de la province du Tanganyika.

Comme à la prison de Kasangulu, la maison carcérale est gardée par un seul policier dont ils sont parvenus à tromper la vigilance pour prendre le large le plus simplement du monde.  "Les prévenus ont réussi à tromper la vigilance du policier commis à la garde du cachot. Ils l’ont invité à dégager les déchets qu’ils ont accumulés dans un coin du cachot. En ouvrant la porte, le policier de garde a été surpris par une bousculade  musclée des prévenus qui l’ont projeté par terre", renseigne la radio onusienne.

Selon le général Jean Yav Mukaya, commissaire provincial de la police, cité par la source, il s’agit des prévenus, dont les dossiers sont en cours d’instruction au parquet de grande instance de Kalemie qui attendaient d’être transférés à la prison centrale de la ville de Kalemie.

Les évasions de trois prisons relancent la problématique de la sécurité dans les prisons de la RDC et les conditions de détention de ces maisons carcérales. En effet, il est impossible d’admettre qu’en plein XXIe siècle qu’une prison détenant des voyous et autres brigands de tous genres puisse être gardée par une seule personne, policier ou militaire soit-elle.

Faudra-t-il induire que l’évasion spectaculaire du CPRK peut inspirer les prisonniers d’autres prisons à travers le pays pour perpétrer des évasions ? Peut-elle servir d’effet de contagion à d’autres prisons pour qu’on vive d’autres évasions ? Pas du tout. D’autant plus que le cas de l’ex-Prison centrale de Makala reste particulier à cette maison carcérale. Les personnes qui ont perpétré cette évasion ne sont pas les mêmes qui ont perpétré celles des prisons de Kasangulu et de Kalemie. Les circonstances et l’environnement à Kasangulu, à Kalemie et dans les autres prisons du pays sont loin d’être similaires.

Kléber Kungu
L'Observateur
C’est vous qui le dites : 1 commentaire
8501 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Bertin @J8XWBTS   Message  - Publié le 22.05.2017 à 15:11
Ca commence comme ça par la prison et ça se termine par? Souvenez-vous du brûlé d'une cité de la Tunisie dont la contagion a abouti à la révolution. Un proverbe Luba kasai dit: lorsque le feu -brûle encore sur une tige, éteint-le; lorsque ça va atteindre la toiture en chaume, ce sera tard, toute la case se consumera. Un homme averti, en vaut deux.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Evasion du 17 mai : Thambwe Mwamba reconnaît les défaillances de la sécurité pénitentiaire
left
Article précédent Prison centrale de Makala : désormais cinq barrières pour filtrer les entrées

Les plus commentés

Afrique Mini-sommet d’Addis-Abeba : "Félix Tshisekedi et Paul Kagame n’ont pas le choix, ils doivent coopérer" (Azali Assoumani)

18.02.2024, 17 commentaires

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 16 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 14 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance