mediacongo.net - Actualités - Budget de l’exercice 2017: Bruno Tshibala défend un projet ambitieux devant mener aux élections



Retour Politique

Budget de l’exercice 2017: Bruno Tshibala défend un projet ambitieux devant mener aux élections

Budget de l’exercice 2017: Bruno Tshibala défend un projet ambitieux devant mener aux élections 2017-06-01
Economie
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/tshibala-bruno-presentation-budget.jpg -

Le premier ministre, Bruno Tshibala et son gouvernement à l’ occasion de la présentation au parlement du projet de budget exercice 2017. (© Primature)

Le Premier ministre Bruno Tshibala a présenté hier mercredi 31 mai à l’Assemblée nationale le projet de budget 2017. Ce dernier s’élève à 11.301,7 milliards FC, et donc en augmentation de 68,8 %, par rapport au précédent exercice. Ce budget est en équilibre tant en recettes comme en dépenses soit 11.301,7 milliards FC contre 6.694.5 milliards FC pour le précédent budget.

Le chef du Gouvernement fait remarquer que ce projet trouvera des ressources grâce à la moralisation de la vie publique, à la lutte contre la corruption, la fraude, l’évasion fiscale et douanière et aux sanctions sévères contre les corrompus. Bruno Tshibala a souligné que 1.169 milliards des FC sont prévus dans ce budget pour l’organisation des élections prévues pour cette année.

« Il faut agir avec détermination et sans complaisance pour moraliser la vie publique, combattre la corruption, éradiquer les crimes, les indélicatesses économiques à travers des sanctions sévères contre les coupables. Il n’y aura pas le développement en RDC dans l’injustice, la corruption et le désordre ».

Devant la représentation nationale, le Premier ministre a promis d’appliquer rigoureusement « une politique de la dépense publique basée sur la dépense qualitative et le respect de la chaîne des dépenses ». Selon le chef de l’Exécutif, l’ambition du gouvernement est de réduire le chômage, d’arrêter la dégradation de la vie des Congolais, d’étendre la couverture de la protection sociale et l’augmentation de l’enveloppe de la rémunération.

Cependant, a mentionné le chef du gouvernement, ce budget général est constitué des recettes internes de 6.166,1 milliards de FC et des recettes extérieures de 3.847,3 milliards de FC. Et de poursuivre, ces recettes internes comprennent respectivement les recettes en douanes et accises (2.497,3 milliards de FC), les recettes des impôts (2.645,3 milliards de FC), les recettes non fiscales (770,8 de FC) et les recettes des pétroliers producteurs pour 252,8 milliards de FC.

DE LA PREVISION BUDGETAIRE ET CONFIGURATION DES RECETTES

Bruno Tshibala devant les membres de l'Assemblée nationale à Kinshasa, le 16/05/2017. (© Radio Okapi/Ph. John Bompengo)

S’agissant de recettes internes, elles accusent un taux d’accroissement de 40,6% par rapport à celles de la loi de finances rectificatives 2016 arrêtées à 4.386,9 milliards de FC. « Toutes ces recettes courantes connaissent une augmentation significative par rapport à leur niveau précédent », a-t-il indiqué.

Cependant, les recettes des douanes et accises s’élèvent à 2.497,3 milliards de FC, un accroissement de 36,0%. Celles provenant des impôts tels que la TVA, l’IPR et l’IBP à 2.645,3% de FC, dont l’augmentation est celle de 52,2%. « Si les recettes non fiscales à collecter par la DGRAD est de 771,1 milliards de FC, avec un accroissement de 31,4%, les recettes des pétroliers producteurs prévues à 252,8 milliards de FC, ont atteints un accroissement de 89,2%, à la suite de la reprise des cours du pétrole observée dur le marché international », a relevé le premier Ministre.

Quant aux recettes extérieures, elles sont chiffrées à 3.847,3 milliards de Fc contre 1.110,5 milliards de FC de l’année précédente, soit un taux d’accroissement de 246,4%. Elles comprennent les recettes d’appuis budgétaires de 6,1 milliards de FC et des recettes de financement des investissements de 3.841,1 milliards de FC constituées essentiellement des Dons projets de l’ordre de 1.951,3 milliards de FC provenant de principaux partenaires bi et multilatéraux de la RDC, notamment la Banque Mondiale avec 463,5 milliards de FC ; la BAD avec 207,8 milliards de FC, le Royaume Uni avec 197,4 milliards, l’Union européenne à hauteur de 165,5 milliards de FC et le Pnud à hauteur de 103,6 milliards de FC et les emprunts projets de 1.889,8 milliards de FC attendus essentiellement de la Chine, soit 626,6 milliards et du partenariat financier assuré par Exim Bank Of China, soit 404,8 milliards de Fc et Afrexim Bank, soit 644,2 milliards de Fc.

Il y a lieu de préciser que les données relatives à ces recettes ont été confirmées par les différents bailleurs concernés.

En outre, les comptes spéciaux se présentent à 409,4 milliards de Fc contre les prévisions de la loi des finances rectificatives 2016 fixées à 366,7 milliards de Fc, soit un taux d’accroissement de 11,7M dû à l’effet de taux d’inflation. « Ces prévisions sont constituées essentiellement des recettes des comptes d’affectation spéciale répertoriés à ce jour, à savoir le Fonds de Promotion de l’Industrie, le Fonds National d’Entretien Routier, la Régie des Voies Aériennes pour le Go pass, le Fonds Forestier National, le Fonds de Contrepartie, le Fonds de Promotion Culturelle, le Fonds de Promotion de l’éducation nationale et l’Office des Petites et Moyennes Entreprises Congolaises », a insisté le Chef du Gouvernement.

Ainsi donc, la réalisation des prévisions des recettes de l’exercice 2017 est tributaire de la mise en œuvre effective de mesures fiscales et administratives ainsi que des actions envisagées par l’Exécutif national à travers les administrations financières.

Ce train de mesures vise l’encadrement et la maximisation des recettes de l’Etat dans un élan incitatif et participatif de services d’assiette dans cette lutte acharnée contre la modicité des fonds publics. Le Gouvernement Bruno Tshibala entend donc consolider les efforts de bonne gouvernance instaurée comme mode de gestion pour parvenir à cette fin.

S’agissant des dépenses totales, elles sont reparties en deux. Le budget général comprend les rémunérations pour un import de 2.160,4 milliards de FC, soit une augmentation de 9% par rapport à l’enveloppe de 2016 fixée à 1.982 milliards de FC, a-t-il dit. 

D’après Bruno Tshibala, le programme d’action du gouvernement retient un taux de croissance de 3,5%, un taux de change de 1452 FC pour un dollar américain et un taux d’inflation de 18% à fin 2017.

MANQUE DE CREDIBILITE ET DE COHERENCE

Les prévisions en dépenses et en recettes ont été jugées globalement irréalisables par les députés. Les critiques les plus acerbes sont venues de l’opposition.

La plupart des députés qui ont pris la parole lors du débat qui a précédé la défense du budget 2017, ont dénoncé le manque de crédibilité et de cohérence dans le projet de loi des finances 2017. Pour Christian Mwando, le budget présenté par le Premier ministre n’est pas réaliste. C’est un projet qui veut appauvrir la population. « Comment un gouvernement qui a des membres désavoués, peut compter avoir plus de 3 milliards de FC provenant de la communauté internationale », s’est-il interrogé.

Le député Henri-Thomas Lokondo a estimé que Bruno Tshibala ne peut pas compter sur les promesses de la communauté internationale au moment où il n’y a pas un accord qui est signé pour préciser le montant et la période de décaissement. « Ce sont des recettes oisives », a lâché l’élu de Mbandaka.

L’examen approfondi et l’adoption du budget de l’exercice 2017 par le Parlement ainsi que sa promulgation, en tant que loi budgétaire, par le Président de la République permettront au pays de mettre un terme au recours aux crédits provisoires qui courent depuis janvier 2017, conformément à l’article 6 de la loi portant ouverture des crédits provisoires.  


Forum des As / MCN, via mediacongo.net

2017-06-1-12-08-04_Discours_Bruno_Tshibala_presentation_budget_2017.pdf (0.3Mb)

.pdf
4217 suivent la conversation
15 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Sang yabanamboka | EI3E2JU - posté le 03.06.2017 à 18:11

"ce projet trouvera des ressources grâce à la moralisation de la vie publique, à la lutte contre la corruption, la fraude, l’évasion fiscale et douanière et aux sanctions sévères contre les corrompus" BRAVO; pour l’homélie, quel action concrètement comptez-vous faire aussi longtemps que vous êtes entouré de cette équipe budgétivore, que vous n'avez pas réussi à les foutre à la porte, pensez-vous les sanctionnés réellement?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Donald Trump | DG9CIMF - posté le 01.06.2017 à 14:51

Du n'importe quoi

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
enferrdc | UVJ9J7C - posté le 01.06.2017 à 12:48

chers dirigeants; commencez d'abord par nous dire combien gagnent le president de la republique; ministres;pdg d'entreprises etc et puis à combien s'élèvent leurs avoirs; comment ils les ont acquis avant même de parler de budget dans ce pays. Car apparemment les richesses mal acquises que possede cette frange de dirigeants peut constituer le double ou le triple voir le quatriple du budget de tout un pays.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ANONYME | IW1BCAV - posté le 01.06.2017 à 12:08

C'est bien de présenté un tel budget flateeur,mais les recettes minières ou est?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KATUBA | 94HKIAY - posté le 01.06.2017 à 11:52

les choses vont commencé et voila il faut allé de l'avant nous souhaiterions faire plus que ça. nous vous soutenons.

Non 5
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Birosa | 92RDRFB - posté le 01.06.2017 à 10:50

Ce budget général est constitué des recettes internes de 6.166,1 milliards de FC et des recettes extérieures de 3.847,3 milliards de FC. Un Etat souverain du GONDWANA fait des recettes externes...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PAIX-JUSTICE-TRAVAIL | QBK4T8P - posté le 01.06.2017 à 10:27

DE MILLIARDS EN FRANC CONGOLAIS POUR IMPRESSIONNER NOS OREILLES BONNE CHANCE PAPA BRUNO !

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | T9DTBCG - posté le 01.06.2017 à 10:06

Il est bon de crier partout l'irréalisme du projet de budget présenté. Mais, ayons confiance au concepteurs, s'ils sont sérieux nous le verront dans la pratique. Dire que la Communauté Internationale ne pourra pas s'engager à cause des personnalités remises en question, mais cette CI agit pour le peuple congolais ou pour des individus? Si elle est là pour ne défendre que leurs intérêts, qu'elle plie bagage en RDC, point-Barre!

Non 12
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
hypolite | OG8NCMB - posté le 01.06.2017 à 09:33

Nous affirmons avec fermeté que ce budget ne pas réaliste du fait que dans les budgets précédents, parmi les recettes de ceux-ci, les matières premières fut en première ligne d'attaque, mais dans ce budget, nul par Brutshi fait allusion à celà. Donc, nous pouvons dire que il y a lieu que ce budget soit revu à la hause pour permettre la réalisation des projets cités par Brutshi, à l'occurance, l'organisation des élections dans l'ensemble.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ntumba DieuMe | BYJLM6B - posté le 01.06.2017 à 09:31

Un budget des papiers.il là et entouré des voleurs, retournerais,les mafieses.et le recettes de nos mineurs sont où ? aujourd'hui Rwanda et les autres pays voisins réjouissent de nos mineurs mais nous même sans intérêt. le ministre de mine Est éternel pourquoi ? seulement vendre les mineurs pour son chef Kabila.où en sommes-nous avec recettes de courant que les autres pays exploite ? botika lukuta.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | 75QW4OF - posté le 01.06.2017 à 09:26

Loisir budget pour vider leurs fosses septiques

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Indépendance | MQH6E1J - posté le 01.06.2017 à 08:59

Budget utopiste.

Non 3
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Deltah | DZXANIZ - posté le 01.06.2017 à 08:53

ok c'est bien mais ou sont les recettes de la vente de matieres premieres, cela montre qu'il peut revoir leur budget a la hausse, parce que avec Matata, il nous parlait de la baisse du prix des matieres premieres, mais Bruno n'a pas reference a sa dans son budget.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Congo Hold-up: l'Affaire des cartes Visa liées au Trésor refait aussi surface
AUTOUR DU SUJET

CENI : Bruno Tshibala appelle les congolais à ne pas reconnaître Denis Kadima comme président

Politique ..,

Malaise au sein du FCC : Constant Mutamba boude la décision de la cellule de crise et convoque...

Politique ..,

Poursuite judiciaire contre Tshibala pour détournement des fonds : son ancien Direcaba sort de...

Société ..,

Accusé, l'ex-Premier ministre Bruno Tshibala dézingue ses anciens collaborateurs

Politique ..,