mediacongo.net - Actualités - Rapatriement des 40% des recettes minières : la BCC promet le durcissement des santions




Retour Economie

Rapatriement des 40% des recettes minières : la BCC promet le durcissement des santions

Rapatriement des 40% des recettes minières : la BCC promet le durcissement des santions 2017-07-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/01-02/kasumbalesa-poste-frontalier-rd-congo-zambie.jpg -

File d'attente des minerais à l'exportation au poste frontalier de Kasumbalesa, qui mène à la Zambie. (© Gwenn Dubourthoumieu/J.A.)

Face à la baisse drastique du matelas de devises, et dans le cadre des réformes structurelles urgentes, la Banque centrale du Congo (BCC) annonce la mise en place d’une série de mesures de sanctions à l’encontre des miniers qui refusent de rapatrier les 40% des recettes d’exportation minière.

Dans deux semaines, les contrevenants seront soumis au durcissement des sanctions. Ce qui permettra d’obtenir le rapatriement (40%) des recettes d’exportation des entreprises titulaires de droit minier.

La sonnette d’alarme a été tirée le mercredi 5 juillet par le gouverneur de la BCC, Deogratias Mutombo Mwana Nyembo. C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue à l’issue de la sixième réunion ordinaire du Comité de politique monétaire (CPM) qu’il a présidée quelques heures avant.

« Sur le plan de réformes structurelles et pour espérer accroitre l’offre de devises, la BCC a bénéficié de l’appui du gouvernement pour renforcer le suivi du rapatriement des recettes d’exportation des entreprises titulaires de droit minier. Il est inacceptable qu’à ce jour que le rapatriement de devises demeure toujours faible. Ce, d’une part au regard du nombre de licences d’exportation de produits miniers et de la valeur de ces licences ainsi qu’au vu de l’évolution favorable du coût de la tonne du cuivre qui est d’une moyenne de 5.600 USD la tonne et d’autre part, d’une situation plus que favorable du cours de cobalt qui a atteint 60.000 USD à fin juin venant de moins de 23.000 USD en 2015 », a-t-il fustigé.

A en croire Deogratias Mutombo, les informations obtenues du secteur bancaire attestent que la validation de ces licences de validation, surtout à partir du 2e trimestre, devait faire en sorte que nous puissions observer - à partir du mois de juin - une nette amélioration de rapatriement de devises. Ce qui n’est pas le cas.

« Il y a une mauvaise foi de la part de certains miniers. La fraude et l’opacité continuent dans le secteur. C’est pourquoi nous avons décidé, dans les deux semaines à venir, de publier une circulaire qui va durcir le régime des sanctions pour non respect de la réglementation en matière de rapatriement des recettes d’exportation par les entreprises titulaires de droit minier. Concrètement, nous allons renforcer le contrôle sur les comptes principaux à l’étranger des entreprises minières, de manière à nous rassurer du rapatriement effectif du 40% et l’utilisation de 60% qui reste à l’étranger », a-t-il ajouté.

Le régime des sanctions sera durci non seulement pour le non respect de rapatriement, mais aussi pour le non respect de la transmission de la situation et mouvements de comptes principaux à l’étranger à la BCC. Et toujours dans les deux semaines, promet la BCC, la BCC va déployer des missions de contrôle sur le terrain. Et les sanctions qui seront appliquées sont celles du nouveau régime. « A tout contrevenant, on appliquera ces sanctions », a déclaré Deogratias Mutombo.

Le gouverneur de la BCC promet que le contrôle devra aller jusqu’en amont, au niveau de production. Car, pense-t-il, on a l’impression qu’il n’y a pas de transparence et de bonne foi dans la présentation de chiffres de production et d’exportation.

Deogratias Mutombo a indiqué que le contrôle doit aller jusqu’au niveau de postes frontières dans le Lualaba et dans le Haut Katanga.


MCN TEAM / mediacongo.net
2308 suivent la conversation
7 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 14.07.2017 à 09:13

C'est la gouvernance la plus médiocre que la BCC a connu depuis sa création. Que Dieu nous aide pour que les choses changent positivement. Car sans Jésus le pouvoir rend et rend absolument fou.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais | KKJG74Z - posté le 06.07.2017 à 16:07

Et si ces entreprises minières decidaient d'arrêter le travail pcq la situation securitaire n'est pas bonne vous faites quoi. Les 40% devraient etre payes systématiquement a chaque vente et pas après.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kilulu | UHD85ZF - posté le 06.07.2017 à 13:25

Commencez par ne pas sortir les devises pour servir les politiciens. Trouvez des arguments pour convaincre tous ceux qui détournent les recettes de l'état pour les cacher dans leurs maisons de les déposer dans les banques et ceux qui les ont mis en dehors de la RDC de tout rapatrier. Vous aurez le coussin en devises que vous recherchez

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Indépendant | Z7G3VMA - posté le 06.07.2017 à 13:11

Des responsables forts en parole, mais nuls en actes. Ils sont légion à la MP, comme les Kimbuta et consorts. Mutombo ne fera rien, de même que le régime ne fait rien pour arrêter le trafic illicite de matières précieuses qui implique certains de ses dignitaires. A un moment de l'histoire récente, on nous avait dit que les portes de prison étaient ouvertes. Yango toza komona ko!

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Omega | G1COV5M - posté le 06.07.2017 à 11:54

mutombo kala wana ozalaki wapi 40% eza na ba poche na bino,yango bozo tongela ba etage,yango bozobalela ba metisse,yango pe bozo financer nango guerre donc tika nayo.aller jusqu'en amont ...

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Inde : quinze mineurs en danger de mort, une opération de sauvetage en cours

Monde ..,

Fizi: le vote se déroule dans le calme à Minembwe

Provinces ..,

Mine: la ruée vers le cobalt aggrave les conditions des "creuseurs"

Economie ..,

Elections : à Lubumbashi, le secteur minier en quête de stabilité

Economie ..,