mediacongo.net - Actualités - Henri Thomas Lokondo salue la bravoure et le courage de Corneille Nangaa

Retour Politique

Henri Thomas Lokondo salue la bravoure et le courage de Corneille Nangaa

Henri Thomas Lokondo salue la bravoure et le courage de Corneille Nangaa 2017-07-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/10-16/lokondo_henri_17_0001.jpg Kinshasa-

Henri-Thomas Lokondo

La déclaration du président de la Ceni par rapport à la date butoir à l’organisation des élections, selon l’Accord de la cité de l’Union africaine et celui du Centre interdiocésain, a suscité la polémique dans la classe politique. Pour les uns, Corneille Nangaa a péché en prenant cette responsabilité sans la mise en place du CNSA ; pour les autres, le président de la Ceni a pris son courage en main, pour dire la vérité, rien que la vérité sur le processus électoral. Henri-Thomas Lokondo Yoka, député national, internationaliste, ancien conseiller du Chef de l’Etat et sénateur honoraire, est de ceux qui pensent que la déclaration de Corneille Nangaa doit soulager du moins la classe politique consciente de la réalité du processus électoral plutôt que de condamner le président de Ceni. En effet, Corneille Nangaa a pris du courage et il est brave, note l’élu de Mbandaka, qui s’est exprimé à la Rédaction du quotidien L’Avenir.  

La déclaration de Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante, Ceni, a suscité autant de commentaires dans les états-majors des partis politiques. Propos tenus devant les membres de l’organisation internationale de la Francophonie et sur les médias occidentaux. D’aucuns ont estimé que le président de la Centrale électorale a péché en s’adressant aux médias occidentaux ; d’autres par contre estiment que Corneille Nangaa a eu le courage de crever l’abcès et de dire tout haut ce que la classe politique toute tendance confondue, dit tout bas. Au lieu de se présenter en bouc-émissaire d’un processus truffé de préalables et de contraintes, mais également de l’inconscience de la classe sociale et politique, Corneille Nangaa a évité d’avaler la couleuvre et la pilule amère devant les responsabilités tant politiques qu’historiques.

Parmi les élites congolaises qui ont salué le sens élevé de responsabilité du président Corneille Nangaa, figure bien entendu Henri-Thomas Lokondo Yoka. Ce parlementaire doublé d’un esprit critique et indépendant, s’est exprimé sur cette déclaration que d’aucuns considèrent comme de la provocation au processus électoral. Pourtant, cela est une bouée de sauvetage au processus électoral tant agité qu’incertain.

A en croire le sentiment politique qu’il a exprimé, l’élu de Mbandaka dans l’Equateur, Henri-Thomas Lokondo est d’avis qu': « il fallait être naïf pour croire que le délai butoir arrêté dans l’Accord allait être respecté. En dehors du fait que les Gouvernements successifs n’ont jamais subventionné conséquemment la Commission électorale nationale indépendante, plusieurs personnes de la Majorité présidentielle comme de l’opposition se complaisent dans la transition pour des raisons de leurs titres digestifs », a-t-il confié.

Pour Henri-Thomas Lokondo, autorité morale de l’Union des Congolais Libres, Corneille Nangaa a dit la vérité sur autant de mensonges véhiculés dans les états-Majors de partis politiques. « Cette vérité met le Gouvernement devant ses responsabilités. Cela veut dire que le calme est revenu dans le Grand Kasaï et qu’il doit seul subventionner les élections sans apports extérieurs », a dit l’honorable Henri-Thomas Lokondo Yoka.

En tout état de cause, pour cet internationaliste et député national prolifique de la seconde législature, il n’accepterait pas que l’extension du délai puisse dépasser trois mois, c’est-à-dire au-delà de mars 2018. « Corneille Nangaa a tiré son épingle du jeu politique honteux d’aujourd’hui, où personne ne respecte les textes ni les engagements pris devant la nation, la Communauté internationale et devant Dieu Tout-Puissant », a-t-il renchéri. Et d’ajouter qu’il est injuste et malsain qu’on instrumentalise le malheur des populations du Grand Kasaï, pour atteindre des intérêts qui ne répondent pas aux aspirations profondes et immédiates du peuple congolais.

De toute évidence, Henri-Thomas Lokondo est d’avis que Corneille Nangaa a hérité d’un calendrier politique au Dialogue de la cité de l’Union africaine, mais également celui du Centre interdiocésain. La classe politique et les délégués audit Dialogue sont encouragés à prendre en considération les observations techniques de Corneille Nangaa. Point n’est besoin de cacher la vérité au peuple congolais, en présentant le président de la Ceni comme bouc émissaire au processus truffé de préalables et de contraintes partagés entre institutions de la République et l’apport de la communauté internationale. La pure et bonne vérité, c’est que la République démocratique du Congo va organiser ses élections, mais pas selon les calendriers politiques issus de la cité de l’Union africaine et du Centre interdiocésain. Mais en fonction du chronogramme réfléchi qui sera mis en place par la Commission électorale nationale indépendante, seul organe habilité à publier le calendrier après les opérations d’identification et enrôlement des électeurs. Ainsi, la situation dans le Grand Kasaï vient perturber les opérations en plus des préalables politiques et contraintes financières, techniques et logistiques.

Il faut épingler que parmi les contraintes politiques, il y a la crise de confiance du Rassemblement aile Limete qui conteste le Chef du Gouvernement, mais aussi le retard dans la mise en place d’une autre structure, à savoir le Conseil national de suivi de l’accord, dépourvu à l’instant de loi organique devant permettre son fonctionnement. Il en va des contraintes logistiques liées à l’impression des bulletins de vote qui renferme une mosaïque de candidatures, au nombre de pages qui égale parfois la Sainte Bible ; la commande d’urnes et isoloirs, en plus de leur déploiement. Au regard du temps, Corneille Nangaa a estimé qu’il est judicieux et nécessaire de dire la vérité, rien que la vérité aux Congolais face au mensonge des acteurs politiques qui prennent la population congolaise pour naïve.

Face à cette vérité crue et véridique, peut-on conclure que Corneille Nangaa sera rejeté par la nature congolaise ? Sera-t-il méprisé par les hommes politiques et/ou sera-t-il l’homme providentiel qui a sauvé le processus électoral ? Il est logique que la nature congolaise recommande aux médecins de soigner leurs patients, aux enseignants d’enseigner les élèves, aux avocats de plaider les causes, aux magistrats de rendre justice, aux mécaniciens de réparer les véhicules, aux maçons de construire des édifices, aux pasteurs de prêcher le salut des âmes. A Corneille Nangaa technicien électoral de publier le calendrier réel, convenable et susceptible de sauver la République, après la tenue des élections, face à la montée en puissance de pyromanes internes et externes.

Pius Romain Rolland
L'Avenir
5143 suivent la conversation
37 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Past DSK | T9DTBCG - posté le 12.07.2017 à 17:32

Je ne vois pas que de trop ajouter sur ces propos combien raisonnables et justes de notre Sénateur!!!! Les politiques doivent arrêter de tromper les gens et parler faussement au nom du Peuple. Merci cher Sénateur!!!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mozg | 1Q15X8O - posté le 12.07.2017 à 17:27

La déclaration de Nanga ne relève pas de la bravoure mais plutôt de la témérité, de l'inconscience et de la mesquinerie caractéristiques de la classe politique congolaise toutes tendances confondues. Pour Nanga, la bravoure serait de démissionner en dénonçant toutes les véritables entraves au processus électorale qui le mettent en position de bouc émissaire plutôt que de se servir du génocide Kasaien comme échapatoire . Cette déclaration le rend complice de ce glissement qui prive le peuple souverain de son droit constitutionnel à choisir ses dirigeants dans les délais. J'ose croire que Nanga joue plutôt son propre glissement étant donné qu'il n'a pas beaucoup de...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kichwa ya kobe | IONOO91 - posté le 12.07.2017 à 17:14

Mr Henri Thomas, toute la population de tout bord (Opposition surtout) a toujours été unanime à tes déclarations et analyses mais surtout a toujours salué l'indépendance dans tes prises de position. A mon humble avis, j'aurais souhaité que tu dises un peu plus sur le rôle de gens de ta famille politique au - vu de cette situation qui risque de nous amener vers des lendemains incertains.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Debout Congolais | BLDITX8 - posté le 12.07.2017 à 12:00

Merci pour votre analyse honorable mais il est temps que au Congo nous cessions de passer notre vie à faire des analyses, des diagnostics, des débats... nous DEVONS chercher les responsables et les sanctionner. Faute de quoi nous aurons toujours les mêmes problèmes et Jamais de solutions

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
muena congo | JZYO93R - posté le 12.07.2017 à 10:36

En tout cas, mr LOKONDO est un "bon" analyste et non un pessimiste pour bien des propos qu'il ait toujours tenus en l'endroit de la classe politique congolaise MP. Mais, la vérité est têtue dans le sens où tous ces manœuvres sont produites et entretenues du jour au jour par des personnes que tout le monde ne peut ignorer. Si, le pouvoir en place aurait eu la chance de rester au pouvoir pour une 3è élection, ce processus serait terminé depuis octobre 2016...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yanu | ST5YGBM - posté le 11.07.2017 à 17:24

"aussi longtemps que DIEU n'a pas encore dit mot, il restera au pouvoir jusqu'à sa mort, n'en déplaisent ses détracteurs". C'est un mirage ou quoi, peut-être l'ivresse d'esprit. Et le Président OBAMA ou Hollanda dira quoi? Jckmzlo

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Notre Congo_Rdc | D354S4K - posté le 11.07.2017 à 16:27

INCREDULE Madame Cousine à Olive LEMBE KABILA - 11.07.2017 14:28 Sais-tu si tu sera vivant en décembre 2017? DIEU ESPRIT SAINT te l'a rassuré comme quoi tu seras vivant? Détrompe-toi, le Raïs JKK est un fils de la promesse, un président PROPHETIQUE qui peut en douter? Personne. Pour preuve, malgré vos injures en sa personne, il ne repond à personne, c'est parmi les qualités DIVINES, donc aussi longtemps que DIEU n'a pas encore dit mot, il restera au pouvoir jusqu'à sa mort, n'en déplaisent ses détracteurs.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yanu | ST5YGBM - posté le 11.07.2017 à 16:01

Veuillez éviter de souffler le chaud et le froid au risque de ressemble à la chauve sourie. De tous ces dialogues la CENI était partie prenante, je pense, sinon il était consulté. Comment aujourd'hui dire que Corneille est brave? Pourquoi, jusqu'à ce jour, la CENI ne publie pas un calendrier et un chronogramme des toutes les étapes des élections? Est ce un secret? Alors que tout le monde, même un enfant de six ans, sait que c'est à cause de la non tenue des élections que le Congo est dans une crise voulue et provoquée.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 11.07.2017 à 15:55

Tu es retardé en tout. sont des choses que tout congolais, intelligent,patriotique, savait et souhaitait bien avant. Un bon politicien c'est celui qui n'a pas peur de l'impopularité. Vous soutenait des positions sans etre cohérent. La CENI est là pour des élections , suivant nos moyens, ce n'est pas une planche à billets.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Alain | FJYDBTL - posté le 11.07.2017 à 15:41

Quand Thomas Lokondo fait des analyses en faveur de l'opposition, on dit qu'il est sage. Lorsqu'il soutient les propos de Nangaa, ces memes personnes qui l'applaudissent sont les premières à contester cette analyse. Et pourtant il ne faut pas etre aveugle pour comprendre que les élections n'allaient pas s'organiser à la fin de cette année. Ces gens qui ont été à la CENCO, pourquoi avaient-ils prévu cette possibilité de repousser les élections au début de l'année prochaine s'ils étaient convaincus que tout devrait s'organiser à la fin de cette année? Il faut accepter la vérité

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Victor | KBDBF1B - posté le 11.07.2017 à 15:12

je ne sais si vous comprenez les choses comme moi. Tous les échecs et les négatifs de la CENI sont entérinés par la soi disant MP comme si la MP était le gestionnaire de la CENI. comment un congolais peut applaudir quelqu'un qui déclare son incompétence dans la gestion d'une institution qu'il gère. Et même si le gouverneur de la Banque centrale ou le Ministre des finances déclarait qu'il ne sera pas possible d’arrêter l'ascension du taux de francs vis à vis du dollars avant décembre 2017, la MP va applaudir. Arrêtez de vous moquer des paisibles citoyens et de torpiller les acquis de la démocratie de notre pays. soyons sérieux. Que celui qui échoue sa mission comme Nanga...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Cousine à Olive LEMBE KABILA | 5FBL2JD - posté le 11.07.2017 à 14:28

Excellente analyse,mais décembre,mon beau frère ne sera plus au pouvoir.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyma | XV8H4U6 - posté le 11.07.2017 à 14:20

Nous devons rester scientifique dans nos analyses. Le contexte compte pour beaucoup pour des personnes matures. Fallait il en ce mmoemtn en dehos du pays afffirmer qu'il n ý aura pas elections en 2017? Qu'avons de la CEI comme evaluation objective?Au regard de l'Accord du 31 Dec, appartient il a`Nanga de faire une telle declaration dans un contexte ou tout est fait sur base d'un cosnensus encore fragile apres les maoeuvres sales de la majorite'avec des faux opposants ventroides comme les Lisanga Bonganga, Roger Lumbala, Tshibala ect ? Soyons serieux, c'est notre pays et le suel heirtage pour toute la nation. Personne ne peut en abuser a`son gre'sans consequence, nous nous battrons...

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Tarzan moteur. | UH9WW5U - posté le 11.07.2017 à 14:18

Bravo !! Tu commence à revenir sur la voie de la raison. Courage !!!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 11.07.2017 à 14:14

Bravoure? Là où Naanga déclarait que parler de tenir les élections en décembre est un mensonge de la part du gouvernement et déclarait qu'il demandait l'asile politique pour avoir dit cela, on lui collerait le qualificatif d'un homme brave. Mais non, il n'est pas brave du tout.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
QUANTUM | 9788WMY - posté le 11.07.2017 à 14:14

Il y a toujours ce cycle perpétuel dans l'histoire où la voix de l’Éternel devient rare, les hommes crient et la réponse ne vient pas, le bon Dieu reste silencieux, l'espoir s’assombrit, les gents abandonnent la foi, Israël en a subit plusieurs fois mais toute l'Energie libérée pour vos cris sera récupérer au temps de Dieu

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KANAMBE ALIAS H | XYHQLF1 - posté le 11.07.2017 à 14:02

Bonne analyse honorable depute.Tu es model parmis nos politiciens pour des veracites.Une chose est certaine,ce que tu donne comme analyse est parfaitement reels si est seulement ca provient du coeur de nangaa.A en croire la face et le coeur de nangaa se sont deja detournes contre la mission lui confiee et cela c'est une verite.La commission Electorale de nangaa n'est plus independante,mais par contre dependante.Soyons honette cher honorable sachant qu'un jour nous comparaitrons tous devant un tribunal incorruptible,celui de Dieu.Aujourd'hui le seul argument evoque c'est la situation securitaire dans le kasai,selon vous,et sachant que vous etes devant Dieu tout puissant : 1.celui que vous...

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KUMA | BRUW6JC - posté le 11.07.2017 à 13:58

toi mokat il faut savoir que ce pays ne t'appartient pas. nous avons pris le pouvoir par les armes et nous l'abandonnerons par les armes. il faut commencer a donner les armes aux membres de ta famille et non au soit disant peuple. tes jours sont comptes deja.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
emmanuel | O8XKVLX - posté le 11.07.2017 à 13:28

Nangaa a dit ce que nous savions déjà. l autre vérité ce que Kabila sera candidat a sa propre succession. Les elections seront organisées lorsque tout cela sera assuré cad quand les signes montreront que le chemin est balisé pour un referendum et ^pour un troisieme et eternel mandat. Aussi longtemps que ces prealables ne seront pas assurés rien ne se passera. Soyez en convaincus.

Non 4
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kwekwetumas | EH5OAQ3 - posté le 11.07.2017 à 13:27

Tout a été bien planifié par la MP depuis longtemps pour qu'il n' y ait pas élection en RDC. La stratégie est facile à comprendre. C'est le modèle JULIEN PALUKU KAHONGYA du Nord Kivu (10 ans à la tête de la province car plus jamais d'élections provinciales), les assemblées provinciales et le SENAT. KABILA veut faire la même chose. Rester au pouvoir sans toucher la constitution en bloquant l'organisation des élections. Mais, tous se trompent. Mobutu était plus dieu que la MP. Mais il n'avait pas échappé au jour de son déclin.

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 11.07.2017 à 13:10

Il est sage ce député et il a raison.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Alain | FJYDBTL - posté le 11.07.2017 à 12:57

Quand Thomas Lokondo fait des analyses en faveur de l'opposition, on dit qu'il est sage. Lorsqu'il soutient les propos de Nangaa, ces memes personnes qui l'applaudissent sont les premières à contester cette analyse. Et pourtant il ne faut pas etre aveugle pour comprendre que les élections n'allaient pas s'organiser à la fin de cette année. Ces gens qui ont été à la CENCO, pourquoi avaient-ils prévu cette possibilité de repousser les élections au début de l'année prochaine s'ils étaient convaincus que tout devrait s'organiser à la fin de cette année? Il faut accepter la vérité

Non 5
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MOKAT | MFOFEFU - posté le 11.07.2017 à 12:53

si seulement ton chef tient a organizer les elections qu'il nous presente son dauphin qui aura le poid politique, comme nous du rassemblement nous avons Katumbi,Fatshi,Lumbi,Kamitatu,KABUND. et vous comme qui? et vous voulez nos piste de solutions comme mashala nous demande, voice notre piste de solution= KANAMBE degage rien d'autre. Question: quand un demon possede une personne quelle serait la piste de solution? Claude mashala repond vite. formule: Demon=KANAMBE Personne=Peuple congolais Solution=?

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Réfléchissons | IW4XDV1 - posté le 11.07.2017 à 12:38

Vital Kamerhe aura pêché encore une fois par le fait d'avoir vu plus loin que ses congénères. Quand à la Cité de l'OUA il a accepté de signer l'accord d'une transition jusque avril 2018, ça a été le tollé général. Il a été traité de tous les noms d'oiseaux par des sentimentalistes qui n'avaient pas pris la peine de s'enquérir de toutes les contraintes techniques relatives à l'organisation des élections. Où en sommes-nous aujourd'hui???

Non 4
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | J4TI6QP - posté le 11.07.2017 à 12:27

NANGA/MP doit d'abord publier un calendrier électoral pas pour plaire à KANAMBE mais plutôt pour que le peuple se choisisse ses dirigeants Nous refusons le régime sanguinaire de s'éterniser au pouvoir. Tantôt NANGA/MP fait référence à l'OIF dans son ancien rapport alors qu'il y un rapport recent qui stipule que les élections sont possible avant 31/12/2017; NANGA/MP bras seculier de KANAMBE tu paieras cher

Non 5
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Manu | SBCINGJ - posté le 11.07.2017 à 12:25

C.Naanga doit démissionner, il est dans ses limites et est un détonateur du soulevement populaire en RDC

Non 5
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Albert Ilunga | KEEN5J3 - posté le 11.07.2017 à 12:24

Voilà des politiciens qui analysent froidement la situation réelle du pays. Opposition, MP et soit disant Société civile savaient franchement qu'il sera impossible de tenir les élections cette année, mais ils voulaient seulement tirer profit de cette situation pour satisfaire leurs intérêts égoïstes.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | EGV518K - posté le 11.07.2017 à 12:18

Confusion totale????merde!!!!

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Alain | FJYDBTL - posté le 11.07.2017 à 12:18

Quand Thomas Lokondo fait des analyses en faveur de l'opposition, on dit qu'il est sage. Lorsqu'il soutient les propos de Nangaa, ces memes personnes qui l'applaudissent sont les premières à contester cette analyse. Et pourtant il ne faut pas etre aveugle pour comprendre que les élections n'allaient pas s'organiser à la fin de cette année. Ces gens qui ont été à la CENCO, pourquoi avaient-ils prévu cette possibilité de repousser les élections au début de l'année prochaine s'ils étaient convaincus que tout devrait s'organiser à la fin de cette année? Il faut accepter la vérité

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 11.07.2017 à 12:14

ON COMMENÇAIT À APPRÉCIER LOKOND; MAIS LÀ JE PENSE QU'IL VIENT DE TAPER À CÔTÉ! IL PEUT ALLER PLUS LOIN DANS SON ANALYSE EN DEMANDANT AU PRÉSIDENT DE LA CENI DE DÉMISSIONNER AVEC TOUS SES MEMBRES CAR IL VIENT DE RECONNAÎTRE QU'IL NE RESPECTERA PAS L'ACCORD!

Non 8
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | JYD82SD - posté le 11.07.2017 à 12:14

Merci Thomas LOKONDO. Toi au moins tu raisonne avec des pistes de solution que les autres qui veulent seulement le bain du sang des congolais. Busiku bukingia bu kakawa ata je butakachika. Nous ne voulons plus le bain de sang des congolais. Nous en avons marre SVP vous le Rassop/Limete, faites attention avec vos marches de destruction. Naanga n'a commis aucun péché que vous voulez profiter pour casser les histoires a Kin.

Non 8
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Albert Ilunga | KEEN5J3 - posté le 11.07.2017 à 12:14

Voilà des politiciens qui analysent froidement la situation réelle du pays. Opposition, MP et soit disant Société civile savaient franchement qu'il sera impossible de tenir les élections cette année, mais ils voulaient seulement tirer profit de cette situation pour satisfaire leurs intérêts égoïstes.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 11.07.2017 à 12:01

Naanga ne serait-il encore courageux en déclarant son bureau incompetent et lui et son équipe démissionner ?

Non 4
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyma | XV8H4U6 - posté le 11.07.2017 à 11:47

Je crois Thomas Lokondo fait un peu de confusion dans ses analsyes. Si la verite'est qu'il y aura des elections en Decembre 2017, qu'est qui lui rassure quíl en aura en Mars 2018 ? C'est une analyse qui devrait etre conjointe avec le CNSA, l'opposition politique, le Gouverneent et le President de la Republique sur bases des donnees fibales et une evluation stricte de ce qui reste a`faire et meme un projet de calendrier electoral a`amender. Nanga navigue a`vue et ceci inquiete la Nation toute entiere. Il n'appartient a`Nanga d'en decider ainsi Mr Lokondo. Relisez votre Accords de la St Sylvestre svp!!!!!

Non 5
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MOKAT | MFOFEFU - posté le 11.07.2017 à 11:47

on ne donnera plus une seule second a KANAMBE si ce au mois de mars c'est sera sans lui. si il se maintient le people prendrons les armes pour le chaser lui et sa bande et donnera le pouvoir au rassemblement pendant 2 ans sous la direction de Moise katumbi puis c'est sera l'organisation des election libre democratique. ce deux ans vont se justifier par le temps que nous avions pris pour deloger kanambe et sa suite comme eux justifie le report suite au phenomene kamwina nsapu et M23.

Non 7
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Lokondo invite les jeunes candidats aux élections à avoir un background avant d’accéder à...

Politique ..,

Mines: avec l’embellie du cobalt, le gouvernement devrait revoir à la hausse le budget 2018...

Economie ..,

L’Assemblée nationale adopte le nouveau code minier révisé

Economie ..,

Assemblée nationale: Bruno Tshibala « ne pourra pas démissionner », selon les conclusions de...

Politique ..,