mediacongo.net - Actualités - Report des élections : la Coalition de 33 Ong contre la décision "unilatérale" de Nangaa



Retour Politique

Report des élections : la Coalition de 33 Ong contre la décision "unilatérale" de Nangaa

Report des élections : la Coalition de 33 Ong contre la décision "unilatérale" de Nangaa 2017-07-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/05-11/urnes_election_rdc_17_002.jpg -

La Coalition pour le respect de la Constitution, regroupant 33 ONG, a fait une déclaration ce lundi 10 juillet à Kinshasa, contre la démarche du président de la Ceni, Corneille Nangaa, jugée "unilatérale", de repousser les élections au-delà du 31 décembre 2016.

Voici l'intégralité de cette déclaration.

Déclaration de la Coalition de 33 ONG pour le respect de la Constitution (CRC) à la suite de l’annonce de M. NANGAA de renvoyer les élections de décembre 2017 en RDC

Kinshasa le 10 juillet 2017 : La Coalition de 33 ONG pour le respect de la Constitution (CRC) condamne avec la dernière énergie la décision unilatérale de Monsieur NANGAA, Président de la CENI, renvoyant les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales prévues par l’accord de la Saint-Sylvestre d’ici fin décembre 2017.

Monsieur Nangaa a annoncé le week-end passé aux médias à Paris en France que les élections ne seront pas tenues d’ici la fin de l’année 2017 et qu’il ne pourra publier le calendrier électoral qu’après l’évaluation du processus entre la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le Gouvernement et le Conseil National de Suivi de l’Accord et processus électoral (CNSA).

La Coalition de 33 ONG condamne avec cette décision illégale, unilatérale, et antidémocratique qui participe subtilement au glissement du pouvoir de Kinshasa sans légitimité depuis fin décembre 2016 et aggrave la crise politique et sociale en République Démocratique du Congo (RDC).

Elle rappelle que cette crise est consécutive à la non-organisation des élections à tous les niveaux par la CENI ; et que l’Accord du 31 décembre 2016 prescrit à son point IV.2 la nécessité d’y mettre fin par l’organisation des trois scrutins en une seule séquence au plus tard en décembre 2017. Cette projection a été prise sur base de prévisions faites par la CENI d’organiser la révision du fichier électoral par aire opérationnelle en 16 mois après une longue procédure de passation des marchés et l’acquisition progressive des kits d’inscription échelonnée  sur plusieurs  mois. Le processus électoral étant l’enjeu principal de la crise qui frappe la RDC, il faut tenir les élections crédibles, transparentes et démocratiques dans le respect de la Constitution et de l’Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016 et de la Résolution 23 48 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies, impérativement avant la fin du mois de décembre 2017.

La Coalition de 33 ONG relève que l‘absence d’un chronogramme avec des prévisions claires des dates de convocation desdits scrutins, l’opacité constatée à ce jour dans la planification opérationnelle des activités d’enrôlement, l’absence d’un plan de décaissement transparent et d’appui  budgétaire du gouvernement et des partenaires d’appui au processus trahissent la volonté de M. Nangaa de servir fidèlement le peuple congolais et poursuivre l’intérêt général.

« Nous condamnons fermement la décision irresponsable de M. Nangaa et l’appelons à publier sans délai le calendrier électoral prévoyant de façon  précise toutes les étapes qui restent à parcourir après qu’il a fait obligatoirement l’objet d’un consensus entre les parties prenantes au processus à savoir les partis politiques de l’opposition de la majorité, le gouvernement et la société civile », a déclaré Me Georges Kapiamba, Coordonnateur de la CRC.

« M. Nangaa doit abandonner son argument mensonger selon lequel qu’il attendrait la mise en place du CNSA pour évaluer le processus ou encore le vote des lois électorales par le Parlement, pour publier le calendrier électoral, car le IV.2 de l’Accord du 31 décembre 2016 prévoit la consultation CENI-CNSA-Gouvernement, non pour publier le calendrier électoral, mais exclusivement apprécier le temps nécessaire pour parachever les élections », a-t-il conclu.

La Coalition de 33 ONG invite instamment M. Nangaa à publier le calendrier global et inclusif des activités électorales afin de mettre fin à la navigation à vue de la CENI, qui jette un voile de suspicion sur sa gouvernance électorale, et pourra engager sa responsabilité personnelle pour les conséquences qui résulteraient du maintien de sa décision illégale, unilatérale et antidémocratique.

La Coalition de 33 ONG demande aux acteurs politiques et sociaux, partenaires internationaux d’appui au processus électoral et à la population congolaise à rejeter la décision de M. Nangaa et exiger la publication du calendrier électoral dans le respect de la Constitution, la loi organique sur la CENI, la résolution 2348 et l’accord politique du 31 décembre 2016.

Elle recommande vivement au Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies et Chef de la MONUSCO, d’informer le Conseil de sécurité des Nations-Unies de cette situation savamment créée et entretenue par M. Nangaa afin que des sanctions individuelles et ciblées lui soient appliquées au cas où il ne reviendrait pas à la raison.

La Coalition de 33 ONG recommande, aux acteurs majeurs de la Communauté internationale d’examiner en urgence cette situation et envisager des sanctions nécessaires à son endroit.

Elle recommande aux Congolais, de se mobiliser pour défendre leur droit constitutionnel à choisir les dirigeants de leur choix à tous les niveaux et dans les délais légaux.


MCNTEAM / mediacongo.net
1716 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

libre la rdc | ZSASURC - posté le 11.07.2017 à 14:06

je pense que Nangaa a bien fait de dire la vérité que le congolais refuse de croire. Il n'y aura pas d'élection cette année ni en 2018 ni en 2019 ni jamais tant que Kanambe sera encore au pouvoir. Arrêtons de nous voilés la face mais plutôt barrons la route a ces détracteurs mauvais dirigeants qui cherchent à tout prix à rester au pouvoir.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyma | XV8H4U6 - posté le 11.07.2017 à 13:59

Tres bon communique'et 99% de la nation congolaise est derriere ce que vous avez fait comme declaration. C'est un montage grossier de Mr Nanga a`garder en hotage tout un peuple qui souffre comme des refugies dans leur propre pays. Que les sanctions des Etas Unis et Union Europeenne frappent aussi cet intru qui bloque le processus electoral en RDC.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MOKAT | MFOFEFU - posté le 11.07.2017 à 13:04

Nangaa a seulement peur de mourrir comme Malu Malu c'est la raison pour laquelle il se plie a la volonte de KANAMBE comprenez sa decision.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | AANDEU6 - posté le 11.07.2017 à 12:03

Nanga ne cesse de démontre sa partialité pour le processus electoral dans notre pays! Il n'avait pas le droit de donner cette nouvelle d'une façon unilatéral!Il doit démissionner sans délais.

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Nouvelles nominations dans les entreprises publiques: Yuma remplacé à la Gécamines
AUTOUR DU SUJET

Gambie: dernière ligne droite avant l'élection présidentielle

Afrique ..,

Gambie : dernière ligne droite avant la présidentielle

Afrique ..,

La CENCO craint des élections "contestées" suite à la "politisation" de la CENI

Politique ..,

Election présidentielle de 2023 : Samy Badibanga choisit Félix Tshisekedi

Politique ..,