Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Politique

"Telema Ekoki" mobilise contre le calendrier électoral et exige le départ de Kabila « maintenant »

2017-11-06
06.11.2017
2017-11-06
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/6-12/telema_ekoki_affiche_17_0001.jpg -

Le mouvement politico-citoyen "Telema Ekoki" appelle à la mobilisation générale contre le calendrier électoral publié dimanche 5 novembre par Corneille Nangaa, président de la CENI, exige le départ du président Joseph Kabila « maintenant ».

« Cet appel de Telema Ekoki est un cri de cœur et de raison adressé a tout le peuple congolais, de tout âge et de tous bords, pour faire échec aux dernières tentatives d’un dictateur essoufflé voulant se maintenir au pouvoir en dehors des délais constitutionnels », lit-on au premier paragraphe de la déclaration de cette structure que coordonne Cédric Mudiantu, datée du 6 novembre courant.

Il rappelle que « le président Etienne Tshisekedi avait déjà infligé un carton rouge à Kabila, auquel les Évêques de la Cenco avait ajouté un préavis d’une année pour lui permettre de faire ses valises et se retirer… ».

Telema Ekoki pense qu’en annonçant l’élection présidentielle pour 2019, Corneille Nangaa vient, non seulement d’opérer un coup d’état constitutionnel, mais aussi de prendre la grave responsabilité de révéler à l’opinion nationale et internationale que le président de la République veut à tout prix se maintenir au pouvoir, « contrairement à la volonté du peuple qui exige son départ maintenant ou au plus tard le 31 décembre 2017 ».

Cependant, l’opinion publique voudrait savoir pourquoi on est passé de 504 à 395 jours ? Qu’est ce qui a changé ? « Cela démontre que les chiffres sont lancés par hasard sans aucune crédibilité, juste pour distraire les gens. Telema Ekoki ne croit pas en ce calendrier ».

A en croire ce mouvement politico-citoyen, « les Congolais ont besoin de reconquérir leur souveraineté nationale pour briser les cercles vicieux de la chosification, de la misère et de l’ignorance : nous comprenons que Kabila fait partie du problème et ne pourra jamais promouvoir la vrai indépendance du Congo. Au contraire il est aveuglé par ses intérêts égoïstes et ceux de ses partenaires qui l’assistent dans le pillage des ressources du Congo. C’est pourquoi Telema Ekoki lance encore une fois cet appel à la mobilisation générale afin de montrer à Monsieur Kabila la voie de sortie ».

Ne croyant pas aux élections organisées par l’actuelle Ceni, cette structure rappelle « les mécanismes de tricheries mis en place lors des élections de 2006 et de 2011… ».
« Peut-on prendre au sérieux la proclamation d’un calendrier électoral basé sur des chiffres non crédibles, tantôt c’est 504 jours, tantôt c’est 395 jours ? », se demande-t-il.

Pour Telema Ekoki, le coût d’opportunité de garder Joseph Kabila au pouvoir après le 31 décembre est simplement inestimable et très lourd à porter par un peuple qui a trop souffert sous son régime.

« Nous voulons le départ de Kabila maintenant », conclut Telema Ekoki qui lance un cri de cœur pour une mobilisation générale de tous les Congolais.


MCN Team / mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 13 commentaires
8727 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 06.11.2017 à 19:06
Mouvement des ignorants des antivaleurs de la Rèpublique. Le pays n'appartient ni à Itienne Tshisekedi, ni à Kabila, pas meme a Nangaa, pas meme à la CENCO ,à aucun mouvement. Tous les congolais sont soumis aux lois de la république, à ses organes tels : cours constitutionnel, cours supreme, l'armée, la police, l'admnistration, et le ceni en ce qui concerne les élections. qui ne veut pas obèir à ces organes et en déhors de la république et qu'il laisse les congolais vivre en paix.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KABILA NA TSHISEKEDI @9EZU6L1   Message  - Publié le 06.11.2017 à 17:20
Telema Ekoki merci pour cette position Claire! Nous le people devons nous prendre en charge et faire partir Kanambe tout de suite, Tout le monde se pose la question des 504 jours c'est assez simple, en fait le CENI a annoncé une très mauvaise nouvelle pour finallement announcer une moins mauvaise, mais pour nous le résultat est le même Kanambe doit quand même partir tout de suite!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Nguma @5REW87T   Message  - Publié le 06.11.2017 à 16:21
Que ça soit quelqu'un de la Majorité ou de l'opposition, Kagame a peur de voir un Zaïrois arriver au pouvoir. beaucoup de choses seront mises a nue D’où tout ce que nous voyons Vous pensez que c'est l'opposition qui n'est pas organisée? attendez voir ce qui va se passer a la Mafia Publique (MP)il n'y aura jamais de candidat a la présidence. Cette association de malfaiteurs va voler en éclat.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
DEDE YEDI @L7EP2P7   Message  - Publié le 06.11.2017 à 16:08
SOUS PRESSION, NANGAA POURRAIT RABATTRE DE 504 A 395 JOURS MAIS AUSSI A 2 MOIS POUR ORGANISER LES ÉLECTIONS. DU POINT DE VUE TECHNIQUE, IL N'A PLUS DES EXPLICATIONS A NOUS FOURNIR LUTTONS ET AVANÇONS. LE PEUPLE VAINCRA!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
AZARIAS RUBERWA @DQK5DYT   Message  - Publié le 06.11.2017 à 14:18
Chers compatriotes, le peuple français avait chassé l"occupation allemande par le prix du sang, nous devons nous battre pour sauvegarder note indépendance vis à vis de cette minorité d’oppresseur de notre NATION, unissons nous et chassons tous ceux qui assassinent nos fils et filles zairois que nous sommes, nous sommes bien des zairois, que personne ne nous trompe, ZAIRE OYE, abat la peur, un zaïrois restera zaïrois du sang, les mercenaires étrangers ne vont jamais nous tué tous, même nos enfants qui ne sont pas encore nés, finirons par chasser les occupants, débout congolais , à la chasse de l’oppresseur KABILA et sa suite.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
wonder @P84NNAA   Message  - Publié le 06.11.2017 à 14:13
maman - 06 11 2017 13:45, tu es sure que le 23 decembre 2018 il y aura election?? tu blagues avec Kabila Quelqu'un qui a organisé des elections en 6 mois et il veut nous faire croire qu'il n ya d'argent pour organiser les elections apres 5 ans?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
maman @ARZ3WID   Message  - Publié le 06.11.2017 à 13:45
cessons la distraction;preparons-nous c'est maintenant le début du combat pour faire partir KABILA.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
EHEHYO @91YNWQK   Message  - Publié le 06.11.2017 à 13:41
Cette CENI n'est non seulement incompétente, mais surtout manipulée par le Régime Kabila. Nous n'oublions pas que l'année passée (avril 2016) Nanga avait demandé 16 mois au total pour organiser les élections (là c'était pour organiser - selon leur dire- les élections crédibles et bien organisées. Sans surprise la majorité avait acclamé. ces 16 mois sont déjà consommés. Il n' y a pas un mois, Nanga a demandé 504 jours- une fois encore la majorité a soutenu, aujourd’hui ca devient 395 jours encore sans surprise la majorité soutient. Nous ne pouvons plus croire à cette CENI du Régime. Donc CENI, Kabila, Minaku, Kango et tous les gouverneurs doivent partir

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
zaïrois agis @B49NGE9   Message  - Publié le 06.11.2017 à 13:39
UN CONGOLAIS QUI JOUE LE JEU D'UN ÉTRANGER AU DÉTRIMENT DES CONGOLAIS, MANGA T'ES PLUS MAUVAIS QUE JKK

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Merdi @75U5W1G   Message  - Publié le 06.11.2017 à 13:34
évitons la distraction,concentrons aux élections car c'est mainant les combats.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
BDD MBOKA @RMFPR3D   Message  - Publié le 06.11.2017 à 13:29
La liberté ne s'octroie pas, nous devons nous prendre en charge après le 31 décembre. Les Rwandais avec l'AFDEL ne pourrons quitté que parla voie où ils sont entrés en RDC. Ne soyons pas DUPE, quoique l'on dise KANAMBE n'est pas de notre et ne peux vouloir le bien du peuple congolais. Tot où tard la Verité finira par triompée. Le peuple vaincra

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KANAMBE ALIAS H @XYHQLF1   Message  - Publié le 06.11.2017 à 13:28
Nangaa confirme sur le media avoir publie le candrier sous pression de la CI,les USA,Belgique UN c'est a dire sans cette pression il aurait le faire calmement meme en 2050 voila l'hypocrisie de de soit disant Nangaa et l'obscurite dans ses activites Nous disons fin a kanambe et a Nangaa son secretaire particulier.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
RDC @S26YJGN   Message  - Publié le 06.11.2017 à 13:14
Fini la distraction!! Tango ekoki! Mr KABILA doit dégager!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Calendrier électoral: réactions en chaine sur Twitter
left
Article précédent Jean Lucien Bussa : « Ce calendrier a le mérite d’avoir fixé la tenue des élections en 2018 »

Les plus commentés

Société Tshisekedi lance la construction des rocades de Kinshasa, fruits du contrat sino-congolais révisé

22.06.2024, 13 commentaires

Société Le ministre Constant Mutamba supprime le F92 et accorde un mois aux ASBL et églises sans personnalité juridique de se conformer à la loi

22.06.2024, 7 commentaires

Politique « La démission de Stéphanie Mbombo était prévisible », Richard Mwenyemali, Ensemble MK

21.06.2024, 6 commentaires

Science & env. Démission de Mme Stéphanie Mbombo : le coup de gueule contre Sassou sur la Commission du Bassin du Congo qui aurait précipité sa chute ?

21.06.2024, 6 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance