mediacongo.net - Actualités - Marche du 21 janvier: au moins 6 morts, des blessés et plusieurs arrestations

Retour Politique

Marche du 21 janvier: au moins 6 morts, des blessés et plusieurs arrestations

Marche du 21 janvier: au moins 6 morts, des blessés et plusieurs arrestations 2018-01-21
Provinces / Religion / Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/15-21/marche_du_21_18_0001.jpg Kinshasa-

(c) Credit Kenny Katombe/Reuters

Au moins six personnes ont été tuées dimanche en République démocratique du Congo lors de manifestations à travers le pays contre des élections retardées - et la continuation de facto de la présidence de Joseph Kabila.

Selon Florence Marchal, une porte-parole de la Mission des Nations Unies au Congo (MONUSCO), 49 personnes ont été blessées et une centaine d'autres ont été arrêtées à travers le pays.

Djafari Akida, qui a été témoin des événements dans la capitale, Kinshasa, a déclaré avoir vu cinq corps récupérés par la police à l'église Saint-Gabriel de Yolo, où des soldats de la paix des Nations Unies étaient présents.

Il a également dit que plusieurs fidèles de la paroisse voisine de Saint-Joseph qui avaient essayé de se joindre aux manifestations après la messe du dimanche avaient été abattus par la police. Huit personnes ont été blessées et emmenées dans un centre médical à proximité, a-t-il dit.

C'était la deuxième manifestation en trois semaines contre Joseph Kabila, dont le second mandat présidentiel a officiellement expiré en décembre 2016. Neuf personnes sont mortes, 98 ont été blessées et près de 200 ont été arrêtées lors de manifestations similaires le 31 décembre selon Mme Marchal.
Le 31 décembre 2016, les dirigeants catholiques avaient négocié un accord permettant au président Kabila de diriger un gouvernement de transition jusqu'à la fin de l'année 2017 au terme de laquelle des  des élections devaient avoir lieu pour une passation de pouvoir pacifique.
L'élection n'a jamais eu lieu – Les élections sont à présent prévues pour la fin de cette année - et M. Kabila conserve le pouvoir, ce que la plupart des observateurs pensent qu'il va essayer de garder.

La semaine dernière, 100 groupes de la société civile ont signé une lettre conjointe pour soutenir la marche, et les dirigeants protestants et musulmans se sont joints à leurs homologues catholiques pour critiquer ouvertement la présidence prolongée de M. Kabila. Dans un sermon à l'occasion de l'anniversaire de la mort du père de M. Kabila, l'ancien président Laurent-Désiré Kabila, une figure religieuse éminente a encadré la critique en termes sportifs.

"J'aime l'athlétisme", a déclaré le révérend François-David Ekofo dans des remarques diffusées en direct à la télévision nationale. "J'aime particulièrement une course - une course de relais, où une personne passe un relais à la deuxième personne, à la troisième personne, à la quatrième personne."

"Dans l'histoire d'un pays, c'est pareil", a-t-il ajouté au service, assisté par la femme et les enfants de M. Kabila, et par des personnalités politiques influentes.
M. Ekofo est ensuite allé plus loin en disant que les lois de la nation n'avaient généralement pas été respectées et qu'il croyait que l'État - incapable de satisfaire les besoins fondamentaux de ses citoyens malgré l'abondance des ressources - n'existait plus.

Cheikh Ali Mwinyi N'kuu, le principal dirigeant musulman du pays, a déclaré sur un site d'information local: «Si vous vous êtes engagé envers Dieu et envers les hommes, vous devez savoir comment le respecter».

Le cheikh n'a pas soutenu les manifestations dimanche, mais a déclaré qu'il ne s'y opposerait pas car la Constitution garantit le droit de manifester. "Nous ne pouvons en aucun cas accepter de fouler aux pieds la Constitution si elle est pacifique", a-t-il déclaré.

Les autorités locales n'ont pas autorisé la marche, ouvrant la voie à une répétition de l'impasse de décembre. Clément Bafiba Zomba, le vice-gouverneur de Kinshasa, a déclaré qu'une deuxième manifestation pourrait "pertuber" le résultat d'une enquête policière sur le premier. Il a également fustigé les organisateurs pour avoir décliné son invitation à discuter de la question, selon une lettre vue par le New York Times.

Un des organisateurs a déclaré que le groupe craignait d'être arrêté s'il acceptait l'invitation; un haut responsable de la police, qui a requis l'anonymat parce que le fonctionnaire n'était pas autorisé à intervenir, a confirmé au New York Times qu'un mandat d'arrêt avait été émis contre cinq organisateurs, dont trois nommés dans la lettre, mais pas été exécuté.

Six prêtres ont été arrêtés lors de la manifestation de décembre, selon la nonciature de Kinshasa, l'équivalent à l’ambassade du Vatican. Plus de 100 églises ont été encerclées par les forces de sécurité pendant ou après la messe, et la police a tiré des gaz lacrymogènes dans 10 paroisses. Les agents battent ouvertement les gens dans les rues.

Jean-Baudoin Mayo, Secrétaire général du parti d'opposition Union pour la nation congolaise(UNC), a déclaré qu'un membre du parti avait été tué dimanche par des coups de feu tirés par la police à l’église Saint-Augustin de Lemba, une commune de Kinshasa. Paul Nsapu, secrétaire général pour l'Afrique à la Fédération internationale des droits de l'homme à Paris, a déclaré qu'il avait reçu des informations faisant état d'un autre décès, également à Kinshasa.

Dans l'est du pays, à Goma, plusieurs autres personnes ont été blessées par balles lorsqu'elles ont tenté de quitter la cathédrale Saint-Joseph, selon Bienvenu Matumo, un membre de Lucha, un groupe national qui milite pour les élections.

Les agents de sécurité ont encerclé l'église et ont tiré des gaz lacrymogènes dans le sanctuaire, où la plupart des fidèles sont restés piégés, a déclaré M. Matumo. Six personnes ont été arrêtées, at-il ajouté.

M. Matumo a déclaré que des manifestants, pour la plupart des membres de Lucha, avaient été gazés et arrêtés à Beni, une autre grande ville de l'est du Congo. A Beni et à Goma, a-t-il dit, le taux de participation a été plus faible dimanche que lors des manifestations du mois dernier.

Cependant, certains responsables de la sécurité semblaient plus indulgents. Une vidéo partagée avec le New York Times a montré plusieurs centaines de manifestants à Mbiza Ozone, un quartier de l'ouest de Kinshasa, marchant et chantant comme un policier et un soldat, tous deux armés de fusils militaires, regardaient impassiblement.


Le chef de cabinet de M. Kabila, Néhémie Mwilanya, a adressé vendredi une lettre au chef de la police nationale pour inciter les policiers à respecter les droits de l'homme pendant les marches, selon le haut responsable de la police qui a requis l'anonymat.
Mais le commandant de la police de Kinshasa, Sylvano Kasongo Kitenge, a publié une déclaration à la veille des manifestations qui indiquaient clairement que les autorités prendraient une ligne dure. "Il va sans dire qu'aucune action ou tentative de perturbation de l'ordre public ne sera tolérée dans toute la ville-province de Kinshasa", a-t-il déclaré.


NYT / MCN
13365 suivent la conversation
49 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Jckmzlo - 23.01.2018 15:38

Robespierre - 23.01.2018 12:44 avec ça tu comptes aussi diriger un jour la RDC? Qui te donneras cette occasion? Où est-ce que t'as mis la place de DIEU ESPRIT SAINT, pour demander l'élimination physique de ces humains là hein? Les as-tu vu marcher contre telle ou telle Eglise, ou piller les biens des paisibles citoyens ou encore contre tel ou tel politicien? Non monsieur la HAINE ne peut pas t'amener jusqu'à ce niveau. Tu seras frappé comme détermine le livre de DEUTERONOME 28:15-45

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Robespierre - 23.01.2018 12:44

Chers compatriotes, Frères et soeurs, amis de la RDC, Ne cherchez pas loin, voici les hommes du noyau dur de Kanambe. Ils fréquentent nos restaurants, nos supermarchés... leurs enfants vont dans les écoles de la capitale... N'attendez pas e jugement final. Voici les noms des personnes à éliminer physiquement : - Joseph Kabila - Jaynet Kabila - Zoe Kabila - Francis Selemani Kanambe - Josephine Kabila - Didier Nyembwe Kazadi - Kalev Mutond - Général François Olenga - François Beya - Emmanuel Adrupiako - Général Gabriel Amisi - Général Sylvano Kasongo - Lieutenant Colone Audifax Mulemba Munyisanza - Emma Selemani - Fulgence Bamaros - Andre Kimbuta -...

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Robespierre - 23.01.2018 10:14

Il faut empêcher les médiocres de vivre sereinement dans le pays. Braver la peur, c'est aussi synonyme de répondre le mal par le mal. Si un des médiocres était abattu en plein jour dans une de nos principales villes de la RD Congo, rien ne sera plus comme avant. L'article 64 de la constitution nous le permet. Il faut cibler et tuer les plus nuisibles dans le regime Kanambe....Ce sont des etres humains comme nous... ils picent, ils mangent et ils meurent comme tout etre humain sur cette planète.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOZINDO - 23.01.2018 06:49

Chers internautes de mediacongo, avez-vous été aux deuils? Allez d'abord, puis réagissez à ce que vous verrez. Je pense que chacun aura pitié et tirer une leçon.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye - 22.01.2018 22:57

Soit disant Congolais tu penses que tout le monde est obligé de penser comme toi? Tu vis dans quelle planète où tout le monde doit avoir le même raisonnement? Tu ne sais même pas que même ceux ne pensent pas la même chose comme toi ont aussi le droit de donner leurs points de vue? Tu combats JK alors que toi même tu a une intolérance et une haine viscérale contre ceux te disent NON à tes réitérations. Refuser aux autres le droit de donner leurs points de vue c'est aussi la MÉDIOCRITÉ.

Non 4
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais - 22.01.2018 21:09

Mampuya et Makye sont des constipés intellectuels qui pensent qu'ils sont plus intelligents que le nombre des internautes intervenant sur ce réseau social. ils croient leurs deux voies soutenant le régime de kabila peut faire changer d'idées à ceux qui ont soif du depart de kabila. des imbéciles sans scrupules et inconscients éternels. Nkiadi kibeni mikolo ya buzoba aucune différence avec Atundu un autre enfoiré avec une santé mentale totalement déchargée.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Robespierre - 22.01.2018 16:43

Qu'attendons-nous pour prendre les armes ? Toutes les voies ont été épuisées. Notre population sert de chair à canon pour les mercenaires de Kanambe. Aucune loi internationale ne nous interdit de nous organiser.... Il faut accepter la violence comme solution de a crise congolaise.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 22.01.2018 16:35

Laissez-les: ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse. Mathieu 15:14.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 22.01.2018 15:54

Si l'Eternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain. Psaume 127:1.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
basonye@gmail.com - 22.01.2018 15:10

Quel type de PRESIDENT en RDC qui n a jamais été en contacte avec sa population de tout ce que qui se passe , il doit partir

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kongo dieto - 22.01.2018 14:59

POLICE ET FARDC, si réellement vous êtes congolais et que nous sommes vos frères qui soumis tous à la misère, svp ne nous tuer pas quand nous défendons une cause juste

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
christian kabinda - 22.01.2018 13:52

SA FAIT PITIE CE QUI CE PASSE AU CONGO. CE POUR QUOI TRUMP NOUS APPEL "SHITHOLES COUNTRIES" . POLICE ET FARDC PLEASE NE TUER PAS VOS FRERES

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ngaruma - 22.01.2018 13:14

nous demandons aux autorité de la police de la ville de kisangani de remettre les moto des taximen qui n'ont rien fait , que vous avez mis dans les vehicule de vos chef pour aller vendre. svp nous avons que vous n'etez pas les congolais.remettez aux taximen leur moto , ils sont innocent .

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DRC - 22.01.2018 12:24

La RDC va droit au mur..la haine est telle qu il sera tres difficile d'avoir un congo meilleur pour la population. Posons nous au moins la question de savoir a qui profite ces marches? Nos freres et soeurs qui sont morts n'ont ils pas droit de vivre ds un congo meilleur? Est ce aujourd'hui, on est mieux que le 19 ou 20 Janvier ou notre situation s'est empiree? Bref..Nous attendons que vous chassiez Kabila afin qu'on viennent regner avec nos diplomes car pendant que vous manisfestiez ceux qui vont profitez de votre combat se preparent de briguer les postes comme fut lors de la chute de Mobutu.

Non 12
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 22.01.2018 12:09

Chers membres du CLC, il faut continuer la pression a ce regime SANGUINAIRE. Il faut beaucoups des marches pour chasser ce regime au pouvoir. Si nous ne liberons pas notre pays maintenant, qu'est ce que nous allons leguer a nos enfants et a nos a grands enfants. L'heure est venu ou tous les MEDIOCRES doivent degager.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 22.01.2018 11:30

Si Kabila avait organisé les élections quand le M23 vait occupé l'est du Congo, vous alliez dire quoi avec votre fameuse occupation des rwandais. Congolais sans connaissance de votre histoire. Vous pensez que organiser des élections c'est comme organiser un match de foot.

Non 18
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
deboutcongolais@yahoo.fr - 22.01.2018 11:30

Chers membres du CLC, ce qui se passe ailleurs, doit nous aider aussi à redefinir notre objectif : Faire partir ce regime. Ainsi, je propose qu'un seul mot soit donné pour une marche sans fin en depit des jours que celà doit prendre. Les exemples de : la Tunisie, Senegal, le pays des hommes integres,... sont bien édifiants. La prochaine actions, c'est jusqu'à l'infini. Bon courage, Dieu à traver le people est avec vous.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 22.01.2018 10:50

A tous les RDCongolais nous devons nous libérer et honorer les victimes du régime sanguinaire d'occupation Rwandaise par KANAMBE Hypolitte. Pas de recule Nous souhaitons consacrer une semaine pleine voire un ou deux mois de protestation. Sylvano Kasongo prépare ta prison à la CPI

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 22.01.2018 10:30

Face à une politique de répression criminelle,une pensée pour ceux qui sont tombés-victimes de la barbarie d'un système de démocratie virtuelle.Pansons les plaies,aidons les familles... ,la lutte continue pour libérer notre avenir!

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mutshima - 22.01.2018 10:11

Makye il me semble que tu es une victime consentente de ta propre misere. Continue a soutenir tes boureaux sans nous

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kawasaki - 22.01.2018 10:10

Voici un homme sage comme celui du Direcab de JKK très intelligent, il demande à travers une lettre adressée à Sylvano Kasongo, mais celui-ci n'ayant la compréhension et fait ce dont son coeur. Pense-t-il qu'il mieux que KANYAMA? JKK sera acquitté et c'est Sylvano KASONGO qui sera jugé à sa place ssi cette lettre a été reçue par ses services.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 22.01.2018 09:54

Bonjour Madame et Monsieur, vous avez besoin d'un coût de pouce pour pouvoir repartir d'un bon pied dans vos affaires qui ne se sont pas améliorer depuis des années. Prêt-crédit aux taux d’intérêt de 2 % à 3 % selon le montant demander et remboursable de 2 mois à 15 ans .Vous qui êtes à la recherche d'un prêt d'argent entre particulier pour enfin sortir des difficultés que provoquent les banques par le rejet de vos dossiers de demande de crédits, Maintenant plus de soucis. Un seul prêteur véridique est à votre disposition (Mr Marcel) son contact email est : caution.leg@laposte.net ,j'ai reçu mon prêt avec ce Monsieur parce que j'avais fais des prêts à ma Banque...

Non 10
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 22.01.2018 09:52

Nous n'avons pas des policiers et militaires en RDC, tous ces gens vetus en uniformes bleu et KAKI sont de pédés que KABILA encule par derière, leurs enfants non instruis, ils n'ont même pas de maisons pour dormir, ils mangent par lexorsion et le vol à main armée, leurs femmes de prostituer sur le bld du 30 juin la Nuit et tous les jours, elles se laissent baiser pour avoir un sakombi du fufu, alors vous tuer les gens qui veulent vous affanchir devant l'oppresseur rwandais, vous serez jugé, bande d'idiot de soit disant policier irresponsable

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gomes - 22.01.2018 09:21

MESSAGES AUX POLICIERS CONGOLAIS: AUT...AUT! OÙ VOUS ETES DES CONGOLAIS OÙ VOUS N'ETES PAS. SI OUI, LA PEINE DE MORT VOUS ATTEND... SI PAS VOUS ALLEZ VOLER COMME DES OISEAUX ENVERS UN SENS INCONNU, JUSQU'À VOTRE ABOMINATION TOTALE. ÇA VIENT

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gomes - 22.01.2018 09:16

OK. C'EST JUSTE L'ETAPE QU'ON ATTENDAIT... KABILA, POLICIERS ET FARDC, PREPARER VOUS MAINTENANT POUR AFFRONTER TOUT LE PEUPLE CONGOLAIS. C'EST LE DEBUT DE LA GUERRE OUVERTEMENT DECLARÉE. KABILA, SI TU AS UN BOUNKER ON VA TE PROUVER... PLUS UNE FOIS EN AFRIQUE VA SE REPETER L'HISTOIRE DE LAURENT BAGBO... ON DOIT CAPTURER KABILA ET LUI RENDRE EN JUSTICE PUBLIQUE AVEC UNE CONDAMNATION PERPETUELLE LUI SA FAMILLE ET TOUT MEMBRE DE LA MP...VOX POPULI VOX DEI. QUE CHAQUE CONGOLAIS PREPARE SOIT UN DEMI SAC DU RIZ CHEZ LUI. ÇA VA ECLATER...

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 22.01.2018 09:13

Kabila joseph doit partir;

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais débouts - 22.01.2018 09:09

Que attend encore l'UE? Kabila a franchi la barre rouge malgré son alliance avec la France. Mediocres

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ESPRIT DE PAIX - 22.01.2018 08:44

J'ai vu des morts à Yolo, près de St gabriel. Je pense que nous n'allons plus nous taire et nous arreter.

Non 2
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 22.01.2018 08:32

Le piege a eviter, c'est de tomber dans la haine entre congolais. Le pouvoir de JKk a echoue, meme a la MP ils le reconnaissent en disant sportivement le pays va mal. Mais de la commencer a dire des mots durs contre les uns ou les autres ne va pas avancer le pays. Encore une fois, comme disent certains analystes avertis, si le pays est deja infiltre, la haine entre nous congolais ne donnera que raison et victoire a ces infiltres. Et donc notre pays restera dans la misere. Restons unis pour une meme cause, la RDC et non pour nos familles politiques.

Non 1
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Motoazamotote - 22.01.2018 08:31

Encore la barbarie et la médiocrité continuent dans le pays de Lumumba. M'zee Laurent Désiré (vrai) KABILA ne nous a-t-il pas demandé de ne jamais trahir le Congo (RDC)? Alors que faites-vous là? Vous qui aidez Joseph ou hypollite Kanambe à garder le pouvoir alors qu'il devait passer le relais à un autre, ceci n'est pas une trahision? Qu'allez-vous dire à M'zee Laurent desire KABILA quand il vous demandera des comptes sur votre gestion? METTONS FIN A LA MEDIOCRITE SVP

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nguma - 22.01.2018 07:43

Si Charles Taylor a pris 50 ans de prison pour les atrocités commises au Liberia; Bemba (innocent) 18 ans pour une faute inventée par la CPI pour laisser libre Kanambe. Combien ce dernier cité devait en prendre pour tous ces morts au Kivu, au Kasai, au Bas-Congo et partout au Congo?

Non 3
Oui 31
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nguma - 22.01.2018 07:36

PNC Police Nationale Criminelle qui se met au service d'un rwandais dont la mission principale est d'exterminer le population congolaise. la prochaine marche qui se prépare avec toutes les confessions aura pour simple exigence, le départ de ce faux en tout: nom, parents, frères, sœurs, pays, date de naissance,etudes.

Non 1
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye - 22.01.2018 06:59

Serge, si les Catholiques prennent le pouvoir aujourd'hui pensez-vous qu'il règneront sur tout le territoire national?? Qui dirigera ce pays alors que nous ne sommes pas capables de nous entendre nous mêmes? Nous appellerons encore UN MÉDIATEUR étranger pour trouver un Président? Qui va accepter qui??C'est facile de dire ce que vous dites sans analyser les conséquences. La haine, la jalousie, le tribalisme et le régionalisme nous tuent et nous rendent TOUS FAIBLES et MÉDIOCRES. Pensez-vous que Monsegwo ou Mukwege seront acceptés par tous? Souvenez-vous pourquoi l'occident avait balayé la CNS par l'AFDL? Nous y retournons encore. Continuez, vous verrez un autre balai venir.

Non 18
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye - 22.01.2018 06:34

Serge K, qui sont les médiocres? Tu penses que c'est seulement JK qui est médiocre? Tout Congolais est médiocre y compris toi et moi parce que aucun Congolais n'est sérieux, gentil et honnête. Chacun est animé par la haine, la jalousie, le tribalisme, le régionalisme, la calomnie et l'injure facile. Nous ne sommes pas capables de nous entendre nous mêmes. Pour nous entendre, il faut un médiateur étranger. C'est à ce niveau que nous sommes faibles.

Non 11
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 22.01.2018 06:20

Nous irons jusqu'au bout et Kabila et toute sa clique de médiocres prendront la fuite.

Non 2
Oui 25
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge k - 22.01.2018 04:49

Makye et Mampuya il y aura bel et bien Elections mais l'organisation et le deroulement ne connaitra pas la participation de MEDIOCRES sanguinaires Sachez le bien

Non 2
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LES KABILISTES PRETS A TOUT VENDRE POUR JKK - 22.01.2018 02:12

Makye,vous êtes vraiment un peureux.Ton JKK est venu en RDC en bottes et s'il est encore au pouvoir et s'il a encore cette force c'est parceque certaines autorités congolaises (vrais congolais) sont soit naifs ou complices mais la conscience nationale grandit et Ton JKK ne restera plus longtemps à la tête de la RDC.

Non 2
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LES KABILISTES PRETS A TOUT VENDRE POUR JKK - 22.01.2018 02:03

La RDC n'éclatera jamais p.c.q les congolais tiennent à leur integrité.Si les Rwandais ,les ougandais et autres nations s'amusent au congo c'est à cause du laisser-faire des autorités congolaises actuelles.Après le départ des médiocres et avec une armée congolaise républicaine,aucun pays même pas l'Angola pourra prendre 1 cm de notre sol p.c.q nous sommes un grand peuple.LA SITUATION ACTUELLE EST ENTRETENUE PAR LE POUVOIR ACTUEL (AFDL,RCD,CNDP) POUR SATISFAIRE LEUR AGENDA CACHÉ ET CELA EN COMPLICITÉ IMPLICITE OU EXPLICITE DES NOS FRÈRES CONGOLAIS.TOUT CELA VA CESSER.

Non 1
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye - 22.01.2018 01:56

À l'allure où vont les choses, les manifestants sont en train de donner du choux gras gratuit soit à JK pour qu'il puisse imposer un état d'urgence et annuler l'organisation des élections prévues pour cette année. Soit, ceux qui manifestent sont en train de donner du choux gras au conspirateurs de l'éclatement de la RDC. Par des tensions interminables et par l'incapacité des Congolais de s'entendre sur la gouvernance de leur pays, les laboratoires peaufinent les voies et moyens de l'éclater en deux parties.

Non 6
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB - 22.01.2018 00:34

Serge K,s'unir dérrière qui?? Ekofo qu'on ne connaissait pas,Mosengwo qui,c'est eux qui vont d'un coup de baguette magique régler tous les problèmes de la RDC? On souhaite choisir nous même qui nous dirigera,il n'y a qu'une voie les élections.Demain le président que vous aurez si il devient impopulaire en cours de mandat vous lui dénierez le droit d'excercer???Elections toutes.

Non 17
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye - 22.01.2018 00:04

Mampuya demande le but de ces manifestations ils vous diront que l'Église catholique veut la transition sans Kabila comme si elle est une institution étatique comme le Parlement ou la Cour constitutionnelle. Les gens ignorent que si le pouvoir est CAPTURÉ à Kinshasa, PERSONNE ne règnera sur toute l'étendue du territoire national parce que chacun dira qu'il a aussi le droit de prendre le pouvoir. Cette situation risquera de retarder l'organisation des élections et conduire à l'éclatement de la RDC. Laisse-les continuer, JK imposera un état d'urgence.

Non 19
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LES KABILISTES PRETS A TOUT VENDRE POUR JKK - 21.01.2018 23:26

Pour vous Mr Mampuya, organiser les élections = démocratie. En dehors des élections,il y a d'abord un état de droit oû les regles et les lois de la république sont respectées par tous sans égard au rang social ou politique.On ne peut aller aux élections dont la tricherie est planifiée aux yeux de tous pour la perennisation d'un système corrompu et décrié par la majorité des congolais. IL FAUT D'ABORD QUE LES PRÉABLES SOIENT RESPECTÉS SINON CETTE PSEUDO-ÉLECTION NE REFLETERA PAS LA VOLONTÉ DES CONGOLAIS.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 21.01.2018 22:03

Mr.Serge vous voulez la démocratie ou pas ? Si oui dans 11 mois choisi qui vous voulez. Que vaut la vie d'un homme 11 mois ? L'Egise Catholique est perdante dans ce bras de fer. L'Eglise Catholique n'est pas l'état et ne vas pas organiser les élections à la place de l'état,si nous voulons la dèmocratie. S'il y'aura carnage qu'elle porte seule la responsabilité 11 mois n'est pas la fin du monde. Si vous voulez le chaos au Congo , continuez ainsi... Kabila est là resterà là sur décision de notre cours supreme pas de la Cenco .

Non 12
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 21.01.2018 21:37

Le plan B de la Cenco, pour celui et celle qui n'a pas compris la menace catholique est en marche. Et malheur au régime et sà soldatesque qui marche somnambule à sa perte et annihillation totale.

Non 4
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! - 21.01.2018 19:17

Maintenant il ne faut plus reculer devant ce pouvoir despotique qui est devenu pire que le pouvoir de Sese( Qui était au moins un homme qui comprenait) Tenons-nous les mains congolaises et congolais et allons de l'avant! Maintenant nous savont que toutes les autres religions ont compris le combats des fidèles Catholiques est celui de tous les congolais. Demain la police et l'armée aussi se tourneront contre ce pouvoir oppresseur de son peuple qui manifeste pacifiquement. Que la Communauté internationale agisse vite pour stoper ce pouvoir fou!

Non 4
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge k - 21.01.2018 18:26

Mampuya, sache que soutenir ce régime comme tu le fait est une folie et que la folie est une mort outre mesure et comme seuls les morts en Christ obtiendrons une grâce ce jour-là, de même les morts dans la folie au soutient a ce régime n'obtiendront aucun pitié de la part du peuple d'ici peuple a l'opposé.

Non 3
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 21.01.2018 18:15

Manifester par manque d'éléctions en 2017, mais renvoyer en 2018 càd dans 11 mois, c'est de la folie, c'est demander à un mort de se reveuiller.

Non 16
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge k - 21.01.2018 18:11

Face a un tel défit, tous les congolais doivent s'unir comme un seul homme sans compter sur la fameuse Monusco ni sur moi pour répondre a la Burkinabaise a l'imposteur et traquer tous ses acolytes jusqu'à leurs derniers rétrenchements, question de marquer la fin de l'aventurisme en politique au pays

Non 2
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 21.01.2018 17:50

Manifester par manque d'élections en 2017, c'est demander à un mort de se reveuiller de la folie.

Non 28
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa