mediacongo.net - Actualités - Partis politiques autorisés à fonctionner en RDC : le CNSA ne reconnait pas la liste publiée sur les réseaux sociaux

Retour Sur le net

Partis politiques autorisés à fonctionner en RDC : le CNSA ne reconnait pas la liste publiée sur les réseaux sociaux

Partis politiques autorisés à fonctionner en RDC : le CNSA ne reconnait pas la liste publiée sur les réseaux sociaux 2018-03-06
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/05-11/olenghankoy-cnsa-interview.png -

Une liste de partis politiques autorisés à fonctionner en République démocratique du Congo, datée du 20 février 2018, circule sur les réseaux sociaux. A en croire les commentaires émis sur la toile, l’UDPS/Limete serait oubliée de la liste, au profit de l’UDPS/Tshibala. Interrogé à ce sujet par le Journal L’Avenir, le Rapporteur du Conseil national pour le suivi de l’Accord du 31 décembre 2016 et du processus électoral (CNSA), Valentin Vangi reconnait avoir aussi parcouru ledit document, mais s’empresse à dire que c’est un faux et que la vraie liste sera publiée dans les jours à venir.

Vangi s’appuie sur le chapitre 5 de l’Accord du 31 décembre 2016 relatif à la décrispation politique, avec un sous-point portant sur le dédoublement des partis politiques, et de l’article 19 de la loi électorale, selon lesquels, il faut mettre un terme au dédoublement des partis politiques, pour permettre à tout le monde de prendre part aux élections dans la paix et le calme. Même le vice-ministre de l’Intérieur, Olongo Pongo Basile reconnait que le document en circulation sur les réseaux sociaux au sujet de l’enregistrement des partis politiques n’est pas authentique.

Sinon, même si la loi électorale a déjà été promulguée par le Président de la République, il reste pour le Gouvernement, à travers le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, de publier et de mettre à la disposition de la Ceni la liste actualisée des partis politiques agréés. Le Gouvernement devra aussi publier et mettre à la disposition de la Ceni la liste de regroupements politiques agréées, au plus tard le 26 mars 2018.

Ceci, bien-avant la promulgation de la loi portant répartition des sièges, prévue probablement le 8 mai 2018. Ici, il faut publier et mettre à la disposition de la Ceni, et non des réseaux sociaux. Voilà qui démontre la mauvaise foi de ceux qui ont publié la liste. Surtout qu’ils veulent créer une tension inutile, pendant que la date de l’organisation des élections combinées est déjà connue.

Si l’on évolue dans ce contexte de la méfiance et de la frustration, la période du dépôt des candidatures risque d’être perturbée et, le cas échéant, susciter des tensions entre différentes formations politiques.

A en croire l’article 19 de l’actuelle loi électorale, un parti politique ou un regroupement politique ne peut utiliser de symbole ou de logo déjà choisi par un autre parti politique ou regroupement politique. En cas de contestation, la Commission électorale nationale indépendante statue, en accordant le droit d’usage du symbole ou du logo au parti politique ou regroupement politique en référence à la liste lui transmise par le ministère ayant les affaires intérieures dans ses attributions ou à toute décision judiciaire irrévocable.

Ainsi, si cette question n’est pas résolue bien avant, elle peut être à la base des frustrations qui peuvent déboucher à la violence, connaissant bien la situation récente de la RDC où les marches prétendues pacifiques organisées les 31 décembre et le 21 janvier ont provoqué mort d’hommes.

Le Gouvernement devra éviter que ceux qui ne sont pas prêts pour aller aux élections trouvent les prétextes pour plonger le pays dans une insécurité inutile. Cette situation, si elle n’est pas aussi résolue bien-avant, peut conduire au rejet des candidatures des uns et des autres. Soit, si le ministère de l’Intérieur introduit une liste à la Ceni ne reconnaissant que les partis politiques et regroupements qui sont dans la Majorité présidentielle, en oubliant ceux qui sont dans l’opposition, cela peut conduire à la violence décriée du reste dans ce pays.

Comme pour dire que tout doit être fait pour régler les cas de l’UDPS/Tshibala et Tshilombo Tshisekedi, de l’Arc d’Olivier Kamitatu et d’Elisée Munembwe, du Mouvement social pour le renouveau de Pierre Lumbi et de Yoko Yakembe, de l’Unadef et autres formations politiques victimes de cette situation née du départ du G7 de la Majorité présidentielle, pour n’avoir pas consulté la base.

Peut-être que parmi les solutions proposées par le ministère de l’Intérieur, il y a celle qui consiste à maintenir les doublons, tout en ajoutant les initiales de leurs dirigeants. Qui vivra, verra !


L'avenir / MCN, via mediacongo.net
9950 suivent la conversation
15 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Musa - 06.03.2018 16:52

Olengha Nkoy tu n'a pas honte de parler au peuple car nous les Jeunes Congolais, nous sommes pres de remboursser votre pouvoir Kabilie. Tu es utilise' par le Rwandais Joseph Kabila qui t'a nomme' sur ce poste la et on ne voit absolument RIEN de progres, RIEN de special depuis que tu es la bas. Tu es COLLABO, Il faut que vous tous MEDIOCRES de degagez. Demande la demission dans l'immediat sans condition.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LES KABILISTES PRETS A TOUT VENDRE POUR JKK - 06.03.2018 15:01

UN AUTRE COMÉDIEN.Avez vous vraiment le pouvoir de contrecarrer les projets de la KABILIE? ou de changer quoi que ce soit dans leur vision des choses? ILS VEULENT LE CHAOS POUR FAIRE PERENNISER JKK.C'est aux congolais d'être vigilant et au besion d'en découdre point barre.bouffez bien votre argent et arretez de distraire les vrais patriotes qui cherchent à sauver ce pays de la griffe DES PRÉDATEURS.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 06.03.2018 13:23

Ayez le courage de démissionner car tu ne diriges ou ne gères rien et alors rien! Un grand médiocre.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 06.03.2018 13:14

"Quand tu me parle de Mova, alors LA je me perd, le mal national c'est kanambe, le Mova LA c'est fievre, le microbe c'est kanambe, mois je ne soigne pas la fievre, mois j'attaque le microbe, le microbe c'est kanambe"(Olenga Nkoy). Pauvre politicien mediocre.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DBC 2017 - 06.03.2018 12:32

media congo parfois savoir epargner le congo des certaines infor qui enerve le CNSA c'est koi encore dans ce pays,la legimité de cette structure reconnue par qui et sur quel base juridique

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 06.03.2018 11:41

vous avez debauchés tous ces mediocres par l'argent,ayez le courage de les integrer dans votre pourriture qui est le PPRD,au lieu qu'ils continuent à créer ce tohu bohu!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 06.03.2018 11:38

les marches prétendues pacifiques organisées les 31 décembre et le 21 janvier ont provoqué mort d’hommes.: journaliste partisan! qui a provoqué mort d'hommes? est ce les marcheurs? tout ça, parce que votre journal fonctionne avec le financement d'un occupant Rwandais!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 06.03.2018 11:13

Il y a certaines personnes que Dieu pouvait meme creer un arbre fruitier (mangier, pomier,banananier,orangier etc..)A leur place. Quand ils etaient ne' les gens ont fait la fete ne sachant pas qu'ils acceuilliaient la calamite'. Les hommes demons, ils sont ne' juste pour la misère des autres. Plus de 12 Millions de morts. MAIS TOUT SE PAYE ICI BAS, PAS EN ENFER, ICI BAS.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mushikazi - 06.03.2018 10:49

tu es un encombrant dans le pays.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 06.03.2018 10:49

C'est partie l'assainissement de l'espace politique Rd Congolaise. Les partis mallettes doivent faire un bloc ou se regrouper sinon ils risqueront de s'effacer sur terrain. C'est une bonne nouvelle, besoin de voir la liste.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gaspard MUTELA - 06.03.2018 10:15

Oh RDC mon pays la fête viens de commencé Hélas UDPS/TSHIBALA depuis Quant ????? jai eu meme la chair de poule en lisant cet article Honteux

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 06.03.2018 10:00

Ayez le courage de démissionner car tu ne diriges ou ne gères rien et alors rien! Un grand médiocre.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais débouts - 06.03.2018 09:53

Olenga Nkoy irresponsable et trop mediocre! President CNSA sans pouvoir. Le vrai patron c'est son adjoint du PPRD

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 06.03.2018 09:52

Des idiots,un regime illegal et illegitime rui veut meconnaitre des partis qui lui font peur! de 1980 à 1990, UDPS etait reconnu par Mobutu? mais elle a posé des actes qui ont anéanti Mobutu, à plus forte un regime des apatrides et des traitres?

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
florent - 06.03.2018 08:23

le CNSA existe que de nom, olenga cuca, qui t'a donné le pouvoir de légaliser les parties politiques, kim jong hum, cheveux kokolo afro, ventriote et caméléon de carrière

Non 4
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Microsoft greffe un anti-ransomware à OneDrive et Outlook.com
AUTOUR DU SUJET

Corneille Nangaa: « Le peuple congolais attend les élections » (Interview)

Politique ..,

Processus électoral : « Il faut un dauphin pour Kabila »

Politique ..,

Financement des élections : Lambert Mende rassure

Politique ..,

Paul Kagame : le Rwanda et l’Angola suivent de près le processus électoral en RDC

Afrique ..,