mediacongo.net - Actualités - Kwilu : la mutuelle de santé paysanne de Mayanda au chevet de près de 3000 ménages dans le territoire d’Idiofa

Retour Provinces

Kwilu : la mutuelle de santé paysanne de Mayanda au chevet de près de 3000 ménages dans le territoire d’Idiofa

Kwilu : la mutuelle de santé paysanne de Mayanda au chevet de près de 3000 ménages dans le territoire d’Idiofa 2018-03-06
Santé
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/05-11/laboratoire_mutuelle_sante_paysanne_mayanda_18_0001.jpg Idiofa, Kwilu-

Vue du laboratoire de la Mutuelle de santé paysanne de Mayanda dans le territoire d'Idiofa.

Depuis 2015 près de 3000 ménages de Mayanda, territoire d’Idiofa, province du Kwilu, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo (RDC) lancent un ‘’Ouf’’ de soulagement en ce qui concerne l’accès au soin de santé primaire dans ce coin du pays.

En dépit de la situation économique au rabais dans le pays, la Mutuelle de santé paysanne de Mayanda, créée à l’initiative des paysans eux-mêmes et avec l’appui technique de l’UMUSAC (Union des mutuelles de santé du Congo) dans le  grand Bandundu et du MOCC (Mouvement ouvrier chrétien du Congo) vole au secours des membres des ménages précités en cas de maladie.

«Cette initiative est salutaire pour la population paysanne de cette partie d pays. Nuits et jours, lorsque quelqu’un tombe malade, sa famille ne traverse plus de longues distances pour des soins. Moi-même j’ai été sauvé le moi dernier par cette structure qui a également des infirmiers qualifiés de qualité. Les autres paysans qui habitent des milieux ruraux où des soins de santé constituent un casse-tête peuvent suivre le modèle de Mayanda», témoigne Toussaint Tutu, mutualiste de Nkutu Mayanda.

Selon lui, affronter seul les soins de santé n’est pas possible en milieu rural ou même urbain à cause de la pauvreté qui mine la vie de la population. Il faut pour lui recourir à la logique de ‘’l’Union fait la force’’ comme font des mutuelles de santé.

Les spécialistes en la matière affirment que les mutuelles de santé opèrent dans le cadre de la reconversion de l’ancienne Union de mutuelles chrétiennes du congo dont la philosophie et les conditions d’applicabilité étaient devenus obsolètes.    

C’est dans cette logique que l’UMUSAC et le MOCC ont accompagné plusieurs types des mutuelles de santé paysannes dans leurs activités comme  celles de Mayanda et de Ningankom à 40km de la cité di’Idiofa dans la province du Kwilu.

«Nos mutualistes cotisent en nature en confiant maniocs, maïs, huile de palme, arachides, courges….). Ils cèdent ces produits à la coopérative paysanne du MOCC (COPAM) qui les vend au centre de consommation.  Après vente, la COPAM verse l’argent à la mutuelle qui paie la facture de soins des membres au centre», déclare Odon Charles Mangiengi, coordonateur provincial de l’UMUSAC dans le grand Bandundu.

Il ajoute que cette méthode permet aux membres d’accéder aux soins de santé de qualité même quand ils n’ont pas d’argent en main. Cela réjouit les membres de Mayanda, Ningankom, Kutu et d’autres coins de la contrée. Cela attire aussi la convoitise des autres villageois qui souhaitent que le MOCC élargisse son champ d’action en créant des mutuelles paysannes partout où les besoins se font sentir.

« Depuis plusieurs années, nous avions remarqué une incompatibilité entre les infirmiers et mutualistes, une rupture fréquente des produits pharmaceutique dans certains centre de santé existant ainsi que le manque de moyen financier pouvant permettre aux mutualistes d’accéder aux soins de santé de qualité dans cette partie de la province. Raison pour laquelle les mutuellesde santé  de Mayanda et de Ningankom ont été crées en 2015. Près de 3000 ménages bénéficient des services de ces deux structures», explique la même source.

Mangiengi conclut que le travail dans ces institutions est de qualité grâce à la bonne collaboration avec toutes les institutions impliquées à la promotion des  mutuelles de santé.

Badylon Kawanda Bakiman / Correspondant de Kikwit
mediacongo.net
355 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Kikwit : Mgr Marie-Edouard Mununu a dit sa messe d’au revoir dans la quiétude

Religion .., Kikwit, Kwilu

Kwilu : Le festival provincial de Kikwit-Kwilu renvoyé au 11 août prochain

Culture ..,

Kikwit : interdiction de chasser les enfants des refoulés du Kasaï pour les frais scolaires...

Provinces .., Kikwit, Kwilu

Kikwit : le maire met en place des équipes pour collecter des fonds de lutte contre des érosions

Provinces .., Kikwit, Kwilu