mediacongo.net - Actualités - CPI : Bemba, l’ultime bataille de la liberté !

Retour Diaspora

CPI : Bemba, l’ultime bataille de la liberté !

CPI : Bemba, l’ultime bataille de la liberté ! 2018-03-07
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/05-11/bemba_gombo_jp_cpi_18_0001.jpg La Haye, Pays-Bas-

Jean-Pierre Bemba Gombo

Il croupit jusqu’ici sous le contrôle de son geôlier à la CPI. Jean-Pierre Bemba Gombo, le Chairman du Mouvement de Libération du Congo, loin de la terre bénie de ses ancêtres, depuis sa cellule de Scheveningen, à la Haye, aux Pays-Bas, attend ce jeudi 8 mars 2018, le verdict de ses affaires restées en suspens. 

Deux affaires pèsent, en effet, sur ses épaules non frêles. La première, l’opinion s’en souviendra, c’est celle liée notamment, aux exactions que ses éléments armés commirent en République centrafricaine, lors d’une intervention musclée faite à la demande du Président Ange-Félix Patassé qui, en son temps, fut acculé par les rebelles de François Bozizé.

L’ironie du sort, dans ce premier procès, est que Bemba, le principal challenger de Kabila  à l’issue des élections 2006, fut poursuivi, arrêté dans sa résidence de Rhodes Saint Genèse dans la banlieue de Bruxelles et, quelques années après une longue détention, sera jugé et condamné. Un jugement qu’il contestera, du reste, en allant en appel.

Dans la deuxième affaire, le même Bemba est poursuivi pour subornation des témoins. Dans la foulée, la plupart des ses avocats dont Aimé Kilolo qui évolue aujourd’hui aux côtés de Jean-Claude Masangu, l’ex-Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, au niveau de l’UDCO, le parti de Feu Banza Mukalay Nsungu, seront embastillés, avant d’être relâchés sous des multiples conditions. Fidèle Babala, député de son état, fut, lui aussi, dans ce dernier lot, quand bien même il a repris, depuis quelques mois, sa place au sein de l’hémicycle du Palais du Peuple.

A quoi doit-on s’attendre ?

Aux juristes de se perdre, peut-être en conjectures. Toutefois, leurs propos, quelle que soit leur justesse en termes de procédures, ne rencontreront jamais l’avis des sociétaires du Mouvement de Libération du Congo, ni de Liliane Texeira Bemba, sa tendre épouse.

A qui veulent les entendre, leur souhait le plus ardent est de voir de nouveau Bemba, leur coqueluche, humer l’air frais en tant qu’homme libre de ses faits et gestes.

Et, dans le contexte d’aujourd’hui au pays, ils espèrent qu’une telle hypothèse d’un Bemba, redevenu, par exemple, acteur sur l’agora politique, hante les esprits à telle enseigne que certains en ont fait leur prière du matin, midi et soir. Donc, sans renâcler, ni verser des larmes de crocodile, les affidés du MLC sont convaincus que ces démêlées judiciaires de Bemba vont prendre une nouvelle tournure qui risque de surprendre tout le monde.

Dans leur foi, ils disent que tout est possible. Mais, quoi qu’il en soit, le dernier mot reviendra aux juges, ce jeudi 8 mars 2018. Restez branchés !


La Prospérité
7749 suivent la conversation
17 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Jckmzlo - 08.03.2018 14:58

A DIEU ESPRIT SAINT la Vengeance!!!!!!! JEREMIE 1:19; DEUTÉRONOME 28:15-45

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 08.03.2018 07:33

En lisant les commentaires des uns et des autres, ça donne l'impression comme si vous étiez au four et au moulin de la politique internationale. Simplement, ce qui est arrivé à JPB doit servir de leçons a ceux qui sont au pouvoir aujourd'hui et ceux qui y accéderont demain, l'excès de zèle ne paie pas. Ceux qui tuent aujourd'hui subiront le même sort et à leur tour, ils diront que c'est tel ou tel qui en est le commanditaires. Soyons responsable de nos actes.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 08.03.2018 07:03

Jckmzlo - 07.03.2018 13:10, pourquoi tu ouvre tjr la bouche pour nous écrire de sottise, moi à ta place, je comprendrai que la masse de NON que tes commentaires ont tjr eu confirme ton idiotie, mais comme tu es plus bette que ta mère , tu dois continuer à te faire enculé par ton cul , car KABILA aiment bien les pédé, espèce d’ignorant rwandais.

Non 3
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 07.03.2018 17:20

Quand est ce que Joseph Kabila sera arreter lui qui a tue' le peuple Congolais le 31 Janvier 2017, le 21 Janvier 2018 au totales il y avait 15 morts et le 25 Fevrier 2018, Joseph Kabila a tue' Rossy Mukendi et 2 personnes. Ces les CRIMES contre l'humanite'. CPI ce le moment de mettre ce genocidere Kabila en PRISON.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Historien - 07.03.2018 16:34

CPI = Cour Politique Internationale.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kawasaki - 07.03.2018 16:13

Jckmzlo, éviter d'être ignorant. Qui en RDC petit ou grand ne connait pas que l'emprisonnement de JP BG était commandité par JKK? Nous attendons après 2018, le tour de ton leader JKK remplacer le premier cité à la CPI.

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NKONGO - 07.03.2018 15:53

A quand le tour de JKK, lui qui tue et réprime visiblement le peuple congolais?

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Motoazamotote - 07.03.2018 15:49

SI Jena Pierre BEMBA serait libre, Joseph Kabila n'allait pas faire ce qu'il est en train de faire. Son mandate serait déjà terminé et aujourd'hui on citerait quelqu'un d'autre comme president de la RDC. Que la communauté international qui voudrait aider la RDC puisse intervener en sa faveur et tout le monde le sait que son armée est intervenue en RCA sur demande du president légitimement élu de ce pays frère qui était en difficulté devant les rebelles de Bozizé. Devait-il laisser perpétrer un coup de force ou devait-il faire respecter la démocratie, meme par la force? Il est vraiment innocent. Nous demandons sa liberation pure et simple. QUE VIVE LA JUSTICE INTERNATIONALE...

Non 4
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 07.03.2018 15:24

Qu'on le libere malgres le fait qu'il a ete con, en sympathisant avec des traitres leurs liste est longue: Makila,luhaka,kamitatu,kilolo,kambinga tous ces gens qui aiment etre en caravtes ont ete achetés par le plus grand mediocre de notre ere,juste pour que lui reste en prison, il avait des militaires pour chasser l'envahisseurs mais il fut con en se retournant contre E.Tshisekedi

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Maestro Anti-Kabila - 07.03.2018 15:23

JPB G que la paix du christ soit avec tout juges de la CPI, Madame Fatou Bensouda nous prions de revoir le cas de ce monsieur car nous peules congolai nous soufrons veuillez nous libérer Monsieur JPB G car celui le leader de ce pays pardonne nous, Kabila nous fait souffrir, tant de tuerie kabila ne pas de notre pays c'est un rwandais! pardonne nous Madame.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois - 07.03.2018 15:15

L'affaire Bemba est politisée, je ne comprends même pas comment la RDC peut enregistrer plus de 6 millions de morts sans qu'il ait un mandat d'arrêt pour Kabila et ses hommes et pourtant ces derniers ont des sanctions internationales. Donc les crimes de BEMBA sont plus graves que ceux de Kabila et son régime? En sanctionnant ses hommes montrent déjà qu'il ya quelque chose qui ne va pas avec le régime Kabila et pourquoi ne pas lancer des mandats d'arrêt contre tous ces gens là? La CPI est suspecte dans l'affaire BEMBA.

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
basonye@gmail.com - 07.03.2018 15:08

JPB JPB que la CPI comprend la souffrance de peuple congolais

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mutombenakapot - 07.03.2018 15:07

La lumière apparaîtra quelle que soit la longueur de la nuit. En politique tous les coups sont permis mai on finit pas payer ce qu'on a fait aux autres. N'allons pas loin, tournons nos regards vers nos voisins. Où et comment sont partis les précédents présidents de leurs pays respectifs?

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage - 07.03.2018 15:05

Nous mourons d'envie de voir notre pays devenir réellement démocratique et pas de voir Bemba libre nécessairement. Tout ce que nous lui souhaitons en tant que compatriote c'est que la justice lui soit impartiale: condamné pour des faits avérés ou simplement relâché si innocenté par les faits.

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vclub - 07.03.2018 14:55

Le Congo à bcp d élites de gde réputation pour la magistrature suprême et cette fois on ne fera pas confiance à n importe qui.le pays a trop souffert.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI - 07.03.2018 14:15

La CPI doit relâcher Bemba. Il est allé aider le peuple centrafricain dans la tourmente. C'est comme ça qu'ils nous remercient de les avoir aidé?

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 07.03.2018 13:10

D'aucuns d'entre les opposants au régime de Kinshasa disaient que c'est le Raïs qui aurait commandité l'arrestation de JPB à la CPI via une certaine communauté internationale. Etant donné que cette dernière est instrumentalisée par quelques-uns de nos compatriotes de l'OPPOSITION RADICALE, il serait souhaitable de demander à la même CI d'influencer la libération sans condition de JPB pour qu'il rentre en RDC et briguer sa candidature à la magistrature suprême.

Non 5
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

Libye : la défense de Saïf al-Islam rejette un procès à la CPI

Afrique ..,

Bemba : les conditions de sa liberté provisoire !

Politique .., La Haye, Pays-Bas

La CPI a demandé à la Belgique d'accorder le séjour à Jean-Pierre Bemba

Diaspora ..,

L'acquitement de JP Bemba relance la polémique sur l’objectif réel de la CPI

Société ..,