mediacongo.net - Actualités - Violences en Ituri : des milliers d'enfants congolais privés d'école

Retour Provinces

Violences en Ituri : des milliers d'enfants congolais privés d'école

Violences en Ituri : des milliers d'enfants congolais privés d'école 2018-03-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/enfants_deplaces_ituri_18_002.jpg -

Des enfants dans un camp de déplacés le 2 mars 2018 à Bunia, chef-lieu de la province d'Ituri

Les violences dans le territoire de Djugu, dans la province de l'Ituri, font peser de sérieux problèmes sur la scolarité de milliers d'enfants dans cette région. L'Unicef estime que plus de 100 écoles ont interrompu les cours, privant environ 30 000 enfants de leur scolarité. RFI a pu visiter l'une de ces écoles désertées dans le village de Ndaki.


La porte de cette classe de l'école primaire Beau-Vent du village Ndaki est restée ouverte depuis le matin du 26 février 2018. Ce jour-là, le professeur avait à peine commencé son cours quand les assaillants sont arrivés. Sur les tableaux, les écrits de la leçon du jour sont restés intacts. Malgré le risque sécuritaire, Maricha Lobongo, directeur de cette école, est revenu voir ce qu'il en reste, deux semaines après l'attaque. C'est avec émotion qu'il entre dans cette salle de classe.

« Il y avait des élèves dans la salle de classe. L'enseignant commençait à donner sa leçon. C'était la leçon de français "analyse des articles définis et des articles indéfinis" », se souvient-il. C'est alors que les assaillants sont venus du village voisin, d'après son récit. « Les enfants étaient dans la classe. Les assaillants sont venus [...] des villages voisins », poussant tout le monde à fuir l'école.

S'ensuivent alors pillages et incendies de cases. Un homme a même été tué. Plus de 300 élèves et une dizaine d'enseignants ont trouvé refuge à Bunia. Aujourd'hui, Maricha Lobongo espère revoir ses élèves à Ndaki, mais avant cela il implore l'implication des autorités pour le retour de la paix : « Nous espérons seulement le retour de ces enfants quand l'Etat prendra des décisions pour mettre fin à ce désordre ».


RFI / MCN, via mediacongo.net
956 suivent la conversation
6 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
papillon - 12.03.2018 12:09

cher maricha c le gouvernement qui sème c desordre même toi un directeur ne peux-tu pas comprendre ça?organisez-vs pr vs defendre.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! - 12.03.2018 11:30

LES GENS SEMBLENT FAIRE SOURDE-ORÉILLES À LA SITUATION EN ITURI ET ON NE VOIT QUE LA POLIQUE SANS COMMENTER ET LANCER UN CRIS D'ALARME SUR LA SITUATION DE L'ITURI! ATTENTION! ATTENTION! LA SITUATION EN ITURI PEUT ARRIVER À BOULEVERSER L'ENSEMBLE DE LA RDC! FAISONS-Y ATTENTION! POSONS-NOUS LA QUESTION: QUI A EU L'IDÉE GÉNIAL QUI A PERMIS AUX FILLES ET FILS DE L'ITURI DE REVIVRE EN PAIX! C'EST POSSIBLEMENT UNE DAME ET NON LES POLITICIENS QUI L'ONT FAIT! VOUS RISQUEZ D'AMENER 50 BATAILLONS DE MILITAIRES EN ITURI, AVEC DES MINISTRES, DES CHEFS DES POLICES... mais sans trouver la solution au problème de l'Ituri... Je vous conseille de RECHERCHER ET FAIRE REVENIR CETTE DAME À...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! - 12.03.2018 11:11

LA QUESTION EST BIEN POSÉE: À QUI PROFITE CES ATROCITÉS! QUE CE SOIT DISANT GOUVERNEMENT DE KIN. ARRÊTE DE DIRTRAIRE LES GENS. ON SAIT QU'ILS VEULENT PROFITER DU CHAOS EN ITURIE POUR S'ÉTERNISER AU POUVOIR. ET DONC POUR CETTE RAISON CES CHAOS SONT BIEN ENTRETENIS ET ENCOURAGÉS! SI KINSHASA VEUT LA PAIX EN ITURI, IL CONNAÎT BIEN LE CHEMIN! CE N'EST PAS EN ENVOYANT SON MINISTRE ET LE CHEF DE LA POLICE QUE CELA FINIRA, IL FAUT RAMENER COMME GOUVERNEUR" MAMAN PÉTRONILLE VWAWEKA"; CAR N'ÉTANT PAS IMPLIQUÉE DANS LA SITUATION, ELLE PARLERA À CHAQUE ÉTHNIE EN "MAMAN ITURIENNE"! KINSHASA LE SAIT TRÈS BIEN! ENLEVER DU GOUVERNORAT LES PERSONNES CONFLICTOGÈNES ET FAITES VENIR MAMAN...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 12.03.2018 09:17

Ils viennent d'injecter le virus de violence a Kisangani. Des jeunes en colere auraient reussi meme a ravir deux armes a feu aux policiers, un renfort militaire est sollicite. La route menant vers l'aeroport est toujours fermee. Tozo kende wapi ?

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kabila gerome - 12.03.2018 08:58

Toutes ces atrocités profite à qui mes chers compatriotes Congolais ??? KABILA cesse nous distraire

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pax dey - 12.03.2018 08:48

Haaaaa ha ha pauvre Ndaki, prend courage et redresse toi ne compte pas sur un'Etat inexistant

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Ituri : début des travaux de réhabilitation de la route Iga Barrière-Mungwalu

Provinces ..,

Ouganda: la nouvelle vie des rescapés de l'Ituri

Diaspora .., Ituri

Ituri : 6 nouveaux assaillants arrêtés par l'armée à Djugu

Provinces .., Djugu, Ituri

Ituri : acquittement de Jean-Pierre Bemba par la CPI, une timide réjouissance observée à Bunia

Provinces .., Bunia, Ituri