Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Politique

Qui d'Adolphe Muzito, Aubin Minaku, Augustin Matata et Shadary sera le dauphin de Joseph Kabila ?

2018-03-22
22.03.2018
2018-03-22
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/19-25/kabila-joseph-president-reflexion.jpg -

Joseph Kabila, Président de la République

En attendant l’ultime "délibé", des analystes conseillent au Raïs de tenir compte de l’usure du pouvoir et de la maigre moisson des élections de 2006 et 2011 dans l’Ouest du pays.

L’élection présidentielle en RD Congo approche. A grand pas. Nous voici officiellement à neuf mois du délai butoir, s’il faut se fier au calendrier électoral de la Ceni, qui prévoit la tenue effective du scrutin le 23 décembre prochain. Que ce soit dans le camp de la Majorité présidentielle, plateforme au pouvoir, que dans celui de l’Opposition, l’heure n’est pas seulement au compte à rebours. Mais aussi, au choix des candidats. Si le calendrier est respecté, la Majorité présidentielle devra, en principe, désigner son candidat avant le mois d’août prochain. Côté Opposition, on a plus ou moins une idée, tant les ambitions semblent avoir été clairement exprimées.

Cependant, dans le pré-carré présidentiel, chacun voit midi devant sa porte. Bienvenue la guerre de positionnement. Connaissant la stratégie du Président Joseph Kabila qui prend souvent le contre-pied des exhibitionnistes, nombreux d’acteurs de sa famille politique qui ambitionnent le fauteuil présidentiel, se sont lancés, à visage couvert, dans une sorte de précampagne. Ce, en attendant l’ultime délibération du Raïs. Mais qui ? A cette lancinante question de l’opinion, Joseph Kabila préfère prendre tout son temps et joue désormais à la prudence. Une circonspection doublée de vigilance de ce qu’il doit forcément préserver après décembre 2018.

L’OBSTACLE

Comme il est constitutionnellement acquis que le Président Joseph Kabila ne doit plus se représenter au prochain scrutin pour un troisième mandat consécutif, l’heure de choix a sonné. Qui va permettre à la Majorité présidentielle, de sauvegarder l’essentiel ? Question à la fois substantielle et existentielle. 

Alors que personnellement, le Raïs n’a encore rien dit, son silence ouvre une sorte de foire aux pronostics dans l’opinion.

L’hebdomadaire panafricaine Jeune Afrique y est même allé de sa Une. Quatre personnages : Aubin Minaku, actuel Président de la Chambre basse du Parlement, Adolphe Muzito, Augustin Matata, Premiers ministres honoraires et Emmanuel Shadary fraîchement nommé Secrétaire permanent du PPRD. Comme exactement dans une course de chevaux, Aubin Minaku est présenté comme étant le dauphin naturel du Raïs. Perçu comme "le soldat loyal" de l’armée kabiliste, l’actuel speaker de l’Assemblée nationale, doublé de la casquette de Secrétaire exécutif de la Majorité présidentielle, est donc considéré par certains comme étant le successeur idéal du Chef de l’Etat sortant. 

Par ailleurs, Adolphe Muzito, deuxième Premier ministre du premier quinquennat du Président Joseph Kabila, part lui aussi, favori dans l’opinion. Des sondages menés à cette fin attestent que cet élu de la ville de Kikwit, a pris une longueur d’avance sur les autres potentiels prétendants de la coalition sortante. Foi au tout dernier sondage du Groupe d’étude sur le Congo qui crédite Adolphe Muzito de 9%, derrière les candidats de l’Opposition Moise Katumbi (26%) et Etienne Tshilombo Tshisekedi (14%), renseigne notre consoeur Jeune Afrique, dans son n°2164 du 18 au 24 mars en cours.

On lui reconnait volontiers, les premiers efforts de la stabilisation du cadre macroéconomique du pays. C’est aussi le même Muzito qui avait permis à la RD Congo d’atteindre le point d’achèvement de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) en 2010. 
Comme son prédécesseur Adolphe Muzito, le Premier ministre honoraire Augustin Matata Ponyo, est lui aussi, pressenti favori.

L’histoire renseigne que cet homme à la célèbre et inséparable cravate rouge, doit son prestige à la stabilité du Franc congolais. Son départ de la Primature a occasionné une descente aux enfers de la devise nationale. De l’extérieur, Mapon jouirait d’une image assez bonne auprès de certains partenaires occidentaux. Taciturne et peu enclin à la politique politicienne, Matata Ponyo se refuse d’occuper le premier rang de la scène au stade actuel des choses. Il n’ignore pas que pareille posture pourrait alanguir les chances d’être choisi. 

Mais en attendant le choix ultime de l’actuel Chef de l’Etat congolais, nombre d’observateurs ne tempèrent pas. Ils estiment qu’une bonne analyse de la situation s’impose. Cela suppose la prise de conscience des notions de base. Ici, comme ailleurs, il s’agit de l’usure du pouvoir. Surtout quand il s’installe dans la durée, il y a une sorte de rejet quand le pouvoir a assez duré. 

Aussi, dans la gestion on commet forcément des erreurs, comme le disait l’immortel Mao Zedong. On ne peut donc pas prétendre se jeter dans la piscine et en sortir sec. Un Chef de l’Etat peut être très massivement élu. Mais dès qu’il commence à gérer, souvent sa cote de popularité baisse. On l’a vu en France avec Nicolas Sarkozy, aux Etats-Unis d’Amérique avec Donald Trump. On pourrait citer plusieurs autres exemples à travers le monde. Alors, si déjà dans ces pays de vieille démocratie la réalité est bien celle-là, à combien plus forte raison elle ne le serait, peut-être deux fois encore dans des pays de jeune démocratie comme la RD Congo ? Tirant la leçon de cette expérience, alors le dauphin du Président "sortant" doit-être quelqu’un capable d’amoindrir cette usure du temps. 

En 2006 comme en 2011, l’Ouest du pays n’a pas voté majoritairement pour Joseph Kabila. Et, Kinshasa en est le baromètre. L’alliance avec le PALU a permis d’attenuer un peu ce désamour. Il s’agit-ici d’une vérité historique que nul ne saurait prétendre ignorer. Le Raïs lui-même le sait. Partant, son héritier au fauteuil présidentiel doit être cet oiseau rare capable de compenser également cet aspect des choses. Et, il n’est pas dit que les tensions sociopolitiques qui s’observent dans la ville, vont s’estomper avec les élections. Prédiction de mauvais augure ? Assurément pas. Encore faudrait-il que la personne désignée soit en mesure d’incarner cet Ouest du pays qui se montre encore hostile. 

Toujours dans la foulée des mêmes analyses, nombreux sont des Kinois qui pensent que ça risquerait de sonner faux, si le dauphin de la Majorité sortante est une personne très liée au Président Joseph Kabila.

SAVOIR GERER LES CONSEQUENCES DE L’USURE

Sur base du scrutin des suffrages obtenus par le Président Joseph Kabila lors des élections de 2006 et 2011, la partie Ouest du territoire national reste une équation à résoudre. Sauf si, entre temps, la même opinion antinomique a changé. Sinon, des analystes avisés ne voient pas trop, par quelle alchimie, les choses se passeraient autrement cette fois-ci. C’est donc le temps de bien y penser. Et cela passe irréversiblement par le bon choix. Le choix judicieux du dauphin qui devra représenter la Majorité présidentielle au prochain scrutin. A priori, le challenge ne s’annonce pas facile ou gagné d’avance. Partant, le choix du candidat de la coalition au pouvoir devra tenir compte des conséquences de l’usure du pouvoir. 

Certes, le plus grand défi reste celui de sauvegarder l’essentiel. Mais comment y parvenir quand on sait que l’usure du temps est aussi passée par-là ? Tout bien considéré, une chose est d’être ressortissant ou originaire de l’Ouest du pays. Mais une autre et la plus importante, est d’incarner cette même partie du territoire national. 

Laurel Kankole
Forum des As
C’est vous qui le dites : 25 commentaires
8548 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


anaonyme @92D3XD4   Message  - Publié le 24.03.2018 à 15:31
Muzito: allez voir dans son Gungu natal est abandonné avec une population clochardisée et une pauvreté abjecte. Muzito est meme incapable defaire décoller l'agriculture autrefois prospère du territoire de Gungu: au moins 25 tracteurs, cadeaux du gouvernement sont en train de rouiller sousla pluie et la poussère de Gungu. CE QU IL NE PEUT PAS FAIRE CHEZ LUI A GUNGU COMMENT LE FERAIT IL POUR LE GRAND CONGO ,?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Makye @GYJDU18   Message  - Publié le 23.03.2018 à 22:38
Et les candidats il y en a dans presque dans toutes les provinces. On peut citer par exemple pour le Grand Kasai, MAURICE TSHIKUYA KAYEMBE qui gère des mains de Maître l'INPP, pour le Kongo Central l'actuel gouverneur JACQUES MBADU, pour le Bandundu PATRICE KITEBI, pour le Maniema MATATA MPONYO, pour le Katanga HENRI YAV MULANG, pour le Nord-Kivu l'actuel Gouverner JULIEN PALUKU pour ne citer que ceux-là. Tous ces DIGNES FILS DE NOTRE PAYS SONT GESTIONNAIRES HORS PAIR QUI ONT DÉJÀ PROUVÉ CE DONT ILS SONT CAPABLES. Désigner les autres ce SERA DU VENT.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Makye @GYJDU18   Message  - Publié le 23.03.2018 à 22:22
Les Congolais sont fatigués des dirigeants qui se font voir par leurs titres protocolaires et académiques VAINS, des gens qui PARLENT BEAUCOUP ALORS QU'ILS N'ONT JAMAIS RIEN RÉALISÉ DANS LEURS PROPRES VILLAGES OU DANS LES GRANDS CENTRES URBAINS DE LEURS PROVINCES D'ORIGINE. De tels gens arrivés au pouvoir qu'est-ce qu'ils feront pour toute la RDC? JK doit faire très attention. Il doit choisir un Dauphin qui a déjà montré ses preuves dans la bonne gestion.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Makye @GYJDU18   Message  - Publié le 23.03.2018 à 22:09
Media Congo devra éviter des articles qui divisent les Congolais. Ce n'est pas parce que JK a eu de scores insatisfaisants dans l'Ouest aux élections de 2006 et de 2011, encore moins les manifestations qu'on organise à Kinshasa qui peuvent l'obliger de désigner un dauphin de l'Ouest alors que ce DAUPHIN n'a pas de réalisations à son actif qu'il doit présenter à la population pendant la campagne électorale. Dans les élections prochaines, les Congolais voteront en fonction des ACTIFS RÉALISÉS ET NON EN FONCTION DU RÉGIONALISME OU DE LA PRÉSEANCE AU NIVEAU DES TITRES PROTOCOLAIRES ET ACADÉMIQUES.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Je suis RDC @4EJDR32   Message  - Publié le 23.03.2018 à 21:50
Bonne chance aux Dauphins,e mais le rais sait bien qu'ils seront balayés car la géopolitique évoquée n'a pas de sens car L'Est du pays ne peut plus tolérer les bêtises des médiocres.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le Patriote @VY6SRXW   Message  - Publié le 23.03.2018 à 16:41
Si réellement le vote passe sans aucune tricherie, est - ce qu'il y a quelqu'un parmi ces gens cités, peut être élu président de la République!!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Zairois @Y5GIOO8   Message  - Publié le 22.03.2018 à 21:01
Nous ne voulons plus de ces gens à la tête du pays. Ce sont des aventuriers et ont mentis le peuple congolais des années et des années.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Musa @G14FZFF   Message  - Publié le 22.03.2018 à 17:17
Joseph Kabila quelque soit ton DAUPHIN que tu va nommer, RIEN de bon va sa faire dans ce pays de MERDE. Un pays de TOURMENT, pauvrete', le peuple vie avec un DOLLARD par jour. Pitier pour le peuple Congolais comme le DIABLE a envoye' ce Rwandais MISU Mabondo de diriger la RD Congo. Pays de souffrance et dernier pays sans l'economie en AFRIQUE, sans travails. Joseph Kabila a forme' des KULUNA pour coupe' et massacre' le peuple congo. Cela est le BILAN de Joseph Kabila pendant 17 ans au pouvoir d'extermine' le peuple Congolais comme lui c'est un RWANDAIS. Il faut que le MEDIOCRES degagent.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Infirmier @XAHABEE   Message  - Publié le 22.03.2018 à 15:31
Dieu a déjà fait son choix. Nous attendons voir un Berger devenir Roi. L'Eternel ne considère pas ce que l'homme considère; l'homme regarde ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au cœur.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Notre Congo_Rdc @D354S4K   Message  - Publié le 22.03.2018 à 14:53
Ne soyez pas pressé, le RDC est un pays PROPHÉTIQUE et son pouvoir politique l'est aussi. Donc le moment venu DIEU ESPRIT révélera les hommes de DIEU alors les vrais hommes de DIEU qui demanderont à ce dernier de leur montrer la PERSONNE qui succédera à JKK et non son Dauphin car dans la majorité, lors du dépôt des candidatures l'opinion sera fixée mais pour le moment nous y travaillons encore et DIEU ESPRIT dont TOUT pouvoir émane de lui nous guidera.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
"Justice" ya mboka n @TYE1YEX   Message  - Publié le 22.03.2018 à 14:36
Roosevelt a été élu 3fois de suite,en France Mitterrand a eu 2mandats de 7ans, Chirac 12 ans Vormi la dimension des gouvernants,seul le bilan social ou économique compte pour la plupart des élécteurs!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
"Justice" ya mboka n @TYE1YEX   Message  - Publié le 22.03.2018 à 14:31
Est/ouest est un concept fabriqué en matière électorale, jadis utilisé pour les étudiants au campus selon leur origine géographique, évoqué à l'époque pour donner une identité et assise nationale à Kabila et cela va justifier sa victoire face à Bemba et ses sympathisants qui avancaient contre Kabila l'idée de ne pas avoir un ancrage territorial( étranger) et donc politiquement une base d'électeurs Un président gouverne jamais seul avec son ethnie ou région dans une démocratie sinon c'est l'exclusion qui amène des frustrations,tensions !Et puis l'usure du pouvoir n'a rien à voir aux États-Unis où il n'y a pas de limitation de mandats Roosevelt a été élu 3fois et Mitterrand en France a eu 2 mandats de 7 ans,Chirac 12 ans Hormis la dimension des gouvernants,seul le bilan social ou économique compte pour les élécteurs!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mawangu Sitra @56XKCHN   Message  - Publié le 22.03.2018 à 14:00
L'Ouest ne changera pas; il ne votera pas un candidat de la Majorité préjudiciable au prochain scrutin; originaire de l'ouest soit-il. Que Kabila foute le camp avec toute sa bande de voleurs et assassins.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @ILLIO62   Message  - Publié le 22.03.2018 à 13:52
Je parie que ce gars qui s’accroche au pouvoir n'a qu'une seule idée dernière sa tête, une succession familiale. L'un d'eux nous avait averti, les K ne sont pas prêt à donner le pouvoir qu'ils ont hérité.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Bondekwe @7Q9HYP3   Message  - Publié le 22.03.2018 à 13:47
Pour sauver la nation et, s'il faut l'admettre, preserver quelques acquits democratiques, le President doit venir de l'opposition et la MP actuelle va garder la majorite au parlement. Au moins il y aura deux sons de cloches, une main qui execute et une autre qui peut reellement controler pour freiner la corruption et l'impunite, veritables faiblesse du regne de JKK.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 22.03.2018 à 13:34
Le PPRD c'est un parti idéologique pas un parti personnel. Donc il n'ya aucun dauphun de Kabila. Le successeur de Kabila, est celui qui va mieux suivre, la continuité avec la ligne politique du PPRD. Kabila a posé les jalons de cette politique ,économique et sociale,démacratique il s'agit de voir qui a, qui peut poursuivre cette vision nationliste. Les acquis sont là il faut les consolider. La chine est puissante parcequ'il y'avait un Deng xiao pin pas paceq'il y'avait Mao. En Afrique il y'a maintenant la voie chinoise à la démocratie. Le parti au pouvoir doit rester au pouvoir par voie démocratique (voir Zimbambwe, AF, Angola ). Kabila ne dit rien puisque c'est le parti qui doit decider.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
DBC @HZ95X28   Message  - Publié le 22.03.2018 à 13:26
cet article vient de qui? voila les germoirs de division du pays besoin d'un président congolais qui reflechit avec la tete,non le ventre,pas de reveur, pas celui là qui ne sait pas s'exprimer avec aisance devant la foule ou ses pairs

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Muravumba @29KBYHZ   Message  - Publié le 22.03.2018 à 13:02
Président de l'Est, président de l'Ouest, impopularité à l'Ouest Tout ceci ne veut rien dire. Le Congo a besoin d'un président qui aime son pays d'abord S'il aime son pays et le peuple comprend que pour rebatir une société destructurée par 32 ans de dictature, il faut du temps, des sacrifices et du travail car il n'a pas de raccurci vers l'utopie, le Congo deviendra une puissance régionale rédoutable au plan économique et militaire. Je reve de voir notre armée tirer des missiles balistiques, faire décoller cinq mille avions de chasse et faire défiler une colonne de vingt mille chars d'assaut bondés de vaillants soldats en vue d'éloigner la guerre de nos frontières. Un jour, ceux qui vivront longtemps assisteront à de tels moments de gloire supreme.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
VERITE' @MYBMKJD   Message  - Publié le 22.03.2018 à 13:00
Oui Zebu, qu'est ce qu'ils peuvent faire dans 5 ans qu'ils n'ont pas pu faire pendant 20 ans au pouvoir ???? Ca c'est GUINESS BOOK OF RECORD. Ils ont battu le record mondial de la mediocrite' dans les mals qui existent au monde.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
zebu @MSRPVC1   Message  - Publié le 22.03.2018 à 12:36
celui qui acceptera d’être dauphin de l'occupant sera vomi par le peuple Aucune personne se présentant sous la bananière du PPRD peut accéder au pouvoir sans tricher. Ils ont comme bilan, 3000 morts au kasai, des millions de mort au kivu, des miliers a Beni, les vaches cornues,les panama papers,les 750 M$ de la GCM, les 170 entreprises au nom de l'imposteur,le dédoublement des partis politiques,les massacres des chrétiens. la soumission au rwanda les 140 milices dans le pays. Seul s’abstenir peut sauver cette classe de vendeurs du pays.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
VERITE' @MYBMKJD   Message  - Publié le 22.03.2018 à 12:34
Forum des As. Vous commencez avec la geopolitique ensuite tribalisme et terminer avec la mediocrite'. On ne peut pas passer de la mediocrite' A une autre mediocrite'. kabila lui meme nous a deja signale' qu'il n y a aucun competent dans la Mediocrite' au Pouvoir (MP). Adolph Muzito est complice de la balkanisation, chez lui au Bandundu les Rwandais sont entre' avec les vaches et il demande A la population de les accomoder, est c les Rwandais peuvent vous accomoder au Rwanda ??? La MP et PPRD doivent disparaitre comme le MPR.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @OJS6M5Z   Message  - Publié le 22.03.2018 à 12:33
Il sera dégagé avec toute sa médiocrité,lui et son prétendant dauphin. Le Grand médiocre que la RDC ait connu à sa tête.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Congo Hope @5VHBADK   Message  - Publié le 22.03.2018 à 12:23
ON S'EN FOUT. C'est un dictateur. Lui demander de choisir son successeur en dehors de sa famille biologique c'est pire que se prononcer sur son dernier mandat. Il va pleurer ce jour-là comme Mobutu le 24 avril 1990. RDV fixé en juin ou juillet comme l'a déclaré la MP. Essayer aussi de reporter ça. Tic Tac Tic Tac

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
CIMAKINA @6WADIIB   Message  - Publié le 22.03.2018 à 12:21
A L' INSTAR DE L' ANC ET LES AUTRES PP, LES HOMMES PASSENT LES INSTITUTIONS/FORMATIONS RESTENT: QUE LA MADIOCRITE PLURIELLE "MP" DESTITUE SON AUTORITE MORALE POUR CAUSE DE PRIVATISATION, ACCAPAREMENT ET PERSONNALISATION IDÉOLOGIQUE POUR DESIGNER UN SUCCESSEUR A KABILA RAPIDEMENT, ON CRAINT QUOI? ET POURQOUI CES CADRES MURMURENT AU COULOIR AU LIEU DE PASSER A L' ACTION, POUR PASSER A L' EXCELLENCE, SOYEZ D'ABORD LIBRES MESSIEURS LES MEDIOCRES

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Emma @HVZ53G8   Message  - Publié le 22.03.2018 à 12:13
media congo reduit le tout à la géopolitique pourtant il est question de remplacer le mediocre par l'excellence.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Bruno Tshibala : "Kabila ne sera pas candidat à un troisième mandat"
left
Article précédent 100 milliards USD annoncés par Moïse Katumbi : pure démagogie, réplique un analyste politique

Les plus commentés

Politique L’Ouganda officialisé agresseur de la RDC par l’ONU

14.06.2024, 18 commentaires

Politique Instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi : Augustin Kabuya déclare, « Ce que l’Assemblée Nationale fait, c’est prévu par la loi, nous n’avons pas formé un royaume pour sécuriser les malfaiteurs »

16.06.2024, 10 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa : les ministres seront évalués tous les trois mois (Félix Tshisekedi)

15.06.2024, 9 commentaires

Politique Kinshasa veut faire plier Apple

14.06.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance