mediacongo.net - Actualités - Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma

Retour Culture

Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma

Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma 2014-12-06
Culture / Provinces

M. Eric de Lamotte, promoteur du Festival Amani a annoncé vendredi 5 décembre à Kinshasa, la tenue de la deuxième édition dudit festival du 13 au 15 février 2015 à Goma, dans la province du Nord-Kivu.

Il l’a indiqué lors d’une conférence de presse tenue au Centre Wallonie-Bruxelles. M. Lamotte a dit que l’objectif de cette fête est de « rassembler autour de la culture » des personnes des différentes races et langues en vue de parler de la paix autant que de promouvoir de nouveaux talents artistiques locaux.

C’est un « moyen de rencontre entre artistes » des pays de Grands Lacs et ceux venus d’ailleurs pour chanter gratuitement, a-t-il souligné tout en fondant l’espoir de consolider la paix avec la participation des populations de Goma. Parmi les artistes de renom invités pour agrémenter cette édition, il a cité notamment, le congolais Kalonji alias Bill Clinton, le reggae man ivoirien, Tiken Jah Fakoli et le malien Habib Koïté, musicien traditionnel.

Lamotte a complété la liste d’autres artistes ou ensembles invités notamment, Mani Martin du Rwanda, Junior Gringo de la RDC et le Lion Story du Burundi avec une ambition affichée de réunir trente-trois mille festivaliers (33 000) comparativement à vingt-cinq mille, lors de la première édition.

Invité à la conférence de presse, le chanteur Bill Clinton a fait savoir qu’il a été intéressé par le thème à savoir, la Paix car, « rien ne peut être construit sans la paix » considérée comme une valeur au dessus de tout. Par ailleurs, Koïté et Fakoli ont exprimé leur joie à travers une vidéo, de venir chanter la paix et la réconciliation en RD Congo, un grand pays et particulièrement à Goma.

La déléguée de Wallonie-Bruxelles en RDC, Mme Kathryn Brahy a pour sa part souhaité à cette deuxième édition plus de « dynamique et d’énergie afin de contribuer à la paix » dont l’Est a besoin pour son développement.

Organisé par l’asbl ’’Foyer Culturel de Goma’’, le Festival a eu l’appui de plusieurs partenaires entre autres, la Wallonie Bruxelles International, les ambassades des États-Unis et du Royaume-Uni, le PNUD, etc. La première édition de cette fête de danse et de musique a eu lieu en février 2014 à Goma.


4899 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Vclub | ISONVXQ - posté le 25.05.2018 à 18:57

AMANI Ce n'est pas cela qui va interdire aux ougandais et ruandais de multiplier les groupes armés à l'est du pays afin de soutirer le maximun de ressources naturelles pour l'émergence de leurs économies.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
laura | BI5XUOA - posté le 20.07.2017 à 10:13

Offres d'emplois d’Hydro Québec Société de la place recrute Réseauteurs hommes femmes chômeurs travailleurs étudiants(es)motivé passionné déterminé salaire intéressant prime en plus voyages Contacts hydroquebecgroup@gmail.com

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : La peinture : un reflet communicationnel de la culture congolaise
left
ARTICLE Précédent : Le samedi 20 décembre prochain. Le groupe folklorique « Baboa » en soirée de la paix