Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Elections en décembre 2018 : ça sent le roussi !

2018-05-28
28.05.2018
2018-05-28
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/05-mai/28-30/ceni_siege_18_00002.jpg -

Les nez les plus aptes le perçoivent de plus en plus. La donne intérieure de la République démocratique du Congo donnait déjà des fumées pouvant certifier cet état des lieux. 

Pas d’élections depuis la non-organisation de ces scrutins en 2016. A l’aube de la convocation du corps électoral, le 23 juin 2018, il n’y a toujours pas un large consensus autour de certaines options phares pour l’organisation des élections prévues pour le 23 décembre. Pendant que l’insécurité à l’Est du pays reste préoccupante à Beni et ailleurs, à l’Ouest, dans la province de l’Equateur, précisément, c’est l’épidémie de la maladie à Virus Ebola qui surgit.

Entretemps, au Kasaï, après le phénomène Kamwena Nsapu, c’est la famine qui frappe les plus petits. Et, pour clôturer le décor, les turpitudes politiques et économiques ont, depuis, créé une gronde sociale. Car, professeurs, chauffeurs, corps soignants donnent des coups de colère avec notamment, des étudiants excédés, eux, contre les récentes hausses du prix du transport à Kinshasa.

C’est plus que limpide, le pays en mal d’alternance depuis le 19 décembre 2016 est dans des beaux draps. Et, le plus préoccupant est que le bout du tunnel n’est pas encore perceptible, selon plusieurs analystes qui continuent d’être sceptiques quant à l’organisation effective des élections en décembre par la Ceni. Pourquoi ? Ce que malgré le consensus sourd de toutes les parties pour qu’il y ait élections en décembre prochain, l’usage de la machine à voter et l’absence jusque-là d’un dauphin au Président Kabila, à une dizaine de jours du dépôt des candidatures pour la présidentielle 2018, fait douter certains.

La Conférence Episcopale Nationale du Congo subodorant le roussi à venir a d’ores et déjà mis en garde sur les risques d’une tentative pour le régime en place de se lancer dans une quête pour la recherche d’un troisième mandat au Président Kabila. Toutes considérations faites, c’est ici le sujet le plus crispant qui soit pour le processus électoral en cours.

Le Congo-Kinshasa, pays continent au cœur de l’Afrique centrale a toujours été de la conférence de Berlin à ce jour, en passant par la période postcoloniale (Mort de Lumumba, accession au pouvoir de Mobutu) au centre des regards.

Et, après deux ratés électoraux, en 2016 puis 2017, accompagnés d’heurts et morts d’hommes, la RDC se retrouve, une fois de plus, dans l’œil du cyclone avec ces élections du 23 décembre 2018. Les échos de la rencontre Kagame-Macron à Paris l’illustrent.

Mis en musique avec les "dits" du Tweet d’Herman Cohen, à Kinshasa, certains esprits soutiennent tout haut sentir désormais une mauvaise odeur se répandre autour du Congo de Kimbangu sur la scène internationale par des bras dans la région d’autant que le pays compte neuf frontières.

She Okitundu, patron de la diplomatie congolaise, a convié les ambassadeurs de l’Angola, du Rwanda et de la France pour des éclaircis et, aussi, pour placer les points sur les "i". Espérons que des événements de suffisamment bonne odeur viendront chasser l’odeur du roussi...


La Prospérité
C’est vous qui le dites : 9 commentaires
8490 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


KABILA NA TSHISEKEDI @9EZU6L1   Message  - Publié le 29.05.2018 à 17:31
Chers compatriotes congolais, Nous ne pouvons plus continuer comme ça. Nous sommes devenus la risée du monde entier et en particulier de nos frères africains. Comment le grand ZAIRE, peut devenir la colonie du petit RWANDA ? Comment acceptons-nous l’inacceptable ? se faire diriger par un rwandais qui est venu en botte avec pas un sou en poche et qui grâce au pillage systématique du Congo est devenu milliardaire avec plus de 15 milliards de dollars !! Le Congo qui est l’un des pays les plus riches du monde, vit un paradoxe c’est l’un des pays les plus pauvre du monde, il doit y avoir 5 ou 6 pays derrières nous, même le Rwanda est devant nous ! Si nous ne réagissons pas vigoureusement et immédiatement, Kabila sera président ad vitam aeternam, nous devons arrêter ce cycle maintenant. Il n’y a jamais de fumées sans feu, à chaque fois que des bruits commencent c’est ce qui se produit après. Nous entendons partout que Kabila va se présenter pour un 3ème mandat, il va le faire et la cour constitutionnelle qui est à sa botte validera sa demande. Avant que nous n’en arrivions là, il faut l’arrêter immédiatement. J’en appelle à tous les congolais...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
DBC @HZ95X28   Message  - Publié le 28.05.2018 à 23:48
pour nous le médiocre quitte le pays avec ses collaborateurs

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
anaonyme @92D3XD4   Message  - Publié le 28.05.2018 à 20:07
FLASH! FLASH! Katumbi a mobilisé- et en route vers l Angola- d’importants moyens militaires d’origine Française: 6 avions de chasse – 3 Mirage 2000 et 3 Rafale –, 2 navires frégates multimission (Fremm)de premier rang et,des missiles de croisière navals MDCN, d’une portée de 1000 kilomètres ( Cabinda-Kingakati ) et d’une précision de l’ordre de 1 mètre. Cet armada a quité le port de Toulon le 25 mai et les avions ont atteri sur la base militaire de l ‘enclave de Cabinda ce dimanche à 16h35. Et ce soir repris même sur TOP CONGO, les propos du Président Angolais après sa rencontre avec Emmanuel Macron sont TRES CLAIRS et si Mende attend encore d’autres précisions, il veut tromper RAÏS ou encore une fois le prendre pour un naîf…

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @OJS6M5Z   Message  - Publié le 28.05.2018 à 18:53
Kanambe va dégager après le 23/12/18 ,éléction ou pas élection Pour ça,nous sommes prêt à mourrir!!!!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Musa @G14FZFF   Message  - Publié le 28.05.2018 à 16:59
CENI quelle carte d'hypocrisie que vous ets en train de jouer avec le regime de dictateur Kabila. Vous connaissez bien qu'il n' y aura pas des elections et vous etes des COLLABO Kabiliste. Preparez vous pour l'OURAGAN bientot. La terre va etre boulverser avec la complicite' de Rwandais Joseph Kabila. Vous tous pendu bientot. Buzoba eleka te et lokuta eleka te. A bon attendeur SALUT. Toza na bino mayele'

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
monomosi @SBGULOE   Message  - Publié le 28.05.2018 à 16:40
Mende parle de quel peuple qui va défendre le régime de Kabila ? Mende tu te trompes lourdement. Aucun peuple Congolais défendra Kabila. Ses deux mandats ont pris fin, il n'a qu' à préparer ses valises. Pour nous peuple congolais, toute aide pour la libération de la médiocrité est la bien venue. Toute aventure a une fin. C'est ce que Kabila n' a jamais compris. IL va réaliser bientôt que le peuple au quel tu fais allusion n'est pas derrière Kabila.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Pax dey @JBD9P62   Message  - Publié le 28.05.2018 à 16:17
Oui ça sent du roussi, mais qui a bu boira! Oui aux élections sans la candidature de kabila et sans la machine à voter; respectons au moins une fois notre constitution, notre peuple et nos partenaires.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le sage @SD3Y66Q   Message  - Publié le 28.05.2018 à 16:15
Article d'un pleurnichard phobique d'un avenir obscur et incertain. Oui c'est ton droit de rester dans tes jérémiades au regard de la mesquinerie d'esprit kanambiste qui cette fois les conduira à l'auto-destruction. Nous sommes au-delà de l'ère où régnaient jérémiades et autres cris plaintifs. Maintenant est venue l'heure où nous, congolais, épris d'un profond amour patriotique, rêvant d'un Congo prospère au cœur de l'Afrique, jouant son rôle naturel dans le concert des nations nous prendrons en charge. l'avertissement est déjà donné et kanambe a compris le message. Qu'il ose flouer la donne nous lâcherons l'épée comme celle de Damoclès déjà suspendue au-dessus de sa tete.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Divorce entre PALU - MP : Matuku contredit Muzito
left
Article précédent « Complot » contre la RDC : Kinshasa met en garde Paris, Kigali et Luanda

Les plus commentés

Société Justice : Constant Mutamba annonce l'ouverture, ce mercredi, d'un procès public contre Corneille Nangaa et ses complices

23.07.2024, 13 commentaires

Société Constant Mutamba : "Tout celui qui va détourner un seul dollar des Congolais aura sa place à la prison de Makala"

24.07.2024, 11 commentaires

Société Judith Suminwa aux membres du gouvernement : « Nous devons bannir l’exposition d’une vie ostentatoire, d’un luxe isolent »

22.07.2024, 10 commentaires

Société Procès Nangaa : des cadres du M23, du PPRD et autres également sur le banc des accusés

24.07.2024, 8 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance