mediacongo.net - Actualités - Jean-Pierre Bemba, acquitté par la CPI, pourrait être libéré ce mardi



Retour Politique

Jean-Pierre Bemba, acquitté par la CPI, pourrait être libéré ce mardi

Jean-Pierre Bemba, acquitté par la CPI, pourrait être libéré ce mardi 2018-06-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/06-juin/11-17/bemba_gombo_jp_cpi_18_0001.jpg La Haye, Pays-Bas-

Jean-Pierre Bemba Gombo

Les avocats de Jean-Pierre Bemba, acquitté à la surprise générale de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, plaideront ce mardi 12 juin 2018 devant la Cour pénale internationale (CPI) pour sa libération immédiate après près d'une décennie passée en prison.

La chambre d'appel de la CPI a considéré que la responsabilité de M. Bemba dans les atrocités perpétrées par sa milice en République centrafricaine n'avait pas été prouvée, mais n'a pas ordonné sa libération en prononçant l'acquittement vendredi 8 juin 2018.

M. Bemba "aurait dû être libéré immédiatement", a aussitôt fustigé devant les journalistes Peter Haynes, avocat de l'ancien chef de guerre.

Le problème aux yeux des juges était la condamnation de M. Bemba dans une affaire annexe en mars 2017 à un an de prison et 300.000 euros d'amende pour subornation de témoins dans le cadre de son principal procès. Un nouveau jugement a été ordonné en appel.

L'audience de mardi, qualifiée d'urgente, a donc été ajoutée à l'ordre du jour de la Cour qui siège à La Haye pour discuter du maintien en détention du Congolais, qui pourrait bien être relâché après avoir été détenu pendant près d'une décennie.

Libération "fort probable"

Les experts en droit international s'accordent à dire qu'il est "fort probable" que l'ancien vice-président congolais âgé de 55 ans soit un homme libre avant la tombée de la nuit, en route pour la Belgique où se trouve sa famille.

Jean-Pierre Bemba avait été condamné en première instance en 2016 à 18 ans de prison, la peine la plus lourde jamais imposée par la CPI, pour les meurtres, viols et pillages commis en Centrafrique par sa milice entre octobre 2002 et mars 2003.

La chambre d'appel a estimé que M. Bemba, qui n'était pas lui-même présent en Centrafrique lors des faits, n'aurait pas pu contrôler à distance les agissements de sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC).

A la suite de l'acquittement, la CPI avait sans doute besoin de quelques jours pour discuter de l'organisation de la mise en liberté de M. Bemba, indique Thijs Bouwknegt, juriste en droit international spécialisé dans les pays africains.

Mais leur décision est prise, et la libération du Congolais quasiment actée, poursuit-il.

Historique

"C'est une simple opération mathématique : la peine maximale encourue par Bemba dans l'affaire annexe d'atteintes à l'administration de la justice est de cinq ans, soit une durée bien plus faible que le temps déjà passé en détention", explique M. Bouwknegt.

"Sa libération serait donc plus que logique", affirme le juriste, dont le constat est partagé par Stephen Rapp, ex-ambassadeur itinérant pour les Etats-Unis chargé des crimes de guerre.

"Je serais très surpris qu'il ne soit pas immédiatement libéré", a confié M. Rapp à l'AFP.

"M. Bemba a déjà passé près d'une décennie en détention. Il est inconcevable que l'affaire de subornation de témoins aboutisse à une peine supérieure à cette période", poursuit-il.

Le procès du Congolais, qui s'est ouvert à La Haye en novembre 2010, était le premier de la CPI mettant en avant la responsabilité d'un commandant militaire quant à la conduite des troupes sous son contrôle.

A la fin de la deuxième guerre du Congo (1998-2003), M. Bemba est devenu vice-président dans le cadre d'une transition politique dirigée par Joseph Kabila, qui a accédé à la tête de l'État à la mort de son père en 2001.

Battu par M. Kabila à l'élection présidentielle de 2006 après un entre-deux-tours émaillé de violences, il est élu sénateur.

L'acquittement de M. Bemba, enfant chéri de Kinshasa, où il avait obtenu 70% des suffrages, intervient dans un contexte de tension croissante à l'approche de l'élection présidentielle prévue le 23 décembre.


AFP / VOA / MCN
7440 suivent la conversation
14 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Ceminov | 8UVQ537 - posté le 12.06.2018 à 12:54

Ne faudra t-il pas penser à présent à un modèle de tauge pénitencière (prêt à porter)que devront mettre cette fois -ci les vaillants méd.... completez svp

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Chemin de vie | JT29NE5 - posté le 12.06.2018 à 12:25

Hâte de voir comment ce muana Congo et vrai nationaliste sera accueilli en RDC. Ne mourrez pas sans avoir vu cela chers compatriotes. Ce sera un jour exceptionnel, même si moi je ne peux pas voter pour JP Bemba.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 12.06.2018 à 11:54

Bemba le retour,le Congo a besoin de toi!!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 12.06.2018 à 11:31

JOHN CANDIDAT PRESIDENT - 12.06.2018 11:15 mon frère quelle intelligence tu me demandes ici ?? Sur quoi ??? Quand tu nous dis que les imperialistes nous imposent Bemba, comment tu appeles cela ??? Qui t'a dit qu'il voulaient nous imposer KATUMBI ???? N'est ce pas Bemba est Belge, vrai ou faut ? N'est ce pas Bemba a fait une rebellion dans le pays, donc crime de guerre, vrai ou faut ??? Attendons dans 2 semaines d'autres nouvelles.

Non 6
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mokili | OFDYAKY - posté le 12.06.2018 à 11:29

JP BEMBA a payé,maintenant vient le tour d'Hyppolite KANAMBE et sa bande des médiocres de payer pour leurs crimes commis en RDC.

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vérité | B98DWL1 - posté le 12.06.2018 à 11:16

JP BEMBA SERA LIBERE SUR ORDRE DES USA. JP BEMBA EST UNE BOMBE POUR JKK ET NON UNE SOLUTION POUR LA RDC AUJOURD'HUI, SELON LES DIRES D'UN ANCIEN DIPLOMATE FRANCAIS. LA PRESSION SUR KABILA VA ETRE ACCENTUEE AVEC LA VENUE DE JP BEMBA. MAIS NOUS NE VOTERONS PAS POUR JP BEMBA. IL N'EST PAS BON POUR DIRIGER LA RDC SINON CA SERA UNE AUTRE DICTATURE AVEC SON COMPORTEMENT TROP VIOLENT.

Non 6
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JOHN CANDIDAT PRESIDENT | 2ZB9OHK - posté le 12.06.2018 à 11:15

VERITE' - 12.06.2018 10:48. Un peu d’intelligence, vous penser que Bemba est libéré parce que son dossier était vidé? non soyons intelligent, et il fallait que les USA, la Belgique et la France demandent cela? c'est juste que les impérialistes n'arrivent pas à nous imposer Katumbi comme président pour leurs intérêts, alors il fallait chercher quelqu'un autre qui va accepter de travailler pour eux, ils n'avaient plus le choix que de recours à un prisonnier qu'ils avaient eux même en emprisonner sans charge. Oui, c'est notre frère mais il est travaillé pour faire la volonté des autres et non pour chercher le bien de congolais. Les occidentaux ne nous aiment pas!

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 12.06.2018 à 11:05

,Fuite en avant. Nous allons voir les logos des UDPS (Tshibala et Mubake) et nous allons voir la vraie UDPS A partir du logo. CHEZ NOUS C'EST "ENSEMBLE" du CHAIRMAN MOISE KATUMBI.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Paxcongo | UOKILZ6 - posté le 12.06.2018 à 10:50

Acquittement oui, mais pour quelle finalité ? Le peuple congolais se lève comme un seul homme pour saluer la libération de son fils. Les médiocres devront dégager et laisser place à une transition sans celui qui a plus tué que Bemba. Bemba non plus n'est pas un saint homme, il est très avare. Et voilà qu'on le relâche après lui avoir certainement fait comprendre qui est le maître à servir. Wait and see!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 12.06.2018 à 10:48

Lambert Merde, OU es-tu ???? Dis quelque chose, ooh non monsieur le ministre de l'injustice dit quelque chose kiekiekiekiekiekiekiekie BEMBA rentre avec KATUMBI le meme jour dans leur pays d'origine, un Belge et un Italien, mais toi kanambe Congolais kiekiekiekiekiekiekiekiekiekie BO YOKAKA ATA SONI MUKEEE KAKA.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le peuple | DON343U - posté le 12.06.2018 à 10:43

La politique devient de plus en plus intéressant.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | NY5VDP3 - posté le 12.06.2018 à 10:34

Ok.A bientôt chairman.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Meeting de Bemba. Cris hostiles à Katumbi : Muyambo pointe Fayulu

Politique ..,

Le président de la République visite les policiers blessés au meeting de Jean-Pierre Bemba

Société ..,

Jean-Pierre Bemba confirme l’unité de Lamuka et soutient la marche du dimanche 30 juin

Politique ..,

Jean-Pierre Bemba face à ses militants déchaînés

Politique ..,