mediacongo.net - Actualités - Kabila-ONU-UA : qui trompe qui ?



Retour Politique

Kabila-ONU-UA : qui trompe qui ?

Kabila-ONU-UA : qui trompe qui ? 2018-07-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/07-juillet/23-29/kabila-antonio-guterres-onu.jpg -

Alors que le président Joseph Kabila présentait l’état de la nation devant le Parlement, le Conseil de sécurité des Nations unies et le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine en faisaient autant. A Kinshasa, tout comme à New-York, on a eu droit à deux discours diamétralement opposés. Preuve de divergences qui persistent entre Joseph Kabila, Antonio Guterres et Moussa Faki. Le ton dur affiché, jeudi dernier, par le président Kabila, n’est pas anodin. Question : entre lui, l’ONU et l’UA, qui trompe qui ?

Même s’il n’a pas répondu à toutes les questions, laissant planer le doute sur son avenir politique, le président Joseph Kabila a quand même parlé. Devant le Parlement réuni en congrès, il a présenté l’état de la nation, tout en lançant des piques aux uns et autres, plus particulièrement à l’Opposition non signataire du Front commun pour le Congo (FCC) de même qu’à la communauté internationale.

Jeudi dernier, Joseph Kabila a une fois de plus embouché son discours souverainiste dont il se distingue depuis quelque temps. Le contraire aurait d’ailleurs étonné. Sans ambages, son entourage ne jure que par l’indépendance de la RDC dans la conduite de ses affaires intérieures. Joseph Kabila est revenu sur un engagement déjà annoncé il y a peu, à savoir que c’est avec des fonds propres mobilisés par l’Etat congolais que la Ceni devrait organiser le triple scrutin (Présidentielle, législatives nationales et provinciales) du 23 décembre 2018.

Va-t-il tenir sa promesse ? Seul l’avenir le dira. Toutefois, au moment où à Kinshasa, le président Kabila haranguait le Parlement, à New-York se réunissaient en même temps les membres du Conseil de sécurité des Nations unies et du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine. Sur la table des discussions : la situation de crise politique et sécuritaire en RDC. Si dans la capitale congolaise, Joseph Kabila a porté la toque de grand défenseur de la souveraineté de la RDC, déterminé à exclure du jeu politique congolais toute mainmise étrangère, à New-York, les experts de l’ONU et de l’UA n’ont pas caché leur inquiétude sur les nombreux verrous qui obstruent la route qui mène vers l’alternance démocratique en RDC.

DEUX DISCOURS, DEUX STYLES

La Libre Belgique le résume de la plus belle manière : « Loin de la vision quasi idyllique dressée quasiment au même moment par Joseph Kabila, les membres des deux institutions ont réitéré leurs préoccupations face à la détérioration continue de la situation sécuritaire et humanitaire en RDC. Tout en saluant les avancées dans le processus électoral, ils n’ont pas caché leur inquiétude face aux défis qui subsistent pour renforcer la confiance dans le processus électoral. Parallèlement, ils ont appelé tous les partis politiques, leurs partisans et les autres acteurs politiques à rester attachés à l’Accord de la Saint-Sylvestre du 31 décembre 2016, seule issue viable de la situation politique actuelle », souligne le média belge.

Tout en insistant sur le respect scrupuleux de la date du 23 décembre 2018, retenue pour la tenue d’élections, les membres de l’ONU et de l’UA ont également souligné que « les élections devaient conduire à un transfert de pouvoir pacifique et démocratique, conformément à la Constitution, à l’Accord politique du 31 décembre 2016, aux résolutions 2348 (2017) et 2409 (2018) du Conseil de sécurité des Nations-Unies, ainsi qu’aux Chartes sur la démocratie, les élections et la gouvernance ». L’ONU et l’UA entendent en même temps voir Kinshasa envoyer des signaux qui rassurent en vue des élections apaisées à la fin de cette année.

Malheureusement, le président Kabila n’est pas dans la logique ni de l’ONU ni de l’UA. Jeudi dernier, Kabila n’est pas allé de mainmorte pour le prouver. Il a indiqué qu’il nage à contre courant de la démarche de la communauté internationale. A NewYork et à Addis-Abeba, tous le savent. Mais, personne n’ose le dire directement au président Kabila. A l’ONU, tout comme à l’UA, on multiplie des jérémiades, comme pour implorer le président Kabila de s’inscrire enfin dans leur logique. La vérité est que Kabila n’en veut pas ; et il ne s’en cache pas. Même les sanctions ou autres mesures de rétorsion prises çà et là ne semblent le faire plier. Il est prêt à résister … jusqu’au bout !

BRISER LA GLACE

En clamant tout haut, après le refus de Kabila de le recevoir à Kinshasa, le secrétaire général des Nations-Unies a pris curieusement sa défense. A l’occasion, Antonio Guterres a indiqué – on ne sait de qui il détenait ses assurances – que le président allait incessamment annoncer des « décisions importantes ». Après le discours du 19 juillet devant le congrès, Antonio Guterres en a certainement fait ses frais. Il a appris à ses dépens que Joseph Kabila n’est pas facile à décrotter.

Où sont passées les avancées « significatives » dans le processus électoral qu’on clamait autant à NewYork qu’à Addis-Abeba ? Désillusion. Conséquence : l’ONU et l’UA ne jouent pas franc jeu. Tout se passe comme si les deux organisations entretenaient un lien flou avec Kabila. Si non, on ne comprendrait pas l’intransigeance du président Kabila face à la pression internationale, alors l’ONU, l’UA et même la SADC multiplient des appels à la raison pour des élections apaisées. L’on est en droit de se demander : qui trompe qui ?

Entre la ligne dure optée par Kabila et la passivité de la communauté internationale, il y a bien des zones d’ombre. Pour se disculper de toute accusation de non assistance à un peuple en danger, la communauté internationale a tout intérêt à poser des actes qui rassurent de sa volonté de faire progresser les choses en RDC. A défaut, l’on n’hésitera pas à dire qu’elle roule réellement pour Kabila et toute la majorité qui l’accompagne dans la confiscation de la démocratie congolaise.


Le Potentiel
10342 suivent la conversation
26 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Notre Congo_Rdc | D354S4K - posté le 24.07.2018 à 16:19

Un pays comparé à deux organisations c'est tendancieux vraiment.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 24.07.2018 à 13:05

ATTENTION AU COMPLOT ET COUPS D-ETAT - CE SONT DES UNIQUITES SOCIALES Par l’Evangéliste Prof Dr ROBERT KIKIDI MBOSO KAMA Sans Seigneur Jésus, le Roi des rois et chef du pouvoir éternel, conquérir ou perdre le pouvoir rend fou. Oui le prendre ou le perdre rend fou absolument. Préparés ou improvisés, sanglants ou dérisoires, réprimés dans l’œuf ou célébrés dans la gloire, complots et coup d’État parcourent l’histoire humaine depuis les origines. Ils furent longtemps « un mode presque normal d’accession au pouvoir » comme le souligne Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 24.07.2018 à 09:44

ATTENTION AU COMPLOT ET COUPS D-ETAT - CE SONT DES UNIQUITES SOCIALES Par l’Evangéliste Prof Dr ROBERT KIKIDI MBOSO KAMA Sans Seigneur Jésus, le Roi des rois et chef du pouvoir éternel, conquérir ou perdre le pouvoir rend fou. Oui le prendre ou le perdre rend fou absolument. Préparés ou improvisés, sanglants ou dérisoires, réprimés dans l’œuf ou célébrés dans la gloire, complots et coup d’État parcourent l’histoire humaine depuis les origines. Ils furent longtemps « un mode presque normal d’accession au pouvoir » comme le souligne Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 24.07.2018 à 03:36

"Justice" ya mboka na biso - 23.07.2018 16:38 Vous avez dit:"L'attitude de Kabila n'est pas nouvelle ;elle est plutôt typique chez les dictateurs pris dans l'étau de la communauté internationale;" Moi, je vous dis que c'est avec des gens comme vous que l'occident, se cachant derrière cette ONU ou cette pauvre U.A financée par l'U.E à 100%, tuera nos vaillants dirigeants, nationalistes comme Lumumba, Kaddafi, Sankara et Kabila M'Zée. Vous ne savez même pas ce que vous dites car c'est tout simplement enfantin.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 24.07.2018 à 03:21

L'U.A, réveillez vous. Ne faites pas le jeu de ceux qui ont tué Kaddafi qui allait faire de toi une organisation forte et indépendante des financements européens.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 24.07.2018 à 03:18

Le Président Kasavubu a été viré pour sa gestion orthodoxe et les occidentaux ont eu peur de ne pas piller la RDC avec ce Monsieur en tête, Kabila M'Zée a été tué parce qu'il n'a pas voulu aliéner la RDC, Kabila Joseph est haï parce qu'il ne veut plus faire le jeu des occidentaux avec leur coopération stérile qui tue la RDC depuis 1960, c'est pour quoi il s'est tourné vers la Chine dont la coopération produit déjà des fruits.Ces mêmes occidentaux autorisent l'Angola, le Sénégal, le Congo Brazza à coopérer avec la Chine, oh quel jeu de mauvais goût? Réveillons nous.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 24.07.2018 à 03:06

Le Président Kasavubu a été viré pour sa gestion orthodoxe et les occidentaux ont eu peur de ne pas piller la RDC avec ce Monsieur en tête, Kabila M'Zée a été tué parce qu'il n'a pas voulu aliéner la RDC, Kabila Joseph est haï parce qu'il ne veut plus faire le jeu des occidentaux avec leur coopération stérile qui tue la RDC depuis 1960, c'est pour quoi il s'est tourné vers la Chine dont la coopération produit déjà des fruits.Ces mêmes occidentaux autorisent l'Angola, le Sénégal, le Congo Brazza à coopérer avec la Chine, oh quel jeu de mauvais goût?

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Milord KABENGWA | DLI4Q6R - posté le 23.07.2018 à 20:29

Erata:kabila est non l'anima

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Milord KABENGWA | DLI4Q6R - posté le 23.07.2018 à 20:24

Il ne fait aucun doute que L'anima veut jouer le jeu de Kuruziza... Mais ce qu'il oublie le Congo est loin d'être le Burundi et s'accrocher au pouvoir non seulement retarde le pays mais l'Afrique toute entière. Et ce temps est révolu...laisse le pouvoir mon ami, t'es pas le seul à savoir diriger le pays où le seul apte à le faire. Conseil gratuit

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois | Y5GIOO8 - posté le 23.07.2018 à 19:00

Ce past Dsk peut nous prouver la sécurité que nous a ventee son président au moment où il a dit son discours sous une haute surveillance de blindés en déployant l'armée et la police partout dans Kinshasa

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 23.07.2018 à 17:01

(suite) L'unique solution est le rappel du respect des accords que les belliqueux drandissent à tout moment. L'ONU, UA ne peuvent aller au-delà de cette aide aux belliqueux congolais. C'est déjà trop meme,puisque le prèsident du Congo jure sur une constitution pas sur un morceau de papier ècrit par un groupe d'amis. ça serait un mauvais précedent pour le pays, puisque , il suffit d'un Tshole du tour, un groupe de bellliqueux ,un morceau de papier et demander le départ d'un président. Ces balliqueux revent meme d'organiser des élections sans un président de la Rèpubblique, de la jungle dans le cerveau. Mais c'est la dèmocratie.

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 23.07.2018 à 16:48

Un article bete inutile, pourquoi comparer un pays à deux organisations? Pourquoi ces deux organisations doivent donner des injonctions à un pays indépendant'.Les accords de Saint Sylvestre interessent l'opposition belliqueuse, devenu meme dogmatique pour eux, puisque qu'il est prévu la non candidature de Kabila. Si Kabila disait de ne pas se présenter, aujour'hui ces accords n'interesseraient plus personne. La soit disante communauté Internationale,connait l'inutilité et fragilité de ces accords et ne pouvant s'ingérer dans les affaires internes d'un état libre indépendant, sur demande des ces opposants belliqueux de les aider à éliminer politiquement Kabila, l'unique...

Non 6
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 23.07.2018 à 16:38

L'attitude de Kabila n'est pas nouvelle ;elle est plutôt typique chez les dictateurs pris dans l'étau de la communauté internationale; Dès lors qu'il y a crise,lorsqu'ils sont coincés et ne disposent plus d'une grande marge de manoeuvre pour se maintenir au pouvoir ,ils haussent le menton, évoquent la souveraineté et tiennent des discours nationalistes de façade.Tous pensent entraîner le peuple (en réalité leur soutien tribal) dans leur folie.Ca me rappelle Saddam Hussein avant la guerre du Gole,Kabhafi,Gbagbo ,Yaya Jammeh....

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ngo Muntu | EUK8W69 - posté le 23.07.2018 à 15:24

Vous l'avez si bien dit, il est très possible un jeu entre Kabila et les organisations internationales au grand péril du peuple congolais. Le titre correct serait, entre Kabila, l'ONU et l'UA qui trompe le peuple congolais? Et la réponse est: TOUS. Parce que tous sont complices d'un sale jeu dont les congolais sont les seules victimes.

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Muana mboka | LZM94BE - posté le 23.07.2018 à 15:05

INTERVENTION DE L'ONU ET L'UA C'EST BON MAIS FACE A LA MAUVAISE FOI ET DICTACTURE KANHAMBISTE, LA MEILLEURE OPTION RESTE L'AUTO PRISE EN CHARGE DES CONGOLAIS QUI DOIVENT BARRER LA ROUTE A TOUTE PERSONNE QUI VEUT CONFISQUER LE POUVOIR PAR LA FORCE.

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
YAMAMOTO | BPZ8HE4 - posté le 23.07.2018 à 13:07

un article d'une excellente reflexion

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA | DQK5DYT - posté le 23.07.2018 à 12:56

L'ONU est constituée des hypocrites, solution finale, il faut une grand guerre dont les militaires ONUSIENS de la MONUSCO doivent subir une grande perte humaine et matériels afin de donner une très bonne leçon à ces hypocrites qui sont à New York, de deux, les FARDC n'ont rien d'efficacité, car ils faut les affliger une leçon importante afin qu'ils ouvrent leurs yeux et comprennent qu'ils servent KANABE un étranger occupant, en fin de compte, KANABE lui même et sa suite, il faut qu'il soit bien immolé sur rond point victoire , et cela servira une bonne leçon à ses successeurs sans oublié les hypocrites de l'ONU qui sont en RDC pour s'enrichir et c'est ainsi qu'ils soutienne...

Non 5
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Tarzan moteur bis | RQPQFD5 - posté le 23.07.2018 à 11:50

Pourquoi cette communauté internationale ne parle pas de la Libye, Yémen, Soudan du sud, Syrie, Somalie et autre Pays rongés par de guerres et des catastrophes naturelles mais elle s'intéresse tjrs du Congo? Une communauté de merde.

Non 32
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | D5JSB3I - posté le 23.07.2018 à 11:46

Vraiment Congolais, il y a raison pour nous de féliciter le Président JKK pour son discours et surtout sa position face aux colons. Cela va de notre dignité!!!!! Courage Président!!! Nous sommes derrière vous!!!

Non 48
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DBB | F3N8FCQ - posté le 23.07.2018 à 11:23

A défaut du mieux,on se contente de ce qu'on a dit un viel adage....La capacité de Joseph Kabila a resisté aux pressions m'inspire profondement et me donne le courage de dire que Tout est possible à celui qui croit .... comme le prophète Simon Kimbangu

Non 23
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Trop c'est trop | HOZFXY9 - posté le 23.07.2018 à 11:22

nous-même peuple nous allons nous prendre en charge

Non 6
Oui 37
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
stervos | BPC38LQ - posté le 23.07.2018 à 11:20

vous, vous croyez toujours en cette communauté internationale? mais, ce sont des vrais tintins!!! cherchons franchement avec l'aide de Dieu à trouver des solutions entre nous congolais... et africains peut-être.... Mundele azali muyibi munene, des vrais voleurs et des corrompus. Que du caca, ce que vous racontent ces chieurs de responsables des communautés d'aventuriers.... Celui qui les connait et les comprend ne peut en aucun cas croire en tout ces bobards qu'ils racontent...et donc ne peut avoir peur d'eux... Ah, c'est malheureux, O Dieu sauve nous!!!!

Non 2
Oui 27
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 23.07.2018 à 11:14

Ils sont tous des mediocres incompetents et malhonnetes. Quand un aveugle conduit un autre, ils finissent tous par tomber dans un trou, donc nous vivons une piece de theatre ou comedie internationale. Vous aussi des journaliste voyous comme Tambwe Mwamba vous a appele', est ce qu'il existe une opposition signataire du Front des Congolais Corrompus ???? Quelle ce genre d'opposition ayant comme autorite' morale Hypolite kanambe ??? Vous cherchez A creer quelque chose qui n'existe pas. Il faut savoir A appeler le chat par son nom. FCC=MP avec Hypolite kanambe leur maître. Vous etes tous des mediocres.

Non 7
Oui 28
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Intrigues géostratégiques: le silence tonitruant de Kabila lors de l'Etat de la Nation

Politique ..,

Etat de la Nation: Pour n’avoir pas répondu aux attentes de la population, le discours de...

Politique ..,

Etat de la Nation : L’opposition incapable de critiquer le bilan Kabila

Politique ..,

Etat de la nation : six jeunes défient le dispositif sécuritaire et crient « non à un 3ème...

Société ..,