mediacongo.net - Actualités - Présidentielle 2018 : contre une probable invalidation de Bemba, Eve Bazaïba interpelle et appelle le peuple à la vigilance !



Retour Politique

Présidentielle 2018 : contre une probable invalidation de Bemba, Eve Bazaïba interpelle et appelle le peuple à la vigilance !

Présidentielle 2018 : contre une probable invalidation de Bemba, Eve Bazaïba interpelle et appelle le peuple à la vigilance ! 2018-08-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/08-aout/13-19/bazaiba_eve_presse_18_00001.jpg -

Eve Bazaiba, Secrétaire général du Mouvement de Libération du Congo (MLC)

Dans le souci de tirer les choses au clair et, surtout, de mettre en garde contre tout mauvais souhait manifeste d’une certaine opinion soutenant une probable invalidation de la candidature de Jean-Pierre Bemba à la présidentielle fixée au 23 décembre 2018, la Secrétaire générale du MLC, Eve Bazaiba, a, au cours d’une conférence de presse convoquée ce mardi 14 août 2018 à Kinshasa, souligné que l’article 10 de la Loi électorale n’écarte pas Jean-Pierre Bemba Gombo de la course présidentielle en perspective.

C’est en tout cas, sans ambages, que la Secrétaire générale du MLC a laissé entendre que la subornation de témoin qu’assimile de mauvaise foi à la corruption certains compatriotes au Pouvoir en place afin de pouvoir influencer l’invalidation du candidat du MLC à la présidentielle attendue, sont deux infractions distinctes.

La subornation n’entre pas dans l’énumération limitative de l’article 10 de la Loi électorale pouvant empêcher qu’une candidature soit validée, pour dire que Bemba reste éligible, a soutenu Eve Bazaïba, avant de prévenir qu’il n’est pas question pour le MLC de se laisser faire dans cette confusion qui serait bien entretenue par ceux qui ont peur de la candidature du président national du MLC. 

En effet, au cours de cette conférence de presse, la Secrétaire générale du MLC, l’honorable Eve Bazaïba, a tenu à préciser qu’il n’y a pas de jonction entre la subornation et la corruption. D’ailleurs, face au débat juridique qui s’invite de plus en plus dans la sphère politico-scientifique au pays quant à l’interprétation de ces deux concepts, l’article 10 de la Loi électorale ne fait aucune allusion à la subornation, a-t-elle précisé dans son intervention de plus de 45 minutes avec la presse tant nationale qu’internationale.

Pour le MLC, il n’est pas question d’entendre des bruits d’une probable invalidation de Jean-Pierre Bemba Gombo à la présidentielle du 23 décembre 2018 car, qui s’attaque à la candidature de ce dernier, s’attaque aux aspirations de plusieurs millions de congolais pour lesquels, Bemba Gombo est le seul espoir.

Tout en dénonçant ce projet de mauvais goût, le parti de Jean-Pierre Bemba engagera toute démarche possible pour obtenir le rétablissement de la candidature de ce dernier, au cas où par l’audace qui ne se justifierait pas, le Chairman du MLC se voit invalidé de la liste de candidats à la course présidentielle, a prévenu haut et fort, la Secrétaire générale du MLC, Eve Bazaïba.

Ainsi, elle en a profité pour lancer un appel franc à l’ensemble du peuple congolais, celui de rester éveillé et vigilant pour barrer la route à toute initiative d’une probable invalidation de la candidature du candidat Jean-Pierre Bemba Gombo de la course à la présidentielle.

A en croire Eve Bazaïba, cette sortie officielle face à la presse nationale et internationale ce mardi 14 août 2018 à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, se justifie par le fait, qu’il faut couper court d’avance, à tout débat autour de l’inéligibilité de Jean-Pierre Bemba qui s’invite dans le salon politique rd. Congolais, pourtant la subornation de témoin et la corruption sont deux infractions différentes, même dans le code pénal congolais, respectivement en ses articles 129 et 147.

D’ailleurs, il ne peut y avoir une quelconque confusion ni assimilation entre ces deux infractions, au motif tiré de ce que la loi pénale étant d’interprétation stricte, l’on ne peut recourir à l’analogie comme méthode d’interprétation pour affirmer que les deux infractions sont semblables, indiquaient les professeurs d’Université, membres du Grec, Groupe de Recherche pour l’instauration d’un Etat de droit et le Constitutionnalisme. C’était lors d’une conférence-débat animée au centre culturel Boboto autour de ces deux infractions qui selon, ces derniers, restent aussi distinctes.


La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
4661 suivent la conversation
18 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

HELLO | MR3X97X - posté le 23.08.2018 à 09:42

Nous devons quand meme être objectifs, si toujours des sanguinaires, des analphabets sans niveau universitaire, et de malfaiteurs passent toujours à la tête du Pays, le RD Congo ne se développera jamais. Bemba sous d'autres cieux, ne peut pas être président à cause de son comportement. C'est un toqué de naissance.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Admin | EEQGCMG - posté le 16.08.2018 à 09:18

Mais, je n'arrive pas à comprendre Madame, le MLC i menace la CENI ou quoi.nul n'st au dessus de la loi, c'est à la CENI de validé ou pas la candidature de JP BEMBA qui a aussi le sang humain dans ses bras.l'histoire nous rappel toujours. ce n'est pas le fait qu'il soit acquitté qu'il faut ipso-facto que sa candidature soit obligatoirement validé madame, finalement vous prenez le peuple congolais pour qui.un sanguinaire de haut rang dont les familles des victimes en centre Afrique pleure leur membre de famille sous son nom??? nous avions tous suivie les témoignage des familles des victimes, les réactions en centre Afrique et la vous menacé la CENI d'avance?? Boni ba jeux salle...

Non 5
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 16.08.2018 à 01:24

Mais Madame, vous vous préparez à contester à une décision judiciaire (si jamais il en avait une contre votre candidat) avec les biceps de vos combattants? Vous aussi avez le sang de la rébellion dans vos veines. Malheureusement vous êtes habituée à des bonnes conditions de vie, vous ne ferez pas longtemps en forêt.

Non 6
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 16.08.2018 à 00:08

(suite) L'unique chose qu'il ne faut jamais oublier,qu' en démocratie c'est la loi qui parle, au delàs des avis des juristes et des sentiments.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 15.08.2018 à 22:06

Si les leaders de nos partis étaient sérieux, et respectueux du peuple, surtout leur peuple, ils auraient eu le gout de faire faire des primaires dans leurs partis, et laisser la place aux autres.Surtout lorqu'on est dans une situation délicate. Le renouvelement de la classe politique ne concerne pas seulement le chef de l'etat,mais aussiles partis. A mon avis,vouloir meler le peuple dans des problèmes juridiques, quand lui il a faim, je pense que c'est un manque de sensibilité. On suppose que dans un parti politique il y'a plusieurs talents et militants. Le problème de Bemba concerne la CENI, attendons,laissons les débats se poursuivre. Il y'a aussi la cours supreme eecc. L'unique...

Non 6
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye | GYJDU18 - posté le 15.08.2018 à 21:10

(Suite) Jean Pierre Bemba dont sa base électorale de l'Ouest s'est émietté à la suite de la défection de son parti le MLC de plusieurs ténors de l'Équateur comme José Makila et la multiplicité de plusieurs candidats originaires de l'ex Bandundu ne fait pas du poids à l'opposition. Cependant, comme il a une expérience pour avoir été Vice-Président pendant la transition de 1+4, qu'il ait fait ses études universitaires en gestion et en économie en Belgique et qu'il n'est pas pauvre, il ne peut pas accepter que l'opposition soit dirigée par celui qui n'a pas étudié et qui n'a pas d'expérience comme Félix. JP Bemba sait très bien qu'il va s'allier à Vital Kamerhe pour...

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye | GYJDU18 - posté le 15.08.2018 à 18:40

Peu importe l'imposition de leur maître qui est la Belgique, les opposants ne s'entendront jamais sur une candidature unique. Joseph Kabila n'y est pour rien dans l'affaire d'avoir une seule candidature de l'opposition. Vous savez pourquoi? C'est parce que Félix Tshisekedi, même s'il n'a pas d'expérience et des études suffisantes pour diriger notre pays, pèse lourd comparativement à d'autres opposants. Félix a hérité le parti de son père qui a plus de 30 ans d'existence et possédant une réelle base de tous les Kasaïens de tous les coins où ils sont établis en RDC.

Non 6
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 15.08.2018 à 17:40

Les opposants se réunissent en Belgique en septembre. les belges pourraient dans la douleur, les aider à se trouver un candidat commun. Si ce candidat commun est probablement Bemba là ils seraient tentés à invalider sa candidature. Je conseillerais aux opposants de tenir leur réunion de Bruxelles fin septembre après que la CENI ait publié la liste définitive des candidats.

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 15.08.2018 à 17:32

Kabila n'invalidera jamais la candidature de Bemba. Je vous donne ma main à couper. Il ne le fera jamais sauf s'il sent qu'un consensus se dégage autour de sa personne comme candidat unique de l'opposition, ce qui est loin d’être gagné. Bemba au delà des discours de façade, n'est pas prêt à soutenir un candidat commun qui n'est pas lui. L'UDPS n'est pas non plus disposée à se ranger derrière un candidat qui n'est pas FATSHI. Disqualifier Bemba donnerait à l'opposition la possibilité de se trouver un candidat commun qui serait FATSHI ou Kamerhe or Kabila ne veut pas de ça d'où son intérêt de maintenir Bemba dans la course. Il y va de ses intérêts.

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 15.08.2018 à 17:30

Pourquoi se justifier si cela ne t'inquiète pas. Arrêtez de vous plaindre, restez sereins. Si vous voulez diriger ce pays, Madame, répondez JAMAIS aux rumeurs et les radios trottoirs !!!! car une fois au pouvoir, vous aurez de boulets de tout le monde. Sans être son fan, je retiens de cette qualité à Joseph Kabila.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo aux Congolais | YXCHNW4 - posté le 15.08.2018 à 17:28

Soit disant kabila n veut pas du Bonheur du Congo. Il a deja cree la haine, tribalisme, et la division alors ce qui reste de confondre tout a travers les faibles corrompus pour un Chao fatal mais Dieu est ce pays.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lenko-Kebi | 1NUCCQQ - posté le 15.08.2018 à 17:21

Comme les Profs membres du GREC l'ont dit la subornation (alors certains member de la Médiocrité présidentielle parlent de la subordination)des témoins et la corruption sont bien distinctes. On peut avoir commis la subornation sans necessairement corrompu. Subornation et non subordination c'est distinctes et aussi la corruption.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 15.08.2018 à 17:17

MADAME MERCI POUR CETTE SONNETTE D'ALARME! MAIS JE PENSE QUE CE PROBLÈME SERA RÉSOLU QUAND, POUR L'INTÉRÊT DE LA RDC, NOTRE OPPOSITION FONDRA TOUS LEURS PROGRAMMES À UN SEUL PROGRAMME ET CHOISIRA UN CANDIDAT COMMUN QUI PORTERA CE PROGRAMME COMMUN et signera et déclarera ouvertement QU'IL NE FERA QU'UN SEUL MANDAT. Ainsi nous aurons résolu les problèmes de l'ALTÉRNANCE,celui des nos frères et soeurs qui SONT INJUSTEMENT RETUNUS PAR CE POUVOIR FINISSANT. CELA DEMANDE LE SACRIFICE ET LE DÉPASSEMENT DE CHACUNS DES OPPOSANTS.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo aux Congolais | YXCHNW4 - posté le 15.08.2018 à 17:04

Que veut au juste la MP? On pretend avoir respecter la constutition mais au juste rien. Faut l article 64 pour en finir avec ces vautours.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo aux Congolais | YXCHNW4 - posté le 15.08.2018 à 16:54

Que veut au judte la MP?

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
QUE LES MEDIOCRES DEGAGENT | QGIHZN3 - posté le 15.08.2018 à 16:50

CEDA LEX DURA LEX

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RMN | PH9P6K8 - posté le 15.08.2018 à 16:46

voyons voir nous n'allons pas nous laisser dupé par la MP

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | ILLIO62 - posté le 15.08.2018 à 16:34

Madame, merci de les avertir mais nous y reviendrons avec les actions de la rue parce que soit en sûr que sa candidature sera invalidée, je t'avais prévenue lors de ma précédente intervention parce que ces gens ne sont pas animés de bonne foi...

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

2 millions de signatures pour la tenue des élections locales

Société ..,

Elections 2018 : la Ceni prépare son rapport

Politique ..,

Élection du bureau du Sénat : Modeste Bahati resterait le grand gagnant

Politique ..,

Election présidentielle américaine de 2020 : les attaques contre Obama font des remous chez les...

Monde ..,