mediacongo.net - Actualités - Les partisans de Jean-Pierre Bemba mobilisés, la police déployée par « dissuasion » à Kinshasa



Retour Politique

Les partisans de Jean-Pierre Bemba mobilisés, la police déployée par « dissuasion » à Kinshasa

Les partisans de Jean-Pierre Bemba mobilisés, la police déployée par « dissuasion » à Kinshasa 2018-08-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/08-aout/20-26/bemba_partisans_mlc_18_00001.jpg -

Les partisans de l’opposant Jean-Pierre Bemba ont prévenu ce samedi 25 août 2018 qu’ils allaient se mobiliser contre le rejet de sa candidature pour la présidentielle en République démocratique du Congo, où la police « Nous allons utiliser toutes les voies de droit à notre disposition pour faire valoir la candidature de Jean-Pierre Bemba à la présidentielle », a déclaré à l’AFP la secrétaire générale de son parti Mouvement de libération du Congo (MLC), la députée Eve Bazaiba.

Le MLC va commencer par un recours devant la Cour constitutionnelle d’ici mardi matin, dans le délai légal de 48 heures (en jours ouvrables), a-t-elle ajouté.

Dans la nuit, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a jugé « irrecevable » la candidature de M. Bemba à la présidentielle prévue le 23 décembre 2018.

Motif : sa condamnation par la Cour pénale internationale (CPI) pour subornation de témoins.

M. Bemba passait pour l’un des favoris à la succession du président Joseph Kabila, qui ne peut pas se représenter et qui a désigné un “dauphin”, l’ancien ministre de l’Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary.

« Le peuple va faire des actions, des marches », a ajouté Mme Bazaiba sans autre précision.

Dans la nuit, les responsables de l’opposition ont appelé à la “mobilisation générale du peuple congolais” en dénonçant des « injonctions » du pouvoir à la commission électorale pour « exclure plusieurs candidats de l’opposition ».

Une présence inhabituelle de la police anti-émeute était visible samedi matin près de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) à Kinshasa, où M. Bemba reste très populaire.

Kinshasa reste calme

« C’est une opération de dissuasion, d’anticipation », a déclaré à l’AFP le colonel Pierrot-Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police.

Certains opposants « enflamment les réseaux sociaux, d’autres ont appelé à l’insurrection », a-t-il poursuivi. « Ceux qui chercheront à troubler l’ordre public trouveront la police bien présente ».

Les commerces et stations services ont ouvert normalement.

Au total, six candidats sur 25 ont été invalidés dont trois anciens Premiers ministres.

M. Bemba avait fait un retour triomphal à Kinshasa le 1er août après dix ans de prison et son acquittement en juin en appel par la CPI dans l’affaire principale portant sur des exactions commises par sa milice en Centrafrique en 2002-2003, pour laquelle il avait été condamné à 18 ans de prison en première instance.

Rival malheureux de M. Kabila à l'élection présidentielle de 2006, M. Bemba avait quitté la RDC sous escorte des Nations unies en avril 2007 après des combats entre sa milice et l’armée qui avaient fait entre 200 et 300 morts.


AFP / Africanews / MCP, via mediacongo.net
8585 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

C4 | QBXBR4T - posté le 27.08.2018 à 10:43

Ah Mon Dieu la RDC est devenue un privé de KABILA les congolais tenons-nous debout mes cher frère

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo aux Congolais | YXCHNW4 - posté le 26.08.2018 à 00:47

Ceci prouve que le pays est en otage par un terroriste en barbe Blanche.

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 25.08.2018 à 20:33

TOUTE L'OPPOSITION PAR LA VOIE DE SES LEADERS SOUTIENDRA UN CANDIDAT DE L'OPPOSITION. CAR LÀ VOUS NE VENEZ QUE D'EXACERBER LA HAINE QUE LE PEUPLE AVAIT DÉJÀ ENVERS LA KABILIE.

Non 0
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eddy | BFU8IN1 - posté le 25.08.2018 à 20:23

Ecarté de la course ou pas nous savons très bien que BEMBA aime ce pays et cela se manifestera au profit d'un candidat qu'il jugera utile pour le pays car toutes les voix du MLC accompagneront son choix dans cette opposition qui se voit déjà divisée. NOUS attendons ton dauphin du côté de l'opposition.

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 25.08.2018 à 18:06

Mampuya | GFNVXBG - posté le 25.08.2018 à 18:01 On ne gouverne pas un pays sur base des sentiments, mais sur base des lois de ce pays. Les partis politiques sont sensés connaitre la loi. La masse peut etre surprise d'une décision politique, jamais la direction d'un parti politique averti (sécretaire,bureau politique).

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 25.08.2018 à 17:35

Je conseille aux partisants de Bemba de s'en prendre à leur parti,d'abord, puisque dans le MLC, il n'y avait pas d'autres candidats? Personellement sur ce blog, j'avais conseillé Mmme.Bazaiba comme candidate.

Non 6
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 25.08.2018 à 17:31

Mampuya | GFNVXBG - posté le 25.08.2018 à 17:29 Bien que nous avons déjà dit,que c'est la ceni qui fairà le choix du candidat de l'oppposition, nous ajoutons que la ceni, n'a pas éliminer Bemba. Il a donné 24 à Bemba de dire le contraire selon nos lois. tout le monde connait les lois . Tout le monde, meme le MLC avait des doutes sur la candidature de Bemba. Personne dans ce parti avait prit le devant. Sur base des suspiçions 2 ans avant, une guerre préventive contre la candidature de Kabila pour rien. Comment un parti ne peut mettre en discussion la candidature de son chef problèmatique. Dictature des partis ?

Non 7
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois | Y5GIOO8 - posté le 25.08.2018 à 16:17

Kabila, sa CENI et que sa cour constitutionnelle ne veulent pas la paix dans ce pays! Que BEMBA soit condamné ou pas, c'est une affaire d'une justice internationale dans une affaire d'un autre pays qui est la RCA. BEMBA n'est pas centrafricain et il n'est pas parti postuler en Centrafrique. Il ya ceux qui sont aux affaires aujourd'hui c'àd des institutions de la république et pourtant hier ils étaient condamnés ici même au pays (Brutshi).

Non 6
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Après Katumbi et Bemba, Muzito nouveau patron de la coalition Lamuka

Politique ..,

Lamuka : JP Bemba passe bientôt le flambeau à Adolphe Muzito

Politique ..,

Porte-parole de l'opposition et Rapporteur adjoint de l'Assemblée nationale, Bemba-Katumbi :...

Politique ..,

Gouvernement : les réserves de Jean-Pierre Bemba

Politique ..,