mediacongo.net - Actualités - CPI : l’énigme de l’affaire Bemba ! 


Retour Société

CPI : l’énigme de l’affaire Bemba !

CPI : l’énigme de l’affaire Bemba ! 2018-08-30
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/08-aout/27-31/bemba-proces-cpi-subordination-temoin.jpeg -

Un certificat de détention très favorable au leader du MLC vient d’être rendu public par la CPI qui précise, par ailleurs, que la Chambre de première instance VII rendra sa décision sur la peine dans l’affaire subornation des témoins le 17 septembre 2018, soit à deux jours du prononcé de la Cour constitutionnelle sur les requêtes des candidats recalés par la Ceni

On se croirait face à une mise en scène. L’affaire la Procureure près la Cour pénale internationale contre Jean-Pierre Bemba surprend du fait de nombreuses similitudes. Tenez, le lundi 17 septembre en effet, la Chambre de première instance VII de la CPI s’entend à rendre sa décision sur les peines à l’encontre de Jean-Pierre Bemba Gombo, Aimé Kilolo Musamba et Jean-Jacques Mangenda Kabongo pour subornation des témoins. Ce, alors qu’en RDC, l’arrêt de la Cour constitutionnelle sur le recours du chairman du MLC est attendu le 19 septembre prochain pour le contentieux électoral. Drôle de coïncidence tout de même, d’autant que cette décision intervient curieusement deux jours avant le verdict de la CPI.

L’histoire démarre par un coup de théâtre. Le 8 mai 2008 en effet, Bemba est harponné à la surprise générale, par la CPI à Bruxelles, alors qu’il provenait de Lisbonne (Portugal) sa ville d’exil.

Gardé longtemps avant la confirmation de ses charges, le leader du MLC plaide après plus de cinq ans de détention, alors qu’il aura fallu seulement 12 mois à Bosco Ntaganda, l’ancien chef de guerre de l’Ituri pour débuter sa plaidoirie.

A la veille de l’ouverture du dépôt des candidatures, un autre coup de théâtre. La CPI annonce la libération de Jean-Bemba au moment où l’on s’y attendait le moins. Même la Procureure de la CPI Fatou Bensouda semble prise de cout. A première vue, cette libération paraît comme si elle était concoctée en vue de permettre à l’ancien Vice-Président de la République démocratique du Congo de venir concourir à la présidentielle du 23 décembre prochain.

Il aurait fallu deux ou trois semaines après le dépôt de la candidature pour que l’homme de Gemena soit déclaré hors-jeu de l’actuel processus électoral, sur le plan judiciaire. Mais bien au contraire, tout semble orchestré pour lui permettre sans encombres de faire le déplacement de Bruxelles à Kinshasa afin de déposer sa candidature.

CERTIFICAT DE DETENTION A L’APPUI

Curieusement, un certificat de détention est signé le 10 août 2018 par le chef du quartier pénitentiaire de la CPI, Patrick Craig et certifié par le directeur divisionnaire des services judiciaires Marc Dubuisson le 27 août 2018, ce document semble blanchir Jean-Pierre Bemba. Et pourtant, il était encore considéré, à la mort de son père Jeannot Bemba à Bruxelles, comme un prisonnier redoutable, donc un criminel de guerre.

Pour preuve, il est arrivé dans la capitale belge menotté sous haute escorte de la garde belge, pour rendre un dernier hommage à son père. Immédiatement après, le chairman était reconduit à sa cellule à la Haye. Car, la CPI avait rejeté sa demande d’accompagner la dépouille mortelle de son père à Kinshasa.

La Cour pénale internationale certifie, à cet effet, que Jean-Pierre Bemba a été détenu dans son Centre à la Haye du 3 juillet 2018 au 12 juin 2018. Pendant son séjour, note le certificat de détention, ce pensionnaire de la CPI n’a fait l’objet d’aucune procédure disciplinaire et d’aucun signalement pour quelque comportement perturbateur, abusif ou insultant.

Blanchi, Bemba est encensé pour avoir entretenu des relations polies et respectueuses avec son entourage et notamment, le personnel du quartier pénitentiaire et les autres détenus.

Le certificat semble indiscutablement peaufiné à la décharge du sénateur Bemba comme pour extirper un quelconque doute, en attendant le verdict du 19 septembre 2018 à la Cour constitutionnelle et l’épilogue du 17 septembre 2018 à La Haye. Dès lors, on s’interroge : des mains noires tireraient les ficelles dans ce dossier à plusieurs rebondissements ?

Au regard de ce certificat, dans l’affaire le Procureur contre Jean-Pierre Bemba, Aimé Kilolo Musamba, Jean-Jacques Mangenda Kabongo, Fidèle Babala Wandu et Narcisse Arido, la peine initialement prononcée a été vraisemblablement annulée en appel et la question a été renvoyée à la Chambre de première instance pour une nouvelle décision.

Le 12 juin 2018, en effet la Chambre de première instance VII a ordonné la mise en liberté de Jean-Pierre Bemba. Par un coup de baguette magique de la CPI, Jean-Pierre est devenu "un ange", blanchi par le certificat.

La Cour pénale internationale rendra sa décision le 17 septembre dans l’affaire de subornation des témoins dans laquelle Jean-Pierre Bemba est toujours poursuivi, alors que le Parquet avait requis cinq ans de prison et la défense plaidaient la relaxe.

SUBORNATION DES TEMOINS : LE RENDEZ-VOUS DU 17 SEPTEMBRE PROCHAIN

Le sort judiciaire de Jean-Pierre Bemba sera fixé le 17 septembre prochain. "La Chambre de première instance VII de la Cour pénale internationale a programmé une audience le 17 septembre 2018 […] pour rendre sa décision sur les peines à l’encontre de Jean-Pierre Bemba Gombo, Aimé Kilolo Musamba et Jean-Jacques Mangenda Kabongo", a annoncé la Cour dans un communiqué publié hier, mercredi 29 août.

Il sied de rappeler ici que Jean-Pierre Bemba a été acquitté des charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité en juin dernier. Il y est resté poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) dans l’affaire de subornation de témoins.

Cette affaire de subornation qui lui a valu le 25 août dernier, l’invalidation de sa candidature à la présidentielle en RDC par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), revient bientôt à la surface... au niveau de La Haye.

Lors de l’audience du 4 juillet dernier devant la chambre de première instance VII de la CPI, Me Kweku Vanderpuye, premier substitut de la procureure Fatou Bensouda, a requis "cinq ans d’emprisonnement et une amende conséquente" contre Jean-Pierre Bemba et ses coaccusés pour avoir "suborné 14 témoins".

Face à toutes ces décisions de la CPI, dès lors on s’interroge. Est-ce de simples coïncidences ? Or, on sait que trop de coïncidences tuent la coïncidence.  

FDA
Forum des As / MCP, via mediacongo.net

2018-08-30-08-52-46_Affaire_Bemba_certificat_de_detention.pdf (0.26Mb)

.pdf
7540 suivent la conversation
19 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Makye | GYJDU18 - posté le 31.08.2018 à 17:33

Ce n'est pas le FCC qui a peur de Jean Pierre Bemba. C'est plutôt l'opposition qui sera divisée parce que si la cour constitutionnelle lui accorde le droit d'être candidat, il y aura lui et Félix comme deux principaux candidats de l'opposition. S'il en sera ainsi, en plus des populations du grand Katanga, du grand Kivu, de l'Ituri de Sankuru pour ne citer que ceux-là, aucun Kasaïen ne votera pour lui. Il faut dire la vérité telle qu'elle se présente. Ne venez pas ici nous MENTIR QUE BEMBA EST POPULAIRE DANS TOUTE LA RÉPUBLIQUE ALORS QU'IL N'EST RIEN. Félix au moins il peut dire qu'il a sa base de toutes les provinces du Kasai.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye | GYJDU18 - posté le 31.08.2018 à 17:22

Jean Pierre Bemba même s'il est soutenu par l'occident, il ne représente rien au sein de la grande majorité des Congolais. Qui dans le Katanga, le Kivu et en Ituri où il a mangé les Pigmé votera pour lui?? Si JP Bemba commet la même erreur qu'en 2006 de provoquer la guerre à cause du fait qu'il n'est pas retenu parmi les candidats et en se croyant soutenu par l'occident, il se trompe. Cela veut dire que la prison ne lui a pas appris quelque chose. Il risquera cette fois d'être tué sans pitié. Les règles du jeu et les alliances on beaucoup changé en RDC. La RDC d'hier n'est pas celle d'aujourd'hui. Wait and see.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 30.08.2018 à 18:17

TROMPÉE PAR LA KABILIE, ÉVIDEMMENT LA CENI EST ALLÉE TROP VITE EN BÉSOGNE! LES VAUTOURS N'ONT PAS SEULEMENT TROMPÉ LA CENI,mais faisant d'une pierre deux coup, ILS ONT AUSSI NOYÉ KABILA DÉFINITIVEMENT car il LEUR A IMPOSÉ SON COUSIN, SHADARY! Vache! Ils sont vraiment forts ces "VAUTOURS" qui entourent Kabila POUR RÉUSSIR UN TEL COUP!!!!!!!!!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mbecilnayo | EZWDF36 - posté le 30.08.2018 à 15:57

Viens vite JEan Pierre. Tes freres congolais veulent te voir gerer ce pays en lieu et place de ce tanzanien au sobriquet katangais. Tes freres katangais n'aiment pas le pouvoir, ils aiment etre derriere les autres. Ils n'ont pas permis a leur frere Moise Katumbi de revenir au pays apres avoir recu qlq billets de dollars du tanzanien a qui ils ont donne le nom congolais. Ata kimbiya

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 30.08.2018 à 15:44

Mampuya | GFNVXBG - posté le 30.08.2018 à 15:31 fallait. La CENI a des dates précises,quand elles ne sont pas respecter, nous crions, quand elle les respectent nous sommes mécontent. Donc la CENI,tout un pays doivent attendre la décision de la CPI. Nous certificons nous meme notre incopétence. Un article odieux pour le pays. A chacun son calendrier à respecter.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 30.08.2018 à 15:42

Mampuya | GFNVXBG - posté le 30.08.2018 à 15:28 Pourquoi nous devons continuer le jeu de massacre de nos institutions? A qui profite ce jeu? Pourquoi n'est pas appeler ou faire de la CENI un simple bureau de réception et d'enregistrement, comme ça tout le monde est candidat. Invalidé un dossier n'est pas un crime cela veut dire tout simplement , Qu'il n' ya pas unanimité sur un dossier coplet à probleme, mais pas écarté.Les membres de la commission ne sont das des hommes de droits,disons comme des temoins dans les tribunaux amécains. Comme cela est prévu, ils ont envoyer le dossier là ou il fallait. La CENI a des dates précises,quand elles ne sont pas respecter, nous crions,...

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lumumba | Q1KPP1A - posté le 30.08.2018 à 14:35

mbemba futur raïs

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lumumba | Q1KPP1A - posté le 30.08.2018 à 14:28

la souveraineté d'un pays pauvre comme la RDC, dépend tjr des grandes puissances. c'est eux qui font et défait nos gouvernants. c'est comme ça que jkk fut placé à la présidence de la RDC. ceux qui l'ont placé, décident maintenant de lui faire partir. la RDC dispose de quelle force pour les empêcher ? À mon avis c'est s qui sera le futur raïs.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
valatin Mubake | 3HNJJNJ - posté le 30.08.2018 à 12:18

cher compatriote et cher mediocres du FCC la nature ne vous enseigne tel pas ? nous allons vivre au congo l histoire de l afrique du Sud de la prison a la presidence. Wait And See

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kabuluku | 5VCKFC5 - posté le 30.08.2018 à 11:58

L'affaire JP devient une équation à 5 inconnues pour le FCC.

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kabuluku | 5VCKFC5 - posté le 30.08.2018 à 11:53

Ba ko pakata mbangu !!!

Non 1
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kabuluku | 5VCKFC5 - posté le 30.08.2018 à 11:43

Entre JP et le Penguin du FCC (Fosses Communes du Congo), il n' y a pas match. C'est la fin d'un règne, il ne faut pas recevoir une prophétie pour le comprendre !!!!

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lenko-Kebi | 1NUCCQQ - posté le 30.08.2018 à 11:23

Cher Anselme. Pour être élu il ne faut pas necessairement être connu de tout le monde. Mon grand-père à kasongo Lunda et ma grand-mère de Bisenge batwa n'ona jamais entendu parler de Joseph kabila et pourtnt il a été "élu" president de la RDC. Personne ne pouvant être populaire à 100%, il suffir d'avoir 50.1 % de popularité pour qu'on te traite de populaire. Ton tilapia dont je tais expressement le nom peut-il faire face à JPB en terme de popularité? NON. JPB est connu dans le nord kivu où ils ont des activités commerciales énormes et ton tilapia (comprenez dauphin) est-il connu à Oshwe? Jena Pierre BEMBA doit être candidat et futur president.

Non 4
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anselme | IOS8CVI - posté le 30.08.2018 à 10:45

C'est grave de dire que toute la population est derrière JP BEMBA!Sur base de quelles statistiques vous appuyez de telles affirmations!Souvent,il est trop bête de croire que celui que moi je soutiens c'est celui que tout le monde soutiens et doit soutenir obligatoirement!Que représente BEMBA pour un habitant de UVIRA par exemple!Est-ce il le connait même!!

Non 18
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RDC Toujous | 12Q2P3M - posté le 30.08.2018 à 10:42

La Kabilie est allée vite en besogne oubliant que ceux qui l'ont placée au pouvoir detiennent toujours le Joker....

Non 2
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
lolaka | 4G7JNLA - posté le 30.08.2018 à 10:42

au Congo aucun parti politique a un slogan comme suit avec Dieu nous vaincrons.seul le MLC

Non 3
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | V6IR2D1 - posté le 30.08.2018 à 10:26

Notre Congo_Rdc/D354S4K-posté le 30.08.2018 à 9:18, mon cher ami je ne sais quel qualificatif te donner puisque tu réfléchi très bas plus que même un bébé d'un mois. Entre démon que tu connais bien et un ange que tu ne connais pas, la population Congolaise dans son ensemble choisirai et accepterai un démon à la place d'un ange. JKK que tu applaudi aujourd'hui a causé beaucoup des massacres dans ce pays et il n'est pas Congolais et ses origines sont douteuses. Mais Plutôt JP Bemba est Congolais d'origine et natif de Gemena. Si c'est lui que tu qualifie de démon, alors sache le toute la population est derrière lui pour envoyer ton ange JKK à la CPI pour remplacer le chair...

Non 6
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais LAMUKA! | TSWZGT3 - posté le 30.08.2018 à 10:00

Kabila et Nangaa dans la tourmente totale! La CPI actionnée par des puissances internationales pour demysthifier Joseph Kabila le mediocre absolu

Non 4
Oui 32
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Notre Congo_Rdc | D354S4K - posté le 30.08.2018 à 09:18

L'homme blanc cherche à tout prix imposer aux peuples congolais un candidat président qui sera facile à manipuler, qui ne dira rien devant les occidentaux, qui gouvernera avec une dictature à outrance et au finish qui mettra à la disposition des occidentaux nos richesses pour se maintenir au pouvoir. C'est à nous la population congolaise de rester vigilant et de contraindre ce plan qui ne fera que balkaniser notre pays.

Non 31
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Les Palestiniens déposent une plainte contre les États-Unis devant la Cour pénale internationale

Monde ..,

Jean-Pierre Bemba réclame 68 millions d'euros de dédommagement à la CPI

Société ..,

Libye : la CPI reste aussi vigilante face aux violences à Tripoli

Afrique ..,

La CPI condamne la Jordanie sur le cas El-Béchir

Afrique .., La Haye, Pays-Bas