mediacongo.net - Actualités - Candidat unique de l'opposition : nouvelles tensions pré-électorales en vue ?



Retour Politique

Candidat unique de l'opposition : nouvelles tensions pré-électorales en vue ?

Candidat unique de l'opposition : nouvelles tensions pré-électorales en vue ? 2018-11-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/11-novembre/12-18/fayulu-martin-candidat-commun-opposition-fin-negociation-geneve.jpg -

Nouvelles zones de tensions avant les élections prévues le 23 décembre en République démocratique du Congo (RDC). L'opposition s'est choisi un candidat unique, Martin Fayulu, en lui demandant de refuser au préalable l'utilisation des "machines à voter" que les autorités commencent déjà à déployer dans le plus grand pays d'Afrique sub-saharienne, à six semaines jour pour jour des trois scrutins.

"Le combat se poursuit, nous voulons une élection sans machine à voter" : tels ont été les premiers mots après la désignation de l'outsider Martin Fayulu, 62 ans, prétendant à la succession du président Joseph Kabila, qui a renoncé à modifier la Constitution pour briguer un troisième mandat.

Originaire de l'Ouest, l'ex-cadre du privé est passé sous les feux de la rampe pour instaurer un rapport de forces avec le candidat du pouvoir, le très discret ex-ministre de l'Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary, désigné par M. Kabila.

Issu d'un petit parti d'opposition, Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé), M. Fayulu a été préféré à Félix Tshisekedi, président du parti historique UDPS et fils de son fondateur Étienne Tshisekedi, lors d'un vote des sept ténors de l'opposition réunis pendant 48 heures à Genève.

Les autres candidats prêts à se retirer

Trois autres candidats - M. Tshisekedi, l'ex-président de l'Assemblée, Vital Kamerhe, et l'ancien ministre, Freddy Matungulu - se déclarent "prêts" à se retirer au profit de M. Fayulu.

Le natif du Bandundu (centre-ouest, dans sa partie lingalophone) a aussi le soutien de l'ex-chef de guerre Jean-Pierre Bemba, dont la candidature a été invalidée, et de l'opposant en exil Moïse Katumbi, qui affirme avoir été empêché de rentrer à Kinshasa pour déposer sa candidature. L'ancien Premier ministre, Adolphe Muzito, a participé également à la réunion de Genève.

Radier plusieurs millions d'électeurs sans empreintes digitales

Dans les six semaines, l'opposition demande donc aussi à la commission électorale nationale indépendante (Ceni) de radier plusieurs millions d'électeurs sans empreintes digitales du fichier électoral.

Un paragraphe d'un communiqué de l'opposition va sans doute susciter bien des interprétations dans les prochains jours : "à défaut de l'organisation des élections dans les conditions précitées à la date du 23 décembre, la coalition en appelle au peuple congolais à s'assumer dans le cadre de l'article 64 de la Constitution pour éviter toute parodie d'élections".

Un appel éventuel à la désobéissance civile

Régulièrement invoqué par l'opposition et la "société civile", cet article prévoit que "tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d'individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l'exerce en violation des dispositions de la présente Constitution". Bref un appel à la désobéissance civile, qui n'a rencontré que peu d'écho ces dernières années.

Dans son communiqué, l'opposition annonce des "manifestations politiques à travers tout le pays" pour des élections sans machine à voter, ainsi qu'un prochain meeting à Kinshasa pour "présenter au peuple congolais le candidat commun de l'opposition".

M. Fayulu a toujours refusé la "machine à voter" que l'opposition qualifie invariablement de "machines à tricher, à frauder, à voler".

Inversement, des cadres de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) de M. Tshisekedi s'étaient déclarés prêts à aller aux élections "avec ou sans" la machine qui sert à choisir les candidats et imprimer les bulletins de vote.

Depuis des mois, cette procédure de vote monopolise le débat pré-électoral en RDC, éclipsant des questions de fond sécuritaires, économiques et sociales (pauvreté, éducation, santé...) à la dimension du plus grand pays d'Afrique sub-saharienne (2,3 millions de km2, neuf frontières).

"Dans l'arrière-pays, des gens n'ont jamais vu d'écrans tactiles ni manipulé un smartphone. Comment vont-ils voter ?", s'interrogeait récemment M. Fayulu dans un entretien au magazine 'Jeune Afrique'.


RTBF / MCP, via mediacongo.net
10470 suivent la conversation
28 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Past DSK | D5JSB3I - posté le 12.11.2018 à 15:26

C'est un cadeau empoisonné. Il ne sera pas facile pour Fayulu de mieux organiser sa campagne dans ce vaste continent en si peu de temps. Il avait fallu pour l'opposition, de franchir cette étape bien longtemps avant, mais elle a passé tout son temps à discuter sur des choses qui ne changeront pas: "la machine à voter, l'éradication des gens soit-disant fictifs, alors que nous mêmes n'avons pas d’emprunts sur nos cartes alors que nous somme bien vivants et présents à Kinshasa"..... Nous allons voter avec des cartes livrées par la Ceni....

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PAPA WA ROMA 666 | UI11G4O - posté le 12.11.2018 à 14:24

Tout le monde je vous ai lu, merci pour vos commentaires, mais une réalités est claire, allé aux élections avec cette machine, c'est bien confirmer la victoire de SHADARY issue d'une tricherie bien organisée par la KABILIE, refuser ce élection, c'est ausi donné la victoire à SHADARY devant les 14 imbéciles candidats indépendants, alors pour moi, la solution finale, c'est la guerre contre le pouvoir de Kinshasa avec nos 7 leaders, nous avons déjà 80% du portions de la république, chacun doit constituer une zone que nous devrions occuper par la force afin de chasser KANABE et instaurer une transition pour de vraies élections dans le future proche, sans la rébellion, KANABE...

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimamba/Kalenge | 56FXTSS - posté le 12.11.2018 à 13:52

C'est un bon choix, un démocrate a été choisi. Que vive la démocratie congolaise.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mugepe | Y2P9NL2 - posté le 12.11.2018 à 12:44

Merci aux opposants qui ont pu déjouer le plan du FCC. FAYULU a été un bon choit car le FCC attendait seulement la nomination de FATSHI comme candidat commun de l'opposition pour l'invalider à cause de ses prétendus faux diplômes. Au FCC il était prévu qu'une fois que la candidature de FATSHI sera retenue, la ligue de la jeunesse PPRD allait directement lancé une plainte pour"Faux et usage de faux"à la cours suprême pour l'invalider la candidature de FATSHI. Quant à KAMERHE, on connait son manque de constance. Les opposants ont ainsi déjouer le plan du FCC.

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 12.11.2018 à 12:40

La synthèse (pas les sentiments) qu'est-ce que c'est?En Afrique du Sud les candidats ont signe ceci:la personne qui sera désignée ne représentera pas sa formation politique mais le projet commun de l'opposition.A part les sentiments,je l'inclinaison pour consolider l'union .Comme je le disais un ticket Fashi-Katumbi ou Bemba-Kamerhe suffisait mais cristallisait la division des stratégies et pouvait diminuer les chances de l'alternance.Ici s'entrevoit une possibilité,une Transition Sans Kabila et Nangaa ma solution pour sortir la RDC d'une parodie d'élection.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RMN | PH9P6K8 - posté le 12.11.2018 à 12:01

MARTIN FAYULU, un choix novateur pour le changement du congo,je salut la sagesse de 7 leaders de l'opposition face aux moutons noirs.vive les élections!

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 12.11.2018 à 12:01

Bemba et ses amis de l'Ouest viennent d'offrir à Fayulu une chèvre sans queue qu'ils détiennent pour faire un don à JKKKH le moment venu.J'admire encore la naïveté de Felix qui a accepté de recourir au mode de vote avec un plateau où il y a 2 membres du Rassemblement contre 5 des autres plates-formes affairistes foncièrement opposés à lui.C'est fini,SHADARY peut déjà préparer ses valises pour la continuité au Palais de la Nation:tueries,arrestations arbitraires,chosification des congolais,trafic des minerais, impaiement ou sous- paiement des fonctionnaires,destruction des forêts,obscurité,poubelles,délinquance,pollution sonore,routes inexistantes...tout ce qu'il y eu...

Non 13
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mwanzo | 3EB4KRV - posté le 12.11.2018 à 11:30

felicition chers compatriots Dieu est avk nous, svp chers opposants, que personne ne cede aux intoxications des mediocres, car notre Unité fait leur echec. mena ils sont prets à tout pour vous divisés. opposition ohyeeeeeeeeeeeeee! opposition unie jamais battue.

Non 5
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ceminov | 8UVQ537 - posté le 12.11.2018 à 11:24

A PRESENT, L'HEURE DOIT ETRE A LA CONSOLIDATION DES BASES POUR UN OBJECTIF COMMUN: "LA MERE PATRIE". QUI VEUT UN CONGO REELLEMENT NOUVEAU, SE RANGE DERRIERE LE CHOIX DE L'HEURE. CE N'EST CERTES PAS UN CHOIX AU HASARD. QU'IMPORTE LE VISAGE OU L'OBEDIENCE. RD.CONGOLAIS, SERREZ LES RANGS. VOTRE LENDEMAIN SE JOUE FORCEMENT MAINTENANT. UN TOURNANT DECISIF. A GAGNER OU A PERDRE.

Non 3
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 12.11.2018 à 11:19

NOS HEROS, nous allons vous honore' au rang de PATRICE EMERI LUMUMBA. LES LIBERATEURS DE LA RDC. Nous allons remplir le stade de martyre et le stade du 20 Mai au meme moment, le meme jour, pour vous prouver que MAMA NA YO n'a pas de poids kiekiekiekiekiekiekiekie 0Kg.

Non 2
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA NA TSHISEKEDI MIYIBI | 9EZU6L1 - posté le 12.11.2018 à 11:15

L'opposition a un candidat et il faut faire avec en espérant qu'il gagnera. Il faut maintenant se mettre d'acoord sur la stratégie, machine à voler ou pas? Car les voix sont discordantes entre le rassemblement et l'UDPS! QUi a raison? recuser la machine à voter c'est accepter de garder un semblant de légitimité à Kabila, y aller c'est prendre le risque de fraudes massives. Décision cornélienne à prendre, la seule solution est que l'article 64 soit appliqué dès aujourd'hui!!

Non 2
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 12.11.2018 à 11:12

Je persiste est je signe. A Genève il n'y'a eu rien de neuf. Il n' y'a eu pas choix d'un candidat unique de l'opposition, mais de quelqu'un qui doit lutter contre ceci ou cela. Un bon général ne combat pas l'ennemi en lui disant les armes à utiliser. Il le combat, il va au combat un point et trait. De toutes les façons le FCC est pret à voter avec bulletins, pret sans empreintes, donc au renvoi des élections.

Non 19
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 12.11.2018 à 10:59

Le fcc n'a pas de candidat, ils ont un fretin de kanambe. MAMA NA YO doit tomber. # TO KUNDA BA MEDIOCRES.

Non 4
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makwala | VYD4WXA - posté le 12.11.2018 à 10:45

Je réponds à Okolela ce ci, UDPS comme UNC doivent obéir à la volonté suite au vote réalisé par le sept, c’est la démocratie. Le problème c’est de nous débarrasser du candidat de FCC, alors l’union fait la force, mais plutôt, les six autres candidats doivent demander pardons à l’UDPS pour les avoirs insultés suite à sa position d’aller aux élections peu importe la machine à voter ou non. Et UDPS doit aligner ses candidats pour obtenir la majorité et faire de Mr Félix qui est poids lourd comme président du parlement. Mais l’objectif c’es de gagner les élections, moi et ma famille nous voterons pour Martin afi que le candidat de FCC tombe bien que...

Non 4
Oui 30
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Muravumba | 29KBYHZ - posté le 12.11.2018 à 10:33

Nous avons à présent en face de nous plusieurs substrats. 1. Une opposition de 7 leaders dont un seul est désigné candidat des autres et une autre opposition constituée de 14 candidats. Une troixième opposition sera issue des membres dissidents des partis dont sont issus les 6 qui soutiennent Fayulu car les implosions seront inévitables au sein des partis et des masses suite au choix porté sur Fayulu. 2. L'opposition portée par Fayulu n'ira pas aux élections de décembre car ses préalables sont irréalistes par rapport au timing et à la volonté du pouvoir en place. Ceci veut dire tout simplement qu'elle va essentiellement concentrer ses actions dans les rues or ces rues...

Non 16
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 12.11.2018 à 10:20

Nous vous demandons de rentrer ensemble dans un meme avion après le coup de siflet de demarage de la campagne pour nous donner la chance de vous acceuillire en HEROS NATIONALS sans qu'il ai des gaz lacrymogenes. Bien que Mr est en avant plan, nous vous considerons tous comme des FAYULUS. VIVE NOTRE OPPOSITION UNIE.

Non 3
Oui 27
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 4SRZTHP - posté le 12.11.2018 à 09:53

EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 12.11.2018 à 09:34 Je t'ai toujours demandé de confirmer que tu travailles à l'ANR, chose que tu ne réalises pas. Avec tes analyses boiteuses, tu jurai que l'Opposition ne se mettra jamais d'accord sur un candidat. Résultat des inepties, c'est Martin. Aujourd'hui, tu prédis l'abstention. Après la victoire de Martin, tu parleras de tricherie ou d'erreur de ta machine à voter. Quand un évêque parle de médiocres, tu es parmi ceux qui s'offusquent. A toi la parole.

Non 1
Oui 27
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 12.11.2018 à 09:52

Citez moi un coin du pays où Fayulu est majoritaire en termes de poids politique.

Non 32
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hecantochires | HI783NZ - posté le 12.11.2018 à 09:48

C'est historique;ce que l'opposition vient de faire.Mr le futur Président MARTIN FAYULU,vous avez le soutiens de tout un peuple,de tous les partis politiques visionnaires,des mouvements citoyens,de la société civile,des églises pronant le changement,du CLC,de la CENCO...Merci Merci et merci à vous chers opposants qui privilégiés l'intérêt de toute une nation au détriment des imposteurs.CONGO YA BANA CONGO.

Non 6
Oui 33
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lualaba | 2JZPIHM - posté le 12.11.2018 à 09:46

VOTE avec Machine à tricher y compris les electeurs sans emprunte digital sera un coup d'Etat le peuple sait ce qui est reservé à quelqu'un qui prend le pouvoir par la force, le pays sera ingouvernable bientot, quelque chose qui est cachée ne vient pas de Dieu, ces 2 obstacles qui ne permettent pas d'aller aux elections librement c'est SATANIQUE

Non 3
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 12.11.2018 à 09:34

Les bases des candidats de l'Opposition radicalisée, qui ont désisté au profit de MF seront butés à un dilemme très sérieux car ils ne vont pas comprendre pourquoi leurs leaders ce sont permis de jeter les 100 mille dollars pour finalement ne pas se présenter? Voilà comment le vote sera taché de beaucoup d’abstention et/ou des bulletins nuls. Ceci plébiscitera EMARASHA le Winner

Non 32
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Paul | UDTY9WS - posté le 12.11.2018 à 09:17

Visiblement, la victoire est certaine pour le candidat du peuple, le choix du Rais, S.E Mr EMARASHA !

Non 39
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 12.11.2018 à 09:14

je me demande si ces 7 leaders arriveront a convaincrer leurs bases, surtout UDPS et UNC, Sinon, il y aura bcp des abstentions et des votes nuls du coter de l'opposition lors des elections, et ca permettra la victoire du FCC. Ces elections sont une rediffusion de celles de 2006 ou UDPS/TSHISEKEDI-Pere avait desister, et le PPRD a remporter.

Non 24
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 12.11.2018 à 09:13

Courage, courage nous sommes derriere toi Mr Martin, pour sauver notre Nation

Non 7
Oui 35
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Octave August | 5LJB1U9 - posté le 12.11.2018 à 09:09

"Moi, j'ai fais le choix du Changement et le Changement aujourd'hui s'appelle Martin Fayulu. Je voterai pour lui." Cette Phrase est celle de Tshisekedi Félix himself. Seuls les Esprits Supérieurs comprennent les Enjeux de l'Heure face aux Moutons Noirs...

Non 7
Oui 41
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 4SRZTHP - posté le 12.11.2018 à 09:05

Les dés sont jetés. Bravo à cette Opposition qui a su taire ses divergences pour viser la victoire à l'élection présidentielle. Malgré sa machine à voter, il sera difficile au FCC de gagner si la coalition LAMUKA résiste aux tentatives de la divertir et de la saborder par le pouvoir actuel qui ne s'avoue pas encore vaincu. Mais, c'est question de quelques jours.

Non 5
Oui 34
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eddy | BFU8IN1 - posté le 12.11.2018 à 08:52

Avec ou sans machine, FAYULU va toujours remporter ces élections qui pointent à l'horizon. Le monde entier est derrière vous sied FAYULU et la volonté de Dieu qui a vu la souffrance de son peuple va t'accorder une victoire facile et honnête. Dieu ne jette jamais les siens.

Non 8
Oui 47
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais | KKJG74Z - posté le 12.11.2018 à 08:24

Shadari va mourir dans un accident. Mr Martin FAYULU va gagner dans toutes les conditions.

Non 13
Oui 39
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Parachèvement du processus électoral : la société civile et les partis politiques exhortent...

Société ..,

Corruption aux sénatoriales : Peter Kazadi se dit menacer de mort

Politique ..,

Suspension du Sénat : « Taisez-vous ! Vous avez assez fait du mal à ce peuple », Kyungu wa...

Politique ..,

Allégations de corruption aux sénatoriales: Le torchon brûle à l'UDPS !

Politique ..,