mediacongo.net - Actualités - Confusion à 10 jours de la campagne électorale en RDC 


Retour Politique

Confusion à 10 jours de la campagne électorale en RDC

Confusion à 10 jours de la campagne électorale en RDC 2018-11-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/11-novembre/12-18/fayulu_designation_18_01214.jpg -

La confusion règne de nouveau à dix jours de l'ouverture de la campagne pour les élections du 23 décembre en République démocratique du Congo, où le candidat unique de l'opposition Martin Fayulu s'est déclaré "révulsé" par la volte-face de deux ténors qui lui ont brutalement retiré leur soutien.

Dans le cadre d'une présidentielle à un tour, l'opposition affirmait vouloir un "candidat commun" face au "dauphin" du président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001 et qui ne pouvait pas se représenter.

Les partenaires étrangers de la RDC (Nations unies, Etats-Unis, France, Belgique, Afrique du Sud...) croisaient les doigts en rêvant d'une première "transition pacifique" dans le plus grand pays d'Afrique sub-saharienne, susceptible d'inspirer toute l'Afrique centrale.

La donne s'est compliquée lundi soir quand Félix Tshisekedi (UDPS) et Vital Kamerhe (UNC) ont dénoncé l'accord conclu la veille à sept pour désigner à la surprise générale l'outsider Martin Fayulu comme candidat commun de l'opposition.

"L'accord existe toujours", a déclaré M. Fayulu sur TV5Monde, dans sa première réaction à la volte-face de MM. Tshisekedi et Kamerhe qui affirment avoir agi sous la pression de leur base.

"C'est extrêmement grave. Quel signal donnons-nous aux enfants et à la population, surtout nous dans l'opposition qui disons tout le temps que le pouvoir +kabiliste+ ne respecte pas la Constitution ?", s'est-il emporté sous le coup de ce dernier avatar d'un grand classique de la politique congolaise : la division des opposants.

"J'invite mes frères [Tshisekedi et Kamerhe] à dépasser les considérations partisanes et à privilégier l'intérêt supérieur de la Nation. Il n'est jamais trop tard pour bien faire", a tempéré mardi après-midi dans un tweet M. Fayulu.

"Pour l'instant le dialogue est rompu", a déclaré un responsable de l'UDPS à Bruxelles où se trouve toujours M. Tshisekedi, qui pourrait rentrer samedi à Kinshasa.

Report des élections

Les partisans de MM. Tshisekedi et Kamerhe leur demandent de maintenir leur candidature, alors que l'accord de Genève envisageait le "retrait par solidarité" au profit du candidat commun.

Cet accord a également été signé par deux autres ténors, Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba, qui n'ont pas pu se présenter à l'élection présidentielle.

L'accord révélé par Jeune Afrique envisageait aussi l'hypothèse de "la non-tenue de l'élection présidentielle", avec dans ce cas une réunion d'une "conférence des leaders" pour "statuer sur les options nouvelles, l'issue de la candidature commune et les stratégies à adopter".

Cet éventuel nouveau report des élections - le mandat de Joseph Kabila s'est achevé en décembre 2016 - a embrasé la base de l'UDPS, le parti de M. Tshisekedi.

"Nous avons estimé que nos amis +invalidés+ [ndlr: MM. Katumbi et Bemba] n'étaient pas sincères avec nous, qu'ils voulaient nous amener vers un boycott, un chemin dangereux pour la RDC", avait déclaré lundi le secrétaire général de l'UDPS Jean-Marc Kabund.

"Il nous a fallu verser le sang dans ce pays pour que Kabila accepte d'organiser les élections. Et nous allons sacrifier tous ces efforts ? Nous ne pouvons pas admettre tout cela", a-t-il ajouté.

L'UDPS veut des élections coûte que coûte le 23 décembre, et avec ou sans la "machine à voter" (qui permettront aux électeurs de choisir les candidats et d'imprimer les bulletins de vote), rejetée par les autres signataires.

"Notre Congo mérite mieux"

Ces divisions au sein de l'opposition arrangent le Front commun du Congo (FCC) constitué autour du président Kabila et de l'homme qu'il soutient pour lui succéder, l'ex-ministre de l'Intérieur et patron du parti présidentiel Emmanuel Ramazani Shadary.

 "Que tous ceux et celles qui sont profondément déçus par cette énième trahison de notre peuple par les leaders de l'opposition congolaise au service d'une cause étrangère à l'intérêt national, rejoignent le camp du Congo, le FCC", a tweeté le camp présidentiel.

Les querelles de l'opposition désolent le mouvement citoyen anti-Kabila Lutte pour le changement (Lucha) : "Nous n'avons d'autres choix que de réinventer par nous-même [...] le changement que nous voulons [...]. Assez ! Notre Congo mérite mieux".

Les spéculations vont bon train sur les raisons profondes du retournement de MM. Tshisekedi.

Le quotidien Le Potentiel voit la "main noire" des services de renseignement derrière la fronde de leurs militants : "Des observateurs avertis de la scène politique s'accordent pour dire que les services ont travaillé au corps les partisans de l'UDPS et de l'UNC".

Autre hypothèse : floués par MM. Katumbi et Bemba, MM. Tshisekedi et Kamerhe avaient prévu un coup de billard à trois bandes en faisant mine de découvrir la colère de leur base...

En attendant, il reste toujours 21 candidats en course à l'élection présidentielle toujours prévue le 23 décembre, en même temps que les législatives et les provinciales. Et MM. Tshisekedi et Kamerhe ont les faveurs d'un sondage qui place le candidat du pouvoir en troisième position derrière eux deux.


VOA / MCP, via mediacongo.net
2311 suivent la conversation
10 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme! | ET86R2M - posté le 14.11.2018 à 21:53

Pas de confusion possible! Maintenant c'est clair! Personne n'attendait OBAMA aux Usa en 2008 mais il a gagné les élections! Et toi Félix et Vital vous pensiez que ça serait l'un de vous, mais le contraire s'est produit, FAYULU A GAGNÉ et a le soutien de l'ensemble de la RDC aujourd'hui, durant les élections et après les élections.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 14.11.2018 à 21:47

Aujourd'hui et le jour suivant jusqu'aux élections et après, PRÉSIDENT FAYULU.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mbecilnayo | EZWDF36 - posté le 14.11.2018 à 15:55

Plus imbecile que Gomes, il n'y a pas. Les ressortissants du Kongo Central sont des citoyens modeles et integres. Ils ne peuvent pas se meler aux jeux des mediocres et traitres de ce Congo tels que toi Gomes, Kamerhe, le non diplome Tshisekedi et les kabilistes. Retiens cela une fois pour toutes.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 4SRZTHP - posté le 14.11.2018 à 15:54

Pas de confusion possible, l'horizon s'est nettement éclairci pour les électeurs. Des faux opposants n'ont pas tenu le coup. Ils se sont dévoilés. Leurs campagnes à l'Equateur, Orientale, Bandundu, Katanga, Kongo Central et Kinshasa nous réservent des soubresauts.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimamba/Kalenge | 56FXTSS - posté le 14.11.2018 à 14:20

Ma mémoire me dit: si c'est Vital Kamerhe qui avait gagné, tous les autres allaient encaisser càd accepter, sauf Félix qui allait rétirer sa signature, nous somme d'accord; si c'était Félix qui a gagné les autres allaient être d'accord sauf donc Kamerhe qui allait rétirer sa signature. Donc ils sont animés par leur EGOS. Ici il n'y a pas démocratie. Ne les suivez pas chers Congolais. Balingi Kaka bango , basusu te. Oh, où veullent -ils nous amèner; à la dictature des partis Politiques soit-disant. NON ET NON....

Non 4
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
gomes | IQNKUTC - posté le 14.11.2018 à 13:12

LES CONGOLAIS SONT DES BAMBOU QUI S'ENVOLE SELON LES MOUVEMENT DE VENT. SURTOUT LES COCITOYENS DU CONGO CENTRAL DU BAS FLEUVE ILS SONT SOUMIS À UN TAIS-TOI DEVANT LES KABILISTES. SONY MINGI BA NDEKO. MALAMU BO SALA REVOLUTION POUR VOUS ANNEXER AUX CABINDAIS MPO BO ZA NDENGE MOKO. LA PEUR VOUS TUE. TOUS VOUS DITES AMEN TANDIS QUE LA SOUFRANCE EST LÀ.

Non 10
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Muravumba | 29KBYHZ - posté le 14.11.2018 à 13:11

A 10 jours du lancement de la campagne électorale, les autres continuent de bavarder au lieu de se préparer. On ne peut pas gagner une élection qu'on n'a pas préparée.

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ck | 4XSUUWM - posté le 14.11.2018 à 12:40

ce sondage que vous nous rabattez tous les jours s est fait sur quel echantillon? et vos 2 soit disants opposants populaires le sont ou?Kasai et sud Kivu? ils vont battre campagne avec quels fonds et cette meme base qui leur a demande de desister vont-ils leur donner les moyens d aller a kala ou personne ne les connait pour battre campagne alors qu il y a un electorat important? ne revez pas debout Tshisekedi et Kamerhe ne peuvent rien seuls

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Octave August | 5LJB1U9 - posté le 14.11.2018 à 12:22

Ya pas de cacophonie, estimé journaliste. Bien au contraire ! Les choses sont rentrées dans l'ordre. Kamerhe Vital et Tshisekedi Félix sont Candidats présidents tout comme les Fayulu et Consorts. Que chacun y aille et le Sort en décidera. Pourquoi tout ce tintamarre et ces sons de cloches ?

Non 9
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ANONYME | WSR79DE - posté le 14.11.2018 à 12:16

Cher journaliste, ce sondage c'était avant leur volte face après avoir signé l'accord de Genève. Refaites ce sondage aujourd'hui et vous vous rendrez compte que ces deux traitres sont les plus impopulaires de tous les politiciens au Congo, à part Bitakwira.

Non 6
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Fayulu et Lamuka désormais favoris en cas de vraies élections

Politique ..,

Vital Kamerhe : « L’UNC reste ouverte à d’autres discussions pour aller aux élections avec...

Politique ..,

Martin Fayulu : « Le peuple a besoin des leaders qui vont l’amener au développement »

Politique ..,

Martin Fayulu : « Je suis totalement révulsé »

Politique ..,