mediacongo.net - Actualités - « Électorat Représentatif » : Nouvelle trouvaille du FCC et de la Ceni ?



Retour Politique

« Électorat Représentatif » : Nouvelle trouvaille du FCC et de la Ceni ?

« Électorat Représentatif » : Nouvelle trouvaille du FCC et de la Ceni ? 2018-12-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/11-novembre/12-18/fcc_nangaa_reunion_18_0121.jpg -

Le président de la Céni ne transige pas sur l’échéance du 23 décembre 2018. Par contre, sur le terrain, la Céni n’est pas encore au point. Le défi logistique est tel qu’elle a encore du chemin à parcourir. Entretemps, au FCC on réfléchit à un raccourci.

Il s’agit de convaincre la Céni à organiser les élections seulement dans des zones accessibles. Objectif : tabler sur un électorat représentatif dont les résultats finaux devraient être étendus à l’ensemble du pays. Ce n’est ni moins ni plus un hold-up électoral.

Respecter l’échéance du 23 décembre pour la tenue d’élections est une tâche à laquelle la Céni s’attèle ardûment. Son président, Corneille Nangaa, prévoit d’ailleurs de recevoir incessamment la presse pour donner des garanties nécessaires sur le respect de cette date butoir.

A l’occasion de la dernière réunion du Comité de liaison Céni-Partis et regroupements politiques du 21 novembre 2018 en la Salle de Spectacle du Palais du peuple, rencontre qui a coïncidé avec l’annonce du lancement officiel de la campagne électorale sur l’ensemble du territoire national, le président de la Céni a livré quelques données chiffrées du processus électoral en cours.

Pour Corneille Nangaa, à ce jour, 70% des Kits et matériels électoraux ont atteint leurs destinations et au plus tard le 07 décembre, les 30% restants atteindront leur destination finale.

En tout cas, dans l’entourage de Corneille Nangaa, aucun report n’est à l’ordre du jour. La Céni ne s’émeut pas non plus de l’important défi électoral qui reste encore à relever pour l’organisation dans le délai convenu, c’es-à-dire le 23 décembre prochain, de la présidentielle ainsi que de deux cycles de législatives (nationales et provinciales).

A ce jour (voir encadré), la Céni, de l’avis de son président, serait déjà en possession de la logistique électorale nécessaire pour ne pas rater le rendez-vous du 23 décembre prochain. A la première lecture des prévisions élaborées par les équipes de la Céni, l’on se rend compte que le challenge est tellement relevé qu’on peut être tenté d’exprimer des réserves sur la capacité de la Céni à surmonter cette montagne de défis.

Quoi qu’il en soit, Corneille Nangaa, son président, reste tout confiant. A qui veut l’entendre, il promet de répondre présent au sprint électoral du 23 décembre prochain. Mais, ce n’est pas pour autant que tout le problème est résolu.

Sur le terrain, beaucoup reste encore à faire. Dans un premier temps, il y a les machines à voter, soit 105.257, qui ne sont pas encore arrivées en RDC, autant par la partie Ouest au niveau du port de Matadi que par la partie Est par le port Tanzanien de Dar es-Salaam. Sans compter, leur déploiement sur l’ensemble de circonscriptions cartographiées par la Céni.

Dans un autre registre, la Céni se bute à un sérieux problème de transmission des données électorales. Aux dernières nouvelles, la Céni est tentée de se rabattre sur les opérateurs de téléphonie cellulaire, avec possibilité de recourir aux Thuraya dans des zones non couvertes par le téléphone mobile. Et même si toutes les machines à voter pouvaient parvenir à destination, les panneaux solaires censés garantir leur autonomie ne sont pas disponibles. Tout comme le personnel technique d’appoint qui ne pourrait pas atteindre à l’échéance tous les bureaux de vote. Autant de difficultés que la Céni, pensent divers experts, ne seraient pas en mesure d’être relevées à 20 jours des scrutins.

Electorat représentatif : le raccourci

Dans les milieux du FCC, on réfléchit à un raccourci qui pourrait bien permettre de sauver la face. Le schéma est bien simple. Il s’agit de privilégier les circonscriptions où la Céni pourrait se déployer avec facilité. En assemblant ces circonscrirons, la Centrale électorale pourrait dégager un électorat représentatif, dont les résultats pourraient, à terme, être imputés à l’ensemble de la République. Entre la Céni et le FCC, les échanges sont très avancés pour passer à l’acte.

Quid ? Le FCC est en face d’un dilemme. Les experts de la plateforme électorale sont conscients du fait que rater le rendez-vous du 23 décembre pourrait bien exposer non seulement le chef de l’Etat mais aussi le pouvoir en place à Kinshasa à une fatwa internationale que tous, dans la sphère du pouvoir, redoutent. C’est le côté face. Côté pile, la Céni est coincée de toutes parts. Déployer à ce jour toutes ces équipes sur 75.563 Bureaux de vote ; 21.699 Centres de Vote ; 179 Centres locaux de compilation des résultats (CLCR) ; 452.520 membres des Bureaux de vote et de dépouillement est une véritable gageure.

La seule voie de sortie consisterait à sacrifier certaines circonscriptions au profit d’autres. Son argumentaire contiendrait bien les contraintes sécuritaires et sanitaires, mais aussi les infrastructures routières et autres dont le déficit est notoirement connu. Ainsi, des zones telles que Beni, Butembo, Uvira ou d’autres dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, le Grand Kasaï ainsi que certains coins du Grand Katanga où subsistent encore des conflits interethniques pourraient subir le délestage le 23 décembre 2018.

Dans ces conditions, il n’est pas étonnant de voir la Céni n’organiser les élections que dans les circonscriptions à accès facile. Au bout du compte, il peut en déduire un « électorat représentatif », d’où elle tirera un taux de participation significatif avec des résultats qui vont s’appliquer pour l’ensemble de la République. Et le tour est joué.

A tout prendre, ce ne serait ni moins ni plus qu’un hold-up électoral. Lequel consistera, le 23 décembre 2018, en la nomination ou cooptation (c’est selon) des élus à tous les niveaux. Dr Dénis Mukwege et Paul Nsapu n’excluent pas cette hypothèse.


Le Potentiel
11156 suivent la conversation
25 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Roche | NWX9RCR - posté le 05.12.2018 à 09:57

Kabila dans son propre piège

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kabila rwandais en RDC | U8EOL8N - posté le 04.12.2018 à 19:54

Kanambe pense préparer la tombe à quelqu'un d'autre , pourtant pour lui même.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimamba/Kalenge | 56FXTSS - posté le 04.12.2018 à 18:16

Peule congolais, pourquoi réfléchir au moment où Kabila nous a lancés le défis depuis, quand il a dit : j'ai pris le pouvoir par les armes, je mourai(partirai) d'une balle dans la tête. Voilà la réponse. Que parmi nous quelqu'un lui tire une balle comme lui l'a fait contre M'zee.

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
#savethekongo | CM9I8SU - posté le 04.12.2018 à 17:59

ahhhh Bo meka bo moma moto.. ca sera l'occasion de vous chasser avant meme le 23. donc on gere tout un pays sur base de sentiments? Qui a cree ces mediocres???#savethekongo.

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kimbilikiti | HY4YZL1 - posté le 04.12.2018 à 16:47

impossible, nanga ako kima

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 04.12.2018 à 15:48

(suite et fin)-juillet 2017 Céni annonce un nouveau report des élections pour raison d'insécurité dans le pays et de problèmes techniques-octobre 2017 la CENI a besoin de 504 jours après l'enrôlement et nettoyage du fichier(avril 2019)- novembre 2017 l'ambassadrice aux Nu exige l'élection présidentielle courant 2018 -novembre 2017 Céni élection en décembre 2018 -décembre 2017 avec la MAV...Fin de l'épisode Kabila-Nangaa???à suivre!

Non 2
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 04.12.2018 à 15:40

Ah Nangaa Résumé:Son mandat expire à la fin de l'année 2016.-octobre 2016,en Tanzanie kabila dit « Nous avons décidé de repousser les élections pour éviter d’exclure un très grand nombre de gens, pour la plupart de jeunes électeurs.Jusqu’à 10 millions de personnes non inscrites...»-octobre 2016 décision de la Cour constitutionnelle suite à une requête de la Céni de reporter le scrutin à fin 2017- décembre 2016 accord de la Saint Sylvestre- juin 2017 kabila au Katanga accord de la St Sylvestre "une convenance (…) pour calmer les ardeurs d’une population surchauffée en décembre 2016"-juillet 2017 Céni annonce un nouveau report des élections pour raison...

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PAPA WA ROMA 666 | UI11G4O - posté le 04.12.2018 à 15:24

EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 04.12.2018 à 14:48, tu dis quoi ???? tu crois que nous ne serons pas capable d'accepter la mort que cet insulte de ton parti ou regroupement de satanistes, en plus tu as du courage pour n ous dire que nous devrions attendre NAANGA l'idiot de ce qu'il nous dira dans le jour avenir, mais pourquoi vous , vous n'avez jamais honte lorsque vous bafoués les Loi et règle démocratique du jeu ? essayez et vous partirez en fuite rapidement plus que MOBUTU, trop, c'est trop, nous disons bien essayons vos bêtises , vous verrez ce qui va se passé, bande de médiocres

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 04.12.2018 à 14:48

Voilà le surchauffement du PEUPLE Kongolais. Un article tendancieux qui vous posté pour jauger l'état d'esprit des Kongolais, mais mes compatriotes se surchauffent les esprits pour rien. Mais calmez-vous attendez dans les jours avenir la Centrale électorale nous donnera l’état de lieu du déploiement des matériels. Mais à ce que je sache le porte-parole de la CENI a bien dit que le processus de déroule normalement.

Non 9
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Abdoul | QEEOO2N - posté le 04.12.2018 à 14:46

Pourquoi les Congolais reflechissent toujours dans le mal et vouloir se venter sur les choses qu'ils ne sont pas capables de realiser. Cette reflection risqué de plonger encore le Pays dans les marches, des soulevements qui finiraient encore a la tuerie. Le Congo est pour nous tous mais pourquois une minorite des gens veulent continuer a faire souffrir les gens. trop c'est trop nous voulons la paiix et un processus apaise.

Non 0
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PAPA WA ROMA 666 | UI11G4O - posté le 04.12.2018 à 14:38

Cher compatriotes, nous avons dit et avons écrit que les élections seront sur toute l'étendue de la RDC, si vous FCC dans vos planning diabolique vous avez compris que la population n'est pas de votre côté, je pense qu'il est temps que KABILA et son gouvernement démissionne afin que les forces vive de la nation organise une transition, pour des bonne élection transparente et pacifique, si non, vous verrez ce qui va se passé.

Non 2
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 04.12.2018 à 14:10

Voilà une preuve de plus que nous sommes dirigés par des rebelles qui n'ont aucun respect de la loi.L'ultime solution c'est un soulèvement populaire pour les chasser de la RDC. Pris en tenailles par ceux qui ont accepté d'aller aux élections machine ou pas et ceux qui soutiennent le boycott, la MP et ses suivistes ne savent plus où donner de la tête.Comment exclure une catégorie de congolais des élections pour une insécurité que vous avez attisée vous mêmes ? Il est ajourd'hui établi que les vrais tueurs à Beni -Butembo sont des militaires, souvent étrangers ,dirigés à partir de Kinshasa .La bande à Kokonyangi n'était pas prête à aller aux élections sans se rassurer...

Non 1
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 04.12.2018 à 13:45

Nouvelle trouvaille de FCC et la CENI veut dire quoi ??? Donc le FCC travaille en collaboration avec la CENI kiekiekiekiekiekiekie un pays des malades mediocres. Et vous voulez nous amener aux soit disant elections kiekiekiekiekiekiekie DEGAGEZ CAREMENT. BANDE DES IRRESPONSABLES INCOMPETENTS.

Non 1
Oui 34
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KBJ-firma | N5IJJMI - posté le 04.12.2018 à 13:27

Avec cette hypothèse; je vous en prie ayez pitié du Congo. Si non toute la RDC sera à feu et à Sang. A cause du pouvoir ne sacrifier pas tout le Congo. Qu'est-ce qui vous prend? soit vous reconnaissez la défaite pure et simple soit vous organisez les élections sur l'ensemble du territoire National. Je crois Nangaa est dépassé en plus ça c'est une question à débattre non seulement avec la partie au pouvoir mais aussi avec toutes les forces vives du pays.

Non 0
Oui 30
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ce que veut le peuple Congolais | IE1WU5A - posté le 04.12.2018 à 13:26

UN GOUVERNEMENT INCAPABLE. EST-CE CA LA CONSEQUENCE DE L'AUTO FINANCEMENT DES ELECTIONS QUE VOUS NOUS CHANTEZ TOUT LE JOUR??

Non 1
Oui 32
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ce que veut le peuple Congolais | IE1WU5A - posté le 04.12.2018 à 13:25

UN GOUVERNEMENT INCAPABLE. EST-CE CA LA CONSEQUENCE DE L'AUTO FINANCEMENT DES ELECTIONS QUE VOUS NOUS CHANTEZ TOUT LE JOUR??

Non 0
Oui 30
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 04.12.2018 à 13:21

La fin de ces mediocres sera pire que celle de MObutu.

Non 0
Oui 34
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eddy | BFU8IN1 - posté le 04.12.2018 à 13:16

Média Congo, savez vous que FASHIVIT sont déjà à Goma et la foule était à l'aéroport pour accueillir le leader charismatique? Vous êtes devenus le fan du FCC comme fait la RTNC? Pour quoi vous nous informez toujours en retard alors que l'actualité est au rendez-vous après chaque une heure. CACH est déjà à GOMA avec deux grandes dames de fer AMINDA CHATUR ET MAMAN LOUISE(future 1è dame du Congo nouveau)

Non 22
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolaisnouveau | XJ63M86 - posté le 04.12.2018 à 13:09

FCC, CENI...vous repondrez devant l'histoir!

Non 0
Oui 33
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mag | FAFKOTM - posté le 04.12.2018 à 13:00

On peut arrêter la montre mais jamais le temps. Si on pensait que le 23/12 n'arrivera pas, nous voici à quelques jours. Toutes les vérités sont sortir au grand jour.

Non 0
Oui 43
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bertin | DYEQW11 - posté le 04.12.2018 à 12:59

Si la CENI et son menton@Kabila echouent à organiser les élections dans le delai,Nangaa et son équipe doit démissioner et on Va dissou le Gouvernement de Kabila organiser une tradition diriger soit par un pretre catholique ou soit par Docteur Mukwege

Non 0
Oui 37
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eddy | BFU8IN1 - posté le 04.12.2018 à 12:56

Si NANGAA cautionne ce raccourci proposé par ses amis du FCC, là il déclare la guerre avec les peuples. Ne cherchez pas de prétextes pour couvrir l'incapacité du monsieur qui était au pouvoir pendant plus de 17 ans sans assurer l'intégrité territoriale. Ne touchez pas à ma base s'il te plait monsieur Nangaa sinon tu risques de porter toute la RDC sur ta tête!

Non 0
Oui 38
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
merdi | NB22GCT - posté le 04.12.2018 à 12:56

n'ose pas car les élections doit être surtout l'entendue de la rdc et le fcc n'as pas le droit de décidé, bomoni tembe ya pamba botiaki na MONUC

Non 0
Oui 38
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 04.12.2018 à 12:55

Non Nangaa; on doit aller au vote sur l'ensemble du Pays; sinon fini avec la CENI et la KABILIE!

Non 0
Oui 42
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE GLAS des imposteurs | 1XVY75Q - posté le 04.12.2018 à 12:45

Du n'importe quoi,jamais et jamais nous n'accepterons des élections séquentielles,autre fois une de nos commentataires je cite Mme HECANTOCHIRES nous prévenez que "NANGAA est un grossier et orgueilleux s’entêtant pour rien,la CENI n'est pas prête d'organiser les élections au 23/12/2018 et veut nous amener aux élections séquentielles". Non et non allons aux élections sur l'ensemble du territoire le 23/12/2018 les zones qu'ils veulent cibler sont celles où l'opposition à une très grandes audiences(électorat) je cite l'Est et les Kasais.

Non 0
Oui 41
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Processus électoral: Jean-Lucien Bussa suggère des réformes du système politique congolais

Politique ..,

Corneil Nangaa donne les acquis du processus électoral et les défis de l'organisation des...

Politique ..,

« La révision de la loi électorale en vue de la dépolitisation de la Ceni s'avère plus que...

Politique ..,

Élections locales: des obstacles demeurent

Société ..,