Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Lubumbashi : pas de meeting pour Martin Fayulu

2018-12-11
11.12.2018
Provinces
2018-12-11
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/11-novembre/12-18/fayulu_lubumbashi_18_0121.jpg -

Une forte tension a été constatée ce mardi 11 décembre en début d’après- midi dans la capitale cuprifère. En effet, au moment où les militants de la coalition Lamuka et de certains regroupements politiques de l’opposition, y compris plusieurs Lushois, s’apprêtaient à accueillir le candidat président Martin Fayulu à l’aéroport international de la Luano, quelques altercations entre les militants et les forces de l’ordre à l'aéroport ont progressivement fait monter la tension.

La police souhaitait "encadrer" ces militants, mais ces derniers se sont opposés à cette initiative, estimant qu'ils ne s'étaient pas rendus à l’aéroport pour causer des troubles, mais seulement pour accueillir Martin Fayulu.

L'arrivée de ce dernier a été annoncée vers 15h à Lubumbashi. Certains sympathisants, actifs, étaient déjà arrivés à l’aéroport depuis dix heures. La décision de la police de repousser la foule jusqu’à 300 mètres de l’aéroport a créé un échauffement des esprits, les militants scandant "Kabila Wawawé" (Kabila au revoir) sur le boulevard M’siri. Très à l’aise, les Lushois présents attendaient de saluer la présence du candidat président numéro 4, le long du boulevard, jusque-là sans aucun incident.

Pendant que le cortège de Martin Fayuly pénétrait dans le centre-ville de  Lubumbashi, précisément à la poste, le candidat numéro 4 a été salué chaleureusement par la foule, via de cris de joie et des chants provocateurs contre le régime en place. Peu de temps après le passage du cortège, la police a dispersé la foule et procédé à des arrestations que certains ont qualifié d'"arbitraires".

Par ailleurs, des incidents graves ont été signalés au centre-ville de Lubumbashi, lors d’un affrontement entre les forces de l’ordre et les militants, au cours desquels un véhicule a été brûlé et ces incidents ont aussi occasionné la perturbation de la circulation des transports en commun et des activités commerciales.

Atteint d’un malaise, après un incident avec les forces de l’ordre, Martin Fayulu a déclaré « Vous avez la situation, en grandeur nature, de ce que Monsieur Kabila veut exactement. Il ne veut pas d'élections ! On nous a empêchés d’aller à Kindu. Maintenant, on dit que Kindu c’est Shadary. Nous sommes à Lubumbashi pour notre campagne, la seule solution est de nous arrêter, de nous assassiner et de déranger les paisibles citoyens ». 

La cité des jeunes, lieu choisi pour le meeting, a été malheureusement saccagé par des personnes non identifiées. Mais, la population de cette juridiction a accusé certains éléments de la police d'en être les auteurs. La police a également interdit l’accès à la cité des jeunes, mais les militants de Lamuka ont néanmoins tenté d’y accéder. 

Pour disperser la foule, les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes et tiré des coups de feu durant à peu près  5 minutes. Finalement Martin Fayulu n'aura pas pu tenir son meeting prévu dans la ville de Lubumbashi.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 19 commentaires
9116 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Muravumba @29KBYHZ   Message  - Publié le 12.12.2018 à 08:17
Il y a des candidats et des supporters qui visent à créer des troubles inutiles. Je ne croirais pas que la Police ait délibérement montré ses muscles sans une provocation préalable doublée de l'indiscipline des supporters de Fayulu et de l'extremiste et vagabon politique comme Kyungu notamment dans le respect des consignes liées à l'ordre public Il faudrait tout simplement interdire cette ambiance de Kermesse en cantommant les partisans au site prévu pour le meeting et non en prenant le risque de voir des foules envahir l'aéroport et mettre en péril certains attributs de la souveraineté nationale. Des foules irritées aux abords d'un aéroport constituent un danger pour les aéronefs et les installations aéroportuaires sans oublier les entrepots pour munitions et armes des FARDC dans le secteur. La campagne électorale c'est pour un mois. Elle ne devrait pas etre une occasion pour les fauteurs de troubles et les nostalgiques des interventions militaires étrangeres sur le sol congolais de s'exhiber.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mbecilnayo @EZWDF36   Message  - Publié le 12.12.2018 à 07:19
Bozindok plus imbecile que sa fesse

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
BOZINDOK @TBQO4PQ   Message  - Publié le 12.12.2018 à 06:29
FAYULU, s'est rallié à un fou de KYUNGU WA KUMWANZA, ce papa va mêler la farine et le sable, il avait injurié MOKAT d'albinos et les autres de fourmis, attendaient vous qui ne le connaissez pas. Mais nous, qui avions vécu des tristes mémoires des mauvaises situations jamais se rallier à ce monsieur qui a toujours une politique politicienne avec un langage de duplicité. C'est lui et MOKAT qui avaient entretenu ce régime, qu'est qui peut nous effrayé? Il ne sait même pas encadrer les gens qui cèdent à des provocations, ils ont dit non à la machine à voter et prétendent être élire, quelle contraste?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 11.12.2018 à 23:24
Justice ya mboka ..poste le 11 12 2018 à 19:49 il faut apprendre , lire, comprendre, mettre les informations ensemble. Avant les élections les candidats se plaignaient de manque de la police à leurs protestions. Il y'a meme un candidat qu s'était plaint de manque de véhicule à sa garde, Acaj se plaignait que à Badibanga on avait retiré la garde. Un autre candidat il y'a 2 jours disait d'avoir été agraissé par les bandits sur la route de matadi par manque des policiers à sa protection. Sont des nouvelles sur ce blog.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 11.12.2018 à 20:54
Justice ya mboka ..poste le 11 12 2018 à 19:49 il faut apprendre , lire, comprendre, mettre les informations ensemble. Avant les les élections les candidats s'étaient se plaignaient des manques de la police à leurs protestions. Il y'a meme un candidat qu s'était pleaint de manque de véhicule à sa garde, Acaj se plaignait que à Badibanga on avait retiré la garde. Un autre candidat il y'a 2 jours disait d'avoir été aggraissé par les bandits sur la route de matadi par manque des policiers à sa protection. Sont des nouvelles sur ce blog.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Makila ya peuple @H1CC1B5   Message  - Publié le 11.12.2018 à 19:59
Allez-y comprendre l'echec de la MP avec son dophin ERS. Combien ils prouvent que les tueries vont continuer. C'est malheureux chers compatriotes congolais. Dieu va confondre La kabilie.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Oscar @Z849NOJ   Message  - Publié le 11.12.2018 à 19:57
Je pense que le monde entier comprend ce qui ce passe chez nous ici au congo. la politique de glissement n'abouturons jamains. il y aura les élections le 23 déc. 2018 La Magorité n'a plus de temps à montrer l'incapacité d'organiser les élections si nom le pouvoir sera démissionaire .

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
"Justice" ya mboka n @TYE1YEX   Message  - Publié le 11.12.2018 à 19:49
@ mampuya Arretes d'écrire les mêmes conneries de sophismes,toi tu es planqué je ne sais où quand ce pays va sombrer toi tu resteras avec tes dissections Pourquoi Shadary est libre de battre campagne?Ou est ce que la police tire à balle réelle sur les militants venus accompagner un candidat!!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Benoit kangoma @DL8NMG7   Message  - Publié le 11.12.2018 à 19:24
Malheure A Tout Celui Qui Avait Voter Jkk En 2006 Et 2011.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
anaonyme @92D3XD4   Message  - Publié le 11.12.2018 à 19:19
Déja à Bukavu,sous la pluie ,les mamans acclamaient aient en swahili " WA YULU, WA Yulu" Au marché MzeE à Lubumbashi,lesvendeurs ovationnaient " WA YULU WA YULU !!! "WA YULU "signifie " CELUI QUI VIENT DU CIEL" Pour les swahiliphones de la RDC Fayulu vient du CIEL donc de Dieu CELA EXPLIQUE L ' incroyable ""Phénomène Fayulu "" IL EST DE DIEU

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Faith @96BZMQN   Message  - Publié le 11.12.2018 à 19:17
voilà le vrai opposant de Kabila la kabilie tjours derriere fayulu , contrairement a fatshi( y a un no dit). Le changement c FAYULU N°4

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Faith @96BZMQN   Message  - Publié le 11.12.2018 à 19:16
voilà le vrai opposant de Kabila la kabilie tjours derriere fayulu , contrairement a fatshi( y a un no dit). Le changement c FAYULU N°4

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 11.12.2018 à 18:44
C'est la police qui a la responsabilité de la vie d'un candidat, pas les militants, partout dans le monde il est ainsi.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
LITOYI @X65XKXK   Message  - Publié le 11.12.2018 à 18:43
c'est maintenant qu'on voit clair et net qui est le vrai opposant jamais KABILA fera le mal là où il y a KAMERHE,CE que les congolais n'ont jamais remarqué Dieu merci que nous avons un leader qui et né. ce qui nous faisait défaut.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
LES KABILISTES PRETS @VZOUPFP   Message  - Publié le 11.12.2018 à 18:34
ARRETEZ D'ACCOMPAGNER CE REGIME D'ASSASSINS,DES TRAITRES ,DES CORROMPUS ET DES CRIMINELS MAIS VOUS VOUS ENTETEZ La Kabilie ne comprends que le langage de la force et l'heure de verité s'approche. WAIT AND SEE

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Octave August @5LJB1U9   Message  - Publié le 11.12.2018 à 18:25
Je condamne avec la dernière énergie, ce énième Acte de Barbarie de la part d'un Régime aux abois qui n'a plus d'autres alternatives que le recours à la Barbarie, expression pitoyable de sa Décadence annoncée.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bob @65TAKTN   Message  - Publié le 11.12.2018 à 18:20
Ils pensent faire du mal à FAYULU et ils qu'à croître sa popularité, MAFA tu es le président de ce pays, ba buakaka libanga kaka na mbuma ya kotela, ils que à cet instant tu es le candidat le plus dangereux, avec la montée de ta popularité ça donne la diarrhée aux voisins mais ils n'ont pas de choix car le peuple gagne toujours

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
LE GLAS des imposteu @1XVY75Q   Message  - Publié le 11.12.2018 à 18:20
Merci BABA JYUNGU,MFUMU MPA,Mme EVE BAZIBA et toute la population du SHABA pour cet accueil et l'encadrement car "ils voulaient assassinés MARTIN FAYULU" comme BENAZIR BUTHO Ces sanguinaires qui ont abattu sauvagement les deux experts de l'ONU et filmés même les images sont capables de tout car le pouvoir leur échappe Si MAFA restaure un état de droit la porte de la CPI est grandement ouverte pour eux Tenons bons et encore un peu d'effort DIEU nous a déjà envoyé un sauveur"MAFA".

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Hecantochires @HI783NZ   Message  - Publié le 11.12.2018 à 18:12
J'avais dit qu'il y aura au moins 1000 000 de personnes, et c'est toutes les avenues de WANTASHI que les gens étaient débout saluant avec quiétude MARTIN FAYULU et même le produit FRESCO-KIJANA a connu une rupture de stock à cause de la soif Ce régime des criminels voit ses jours comptés et KABILA comprend qu'il doit céder le pouvoir. Du 08/08/2018 au 23/12/2018 il croyait en une éternité et voilà nous y sommes "le discours de MAFA empêché". Bande des imposteurs.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Les Sénats de la RDC et du Rwanda pour la paix et la stabilité dans la sous-région
left
Article précédent Pourparlers de Kampala : un nouveau schéma proposé à Kinshasa

Les plus commentés

Politique Kabuya indéboulonnable, des aigris chapeaux à plumes confondus

12.07.2024, 9 commentaires

Politique Guerre à l’Est de la RDC : le silence de Kinshasa sur l’implication de l’Ouganda

12.07.2024, 6 commentaires

Société Justice : Koffi Olomide invité à la Cour de cassation ce lundi 15 juillet

12.07.2024, 6 commentaires

Politique L'Ouganda : allié des FARDC ou du M23 ?

11.07.2024, 5 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance